L'Apple Watch Edition plus chère que le Mac Pro

Mickaël Bazoge |

À quelques semaines du lancement de l’Apple Watch, les rumeurs ne cessent de s’empiler. Un des principaux pourvoyeurs en la matière, le Wall Street Journal, en rajoute une louche après la bonne rasade de ce matin (lire : Apple Watch : moins de fonctions fitness que prévu). Le journal revient sur les commandes passées par Apple à ses fournisseurs pour le lancement de la montre (de 5 à 6 millions d’unités).

Dans le lot, la moitié est consacrée aux modèles Sport, ceux qui seront proposés à partir de 349$. Les versions en acier inoxydable représenteront un tiers du volume. Le reste sera évidemment consacré à l’Apple Watch Edition en or 18 carats, mais Apple semble suffisamment certaine de la bonne fortune de ce modèle pour qu’elle en lance la production de plus d’un million d’unités par mois, à partir du deuxième trimestre.

La déclinaison en or jaune et rose devrait trouver de nombreux preneurs en Asie et tout particulièrement en Chine, estiment les analystes — pourtant, l’Edition pourrait bien être le produit le plus onéreux de la gamme actuelle d’Apple, y compris le Mac Pro. Ce tarif dépasserait en effet les 4 000$, un chiffre en phase avec ce que nos propres sources nous avaient révélé dès novembre dernier.

Le constructeur s’apprête toutefois à revoir sa feuille de route si les ventes devaient se révéler différentes des projections. Quanta, qui assemble et produit les Apple Watch, a lancé ses lignes en début d’année; et pour satisfaire la demande de la Pomme, des milliers d’employés devront bûcher durant les fêtes du nouvel An chinois.

avatar fanchig | 

A quand le Mac Pro édition, plaqué or?

Sinon, ce serait chouette de le mettre à jour, avec des composants actuels...

avatar debione | 

Pour ceux qui pensent que l'on pourra up-grader cette montre (changement en magasin et tout le toutime), cela veut aussi dire... Pas de changement de formfactor pour les modèles futurs, pas de montre plus fine, plus légère, pas de changement au niveau de l'écran etc etc...

avatar Ipader | 

@debione :
Je ne pense pas dans ce sens.
L'écran et les capteurs de la 1er édition seraient compatibles avec le S2.
Ça ne veut pas dire que la 2ème édition ne sera pas plus fine et avec plus de capteurs ou autre forme, écran.
L'un n'empêche pas l'autre.
Peut-être qu'il faudrait changer aussi la batterie...

avatar elamapi | 

Le hic avec cette version a 4k€, c'est :
quelle sera obsolète en même temps que la version premier prix,
qu'elle n'est plus solide, pas plus performante, pas différente de la version premier prix si ce n'est la couleur.

ensuite, si on compare a rolex, une explorer par exemple (pour rester dans la même gamme de prix).

- La rolex fonctionne toujours après presque 30 ans et si elle à un soucis, elle est prise en charge par rolex.
- L'iwatch, elle sera valable combien de temps ?

avatar Hiqosa | 

Bravo Apple. Et dire qu'a ce prix il va falloir recharger cette montre tous les jours. Évolution ou régression ?

Je préfère de loin ma Rolex. Maintenant même au prix planché soit 349€ cette montre est une belle merde. Faite pour les geeks Apple. Apple a bien joué le coup.

avatar thierry37 | 

Vous rêvez en pensant qu'apple fait de l'upgradable.
Celui qui voudra la v2 remettra 4000€.

Et je fais confiance à Apple pour que la v2 soit suffisamment distincte pour que les riches puissent en reprendre une. (Et le fasse savoir en la portant )

avatar warmac33 | 

Tout depend ce qu'on entend par riches, car j"aurais tendance à penser qu'ils regarderont cette montre de tres haut avec leur Patek au poignet...

