Enthousiasme mesuré pour les premiers tests de l’Apple Watch

Mickaël Bazoge |

La fin de semaine sera chargée pour Apple — sans doute l’une des plus importantes de l’année pour le constructeur, puisque la Pomme se lance sur un tout nouveau créneau : celui de l’horlogerie connectée. Si le commun des mortels pourra essayer l’Apple Watch dès ce vendredi (et précommander le modèle désiré à partir de 9h01), les testeurs qui ont eu la chance d’avoir la toquante autour du poignet depuis quelques jours ont obtenu la levée de l’embargo imposé par Apple. Afin de se faire une première idée du produit, voici le résumé des principaux tests parus sur les sites américains.

C’est joli ?

Scott Stein de Cnet enterre illico la volonté d’Apple de s’inscrire dans la tradition de l’horlogerie traditionnelle : « L’Apple Watch est superbement conçue. Nous le savions. Mais son design n’est pas particulièrement nouveau. Il est similaire, dans l’esprit, à celui des montres Gear de Samsung ». Un crime de lèse-majesté ! Et le journaliste en rajoute en écrivant que le produit d’Apple « ressemble plus à un objet technologique qu’à une montre traditionnelle », tandis qu’en comparaison, la Watch de Huawei « sonne » plus comme une montre classique.

Cliquer pour agrandir

Lauren Goode de Re/code précise de son côté que si l’Apple Watch s’efforce d’émarger dans la catégorie « haute couture », le produit continue de ressembler à une montre de geeks. Et même s’il est possible de remplacer le bracelet Sport par un autre au look plus premium, la façade avant continue de ressembler à un « iPhone miniature ». Au niveau du design à proprement parler, Goode explique que si l’Apple Watch est élégante, elle n'en reste pas moins plus épaisse qu’attendu.

La qualité de l’écran est louée par Nilay Patel, de The Verge. La dalle de l’Apple Watch est présentée comme Retina, avec des pixels « imperceptibles et des noirs profonds qui permettent à l’écran de se fondre dans les bords courbes du verre. C’est facilement le meilleur écran du marché des montres connectées ». Malgré tout, le testeur note un espace vide « visible » tout autour de l’écran.

L’Apple Watch, du moins le modèle testé par Lance Ulanoff de Mashable (en acier inoxydable 42 mm avec bracelet à maillons) a un design « plutôt masculin ». « Mon Apple Watch n’a rien d’un produit qui coûte moins que les 1 000$ de son prix (…) Je doute que le modèle Sport, qui débute à 349$, offre la même sensation luxueuse ».

La montre est « magnifique d’une manière chirurgicale », comme l’explique bizarrement Joshua Topolsky de Bloomberg. « Le petit cube de métal et de verre [il porte une Apple Watch en acier inoxydable] aurait toute sa place dans un labo futuriste ou dans un film de science-fiction. C’est clairement un produit Apple : propre, lisse, remarquablement solide. Mais comme pièce de bijouterie, elle est similaire à d’autres montres numériques — ce qui inclut la montre calculette de Casio tellement reconnaissable, comme plusieurs personnes me l’ont fait remarquer ». Le journaliste indique aussi que l’Apple Watch ressemble finalement à d’autres produits disponibles sur le marché, comme la ZenWatch d’Asus ou la Gear Live de Samsung. Et pan sur le bec de Jony Ive, mais heureusement Toposlky conclut ce chapitre ainsi : « Le design d’Apple ne concurrence pas Rolex, Omega ou Breitling au niveau du style, mais plus je porte cette petite chose discrète, plus je l’apprécie à mon poignet ».

Ça marche comment ?

Nilay Patel se lance dans un descriptif complet de la montre : « Sur le côté droit de la montre, vous trouverez la couronne digitale et un bouton (le nom officiel est simplement ‘’bouton de côté’’) qui ouvre votre liste [de contacts] favoris et active Apple Pay avec deux tapes. La confusion provient de ce bouton : il ressemble tellement au bouton d’allumage et de mise en veille de l’iPhone que j’appuie encore dessus pour allumer ou éteindre l’écran [de l’Apple Watch], même si je sais que je me trompe ».

Cliquer pour agrandir

La couronne digitale, c’est aussi une innovation appréciée par Lauren Goode, qui regrette toutefois de ne pas avoir pu l’utiliser autant qu’elle l’aurait voulu. « J’ai trouvé que j’utilisais plus souvent l’écran tactile de la montre, aussi bizarre que cela puisse paraître ». Lance Ulanoff dit sa déception que ce composant ne soit pas centré. « Je collectionne les montres, et cette position est un affront envers ma sensibilité horlogère ».

