Suivi publicitaire : une procédure d'action de groupe en préparation contre Apple

Florian Innocente |

Une proposition d'action de groupe a été formulée à l'encontre d'Apple en Californie au vu des pratiques de ciblage publicitaire de l'entreprise. Elle émane d'un utilisateur new-yorkais d'iPhone, Elliot Libman, qui estime qu'Apple trompe ses clients en déclarant qu'ils ne font l'objet d'aucun suivi publicitaire personnalisé après avoir désactivé les options correspondantes dans iOS.

Cette affirmation se fonde sur des résultats d'analyses partagés il y a quelques jours par deux chercheurs en sécurité, Tommy Mysk et Talal Haj Bakry. Ils ont remarqué qu'Apple continuait de collecter des données via certaines de ses apps pré-installées pour fournir ces publicités en dépit d'une mise en veille des options de profilage avancées. Les désactiver réduit la personnalisation de ces contenus, mais ne stoppe pas l'envoi d'informations de base.

L’App Store collecte de nombreuses informations personnelles, même en désactivant les publicités personnalisées

L’App Store collecte de nombreuses informations personnelles, même en désactivant les publicités personnalisées

Apple fournit des détails sur ce qu'elle collecte et comment, mais elle a également tendance à considérer le fait que de traiter ces données en interne, via sa propre régie, n'est pas considéré comme du suivi publicitaire. Ce dernier requérant d'associer des informations provenant d'autres acteurs.

Le plaignant estime que ce fonctionnement est en infraction avec une loi californienne et il espère réunir suffisamment d'utilisateurs pour une action de groupe. Apple n'avait pas réagi aux affirmations des deux chercheurs.


avatar AhRiMaN | 

On peut tromper une fois mille personne mais on peut pas tromper mille fois une personne.

avatar H2Apps | 

@AhRiMaN

Si on peut.

avatar Chris K | 

@H2Apps

Sacré cardio

avatar lmouillart | 

Apple n'effectue pas de suivi a des fins publicitaires, elle essaie juste de préserver au mieux ses intérêts.

avatar mat16963 | 

Bien fait!
Ne reste plus qu’une class action contre la diminution flagrante de la réduction active des Airpods avec l’avant-dernier firmware 🤞 Allez les ricains 💪

avatar Jobu Tupaki | 

@mat16963

Alors ça, ça craint… vu le prix des bidules, jetables, pas écolo du tout. Purée Apple !

avatar Vostorn | 

Collecting personal data is "One more thing" to make money from advertising

avatar zearno | 

Cette action en justice ne fait que confirmer ce que je disais préalablement dans d'autres articles (en faisant même crier certains au complot 😆😆).

Apple utilise la protection des données comme argument commercial (le fameux "ce qui est sur l'iPhone reste sur l'iPhone") mais agit comme un Google quand il s'agit de monétiser les données de ses clients. D'ailleurs Google s'est fait épingler récemment pour de la géo-localisation sauvage.

Ne pas prendre les boîtes techs pour ce qu'elles ne sont pas, à savoir des philanthropes, c'est à mon sens ne pas faire preuve de naïveté exacerbée, permettant ainsi de ne pas tomber dans les pièges marketing, grossiers parfois.

J'ai cru comprendre que ces traitements de données "sauvages" faisaient des remous du côté d'Apple en interne. Probablement que certains nostalgiques de l'ère Jobs ne voient pas cela du meilleur œil, mais Apple a changé sous l'impulsion de Cook qui, lui, ne me semble pas nécessairement vouloir changer le monde, mais plutôt ses "stock options" (je sais ça fait très 2000 se terme 😉)

avatar AlexG | 

@zearno

"mais agit comme un Google quand il s'agit de monétiser les données de ses clients"

