L'app Santé permet de confondre le suspect d'un viol et d'un meurtre

Mickaël Bazoge |

L'application Santé a vraisemblablement permis à la police allemande de confondre le présumé responsable d'un viol et d'un meurtre. Depuis le mois de septembre, la justice du pays tente de déterminer la responsabilité d'un résident de Fribourg, soupçonné d'avoir violé et tué une étudiante de 19 ans.

Devant le refus du prévenu de déverrouiller son iPhone, les enquêteurs ont demandé à une entreprise de Munich (elle a voulu rester anonyme) pour forcer l'accès au smartphone, ce qui fut fait dans des circonstances dont on ignore tout.

Les policiers ont ensuite fouillé dans les données Santé de l'appareil, et ils y ont découvert des informations intéressantes qui ont permis d'établir l'emploi du temps du suspect.

Les données concernant les étages montés ont particulièrement intéressé les autorités. Les chiffres correspondaient au temps qu'il faut pour descendre la victime dans la rivière où elle a été retrouvée morte, puis pour remonter. La police de Fribourg a pu reconstituer la scène, avec un résultat qui colle avec Activité. De quoi incriminer sérieusement le suspect…

Il est difficile de savoir avec précision la génération d'iPhone utilisée par le prévenu ; il semble qu'il s'agisse d'un iPhone 6 ou plus, des modèles autrement plus complexes à déverrouiller que l'iPhone 5c du tueur de San Bernardino qui a défrayé la chronique au début de l'année 2016. Et pour lequel le FBI aurait dépensé près d'un million de dollars afin d'accéder aux données.

L'utilisation des données Santé est en tout cas et à notre connaissance une première pour une enquête policière (lire : À fond la forme avec l'application Santé).

Tags
avatar LisbethSalander | 
[Merci pour la remarque, j'ai édité l'actu après coup parce que ça n'avait effectivement pas beaucoup d'intérêt dans le contexte. MB]
avatar etienne2pain | 

@LisbethSalander

Ça se fait partout de souligner l’origine des suspects étrangers ! Hier un Français a été accusé de pedophilie au Maroc. On a bien souligné son origine, et ça paraît normal. Pourquoi vouloir masquer les faits ?

avatar bugman | 

@etienne2pain

On s’en fout c’est vrai... mais pourquoi les souligner ? C’est quoi la valeur ajoutée à l’info ?

avatar etienne2pain | 

@bugman

Vous avez raison, ce n’est pas très important. Le problème c’est qu’on omet de le dire uniquement quand ce sont des réfugiés/migrants etc. C’est là qu’est le problème. Hier au Maroc, il y a eu une manifestation contre une affaire de pedophilie, où la nationalité française du suspect a été mise en avant de façon tres importante. Pourquoi ?

avatar LisbethSalander | 

@etienne2pain

Je ne dis pas que c’est mal de mentionné l’origine. Au contraire le travail journalistique de MB est très bien. C’est juste qu’en ce moment, les commentaires partent un peu en sucette sur le forum. Et c’est bien malheureux.

avatar marc_os | 

@etienne2pain :
J'ai oui dire que dans le passé certains personnages importants français se sont adonnée à ce genre de pratique au Maroc et qu'ils sont restés impunis. Ceci explique peut-être cela.

avatar DavidAubery | 

@LisbethSalander

Mickaële Bazoge qui répond à un com de Lisbeth en signant MB, ça laisse songeur...

avatar LisbethSalander | 

@DavidAubery

Effectivement il y a un lien... à creuser...:)

avatar pilipe | 

@LisbethSalander

MDR, donc maintenant il faudrait cacher que le violeur est un réfugié. Vive la démocratie.

avatar bugman | 

@pilipe

Qu’il soit Marocain, Français ou Irlandais... qu’il touche à mon (ton) gosse ! Même combat ! (Perso je ne vais pas faire fit de son origine).

avatar Biking Dutch Man | 

Non les données de l'Apple watch on déjà été utilisées en Australie, notamment les changements de rythmes des pulsations cardiaques de la victime avant qu'elles ne s'arrêtent, pour reconstituer la fin malheureuse de sa vie. Mais ce cas est intéressant, même si ces observations pourraient aussi soutenir des hypothèses alternatives en l'absence de coordonnées GPS précises. La valeur de l'information dépend aussi bcp de la version du suspect avant qu'il ne connaisse cet élément de preuve.

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah je connaissais pas cette histoire en Australie.
avatar Biking Dutch Man | 

@MickaëlBazoge

Normal ce genre d'investigation ne fait pas toujours la une des journaux :), mais merci de l'info au sujet du cas de Freiburg, c'est intéressant

avatar naas | 

Allez hop à la santé !

avatar guigus31 | 

@naas

Ahah !

avatar spece92 | 

Le mec commet un assassinat avec un « mobile multi-fonctions » haut-de-gamme connecté dans la poche. 🤦‍♂️

avatar etienne2pain | 

C’est fou tout ce que notre téléphone peut raconter sur nous, outre cette histoire de viol+meurtre !

avatar Mac_Gay | 
avatar IphoneX | 

Pas très fiables les données de santé. Aujourd’hui il m’indique que j’ai monté 3 étages alors que pas du tout donc s’il on m’accuse d’être rentrer dans un immeuble et monter 3 étages pour un vol ou autre je suis mal barré lol

avatar Abd Salam | 

@IphoneX

Le pire est qu’en soi ces informations sont juridiquement sans intérêt !

Ces informations sont au mieux un quart de pion... il y a loin de l’ouverture de la partie à l’échec et mat !

Ce sont des éléments circonstanciels qui ne servent à rien s’ils sont employés seuls.

Les policiers n’ont encore rien prouvé quand ils ont établi que le mis en cause a gravi tant d’étages et parcouru telle distance !

Même des données aussi traîtresses que la position GPS nécessitent que les policiers prouvent que le prévenu avait son téléphone dans la poche et ne l’avait pas prêté !

L’accusation doit prouver ! et non affirmer que c’est possible ou probable.

Le doute profite toujours à l’accusé, à qui il suffit de ne rien dire et de laisser les policiers pédaler.

avatar SugarWater | 

Ça aurait été encore plus expéditif avec un spire dans le slip.

avatar DG33 | 

@SugarWater
Vite une loi pour équiper tous les délinquants de Spire 😂

avatar LeSedna | 

Ce n’est pas parce qu’une information n’est pas une preuve qu’elle n’est pas utile.

Deja elles peuvent suffire à obtenir une garde à vue rallongée.

Ensuite n’oubliez pas qu’un juge détient toujours la possibilité ultime de l’intime conviction, utilisée dans les cas ou les preuves ne sont pas juridiquement recevables mais que le bon sens fait que la culpabilité est en pratique prouvée.

avatar Abd Salam | 

@LeSedna

À quoi sert le prolongement d’une garde à vue quand on a pas d’éléments à charge ?

Si le concept d’intime conviction fonctionne comme vous le croyez, autant s’épargner un procès !

Il suffit d’interroger le bon sens qui nous dira qui est coupable ou non.

CONNEXION UTILISATEUR