Apple a beau vanter la simplicité d’usage de sa montre, les testeurs racontent souvent une autre histoire. « Il y a beaucoup de tapotages, de glissés, de tours et de twists nécessaires dans l’Apple Watch », décrit Scott Stein. « Les applications embarquées et les apps coups d’œil peuvent provoquer la confusion chez les nouveaux venus ». La personnalisation des cadrans est particulièrement appréciée par le testeur : « L’offre d’Apple est plus diversifiée » que sur les autres montres Android Wear. « Et si on parvient à régler les détails à sa main, ils parviennent à rendre la montre moins futile ».

Cliquer pour agrandir

« Rappelez-vous la première fois que vous avez touché un iPhone. C’est exactement la même sensation avec l’Apple Watch », décrit Goode. « Que se passe-t-il, où est-ce que je pose les doigts pour voir ce qui se passe, comment est-ce que je me débarrasse de la notification qui vient juste d’apparaitre ? Avec d’autres montres connectées, ce sentiment ne disparait jamais vraiment. Avec l’Apple Watch, il finit par s’évaporer ».

David Pogue et quelques autres notent l’obsession du détail d’Apple. « Ils ont créé un nouveau système d’exploitation destiné aux interactions qui ne durent que quelques secondes. Ils ont créé cette nouvelle police dont l’espacement des caractères évolue selon la taille du texte — parce que c’est ce qui rend mieux sur un petit écran. Ils ont créé des animations qui rendent l’information plus claire et plus agréable. Sur le cadran Mickey Mouse, ils ont dessiné les courbes de la petite main du rongeur de manière à ce qu’elles correspondent aux courbes de la police ».

Et dans la vie de tous les jours ?

Un des défauts relevés par The Verge est une certaine latence dans les temps de réponse de l’Apple Watch. Nilay Patel a noté que le fait de porter le poignet vers soi, synonyme d’allumage automatique de la montre, demandait parfois d’attendre quelques instants avant que l’appareil remplisse sa tâche. C’est d’autant plus ballot que ce simple geste sert pour la fonction la plus basique du produit : afficher l’heure. « Cela donne l’impression de chicaner, mais dans un contexte où l’on regarde sa montre une dizaine de fois par jour, c’est rapidement distrayant ». Plus globalement, Patel espérait « à moitié » « mettre la montre le matin et l’utiliser à la place de mon téléphone, mais ça n’est jamais arrivé ». C’est que l’Apple Watch est « lente », relève t-il encore, notamment lorsqu’elle charge des données provenant de l’iPhone. Apple a promis une mise à jour logicielle dès le 24 avril pour améliorer cet aspect des choses. Plus que jamais, l’Apple Watch reste donc un compagnon de l’iPhone.

Cliquer pour agrandir

Au lieu de vibrer comme un téléphone, le Taptic Engine de l’Apple Watch « tapote », comme l’explique David Pogue. « Quand la montre réclame votre attention — pour une alerte, un message texte ou un appel entrant — elle tapote sur votre poignet. C’est la chose la plus folle et la plus étrange. C’est subtil mais impossible à rater, tout spécialement quand cela s’accompagne par les pings et les sons qui désignent les différentes notifications ». Le chroniqueur de Yahoo explique que le mode « Ne pas déranger » est très simple à activer : il suffit de poser la paume de la main sur l’écran. « Pratique dans les bibliothèques, les églises, ou durant les parties d’échecs ».

La vérité, assène David Pogue, c’est que « la navigation dans l’Apple Watch est une de ses faiblesses. Il n’y a aucun indice visuel que plus d’options sont disponibles avec une pression ferme sur l’écran, ou que quoi que ce soit se passera si vous tournez la couronne. Il faudra apprendre en faisant des essais et des erreurs. Et à chaque fois que vous ferez un appui ferme ou que vous tournerez la couronne et que rien n’arrivera, vous vous sentirez comme un lourdaud ».

Cliquer pour agrandir

L’écran d’accueil et son nuage d’applications sont cloués au pilori par le journaliste de Yahoo. « Il est difficile de croire que la même personne qui a perdu le sommeil sur la courbe du doigt de Mickey soit le même [que celui qui a imaginé cet écran]. Comment êtes-vous censé savoir à quoi servent ces icônes microscopiques ? Il n’y a pas de badges, et les icônes elles-même sont de la taille d’un atome de carbone ».