Tu veux vraiment comparer les deux pour jouer au 1000000 différences ? 😁

avatar mat16963 | 

@zearno

À mon avis, à la base les mesures de limite du suivi publicitaires ont réellement été pensées pour ce qu’elles sont (non pas par pure anthropie d’Apple, mais pour coller à la ligne marketing de « Vous payez plus cher, mais chez Apple vous n’êtes pas le produit. On vous protège même de la méchante concurrence qui fait de la publicité ciblée sans votre accord »), puis Tim Cook a vu l’argent que la « méchante concurrence » pouvait se faire avec cette pub et a voulu sa part du gâteau…
Ou comment balayer d’un revers de main une image de marque premium mûrement construite et mise en place progressivement…

Les produits ne sont plus premium (hormis leur prix), ne reste que l’image dans l’imaginaire collective comme quoi Apple c’est « fun », mais ce genre d’image peuvent aussi très vite changer… Apple est en train de faire n’importe quoi…

avatar zearno | 

@mat16963

Effectivement, c'est à mon avis tout à fait probable que cela puisse se passer comme ça.
Cook est un logisticien hors pair, c'est indéniable, mais pour ce qui est de la vision produit, ce qui à mon avis faisait la force d'Apple, c'est, je pense, tout autre. Son influence est, je trouve, néfaste sur ces aspects publicités, érodant, en effet, l'image durement construite de fabricant de tech pour les utilisateurs. Cook semble emprunter la voie d'un certain Sculley en son temps.

A la vue des dernières news, il ne fait factuellement pas de doute que ce mauvais virage ait été pris. Au final, n'allons nous pas devoir suivre son conseil, à savoir passer sur Android ;)

avatar Chris K | 

@zearno

Androïd « dégoogleisé » alors, sinon ça veut pas le coup.

avatar zearno | 

@Chris K

J'avoue être de plus en plus curieux au sujet des versions open source d'Android.

avatar Chris K | 

@zearno

Attentions aux miroirs aux alouettes…
Il faut de base faire confiance au code des alternatives qui existent.
De plus, si une importante faille dans Android venait à être découverte, Google à la capacité de fournir un correctif rapidement. Correctif qu’il faut attendre quand on utilise une alternative.

GrapheneOS a l’air pas mal du tout. Dispo pour les Pixel uniquement il me semble. Bon… le créateur de GrapheneOS semble assez… capricieux ce qui peut laisser penser qu’un jour ou l’autre ça va s’arrêter.

Ceci dit ça doit être amusant à tester tout ça.

avatar zearno | 

@Chris K

C'est indéniable, effectivement.
Je ne connais pas GrapheneOS, par curiosité je regarderai ce que ça donne.

Merci pour l'info ;)

avatar mat16963 | 

@Chris K

Même l’Android googlisé: oui, c’est un gouffre à données personnelles, mais (1) c’est plus ou moins assumé, (2) ça a des retombées directes sur le consommateur en terme financier (Android est gratuit, les Pixels de Google sont bien moins chers que des iPhone) (3) ça « profite » également aux utilisateurs qui au moins bénéficient de recommandations vraiment pertinentes, d’apps qui agrègent parfaitement et utilement toutes ces données récoltées (données de fréquentation, de « rue animée », … sur Google Maps)

avatar zearno | 

@mat16963

Ah le Pixel 7 Pro, il est 35% (environ) moins cher qu'un 14 Pro Max ce qui est, par les temps qui courent, non négligeable. Hormis l'aspect financier, ce que je trouve intéressant avec cet outil, c'est la voie alternative qu'a pris Google depuis quelques années et qui axe ses développements sur la puissance de l'IA avec ses puces G2.
Je trouve ce changement de paradigme très intéressant et qui sort de la vielle guerre à l'armement matérialisée par les benchs. Comble de l'ironie, à l'heure ou Apple se "Googlise" sur les aspects pub, Google semble "s'Appeliser" en proposant des usages IA qui apportent vraiment un plus à l'utilisateur. C'est ce que j'aimais chez Apple à l'époque, et c'est ce que j'aime sur ces nouveaux Pixel.
Quant à l'image de Google en tant qu'aspirateur à données personnelles, image qui n'est pas usurpée cela dit, pour avoir en parallèle un S20+ depuis 3 ans je n'ai honnêtement pas à me plaindre de "sur-publicités" par rapport avec ce que j'ai sur mon iPhone. J'aurais alors tendance à penser que, quitte à avoir la même pub, autant partir sur l'outil qui me propose le plus de fonctionnalités pertinentes pour moi et au meilleur prix.