Sinon au delà du fait que cette montre me semble peu utile (on va dire que ça dépend de chacun) et très moche (subjectif ok mais on peut pas dire qu'ils se soient foulés), on tape là dans les premiers prix de la grande horlogerie. Hors l'AW a 3 gros handicaps : l'esthétique, l'image (facteur peu important dans la téléphonie et les montres standards mais c'est une autre histoire dans la haute horlogerie suisse) et enfin l'obsolescence (la omega seamaster des années 60 de mon grand père fonctionne comme au premier jour et c'est pour moi un héritage inestimable ; et j'espère que mes 2 fils auront autant de plaisir à récuperer mes montres).
Pour quasi le même prix vous avez une omega speedmaster moonwatch : mécanique fabuleuse, histoire incomparable (only watch worn on the moon) et espérance de vie quasi infinie

avatar béber1 | 

Les riches changent.
Le monde change et les habitudes de chaque époque aussi

avatar majipoor | 

Clairement, l'Apple Watch déboussole les geeks et les amateurs de belles montres Suisses.

L'Apple Watch n'a pas pour vocation de détourner les amoureux de la grande horlogerie des montres suisse, ni de convaincre le geek moyen.

L'Apple Watch est le premier produit d'Apple qui sera vendu comme un accessoire de mode. Je prédis d'ailleurs un beau chiffre d'affaire pour la vente de bracelets dont certains sont d'un très haut niveau. Et c'est pas pour rien qu'Apple a inventé un système de fixation aussi pratique pour changer le bracelet.

Quand à l'esthétique, j'ai personnellement jamais apprécié le côte mastoc et énorme des montres de luxe actuelles. Lorsque l'on voit l'Apple Watch sur la couverture de Vogue en Chine, on comprends mieux le public visé, et je pense que Apple peut faire un carton.

http://cdn01.businessoffashion.com/site/uploads/2014/10/Cover-Nov-2014-f...

avatar DouceProp' | 

Les riches n'ont aucun goût. Les pauvres font des généralités.
Ceux qui auront les moyens pourront très bien se payer l'Apple Watch, s'amuser avec pendant 1/4 d'heure (D'où l'inutilité de faire une batterie performante) et la mettre dans un tiroir quand ils en auront marre. Mais nous, les pauvres Français, nous sommes condamnés à nous offrir des Rolex.

avatar hledu | 

Je suis curieux de savoir comment Apple a procédé pour intégrer dans ses chaînes de production le recours massif à du métal précieux en telles quantité... Ses sous-traitants habituels sont plus coutumiers de manipuler de l'acier et du plastique que de l'or... Rien à voir avec les manufactures horlogères.

avatar pillouti | 

Si t'as pas une apple watch full gold à 50 ans t'as raté ta vie.

avatar oomu | 

amusant, car je considère que si t'as pas réussi chaque niveau de Sonic à la perfection (tous les anneaux et temps records) à 50 ans t'as raté ta vie.

J'suis bien + raisonnable que les publicitaires politisés.

avatar DouceProp' | 

RhooOooo. Bravo. Sonic !
+1012

avatar oomu | 

deux observations:

il est normal que ça soit + cher que le Mac Pro. (je sais pas trop ce que cela a d'étonnant en fait).

Le Mac Pro n'est pas en or 18 carats (à dire vrai, j'aurais adoré ^^, ). Un xeon (pour je ne sais combien de temps encore hélas) n'est pas vendu au prix d'une pierre précieuse et ça reste fondamentalement un outil, pas un objet qu'on porte sur soi dans un domaine de luxe.

Il n'est pas non dans une édition de collection (rah la version Red).

Enfin, le prix du mac pro est lié à des réalités industrielles (intel fixe le prix de ses processeurs avec quasiment aucune concurrence) alors que celui de la montre "Edition" à celui des matériaux.

-
J'en lis encore qui sous-estime l'image de marque d'Apple au près du public.

Si Apple demain vend du luxe, elle sera immédiatement acceptée comme une entreprise de Luxe. C'est pas loin d'être déjà le cas des imacs et iphone depuis longtemps.

Ce qui est un frein à considérer une "Apple Watch" comme un produit digne d'investissement est son électronique (la pérennité n'est toujours pas de ce domaine) et la batterie.

Sauf d'un suivi de l'électronique et d'une formidable standardisation des batteries pour la changer sur les 50 ans à venir, on sait tous qu'une Apple Watch ne sera pas comparable aux montres mécaniques de très haute qualité mais qui s'utilisent et s'héritent sur des décennies.

Mais je pense tout de même qu'elle intéressera suffisamment de monde capable de claquer 4000 euros et + (cadeau délirant) tous les 3 ans.

Il y aura surement des déconvenues chez ceux qui ne réalisent pas encore que l'électronique et batterie ne sont pas des produits pérennes dans le temps.

