Apple a testé APFS avec iOS 10.1 et 10.2 avant de le déployer

Nicolas Furno | | 14:30 |  27

C’est avec une mise à jour mineure de son système mobile qu’Apple a déployé APFS, son nouveau système de fichiers. Jusqu’à iOS 10.3, tous les appareils mobiles utilisaient HFS, un système de fichiers propre à Apple, mais qui datait à l’origine des années 1980 même s’il a été largement modernisé depuis. APFS est un système de fichiers beaucoup plus moderne, 64 bits et surtout pensé en priorité pour les SSD plutôt que les disques durs (lire : APFS : le futur système de fichiers d’Apple qui va changer votre vie).

Cliquer pour agrandir

La mise à jour d’iOS 10.3 a modifié le système de fichiers sur des millions d’iPhone et iPad, sans aucune perte de données et uniquement dans le processus habituel de mise à jour. Une réussite impressionnante à apporter au crédit d’Apple qui avait pensé à tout. Ainsi, la transition de HFS+ à APFS avait été imaginée dès le départ pour se faire en toute sécurité et sans avoir à déplacer de données. Pour autant, mettre à jour de la sorte le téléphone le plus populaire au monde était courageux et le constructeur s’en est très bien sorti.

Il y a une bonne raison à cela : Apple avait testé avant la mise à jour des déploiements à grande échelle d’APFS. C’est ce que Craig Federighi a indiqué dans le dernier épisode du Talk Show, le podcast de John Gruber. Enregistré en public la semaine dernière, à l’occasion de la WWDC, cet épisode a permis d’en savoir un petit peu plus sur ce déploiement et notamment que le constructeur avait pris ses précautions à deux reprises.

iOS 10.1 et iOS 10.2 ont en effet servi d’essais à grande échelle avant la sortie d’iOS 10.3. Pendant le processus de mise à jour, les appareils passaient à APFS, vérifiaient ensuite que tout s’était bien déroulé et qu’il n’y avait aucune perte de données, envoyaient les informations à Apple et revenaient à HFS+. Ces tests sur une partie des appareils ont permis de vérifier la solidité du mécanisme de mise à jour avant la version finale.

Craig Federighi, en train d’expliquer à son hôte les détails du déploiement d’APFS sur iOS. Cliquer pour agrandir

Techniquement, la transition peut se faire sans perte de données parce que le passage à APFS ne touche à aucune donnée. Il s’agit plus d’une conversion du catalogue, une base de données qui, pour simplifier, référence l’emplacement de chaque fichier sur le SSD. Cette conversion est rapide et surtout sûre : le catalogue utilisé par HFS+ est conservé tant que le processus n’est pas terminé, ce qui permet de revenir en arrière à tout moment.

Les premiers tests avant iOS 10.3 pouvaient ainsi vérifier l’intégrité des données sans passer totalement à APFS. Au passage, une fois qu’un volume de stockage a été converti, le retour en arrière nécessite de formater la partition, et donc de transférer temporairement les données qui s’y trouvent. Dans le bon sens toutefois, Apple avait prévu une transition simplifiée, ce qui a permis d’obtenir le déploiement le plus rapide de l’histoire de l’informatique pour un nouveau système de fichiers.

Les appareils iOS et les Apple TV ont été les premiers à adopter APFS, mais les autres produits Apple y passeront à l’automne avec watchOS 4 et macOS 10.13. Ce sera certainement un processus automatique et obligatoire pour la montre. En revanche, le passage à APFS est optionnel dans la première bêta de High Sierra et peut-être que cela restera ainsi jusqu’à sa sortie finale. Si vous choisissez de le faire, vous ne perdrez pas plus de données et tout se fera automatiquement lors de l’installation de cette version.

La première bêta de macOS 10.13 encore réservée aux développeurs demande à l’utilisateur s’il veut passer à APFS. Est-ce que ce sera le cas encore à l’automne ? Cliquer pour agrandir

Au cours de la discussion, les deux SVP invités par John Gruber ont évoqué un avantage encore méconnu d’APFS. Le système de fichiers est mis à profit par iOS 11 lors d’un glisser/déposer. Quand on prend une image dans une app pour la déposer dans une autre app, le fichier n’est pas déplacé, il est en fait dupliqué instantanément, l’un des avantages d’APFS d’ailleurs. L’app en destination peut commencer à travailler directement sur la copie sans modifier la version originale. Et c’est toujours instantané, même si vous déplacez une énorme vidéo 4K.

