Vine doit contrôler le contenu pornographique [MàJ]

Nicolas Furno |

Vine [1.0.3 – US – Gratuit – Vine Labs, Inc.] est la nouvelle application de Twitter et il s’agit d’un réseau social indépendant construit autour du partage de très courtes séquences vidéo (6 secondes). L’application n’est pas sortie depuis une semaine (lire : Vine : la nouvelle app de Twitter est… déconcertante), et déjà elle doit contrôler un contenu pornographique très présent.

Une recherche rapide suffit à le comprendre : les vidéos à caractère pornographique se sont multipliées sur le réseau. Il s’agit parfois uniquement de charme, mais le contenu présent sur Vine est souvent beaucoup plus cru et pourrait choquer les utilisateurs les plus jeunes. Les conditions d’utilisation du service n’interdisent pas ce contenu qui a, ainsi, tout à fait sa place sur le réseau social.

Vine, des recettes de cuisine au porno

Ce qui est surprenant, c’est plutôt qu’Apple accepte cette application en l’état. Jusque-là, les règles de validation de l’App Store ont toujours été très strictes : aucun contenu pornographique ne sera toléré, même quand il s’agit de photos artistiques. L’exemple récent des - applications 500px retirées de l’App Store en est la preuve, le constructeur est prêt à bloquer des applications qui ne sont même pas pensées pour la pornographie.

On imagine qu’Apple a accepté Vine sans tenir compte de la possibilité d’y trouver des vidéos pornographiques. Le fait que l’application appartienne à Twitter a peut-être pesé dans la balance, mais on suppose aussi que le réseau social va devoir mettre à jour très rapidement son application pour rester dans l’App Store. Que l’on tombe sur des corps nus en faisant une recherche, c'est une chose, mais on peut aussi en trouver dans le flux général de Vine, entre une vidéo de chat et une autre d’enfants.

C’est gênant, d’autant que pendant nos essais et à une exception près, ces vidéos porno n’étaient jamais bloquées et la lecture commençait toujours automatiquement. Twitter a indiqué à Business Insider que les utilisateurs peuvent signaler une vidéo comme contenu indésirable et il sera alors masqué par défaut. Ce système n’est pas encore assez efficace, il faut manifestement que plusieurs utilisateurs signalent une vidéo pour que le signalement soit pris en compte.

Plus grave encore, une vidéo clairement pornographique a été sélectionnée par l’équipe de Vine pendant quelques minutes. Un enfant qui aurait ouvert à ce moment l’application n’aurait qu’un tap à effectuer pour regarder une scène pornographique, d’autant que le message d’alerte n’est pas du tout explicite. On espère pour Twitter qu'il ne s'agissait que d’une erreur de leur part et que cette erreur ne se reproduira jamais… En l’état, on ne peut que recommander aux parents de tenir leurs enfants éloignés de Vine.

[MàJ 28/01/2013@21h40] : l'application n'a pas tardé à réagir à la polémique. En attendant une détection et un contrôle vraiment efficaces, on ne peut plus faire une recherche avec le mot "porn" et tomber directement sur le tag correspondant. Les amateurs sauront bien sur trouver les mots qu'il faut pour tomber sur les vidéos de nu qui ne manquent toujours pas…

On pourrait croire que Vine bloquerait automatiquement les vidéos avec certains mot-clés, il n'en est rien. La prudence reste donc de mise et Apple ne s'y est pas trompé : alors que l'application était mise en avant sur l'App Store, le constructeur s'est désolidarisé sans prévenir et a retiré l'application de ses sélections. On suppose que Twitter n'a d'autre choix désormais que de proposer une mise à jour, et de le faire rapidement… [Via : Business Insider]