Le fonctionnement des applications tierces sur l’Apple Watch ressemble à celui des apps Android Wear, écrit Lauren Goode. Les apps tierces sont encore en rodage, « mais les applications natives fonctionnent bien entre l’iPhone et l’Apple Watch ». Les fonctions fitness font en sorte qu’il ne sera pas nécessaire de porter un bracelet Fitbit. Mieux encore, l’Apple Watch est susceptible de remplacer le cardiofréquencemètre « pro » que les sportifs aguerris portent autour de la poitrine : les mesures effectuées par Goode montrent que les résultats de la Watch sont très proches ou similaires avec ce type d’équipement. Les sentiments sont mitigés aussi sur… les smileys. Certains chez Re/code les ont trouvé « affreux », d’autres les qualifient de « carburant à cauchemar » (chez The Verge) !

Et ça dure combien de temps ?

C’est LA question qui taraude tous ceux qui s’apprêtent à mettre la main à la poche : quelle est l’autonomie de l’Apple Watch ? Apple annonce 18 heures en usage normal. Lauren Goode explique que la batterie de la montre fait mieux qu’attendu. « Mon iPhone a rendu l’âme avant la montre », avec une autonomie qui a tenu toute la journée, jusque tard dans la nuit. Quand la batterie de la montre est complètement épuisée, il lui faut deux heures et demie de recharge pour qu’elle affiche les 100%.

Le câble de recharge à la MagSafe n’est pas particulièrement apprécié par la journaliste : « Il est trop facile de déconnecter accidentellement le câble de la montre. J’aurais préféré avoir le même genre de socle de recharge que celui de la Moto 360 ». C’est aussi ce qui est arrivé à Lance Ulanoff, qui après avoir installé la montre sur son galet à induction mal branché sur le secteur, s’est retrouvé avec 16% d’autonomie seulement au petit matin… Il a généralement terminé sa journée avec 30% de batterie disponible, « y compris avec un rétro-éclairage à 100% ».

Scott Stein a obtenu d’Apple la confirmation que l’autonomie sera un peu meilleure sur la Watch 42 mm. Il lui a de toutes façons fallu la recharger toutes les nuits, ce qu’il juge pénible. « Avoir un gadget de plus à brancher devient rapidement ennuyeux, et j’ai porté suffisamment de montres qui proposent jusqu’à deux jours d’autonomie. Et c’est plutôt agréable ». Assassin, il écrit que l’Apple Watch offre « l’autonomie la plus faible de toutes les montres connectées récentes que j’ai pu voir, pire encore que les montres Android Wear ou que les Gear de Samsung qui durent aux alentours de deux jours ».

Une histoire de temps

David Pogue estime, enthousiaste, que l’Apple Watch est à des « années lumière » de n’importe quelle autre montre connectée. L’écran est « plus beau », le logiciel est « raffiné » et « sans bugs », le châssis est un « bijou ». Mais la vraie réponse est : « Vous n’avez pas besoin d’une Apple Watch. Personne n’a besoin d’une smartwatch ». « La technologie est à peine au point pour faire de ce genre d’appareil quelque chose d’utilisable », mais… l’Apple Watch est un luxe.

« L’Apple Watch est un des produits les plus ambitieux que j’aie jamais vu », conclut Nilay Patel. Le produit d’Apple est la montre connectée la plus « compétente » du marché, mais elle ne peut réaliser que de petites choses d’un peu tout, « plutôt que plusieurs choses extraordinairement bien. Malgré la merveille technologique, l’Apple Watch reste une montre connectée, et personne n’a encore su dire à quoi une montre connectée doit servir ». Il recommande d’acheter un modèle Sport si on est vraiment intéressé par le produit, qui écope d’un 7/10.

Cliquer pour agrandir

Plus prosaïque, Laureen Goode conclut que d’un point de vue technologique, l’Apple Watch n’est qu’une extension de l’iPhone. La montre d’Apple n’est pas la réponse ultime à tout, et ce n’est pas non plus quelque chose que l’on se passera de génération en génération. « C’est un appareil technologique qui va éprouver des mises à jour logicielles jusqu’à ce qu’un jour, dans plusieurs années, la batterie lithium-ion ne tienne plus la charge et que la montre ne sera plus d’aucun intérêt ».