avatar Chris K | 

@zearno

« Quant à l'image de Google en tant qu'aspirateur à données personnelles, image qui n'est pas usurpée cela dit, pour avoir en parallèle un S20+ depuis 3 ans je n'ai honnêtement pas à me plaindre de "sur-publicités" par rapport avec ce que j'ai sur mon iPhone. J'aurais alors tendance à penser que, quitte à avoir la même pub, autant partir sur l'outil qui me propose le plus de fonctionnalités pertinentes pour moi et au meilleur prix. »

Moi ce qui me gêne, ce n’est pas tant Google ou Apple en eux mêmes mais tout l’environnement qui te piste au travers de multiples applications (Instagram, WhatsApp, Facebook, TikTok etc etc., liste non exhaustive). Toutes ces applis qui te demandent ton numéro de tel et qui sont capables de construire sur leur serveur ton carnet d’adresse (sans même avoir besoin que tu leur donnes le tiens). L’OS en fin de compte n’est pas si important à ce niveau.
C’est quasi impossible d’y échapper.

avatar mat16963 | 

@zearno

Ah je partage exactement ton point de vue et ta conclusion!
Et j’ajouterais que Microsoft, tant moqué dans les pubs « Mac vs Pc » semble aussi s’appleiser de plus en plus, tant au niveau design que fonctionnel…
Et Apple devient de plus en plus ce qui était critiqué chez les concurrents et qui justifiait de payer plus cher pour cette entreprise un peu « outsider »…
Je continue d’espérer que ce n’est pas uniquement un biais de perception sur ces forums et twitter, et que le grand public commence aussi à se rendre compte de tout ce qui ne va pas chez Apple et est mieux ailleurs…

Ne reste que les influenceurs et ceux qui sont sur iPhone pour l’effet de mode/statut social. Ce sont ceux qui rapportent le plus, mais aussi ceux qui sont le plus volatils… Si demain c’est Samsung ou Google qui devient à la monde et exprime la réussite sociale ils changeront de marque en un claquement de doigt, et ça pas sûr que Tim Cook ai bien compris ce retournement de bâton brutal potentiel…

avatar pat3 | 

@mat16963

"Ah je partage exactement ton point de vue et ta conclusion!
Et j’ajouterais que Microsoft, tant moqué dans les pubs « Mac vs Pc » semble aussi s’appleiser de plus en plus, tant au niveau design que fonctionnel…"

Pas d’accord du tout.
Google ne s’appleise en rien, et la couche d’IA supplémentaire vise juste à transformer le moteur de recherche (80% du chiffre d’affaire) en moteur de recommandation, ce qui permettra de frire de l’argent sur toi même si tu n’es pas utilisateur, par le biais des différents apps et services qui utiliseront les données de Google pour t’aborder.
Microsoft n’a jamais lâché l’affaire sur les données et passe par une stratégie pro : racheter GitHub pour avoir la main sur tout ce qui se développe en libre (voire, tant qu’à faire, se servir à la source sur VScode), LinkedIn pour avoir les données des pros, et toujours le cheval de Troie Office, en connexion permanente maintenant.
Quant aux RSN, le meilleur moyen de s’en protéger c’est de ne pas s’en servir : je n’ai pas FB, pas Insta, pas whatsApp, et bientôt plus Twitter, qu’Elon Musk est en train de fossoyer. Pour les deux premiers, je n’ai eu que des comptes pirates, quand je faisais des formations pour les scolaires.

avatar debione | 

@Chris K:
Pour avoir acheter un A52s à mon gamin, si si, je t'assure, à 300 boules ça vaut très largement le coup. Impressionnant le truc pour le prix!

avatar gwen | 

@zearno

"Cook semble emprunter la voie d'un certain Sculley en son temps."