avatar Tyrael | 
+Akerloof À partir du moment où un gamin a entre les mains un appareil qui peut librement aller sur internet, et le manipuler sans surveillance d'un adulte, le problème ne réside plus dans la nécessité ou non de censurer une app sur l'AppStore… Pour oser un parallèle, ce serait comme si il y a 30 ans, on avait autorisé les enfants à avoir une carte bleue, se prendre n'importe quel abonnement magazine et se faire livrer ce qu'ils voulaient sous pli anonyme. Playboy et cie auraient connu un regain certain… Filer à un môme un smartphone et un forfait data avant le lycée, c'est le degré zéro de l'éducation parentale. Sexting, googling de porn, apps détournées de leur fonction officielle, SMS surtaxés, contenus débloquables par AlloPass et cie… sans parler d'utilisations chronophages de FB/Twitter, des possibles vols de smartphone avec violence à la personne ou de l'absurdité de confier un appareil de 700 € à un pré-ado… et penser que ce sera sans conséquence sur sa hiérarchie des valeurs…
avatar Apple92 | 
Il faut vraiment arrêter l'hypocrisie du porno... On s'en fout qu'il y ait du porno, et on s'en fout encore plus que des enfants puissent tomber dessus. Ces fameux enfants n'ont certainement pas attendu Vine pour tomber sur du porn. Ce qu'il faut, c'est classer correctement ces contenus pour que ceux qui ne souhaitent pas tomber dessus ne puissent pas y arriver par hasard. Le reste du problème, ce n'est que de l'éducation. Hélas, on sait bien que l'éducation n'est plus la priorité des parents :-)
avatar Genghis | 
@ giru Ça se voit que tu n'a pas d'enfant. Monipad est rempli d'application pour ma fille de 3 ans. J'ai pas envi qu'elle lance une appli qui lui sert du porno si facilement. C'est justement un choix éducatif que de laisser sa fille jouer avec son ipad en étant presque sur de pas tomber sur des trucs hard.
avatar Apple92 | 
Je dirais plutôt, c'est là qu'on voit qui est un mauvais parent. Une fille de 3 ans a besoin de beaucoup de choses, mais certainement pas d'un iPad. Je suis le premier pour lire et jouer sur iPad, mais à cet âge, vraiment? Pourquoi? Quel réel intérêt par rapport à un livre ou un jeu physique? Si ce n'est la facilité pour les parents. Si un enfant de 3 ans a qui l'on confie un iPad tombe sur du porno, c'est bien la faute des parents, pas celle d'Apple ou de Twitter.
avatar Fid | 
C'est sur que de laisser un enfant de 1 an et + manipuler un iPad c'est lui rendre service, ça deviendra sûrement un génie de l'informatique... Parfois j'entend ce genre de chose autours de moi ("les jeunes d'aujourd'hui, ils maîtrises ses outils avec une telle aisance, faut que je lui en offre un, Matteo, 6 ans"). La maîtrise de Matteo, futur ingénieur, se résume à couper des fruits avec son doigt... Faut vivre avec son temps diront certains. Anecdote à part, des parents laissent leurs enfants manipuler un ordinateur, une tablette ou un smartphone aux bambins, parce qu'ils pensent que leurs enfants appréhenderont mieux l'outil une fois qu'ils seront grands.
avatar drkiriko | 
@jgraph : 'C'est sur que de laisser un enfant de 1 an et + manipuler un iPad c'est lui rendre service, ça deviendra sûrement un génie de l'informatique..' Essayes 5 min de manipuler ton iPad puis va dire à ton gosse " non toi, t'as pas le droit " ! Un iPad, ce n'est pas une revue ou un objet à usage restreint : ce doit être tout public même si les parents sont en permanence en train de tout vérifier. Et puis si tu l'interdit à 3 ans, à 4 ans ça te convient ? ou 6, ou 8... Même à 10 ans, ton gosse qui tombe sur un truc pas correct, ça n'est jamais bien !
avatar Lou117 | 
"C’est gênant, d’autant que pendant nos essais et à une exception près, ces vidéos porno n’étaient jamais bloquées et la lecture commençait toujours automatiquement." Haaa la dure vie de journaliste :) Cela dit, le problème n'est pas tant pour Vine que pour Apple et ses règles totalement démago. Comme il a été dit plus haut, un enfant a accès à Safari et à l'intégralité du porno en ligne en quelques recherches pas très savantes... A quand le portage de l'outil de filtre parental d'OSX (l'un des meilleur qui soit) dans iOS ? Il pourrait très bien s'appliquer aux applications également.
avatar Lou117 | 