L’Apple Watch ne changera pas votre vie, écrit Joshua Topolsky. Le produit est cependant « excellent. Apple va vendre des millions de cet appareil, et beaucoup de gens vont l’adorer ou en être obsédés. C’est un fabuleux composant d’un grand écosystème que l’entreprise a patiemment bâti au fil des années ». L’Apple Watch est « la meilleure montre connectée au monde ». En revanche, le constructeur n’a pas encore répondu à toutes les questions. « Voilà un nouvel écran, une autre distraction, une autre manière de déconnecter (l’inverse est aussi vrai). L’Apple Watch est cool, elle est superbe, elle est puissante, et elle est facile à utiliser. Mais elle n’est pas essentielle, pas encore ».

Lance Ulanoff estime lui que l’Apple Watch réussit dans sa tâche principale : faire en sorte que l’iPhone reste dans la poche. « C’est une fonction assez impressionnante. Est-ce que ma vie sera meilleure avec ça ? Il est trop tôt pour le dire. Mais ce qui est certain, c’est que j’apprécie vraiment de la porter ».

Tags
avatar béber1 | 

EricdeB
"L'Apple Watch est
"-hors du domaine de compétence d'Apple (gadget de mode, bijouterie),
-trop tôt par rapport aux technologies disponibles,
(…)"

oui, trop tôt.
Cela aurait demandé une année de plus, au moins.

Quant au "hors du domaine de compétence"… là je n'en suis pas sûr du tout.
Il y a une suite logique dans le fait que s'il doit y avoir un Luxe Techno qui doit apparaitre dans les décennies à venir, c'est Apple qui serait parmi toutes les boites de la Hi-tech la mieux placée pour l'aborder et pour opérer les mutations.

Maintenant, on peut discuter du bien fondé qu'une boite comme Apple veuille toucher au domaine du Luxe.
Est-ce que Micro-informatique et donc Technologie sont incompatibles avec les objets du Luxe de demain ?(rappelons que la Montre mécanique est un objet de Luxe et un objet technologique)
Est-ce que cette démarche est illégitime, incongrue, indécente, déplacée, définitivement incohérente… ?

Pour le reste, je pourrais reprendre certaines de tes critiques.
La seule chose qui me les fasse tempérer, c'est que l'on a affaire à un domaine très spécial, celui du Wearcomputing, et que celui-ci comporte des tas de difficultés psycho-physiologiques à dépasser.

De ce point de vue, on peut comprendre qu'Apple ait pu bousculer son calendrier, et décidé de jouer -à fond- une stratégie de la transition, en reprenant des codes convenus et connus pour l'opérer avec un maximum d'assurances.
Il fallait aussi être présent, ne pas trop se laisser distancer sur le marché, rassurer les actionnaires (on est plus dans l'Apple-startup de 2007), et surtout poser rapidement une base pour lancer un écosystème logiciel qui assurera la pérennité des Apple Watch ou autre Apple Wearterminaux à l'avenir.

Maintenant, est-ce que cela va suffire pour ce 1er lancement?

avatar oomu | 

Un an, deux ou 10, qu'importe, Apple ne fait que commencer. Il fallait se lancer un jour où l'autre, commencer à exister, faire un produit se fracassant contre la Réalité pour apprendre les réalités (les tests, la conception, les rachats, c'est bien, mais il faut + encore).

A voir donc l'évolution.

Par contre, j'espère que les gens qui l'achètent _maintenant_ en or rose ont un égo en acier trempé, une grande philosophie ou une très bonne compréhension de ce qu'ils ou elles paient et un bon sens des priorités dans la vie...

avatar pillouti | 

D'accord avec vous.

avatar pivert42 | 

@majipoor :
La ménagère de plus de 50ans a bien l'intention de se la payer, ne serait-ce que parce que le temps lui est compté et que la nouveauté et ben ça vaut le coup d'essayer sans trop se prendre la tête avec des …bip

avatar misterojd | 

Attention lâcher de trolls sur MacG !

avatar Ipader | 

C'est la confirmation de ce qu'on redoutait, à voir les autres tests mais je ne crois pas que ça changera grand chose.

avatar misterojd | 

Moi je trouve ces premiers tests plutôt positifs ! Les points qui semblent gêner les commentateurs (exceptée la lenteur d'accès à certaines apps, ce qui devrait être corrigé avant le 24 dixit Apple) relèvent plus du manque d'habitude de cette nouvelle interface. Je parie que dans un mois ils seront nombreux à y être accro. Comme les millions d'autres possesseurs de la watch.