J’ai pensé la même chose pas plus tard que hier. Mais le soucis, c’est qu’il n’y a plus de Steve Jobs pour revenir sauver Apple avec une vision saine des produits.

avatar Jobu Tupaki | 

@gwen

Et non, c’est bien pour ça que quoi qu’en dise les fan absolus, apple finira par se perdre.

Leur gamme de produits traduisent déjà un grand sentiment de malaise, que ce soit sur iPad, iPhone, ou Mac.

avatar debione | 

@gwen:
Ils pourraient allez rechercher Forstall, ce serait rigolo et ferait vraiment : La légende continue...

avatar gwen | 

@debione

C’est le premier à qui j’ai pensé. Mais je doute que cela arrive.

avatar debione | 

@gwen:

Moi aussi, mais avoue que ce serait joli! Et pour le coup on aurait une sorte de mini-Jobs...
Mais c'est au niveau de l'actionnariat que cela risquerait de grincer des dents, jamais ils n'accepteront quelqu'un qui suit une autre ligne moins rentable pour eux... J'ai l'impression que ce que craignait Jobs face aux actionnaires Apple y est jusqu'au cou!

avatar Jobu Tupaki | 

@mat16963

Il ne restera plus grands arguments aux Apple addicts pour venir narguer les utilisateurs Android… triste.

avatar Ro | 

Go Eliott !! ✊🏻

avatar raf30 | 

Comparé aux pires, c’est mieux mais…. c’est un comble de se présenter comme le chevalier blanc. « Ce qui est dans l’iPhone, reste …. », la bonne blague !

avatar airmac | 

@raf30

Revois tes cours. Tu es à côté de la plaque encore

avatar Jobu Tupaki | 

@airmac

Aw ❤️

Comment tu te sens en ce moment toi ?

avatar Sgt. Pepper | 

On verra l’issue du process
mais les plaignants tirent des conclusions hâtives

pour l’instant cela me semble être plutôt du suivi de stats d’usage
Que du profiling pour la Pub ciblée

🤷‍♂️

avatar r e m y | 

Pourtant Apple est assez explicite sur l'usage de ces données collectées...
https://www.apple.com/fr/legal/privacy/data/fr/apple-advertising/

avatar byte_order | 

@Sgt. Pepper
> pour l’instant cela me semble être plutôt du suivi de stats d’usage

La liste des pages du catalogue de l'AppStore visitées ce n'est pas des stats d'usage de l'app AppStore, c'est la collecte de l'historique de vos visites sur ce catalogue, de la même manière que collecter l'historique de vos visites sur des pages web. Et c'est bien les pages visitées par l'utilisateur de l'iPhone, pas une pseudo visite anonymisée et extrapolée à partir d'un échantillon de X personnes lambda, c'est la liste (et la durée) des pages d'apps consultées par *cet* utilisateur de l'iPhone.

L'utilisateur ayant refusé cette collecte est donc trompé, car la collecte d'informations sur son activité à lui a quand même bien lieu.

Enfin, du fait du service de Push Notification, Apple connait en permanence quelle adresse IP a tout iPhone actuellement sur Internet, et donc de facto les infos collectées envoyées via telle adresse IP depuis un iPhone sont tout à fait associable côté Apple à l'utilisateur, et donc des données à caractère personnelles.