(un exemple, quid de la durée de vie des écrans oleds ? Elle semble se compter aisément en année, j'avais lu vers 5 ans avant un début de dégradation, mais est-ce encore vrai ?)

avatar béber1 | 

Apple a en effet toute les chances pour gagner le marché du Luxe.

L'entreprise bénéficie d'un historique quasi mythologique de la High-Tech GP, ce qui lui donne une dimension historique,

elle a su mener et conserver une politique axée sur une qualité distinctive de ses produits,
dans un positionnement de constante valorisation moyen/haut de gamme.

et si on ajoute un logo et un fondateur qui sont mondialement connus, elle a tous les critères et les avantages pour se frayer une place dans ce domaine.

D'autant que les codes du Luxe changent, parallèlement à la sociologie des classes moyennes et riches dans le monde.

Car on peut ajouter aussi un rapport au Temps et aux objets en complet bouleversement depuis, le développement des nouvelles technologies qui font accéder aux communications, aux informations, au savoir et aux médias d'un clic.
Une accélération du temps accentuée par des nouveaux modes de vies, de travail et de consommations.

Le rapport comme la dépendance aux choses matérielles tendent à être moins prégnants que par le passé.
Et donc le rapport même aux objets qui durent, comme la maison, les meubles, les bijoux, les habits, etc. devient plus relatif qu'auparavant.
 
 
La montre ancienne, qui représentait aux XVIIIe s par exemple un summum de la science mécanique (où Dieu le-Grand-Architecte du moyen-age aux franc-maçons a été qualifié de Grand-Horloger depuis Kepler, Galillée, Newton et le développement des Sciences astronomiques et mécaniques. Comme quoi chaque époque projette la conception qu'elle se fait de la Divinité en fonction de ses connaissances scientifiques& techniques. Maintenant cela pourrait être le Grand-Informa-quanticobiocosmogénéticien),
cette montre s'est banalisée par le développement de l'industrie, des techniques et du marché de masse..

La montre de Luxe n'a pu survivre dans sa niche que par la qualité de ses matériaux, de conception et de fabrication quasi artisanales. Soit une niche très proche voire confondu avec celui de la bijouterie.

Mais outre ces aspects, elle n'a guère évolué en fonctionnalités.
Elle vaut toujours et surtout par son prestige.
Un prestige hérité et ancré dans le passé.

Or s'il est une des caractéristiques du monde moderne, c'est celle de +en+ croissante de mouvement, de changement, de variété et de nouveauté, de bonheurs immédiats, avec un rapport à l'argent (type achats impulsifs vs épargne) et aux objets de valeurs beaucoup plus fluctuant, etc.

L'epoque est plus aux objets multi-fonctionnels ludiques et pratiques.
Dans ce contexte, Apple bénéficie d'un terrain plus que favorable en ayant une culture centrée sur l'objet, les objets soignés et dotés justement de multi-fonctionnalités.

Là où je nuancerais, c'est dans la façon avec laquelle Apple veut investir ce domaine.
Jobs voulait des appareils qui redéfinissent les codes, avec assez de forte identité pour s'imposer d'eux-mêmes.

Là, le staff de Cupertino semble vouloir reprendre les codes existants pour s'y couler.
L'Apple de Jobs avait cédé sur ce critère en calant l'iPhone sur les échelles des smartphones de l'époque. Mais l'appareil présentait assez de radicalité pour remettre à plat l'ensemble de la téléphonie mobile évoluée.
Là, il me semble que l'approche est plus conventionnelle et consensuelle, et nettement moins radicale.

Mais tant que l'Apple Watch ne sera pas présenté et testée, ce ne seront que des considérations dans le vide

avatar rikki finefleur | 

Beber
Quel est l'interet d'une montre que tu dois recharger toutes les 19 heures ou même dans le pire des cas toutes les 3 heures ?
Pour ma part j'en vois pas..

avatar béber1 | 

C'est le terme de montre qui prête à confusion.
D'où les comparaisons pied à pied qui sont hors sujet.

On parle de Wearcomputing.
C'est un nouvelle branche de la Micro-informatique mobile qui va s'insinuer partout jusqu'à l'avènement de Skynet.

Dans le courant du 21e s il est fort à parier que nombre des objets du quotidien vont être numérisés à un niveau o à un autre suivant les différents besoins et fonctions attendues.