avatar ArchiArchibald | 

Les testeurs sont souvent grognons et espèrent des miracles là où il n'y a "que" du génie ! Un peu comme dans les grands restaurants : un chef se fait descendre dans le guide Michelin mais le commun des mortels y fera l'un des meilleurs repas de sa vie. J'aime mieux écouter l'avis des utilisateurs, aussi bien pour le culinaire via Yelp ou TripAdvisor, que pour les cinéma, la musique et les produits technologiques.
L'AppleWatch va être quelque chose de grand. Les critiques étaient mitigées lors de la sortie du premier iPad, et pourtant... Bien sûr qu'on ne fera rien de magique, et pour cause : son objectif est de gagner du temps, donc rien de neuf, mais tout de plus rapide. On répondait déjà aux iMessages, mais on répondra plus rapidement et plus efficacement.

Ça va balancer !

avatar EricdeB | 

Punaise, je m'en tamponne tellement de cette montre que je n'ai même pas lu jusqu'au bout. Le comble de l'inutilité (dans mon cas perso) qui coûte un bras et qui ne peut pas vivre sans l'iPhone… Par contre l'interface est superbe, l'objet, pour une V1, réussi. Du Apple. Mais alors punaise, rarement un produit Apple ne m'a tant laissé de marbre...

avatar oomu | 

Plus que la Pippin ? vraiment ?

Plus que le lecteur de cd Apple ?!

PLUS que l'enceinte HI-FI Apple ???!! non là je sais que vous me faites marcher :)

avatar Cowboy Funcky | 

Crash industriel
Grosse blague....

Je vais regarder mes archives au moment de la sortie de l'iPhone Edge....les commentaires avaient la même profondeur abyssale.
Avec le recul, on peut penser que les esprits évoluent mais non !

Cela reste tout de mêmes de bons commentaires en comparaison avec la plupart des montres connectées !

avatar Ast2001 | 

J'ai lu ici à plusieurs reprises que les commentaires et les tests de l'iPhone Edge étaient mauvais. Je ne sais pas si c'est ma mémoire qui me jour des tours mais je me souviens au contraire de tests élogieux. Du coup, si tu as des liens pour me rafraîchir la mémoire, ça m'intéresse :-)

Merci.

avatar lmouillart | 

J'ai eu un EDGE et c'était effectivement un mauvais téléphone (mauvaise écoute, mauvaise autonomie, très mauvaise récéption), très mauvais smartphone (pas de 3G, photos pourri, pas/peu d'appli), mais une bonne 1ère entrée en matière (le N95 de nokia était bien mieux, sauf sur les interaction et la gui).

Apple ne s'y est pas trompé et en France le 3G à vite cédé la place, très vite même (trop), au point que Orange a fait de sacrées offres de migration (pour l'époque) afin de passer au 3G.

Cette montre semble bien mieux que ce qu'était le edge à son lancement ou pire l'ipad 1.

avatar feefee | 

@lmouillart :

"Cette montre semble bien mieux que ce qu'était le edge à son lancement ou pire l'ipad 1."

Tu ne t'attaches donc pas à son besoin d'être connectée à l'iPhone ?
C'est comme si l'iPad 1 avait nécessité de se connecter à ton Mac pour profiter des toutes ses fonctions (ne pas me mettre iTunes sur le tapis ça n'a rien à voir car je ne parle pas d'installer des applis mais de s'en servir)

avatar Ramlec | 

@feefee :
"Tu ne t'attaches donc pas à son besoin d'être connectée à l'iPhone ?"
C'est juste un faux problème.
L'Watch est une extension de l'iPhone, pas son remplaçant. En quoi devrait-elle être autonome, pour quel but au final ? Comme si les gens allaient laisser leur iPhone chez eux pour ne garder que l'Watch...
Ce n'est pas son but et sa dépendance est, à mon sens, légitime.

avatar oomu | 

c'est de toute façon une question temporaire. Elle obtiendra d'ici quelques mois l'usages d'applications tierces autonomes.

avatar feefee | 

@Ramlec

"C'est juste un faux problème."

Bien sur j'en suis conscient
Mon esprit de contradiction sans doute face à de fausses théories à mes yeux :-)

avatar feefee | 

@lmouillart :

"J'ai eu un EDGE et c'était effectivement un mauvais téléphone (mauvaise écoute, mauvaise autonomie, très mauvaise récéption), très mauvais smartphone (pas de 3G, photos pourri, pas/peu d'appli), mais une bonne 1ère entrée en matière (le N95 de nokia était bien mieux, sauf sur les interaction et la gui)."