À ce sujet également, Craig Federighi a insisté sur la sécurité des données. Pendant un glisser/déposer, les apps ne « voient » ce que vous glissez qu’au moment où vous les déposez. Tant que vous les glissez, les apps ne savent rien du tout, pas même le type de données que vous avez sous les doigts. iOS 11 représente parfois différemment les fichiers pour donner une idée de ce qui se passera en les déposant, mais c’est le système qui génère cet aperçu, pas les apps.

Comme toujours, Apple a pris son temps pour développer cette fonction, mais elle a pensé avant tout à la sécurité des données. On imagine qu’APFS était un composant important, peut-être suffisant pour attendre sa sortie avant de présenter la nouvelle fonction dans iOS.

L’interview complète dure une heure et demie et elle est disponible en vidéo ou en podcast.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


27 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar r e m y 12/06/2017 - 14:39 via iGeneration pour iOS

iOS passait à APFS, vérifiait que tout était OK, informait Apple, puis revenait à HFS+.

Curieusement avec HighSierra, si on passe à APFS, on ne peut pas revenir à HFS+ sans reformattage avec effacement des données...

avatar Link1993 12/06/2017 - 14:48 via iGeneration pour iOS

@r e m y

Il supprime le catalogue HFS+ une fois finalisé, ce que ne faisait pas iOS à ce moment là...

avatar Shralldam 12/06/2017 - 14:53 via iGeneration pour iOS

Quid de la compatibilité de la Créative Suite d'Adobe avec APFS ? Parce que je me souviens encore d'une grosse surprise à l'époque après avoir re-formaté un disque en mode sensible à la casse...

avatar iGeek07 12/06/2017 - 15:14 via iGeneration pour iOS

@Shralldam

À vérifier, mais il semble qu'Apple ait fait une variante insensible à la casse qu'elle déploie sur macOS pour limiter ces incompatibilités justement.

avatar MarcMame 12/06/2017 - 15:28 via iGeneration pour iOS

@Shralldam

Comme toujours avec les logiciels pro, il faut attendre le feu vert de l'éditeur avant de faire la moindre mise à jour de quoi que se soit. En l'occurrence ici : Adobe.
Le mieux et le plus sage étant encore de se demander si on a réellement besoin d'une mise jour...

avatar malcolmZ07 12/06/2017 - 15:26

Je vous invite à regarder la vidéo quand même ... On comprend mieux pourquoi ils ont pris du temps à rajouter des fonctions comme le drag'n-drop (ils avaient besoin de l'APFS pour assurer la sécurité des données et la rapidité aussi).
Qu'ils ont choisi des angles d'attaque autre que la résolution pour améliorer leur écran (ipad air). Ils font les choses à leur rythme, car ils veulent qu'elles soient bien faite au final. On dirait des briques puzzel qui s’emboîtent.
Je suis définitivement sous le charme de Craig lol très humble et calé sur tous les sujets !
Très impressionné aussi par les possibilités que permettent l'APFS !! toutes ces choses invisibles que ne voit pas l'utilisateur final.

avatar reborn 12/06/2017 - 15:35 via iGeneration pour iOS

@malcolmZ07

C'était expliqué dans la session wwdc que le fonctionnement du drap n drop est basé sur les principe d'APFS.

Ce qui veut donc dire qu'Apple a conscience depuis au moins 2013-2014 que son iPad est limité et a attendu qu'APFS soit finalisé pour y remédier.

Ce n'est donc clairement pas du travail fait à l'arrache comme beaucoup voudrais le croire ici. Ça ne s'est pas fait en 3-4 mois

avatar Ducletho 12/06/2017 - 19:31 via iGeneration pour iOS

@reborn

Je préfère lire ca maintenant que de lire pendant 3 à 4 ans, que la limitation d'Apple c'est un choix pour l'ergonomie ou une nouvelle façon de travailler.

avatar alhitch 12/06/2017 - 15:37 via iGeneration pour iOS (edité)

Bonjour, quelqu'un pourrait confirmer (avec source) le passage à APFS pour la Watch ? Merci !

avatar Nicolas Furno macG 12/06/2017 - 15:42

@ alhitch :