Là, on en est aux tous débuts des terminaux que l'on porte sur son corps.
Désolé pour ce rappel mais il permet de mieux visualiser les tendances de fond.

Gros Centraux informatiques = hangars
Micro-ordinateurs = bureaux
Transportables =valises
Portables,ultra-portables, tablettes = sacs
Smartphones, Phab et mini tablettes = poches
Montres, lunettes, habits connectés = sur soi

On voit la progression, et on voit aussi comment de la ligne de commande, à la souris/trackpad, on est passé au doigt et bientôt aux commandes vocales etc.
C'est-à-dire que la tendance de fond c'est d'aller toujours vers le plus directement d'une action souhaitée, et éviter autant que possible les actions intermédiaires qui sont autant de micro-coupures entre une commande voulue/exécutée et son résultat.

Le wearcomputing, c'est une étape supplémentaire dans la proximité et l'accès aux services numériques.
Il ne sagit donc pas de montre
mais de terminaux, toujours au plus près.

Désolé de rabâcher ces évidences, mais c'est pour établir une fois pour toute qu'on ne peut plaquer les critères accolés à l'usage des montres à celui des terminaux-bracelets, ou des smartglasses par exemple.
On parle de tout autre chose, d'objets qui iront dans leurs évolutions futures bien aux delà-des possibilités de leurs pseudo-modèles anciens

Pour l'instant,
en l'état de la technique, on ne sait pas faire des Wear-terminaux complètement autonomes, et avec des systèmes de recharges intégrés.

Alors on fait petit et basique ...et limité.
Il faut bien essayer de trouver d'autres débouchés commerciaux, celui du monde PC n'étant plus la poule aux œufs d'or.
Pour être sûr que cela prenne, on reprend les codes des montres existantes (d'où la confusion), et l'on fait des petits terminaux saupoudrés de petites fonctions connectées, d'alertes, de biométries pour capter les sportifs, d'autres dorées à l'or pour les flambeurs, etc.

En réalité c'est trop tôt.
Mais il faut bien commencer pour se forger une expérience,
surtout que l'on devine les potentiels énormes de ces genres de terminaux à l'avenir, et le renouvellement de marché qu'ils peuvent ainsi créer. Ajoutons les futurs habits "intelligents", voire connectés.

Je ne sais pas combien de temps cela mettra pour que cela s'installe vraiment.
Il se peut que cela prenne une.. 2 décennies? et qu'au final ce soit remplacé par quelque chose d'autre de plus original…?
quoi qu'il en soit, c'est la direction que les industriels prennent et on verra certainement dans les 3,4,5 générations d'appareils, des tendances des fonctionnalités propres se dégager, des autonomies s'améliorer drastiquement, etc.
Là on est dans la phase : est-ce bien utile, vous croyez?

avatar feefee | 

@rikki finefleur

"Quel est l'interet d'une montre que tu dois recharger toutes les 19 heures ou même dans le pire des cas toutes les 3 heures ?"

je pense que beaucoup ont du dire la même chose à la sortie des smartphones alors que la génération précédente avait une autonomie de 15 jours.

avatar pillouti | 

Blague à part, les Chinois vont sûrement se jeter dessus, effectivement. Les Européens, je les vois plus mettre ce fric dans une Rolex ou une Omega.

avatar Grizzzly | 

J'ai du mal à comprendre aussi ceux qui se bornent à comparer l'Apple watch à une montre classique.
Ca s'apelle "montre" et ça se porte au poignet mais ça s'arrete là.
C'est une nouvelle catégorie de produits, il faut porter un regarde nouveau, une idée d'innovation. Pas comparer betement à la montre du grand père.

C'est comme comparer un puissant smartphone au téléphone fixe de ma grand mère, ça n'a aucun sens...

Un peu d'ouverture d'esprit que diable !

avatar warmac33 | 

Et pourtant elles vont inévitablement s'affronter tout comme les smartphones et le téléphone de ta grand mère : les portables avec les abonnements illimités rendent le téléphone fixe totalement inutile (je n'ai aucun numéro de fixe de mes amis, popourquoi faire ?).
Pour les montres même en admettant que ce nest pas la même chose tu comptes mettre combien de montres a la fois ??

avatar poulpe63 | 

Le prix s'oublis, la qualité reste ;p

avatar oyster | 

Arrêtez de toujours comparer une Apple Watch à une montre mécanique. Pensez vous réellement que ces deux objet soient comparables ? assurément non.
Vous pouvez alors comparer un Picasso et une photo sur un tableau numérique (LCD)
Et une oeuvre d'un sculpteur connu, avec un joujou sorti d'une imprimante 3D.