Je ne dit pas que Apple le fait ou ne le fait, ce que je dis c'est que :

1) la collecte des informations de navigation de l'utilisateur de pages en pages d'apps sur le catalogue AppStore par l'app de même nom constitue une collecte de données à caractères personnelles

2) elle a lieu même si l'utilisateur a refusé de voir son activité spécifique sur l'iPhone objet d'une collecte

3) Apple tire un revenu du placement publicitaire dans l'AppStore, c'est pas comme si cette collecte ne pouvait avoir comme seul but l'amélioration de son app "AppStore", ici on peut légitimement penser qu'elle peut tout à fait servir tout autant, si ce n'est plus, à améliorer le placement de publicité et/ou la promotion de tel type d'apps de son catalogue, dont Apple tire un profit.

avatar zearno | 

@byte_order

Effectivement, et comme ce sont des données à caractère personnel, elles sont sous le coup, en Europe, d’une réglementation pour chaque traitement de ces données. Il faut ainsi à Apple un cadre légale de ces traitements (liceité) et fournir aux personnes concernées un moyen de s’opposer à certains de ces traitements (notamment pour le profiling, la prospection …). Mais bon, comme c’est pas le méchant Google, il est fort à parier qu’Apple sera en rien inquiétée.

avatar andr3 | 

Il y a un souci de compréhension selon moi …

Refuser un suivi publicitaire ciblé ne veut pas dire que je refuse d'être pisté, cela veut seulement dire que la pertinence des publicités qui me sont adressées diminue. J'aurai dès lors des publicités qui ne me concernent pas.

Mais bon …

avatar koko256 | 

@andr3

Du coup qu'ils mettent un réglage "je ne veux pas être pisté"

avatar Chris K | 

@andr3

L’option est pourtant claire.
Suis pas non plus sûr de quoi il retourne exactement à la lecture de cet article.

avatar r e m y | 

Non Apple est très clair car ils précisent que "les informations de ciblage publicitaires sont utilisées par Apple pour vous proposer des publicités personnalisées" et dessous on peut refuser ces publicités personnalisées.
D'ailleurs si on décoche "publicités personnalisées" on ne peut plus "afficher les informations de ciblage publicitaire" qu'Apple a collecté nous concernant, un message précise que ces informations ne sont pas accessibles car on a refusé les "publicités personnalisées".

avatar byte_order | 

De toute façon, en EU du moins, toute collecte d'information à caractère personnelle doit être avec consentement explicite de l'utilisateur.

Ici, même option désactivée, des données sur la navigation de l'utilisateur sur les différentes "pages" d'apps via l'app AppStore sont collectées. Ces informations constitue une historique de navigation, de la même manière que la liste et le temps de visite de chaque page web collectée par votre navigateur ou via un mécanisme de tracking style GoogleAds constitue une collecte de données à caractère personnel.

Le nom et l'adresse de l'utilisateur à moins d'importance pour ce business que le fait de savoir qu'à chaque fois qu'on voit l'adresse IP, on peut le rapprocher à tel historie d'informations collectées sur l'activité vue préalablement. Ici les differentes pages de sites web, là les différentes "pages" d'apps pour iOS.

Hors avec ça, vous pouvez vendre une capacité à vendre du placement publicitaire nettement plus ciblé pour cet utilisateur (et pas besoin de connaitre son nom pour cela), la promotion de tel types d'apps plutôt que tel autre.

Enfin, je rappelle que de part leurs mécanismes de Push Notification propriétaires et centralisés utilisés par iOS et Android, Apple tout comme Google connait en quasi temps réel quel smartphone utilisant quel ID d'utilisateur est actuellement sur Internet avec quelle adresse IP.

Et comme les données collectées sont envoyées depuis cette même adresse IP, nul besoin de mettre un ID d'utilisateur dans les données, y'en a déjà une très efficace attachée au mécanisme de communication pour les transferer...

avatar zearno | 

@byte_order

Pas forcément, certains traitements ne nécessitent pas le consentement, pour autant que tous ces traitements soient documentés en bonne d’être due forme.
En revanche, en effet, la collecte de données pour du profiling et de la prospection doivent avoir le consentement des personnes concernées.

avatar byte_order | 

@zearno

Oui, merci d'avoir préciser.

avatar pagaupa | 

Oh que c’est vilain ! 😂

CONNEXION UTILISATEUR