Moi aussi mon premier PC sous Windows était un très mauvais PC , multi tache tâche pourri , impossible de lancer des applis DOS dans une fenêtre , aucune application graphique disponible à part la calculette et la gestion des fichiers mais là aussi bonne entrée en matière (le mac était bien mieux )

:-D

avatar oomu | 

mais ce très mauvais téléphone edge était un FUCKING ORDINATEUR de poche TACTILE avec le meilleur navigateuuuuuur webeuuuh du Moooondeuuuuh !

et whaaaa ma liste d'artistes favoris défilent d'un geste du doigt avec un effet d'inertie et rebond.. gihihihihi !

Bref, j'ai adoré le premier iphone. Mais faut dire aussi que j'en avais rien à f... de téléphoner : internet, internet et encore internet, bref: l'écrit !

avatar béber1 | 

là, il ne sagit pas de tests désolé,
mais de réactions ici avant que l'iPhone soit commercialisé et après :

https://www.macg.co/2007/04/iphone-maintient-le-contact-22506

https://www.macg.co/2007/02/un-absent-tres-present-75693

https://www.macg.co/2007/09/iphone-n°1-aux-us-14385

c'est pas débordant d'enthousiasme. On peut même y voir des échos avec la situation d'aujourd'hui

et un récapitulatif dans les déclarations diverses et la presse.
https://www.igen.fr/iphone/il-y-4-ans-l-iphone-changeait-tout-51592

avatar oomu | 

ceci est omniprésent avec les produits Apple depuis des décennies.

Mais si on revient aux sites d'informatiques et technologies, ceux qui le testèrent en main, ce fut dithyrambique. rapidement.

avatar Ast2001 | 

Merci d'avoir rafraîchi ma mémoire. Ceci dit l'iPhone edge s'imposait comme une évidence. La magistrale présentation de Jobs m'avais donné envie de l'obtenir comme aucun autre produit jusque là. Et je n'ai pas été déçu.

avatar béber1 | 

lmouillart
"Cette montre semble bien mieux que ce qu'était le edge à son lancement ou pire l'ipad 1."

+1

avatar jazz678 | 

@béber1 :
Ca me semble normal. L'applewatch bénéficie d'une maturité qu'ont atteint certains composants matériels et logiciels (écran Retina, IOS, processeur,...). L'iPhone et l'iPad 1ers du nom étaient très novateurs malgré leurs limites..

avatar béber1 | 

c'est-à-dire qu'on est à chaque fois aux limites matérielles et techniques possibles.
Sauf qu'Apple bénéficie cette fois d'une expérience accumulée et donc plus solide.

avatar lmouillart | 

"L'applewatch bénéficie d'une maturité qu'ont atteint certains composants matériels et logiciels (écran Retina, IOS, processeur,...)".
Bof, les smartwatch "moderne" cela n'est pas industrialisé depuis bien longtemps.
Pour le moment ce sont surtout des technos de smartphones qui sont adaptées, si le marché se pérennise (et cela ne fait quasi aucun doute), d'ici quelques années, alors là effectivement on aura des technologies matures.

avatar jazz678 | 

@lmouillart :
Les exemples que j'ai cités sont tout a fait matures. Celles qui se retrouvent sur l'applewatch ne sont pas "adaptées", elles sont spécifiquement faites pour cet appareil. Ca ne veut pas dire qu'elles ne peuvent pas être améliorées et affinées. La ou je tend à te rejoindre c'est que d'autres technologies et spécificités logicielles propres à ce type d'appareil verront certainement le jour...

avatar oomu | 

non, les articles à l'époques étaient élogieux sur l'iphone, la qualité de l'appareil, sa prouesse technique, ses promesses, tout son aspect wifi/internet/baladeur/vidéo et bien sur les petits détails partout dans l'interface.

En tant que téléphone il était moyen, pas du tout au pinacle des normes et usages téléphoniques, mais la plupart des gens en avait quasi rien à fiche.

D'ailleurs, c'est venu dans un SECOND temps, les articles rappelant qu'il y avait pas de filtrage d'appel, etc. Son principal manque était de ne pas avoir d'appareil photo. Voilà ce qui choquait grave. Le manque de 3G un an de trop était critiqué, et Apple se défendait en parlant autonomie.

ha mais l'iphone avait la Messagerie Vocale visuelle.. rien que ça, je me serais roulé dans la boue pour l'avoir.

avatar béber1 | 

en tous cas, sur PCI c'était le scepticisme qui régnait.
Tu me diras, normal c'est PCI.

C'était assez mitigé, la plupart ne savaient pas trop quoi en penser,
sauf que du moment que cela venait d'Apple, le fil des critiques se déroulait tout seul de façon pavlovienne
le côté fermé et cher évidemment, tellement récurrent qu'il n'y a plus de fond à la casserole depuis bien longtemps,
et puis le coté limité matériellement, le dada des pcistes, alors que la technologie tactile leur creuvait les yeux,
bref.. je me rappelle qu'il m'avait fallu batailler avec d'autres pour remettre les choses en perspectives et surtout en quoi l'iPhone innovait.

Parce que là encore, "Apple n'inventait rien, et blabla...", le LG Prada, son modèle, l'avait précédé et patancoufin, "qu'est-ce qu'Apple allait faire dans la téléphonie où elle allait se faire bouffer par les Geants du secteurs, etc."

Un peu d'ailleurs comme ce que l'on peut lire ici sur l'Apple Watch, alors que c'est au niveau des usages et des services que cela va une nouvelle fois se passer

avatar oomu | 

par commentaire, je pense qu'il veut dire la masse des Slashdotteux, trolls, aigris, fatigué des compagnies aux logos fruitiers (c'est vrai quoi, y en a marre ! rendez nous nos logos en 3 lettres et trucs vaguement métaphorique), et ceux qui avait intérêt à ce que ça soit nul (Ballmer, le patron de Palm dont j'ai oublié le nom mais je suis sur que son opinion était toujours super-importante pour comprendre le marché, etc.)

-
Encore une fois, on peut faire la part des choses: mettre de coté les fous et les colériques de la vie, et parler du produit.

et je n'ai jamais été convaincu de l'intérêt de l'Apple TV. (quel rapport ? tous).

avatar ritchi_paris | 

Le truc qui m'intéresserai dans cette montre réellement est le GPS. Maintenant la police nous arrête avec l'ifon entre les jambes (même ça !!!). Alors, cette montre serait bien pratique rien que pour cela (me concernant, j'entends). Est-il bien ce GPS ? Pas trop petit, pas trop lent, la navigation use-t-elle la batterie ? et combien ? mais surtout est-ce que cette montre me dira quand tourner lorsqu'il le faudra…Je suis motard et préparer mon trajet en envoyant sur mon ifon mon parcours et après l'écouter me dire : Non t'es con tu t'es trompé"…ça serait cool (évidemment, elle sera bien éduqué cette montre)

avatar Lestat1886 | 

"Il recommande d’acheter un modèle Sport si on est vraiment intéressé par le produit, qui écope d’un 7/10"

Pour The Verge, 7/10 c'est une note assez moyenne surtout comparé aux autres produits Apple. En tout cas, ce résumé ne fait que justifier mes impressions: aussi réussie soit cette Apple Watch niveau design voire ergonomie, je n'y vois pour moi et pour l'instant aucune utilité! J'ai l'impression d'avoir déjà "tout ce qu'il faut" et d'être connecté plus que nécessaire entre l'iPhone, l'iPad et le Mac pour y rajouter une montre... Rdv dans quelques générations peut-être?

avatar TomSupraBoy | 

@majipoor :
Justement je ne prouve pas qu'ils manquent de vision, leur but de leur review n'est pas d'imaginer. Ces mecs qui ont testés la Watch ont justement donné leur avis sur du concret et sur l'état actuel de la montre à un instant T, c'est à dire aujourd'hui. Leur avis est donc plutôt objectif. S'ils avaient testé la Watch en se basant sur des suppositions de ce qu'elle pourrait faire dans le future ça n'aurait pas eu de sens et ça aurait été bien subjectif.

avatar Cowboy Funcky | 

@Ast2001
J'ai mieux : le numéro de SVM Mac célébrant l'iPhone Edge !