@nicolasf : lequel je te prie ? A quel moment exactement peut on laisser l'accès à safari mais bloquer les sites de cul ? Sur osx, oui. Sur ios, bon courage !
avatar napuconcture | 
Tu change et verrouille les réglages des dns (avec des serveurs qui bloquent ce que tu souhaite), ou alors tu tu utilise ton mac pour filtrer et tu te connecte dessus.
avatar Lou117 | 
Rien de bien pratique, et non utilisable en mobilité... C'est bien ce que je dis, il n'y a aucun contrôle parental digne de ce nom sur iOS (pas plus sur Android au passage). Et c'est un gros point noir !
avatar Oh la belle Pomme | 
@ nicolasf : "c'est du charme donc ?" Faut mettre des illustrations, que l'on se rende compte avant de pouvoir te répondre. ;)
avatar Genghis | 
@ giru Faut vivre avec son temps . Je bosse avec une garderie qui a fourni des iPads a toutes les éducatrices . Les usages sont tellement nombreux que je vais pas en faire la liste. J'ai pas non plus aucun besoin de me justifier de laisser la fille jouer avec l'iPad . Y a des tonnes d'applications fantastiques pour son âge .
avatar max68lola22 | 
Madame Pauline : Oh... Monsieur Lagneau... Vous n'avez pas connu les soirées du temps de son Excellence. Francis Lagneau : Croyez bien que je le regrette. Madame Pauline : C'était pas du tout ce que vous pensez ! Francis Lagneau : M'enfin, écoutez Madame Pauline : faut quand même voir les choses en face... La chambre des glaces, le boudoir chinois, les fillettes au salon... Dans ma jeunesse, ça s'appelait un bor... Madame Pauline : ...Oh, bien sûr ! Si vous jouez sur les mots ! On leurs fait dire ce qu'on veut aux mots. Pour Monsieur Benar Shah, ma maison, c'était plutôt un décor... Une façon de croire qu'on a pas vieilli, qu'on reste fixé dans une époque. Il pensait pas tellement galipettes, mais plutôt traditions.
avatar boccob | 
Il y a pas mal d'amalgame je trouve dans ces commentaires. Un parents qui laisse jouer son jeune enfant avec un ipad ou un iphone semble forcement être un individu sans valeur qui n'a aucune capacité à éduquer sa progéniture. Et l'éducation d'un enfant parfaite semble être constitué à 50% de sport collectif et 50% de lecture de livre papier. Dans la "vraie" vie (comprendrons les parents qui ont des enfants), tout n'est pas blanc ou noir. On peut avoir un iPad, un fils de 4 ans qui aime jouer au légo, qui adore aller faire du tobogan au parc, qui adore aller à la piscine et à la plage, qui est trés content le soir quand on lui lit une histoire sur un livre papier, qui aime regarder les images des livres adapté a son age. Ce même enfant peut "également" aimer s'amuser sur l'ipad de maman/papa, de temps en temps, que ce soit un soir à la maison, un moment dans la voiture, ou de quelques fois quand on est coincé en salle d'attente chez le medecin. Ca n'en fait pas un sociopathes assisté bassement matérialiste et sans valeur. Si dans ces occasions, il risque de tomber sur du porno, c'est embetant. Certes on est la pour surveiller, mais, la encore, seules les personnes qui ont des enfants comprendrons, on est pas forcement a 110% concentrée sur ce que fait l'enfant. Cas concret: On est chez le medecin, en moyenne 1h d'attente en salle d'attente, je prend plusieurs jouets, dont ma tablette, pour qu'il patiente. J'avoue, humblement que, moi aussi, au bout d'une heure ou une heure 30 d'attente, aprés une journée de taf, je suis moins "à fond". Je lui laisse la tablette sur laquelle il joue a angry birds sans trop surveiller. Pourquoi ? Parce que j'ai un système qui me permet d'être certain qu'il ne pourra pas tomber par hasard sur un truc hard. Et parce qu'en tant que parent, on a aussi besoin de souffler 5 minutes. Donc, je pense que les donneurs de leçon sur l'éducation des enfants devraient simplement essayer d'être moins nombriliste et considérer qu'effectivement, Apple et Twitter, sur ce coup, on mal fait leur boulot. D'autant que sur iOS, contrairement à Android (avec une application comme "kid's place", il est vraiment contraignant pour l'adulte, de mettre un controle parental en place.
avatar Lou117 | 
"D'autant que sur iOS, contrairement à Android (avec une application comme "kid's place", il est vraiment contraignant pour l'adulte, de mettre un controle parental en place." Merci ! Exactement ce que je disais...

CONNEXION UTILISATEUR