Voilà… :-)

https://www.watchgeneration.fr/apple-watch/2017/06/watchos-4-adoptera-son-tour-apfs-7008

avatar alhitch 12/06/2017 - 16:39 via iGeneration pour iOS

@nicolasf

Merci mon cher 🙏

avatar Tetaroide Bleu 12/06/2017 - 16:41 (edité)

Je ne trouve nulle part où vérifier l'info. Quelqu'un pour me dire. ce qui se passe si on branche un disque externe HFS+ sur une machine avec um disque formaté en APFS(lecture/écriture)? High Sierra final gérera bien les deux systèmes ?
Merci!

avatar reborn 12/06/2017 - 16:47 via iGeneration pour iOS

@Tetaroide Bleu

Oui hfs+ est toujours géré

avatar Tetaroide Bleu 12/06/2017 - 16:54

Merci. je pensais bien, mais je préfère vérifier.

avatar RonDex 12/06/2017 - 16:50

Ce système de fichier me fait penser au système BTRFS utilisé par Synology (et linux en général).

avatar marenostrum 12/06/2017 - 17:18

Time machine présente des erreurs chez moi, et les jpeg transmises par air drop sont illisibles dans le Mac. Les deux systèmes en beta.

avatar Bigdidou 12/06/2017 - 17:46 via iGeneration pour iOS

Question bete : les volumes externes, il faudra les reformater, ou il existe(ra) un utilitaire pour les convertir aussi ?
Et quid des volumes raid et concaténés ?

avatar marc_os 13/06/2017 - 15:41

A priori tu n'auras pas plus besoin de re-formater tes disques externes HFS+ que ceux formatés en FAT32, NTFS ou tout autre format.

avatar Bigdidou 15/06/2017 - 07:41 via iGeneration pour iOS

@marc_os

Ah, merci.

avatar misterbrown 12/06/2017 - 18:27 via iGeneration pour iOS

En même temps APFS doit être en test depuis longtemps ça aurait été surprenant qu'il ne soit pas testé en bêta avec iOs 10.1 et 10.2.... c'est beaucoup trop risqué autrement.

avatar reborn 12/06/2017 - 18:36 via iGeneration pour iOS

@misterbrown

Il n'aurait pu être testé qu'avec la beta d'ios 10.3

avatar Myka31 12/06/2017 - 18:32 via iGeneration pour iOS

Et TimeMachine ?

avatar pfx 12/06/2017 - 19:10 via iGeneration pour iOS

C'est vrai que c'est une belle migration! Personne à ma connaissance n'a proposé cela dans le cadre d'un changement de FileSystem !
Bravo!
Par contre j'ai une interrogation qui me turlupine la p...tete !
Il était question de ne pas pouvoir booter sur une partition APFS... Ça voudrait dire qu'on garde une petite partition HFS pour le bootloader ?

De mémoire APFS intègre des mécanismes de déduplication... ça serait bien que ce soit actif, ça permettrait de gagner de la place sur nos iPhones, ne serait-ce lorsque l'on envoie la même photo à plusieurs destinataires (hors iMessage) en SMS / WhatsApp / Mail !

avatar reborn 12/06/2017 - 20:11 via iGeneration pour iOS

@pfx

Non c'était une beta donc forcement le boot n'était pas pris en charge. L'EFI a du etre mis a jour depuis.

"De mémoire APFS intègre des mécanismes de déduplication... ça serait bien que ce soit actif, ça permettrait de gagner de la place sur nos iPhones, ne serait-ce lorsque l'on envoie la même photo à plusieurs destinataires (hors iMessage) en SMS / WhatsApp / Mail !"

Tout le système fonctionne comme cela désormais

avatar Frodon 13/06/2017 - 07:53

Pour le boot sur APFS, c'est un driver EFI (apfs.efi) qui se charge de la compatibilité (driver inclus dans l'installer officiel d'High Sierra qui est d'aileurs également repris par les Hackintoshers pour permettre le boot sur APFS avec le bootloader Clover).

Ce petit driver est ajouté dans la partition EFI (partition cachée qui a toujours existé sur les disques en GPT sur machines EFI, et existera toujours) à l'installation de High Sierra. Aucun besoin de mise à jour du firmware lui même donc (c'est un des avantage d'EFI, il est programmable et donc extensible).

avatar reborn 13/06/2017 - 11:11 via iGeneration pour iOS

@Frodon

D'accord, je savais qu'il y avait un rapport avec l'EFi mais j'etait loin du compte

avatar pierrot99 14/06/2017 - 18:44

Et filevault ? pris en charge ?