Autrement, comparaison faite avec les autres montres, Apple n'offre pas qu'une montre mais un environnement de développement avec un outil, l'Apple Watch, qui reste simple mais suffisamment sophistiqué pour offrir différentes formes d'interaction :

Rien de mieux que le bouillonnement des développeurs iOS et l'interaction avec les milliers d'appli existant....

avatar Crkm | 

C'est le Timmy qui doit pleurer. N'est pas SJ qui veut.

avatar misterojd | 

@Crkm :
Ça m'étonnerait vraiment qu'il pleure... À l'Apple Store à côté de chez moi on m'a dit que l'engouement pour la montre avait l'air énorme, bien plus que ce qu'ils avaient imaginé...

avatar ipych | 

Ce que je retiens de cet article c'est cette citation : « C’est une fonction assez impressionnante. Est-ce que ma vie sera meilleure avec ça ? Il est trop tôt pour le dire. Mais ce qui est certain, c’est que j’apprécie vraiment de la porter ».

avatar Cjuentin | 

En fait, personne n'a pu tester l'Apple Watch Sport... Ça sent la qualité vraiment inférieure :(

avatar phoenixback | 

On veut la v3 lol

avatar falemaster | 

Franchement Apple aurait du vous en envoyer une en test .
Le figaro c'est sympa mais pour les plus exigents MacG aurait fait un boulot plus adapté je pense...
Dommage !

avatar Mickaël Bazoge | 
On ne peut que déplorer la politique d'Apple dans ce domaine…
avatar Cowboy Funcky | 

L'Apple Watch n'est pas qu'une montre ! Dépenser 10000€ pour une tocante que tu pourras léguer a ton fils est louable mais cela fait cher de l'heure !...
Les gens ont abandonné les montres car les appareils qui nous entourent t'indiquent l'heure...

Si tu leurs offres un objet qui t'apporte d'autres informations que l'heure et sans devoir son téléphone alors le gain est la !

Peu de personnes avaient présenti l'intérêt de l'iPhone Edge d'autant plus que l'appstore n'existait pas !

Dépassé la fascination de l'écran tactile beaucoup laissait poindre une frustration... Que faire avec ce truc ?!

Pour l'Apple Watch, les interactions restent a inventer pour un objet plus simple à consulter qu'un iPhone...

Prochaine révolution : la puce sous la peau....

avatar Philactere | 

@ArchiArchibald :
"son objectif est de gagner du temps, donc rien de neuf, mais tout de plus rapide. On répondait déjà aux iMessages, mais on répondra plus rapidement"

Est-ce réellement nécessaire, en toute objectivité ?

Ou est-on dans le futile avec ce genre de "besoin' ?

avatar macinoe | 

Non seulement ce n'est pas nécessaire, mais ce n'est pas non plus souhaitable.
Qui ça intéresse de se faire sonner en permanence ? Il n'y en a pas un peu marre d'être les valets de gadgets électroniques inutiles ?

Déconnectons nous.

avatar Theom | 

@ EricdeB

Je suis d'accord avec toi sur l'ensemble, l'Apple Watch n'est pas une nouveauté comme l'iPhone en son temps, et sera sans doute moins indispensable. Mais il faut se dire que la révolution n'est pas au niveau technologique, mais au niveau de l'usage. Ca m'a l'air d'être le premier produit vendu en masse qui est unanimement inutile, mais que tout le monde veut. C'est la première fois que la technologie pénètre aussi intensément notre quotidien et est aussi près de nous (dans un produit véritablement acheté). A mon avis ça va être un succès énorme, et si c'est un bide ça sera le premier du siècle pour Apple...

avatar SIMOMAX1512 | 

Pas si mal avec le bracelet en cuir noir sur la vidéo

avatar Cowboy Funcky | 

A 500€, le truc qui donne l'heure...
Y'en a qui coûtent largement plus cher car il y a une photo de pilote de chasse.....

avatar Jerom722 | 

"Le journaliste indique aussi que l’Apple Watch ressemble finalement à d’autres produits disponibles sur le marché, comme la ZenWatch d’Asus ou la Gear Live de Samsung"

Ressemble ? Non non et non ! La on parle d'un produit apple, on dit "s'inspire" :)

avatar Zik | 

Il est difficile de croire que la même personne qui a perdu le sommeil sur la courbe du doigt de Mickey soit le même [que celui qui a imaginé cet écran] ou quand Apple se prend les pieds dans le tapis.

avatar SIMOMAX1512 | 

Vous ne faites pas mention du test du Figaro qui est bien plus emballer par l'Apple watch que les testeurs américains. Pour l'autonomie c'est toujours pareil, certains tiendront 2 jours et d'autres plus énergivore tiendront 1 journée pleine . De tous les tests aucun ne signale n'avoir pas tenu moins d'une journée

Pages

CONNEXION UTILISATEUR