Le bracelet connecté Apple n'est en rien en concurrence avec une montre mécanique. Rien n'empêche d'avoir les deux, mais l'un ne remplacera jamais l'autre.

avatar Stanley Lubrik | 

Quand on pense que pour avoir "Un design élégant (qui) rend les hommes plus charmants", donc une montre mécanique automatique, il suffit de dépenser 29 € !

C'est ti pas du gâchis cette Apple Watch Edition ?

Le différence, on peut même l'offrir à l'Unicef ou Action contre la faim.. Pour qu'ils arrivent à être dans les temps avec certains de leurs programmes humanitaires (qui ne sont même pas sur l'Apple Store).

http://goodtruc.com/montres/23-montre-mecanique-automatique.html

.

avatar Silverscreen | 

Certes, une Apple Watch à 4000 $ sera peut-être dépassée deux ans plus tard alors qu'une Rollex peut être léguée à son petit fils… mais, en même temps, la Rollex fera guère plus que donner l'heure (avec un chronographe à la rigueur) alors que l'Apple Watch fera bien plus.

Après, dans un cas comme dans l'autre, l'étiquette prix n'est là que comme "Personnal statement". Je ne pense pas que la différence de prix entre une montre à 5000 € et sa version à 30 000 € aie quelque chose à voir avec la pérennité ou la complexité de son mécanisme, dans tous les cas…

avatar pillouti | 

Pas d'accord, on peut comparer une apple watch à une montre mécanique dans la mesure ou chaque matin il faudra choisir entre porter l'une ou l'autre. A moins de passer pour un con, les gens ne porteront pas les deux.

avatar RDBILL | 

@CNNN :
oui moi ce qui me chiffonne avec les iPod iPad Mac iphone et maintenant la Watch, c'est la durée de vie du produit.

Changer mon Mac au bout 6 ans ok, mon iPad au bout de 4 ans ok mon iphone au bout de 2 ans ok, mais ma montre je veux la garder 10 ans ! Surtout celle à 4000€ !

avatar lionel | 

4000€ pour une montre qui va durer 2 ans, ça commence à faire un peu cher …
Je ne comprends toujours pas l'utilité d'un tel appareil …

avatar vincepalmer | 

C'est pourtant pas si compliqué à comprendre.
Beaucoup de gens ont les moyens de dépenser $4000 dans une montre, connectée ou pas.
Beaucoup aimeraient avoir un iPhone qui se différencie de la masse, et serait à payer cher pour ça. Peu importe si ils changeront de téléphone l'année d'après.

Une montre, connectée ou pas, reste un bijou, un accessoire qui montre nos goûts et moyens. $4000 pour une montre n'est pas si cher pour beaucoup de gens. Oui, une Rolex à $20000 durera une vie, mais une Apple Watch en or à $4000 à renouveler tous les deux ou trois ans reste toujours moins cher sur le court terme. Et fais au final beaucoup plus qu'une Rolex.

avatar debione | 

Pourquoi parler d'une Rolex à 20'000$? Comparons plutôt avec une Rolex à 5k... Bon déjà il n'y a plus de différence de prix... Ensuite, Seiko, 30 ans avant Apple, disait aussi que : Oui nos montres ne sont pas mécaniques mais elles font infiniment plus de truc... Ben force est de constater que 30 ans plus tard toutes ces belles Seiko sont absolument toutes soit dans la poubelle soit oubliée au fond d'un tiroir.

Le truc, c'est qu'eu quand tu achètes un bijou, tu l'achètes pour le restant de tes jours. Un bijou ne peut pas devenir obsolète... C'est ce que propose les bijou-montre... 30 ans après, les pièces de rechange existent encore, les ouvriers qualifiés encore formé....

Je prédit un bel engouement la première années pour cette Apple watch, mais je prédis aussi que dans deux ans, la plupart des acheteurs de l'Applewatch la laisseront au fond d'un tiroir... comme il est d'usage des gadgets informatique qu'on a acheté parce que c'était cool...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR