Quand l’iPad ne répond pas au doigt et à l’œil : ces petits riens qui nous énervent

Mickaël Bazoge |

L’iPad est un appareil formidable… sauf quand il ne l’est plus, tiré vers le bas par iOS. Le système d’exploitation manque encore de maturité, malgré ses neuf ans de développement pour les tablettes (douze ans sur iPhone). Florilège non exhaustif de ces petites choses qui nous les brisent l’expérience utilisateur.

Dans notre liste (non exhaustive) de remontrances, on ne reviendra pas sur des fonctionnalités manquantes qui reviennent souvent sur le tapis : la gestion multi-utilisateurs toujours aux abonnés absents, le copier-coller d’un autre âge, le glisser-déposer qui manque de réactivité…

Grrr.

Nous avons plutôt voulu gratter sur quelques irritants qui restreignent l’usage au quotidien de nos tablettes. Des petits riens qu’Apple n’aurait sans doute aucun mal à corriger si l’envie lui prenait de vouloir améliorer la vie des utilisateurs d’iPad.

Des fenêtres flottantes étriquées

Tout l’intérêt de l’iPad, c’est son grand écran. La surface d’affichage est sans commune mesure avec ce que l’on peut (a)voir sur un iPhone bien sûr, alors pourquoi se contenter de ces toutes petites fenêtres surgissantes ?

À gauche, une (toute petite) fenêtre de sélection d’images dans Raccourcis. À droite, Safari et une liste de favoris où les noms des sites sont tronqués.
À gauche dans Pixelmator, la fenêtre d’ajout d’une nouvelle image parait bien étriquée. À droite, l’application Podcasts et les titres tronqués des noms des épisodes.

Il y a de la place sur l’écran de la tablette. Et encore plus sur l'iPad Pro 12,9". Il faut que les apps puissent vivre au grand large !

Split View : merci de bien viser l’app

Split View permet de placer deux applications côte à côte, chaque fenêtre pouvant être redimensionnée. Une fonction bien pratique qu’Apple gagnerait à améliorer en précisant l’app active. Difficile en effet de le savoir, en particulier quand on utilise un clavier externe. Dans ce cas, c’est souvent la barre QuickType en bas qui renseigne sur la fenêtre active, mais parfois pas — imaginez deux apps de traitement de texte, par exemple.

Bien malin celui qui peut dire quelle est la fenêtre active dans cet exemple.

Ce problème est moins saillant en utilisation purement tactile de la tablette puisque dans ce cas, il faut toucher la fenêtre de l’application désirée pour interagir avec elle.

Spotlight : grand écran, petit nombre d’apps

Lorsque l’on convoque Spotlight, le moteur de recherche d’iOS a la bonne idée d'afficher derechef une sélection d’applications suggérées par Siri. Bien souvent, l’assistant fait bonne pioche et il n’est pas utile de rechercher l’application désirée.

Mais pourquoi se contenter de cinq applications sur iPad, alors que le Spotlight de l’iPhone en propose jusqu’à huit ? Sur le smartphone, l’utilisateur a droit à un bouton pour masquer la moitié des apps suggérées ; on aurait adoré trouver un bouton permettant d’afficher plus d’applications sur iPad, surtout que ce n’est pas la place qui manque.

Spotlight et le widget Suggestions d’apps de Siri : dans les deux cas, ce sont jusqu’à huit applications qui sont proposées.

Cette histoire est d’autant plus frustrante que sur l’iPad, le widget Suggestions d’apps de Siri en propose rien moins que 14…

Le doigt sur Face ID

L’iPad Pro a piqué aux iPhone récents leur système de reconnaissance biométrique Face ID. Cette technologie bien pratique a aussi permis à Apple de réduire la taille des bordures tout autour de l’écran de la tablette. Pas de souci alors ? Presque…

Lorsque l’on empoigne la tablette à l’horizontale, ce qui arrive tout de même assez fréquemment, il y a de fortes chances pour qu’une main masque les capteurs True Depth. Conséquence : Face ID ne peut pas remplir sa mission. L’iPad sait le signaler et il suffit de relever sa main pour s’identifier.

Malgré tout, c’est un problème qui n’existait pas avec Touch ID, qui s’incarne physiquement dans un bouton immédiatement visible. La solution pour Apple serait d’intégrer un deuxième ensemble True Depth sur une bordure horizontale, ce qui permettrait à Face ID de fonctionner aussi bien en mode portrait qu’en paysage, mais voilà qui alourdirait une facture déjà conséquente. À moins de caser True Depth dans un des coins de la tablette…

iCloud perd des raccourcis

La magie des plateformes Apple, c’est leur fonctionnement synchronisé : les signets de Safari, les photos, les notes… On retrouve les mêmes documents et réglages sur son Mac et sur son iPad. Enfin, ça c’est quand la passerelle iCloud ne perd pas des informations en route. Et cela arrive un peu trop souvent avec les abréviations de texte.

Les abréviations de texte sur Mac…
… et sur iPad. Ici, pas de souci de synchronisation, je croise les doigts.

Comme bon nombre d’autres informations, iCloud synchronise les abréviations de texte entre le Mac (Clavier > Texte) et l’iPad (Général > Claviers > Remplacement de texte). Si Apple a beaucoup amélioré la synchronisation des données dans son nuage, dans ce cas précis iCloud manque de fiabilité. Il n’est pas rare que les abréviations créées sur une machine pointent aux abonnés absents sur une autre. Une inconstance qui tape vite sur les nerfs quand on en fait un usage immodéré.

Safari : sites web mobiles sur grand écran

Apple a beau assurer que l’iPad Pro va nous faire oublier notre ordinateur, la tablette reste parfois considérée comme un bête smartphone. Safari continue d’afficher les versions mobiles de nombreux sites web, malgré une taille d’écran et des capacités qui n’ont pas grand-chose à envier aux ordinateurs plus traditionnels.

Il en va ainsi de Google, qui se présente par défaut sous sa forme mobile. Il existe cependant une astuce pour afficher la version « de bureau » d’un site web récalcitrant : il faut maintenir le doigt sur l’icône de rechargement ↻ de la page, située à droite de la barre de recherche, pour que s’affiche l’option Version pour ordinateur. Au passage, c’est également à cet endroit que l’on peut afficher le site web sans les bloqueurs de contenu.

Cette astuce fonctionne également pour iCloud.com.

Cette option un peu cachée permet de « débloquer » l’affichage de pas mal de sites web sur l’iPad. La tablette gagne ici ses galons de citoyen de première zone d’internet. Dommage que Safari ne garde pas en mémoire les sites affichés en version de bureau une fois que leur onglet est fermé. Et que les réglages iOS ne permettent pas d’activer cette option par défaut.

Raccourcis clavier : des touches qui ne contrôlent pas tout

Sur iPad comme sur Mac, les raccourcis clavier sont des moyens efficaces d’aller au plus vite. Dans une application iOS, on peut obtenir la liste des raccourcis disponibles en maintenant la touche ⌘. Mais voilà, pour réaliser certaines actions, il est encore nécessaire de toucher l’écran.

Pour effacer ou enregistrer un brouillon dans Mail…
… ou pour lancer un raccourci suggéré par Siri.
Si Apple pouvait autoriser la création de raccourcis clavier pour les options des menus déroulants de l’app Raccourcis !

Sur une tablette tactile, toucher l’écran pour accomplir certaines actions semble être dans la nature normale des choses… Mais l’utilisation avec un clavier externe implique — pour la plupart des utilisateurs — que le clavier est le périphérique principal d’interaction avec l’iPad.

Passe encore de devoir manipuler avec les doigts des éléments d’interface (lancer des apps, gérer les fenêtres Split View…), mais pour de la gestion de texte et de la navigation de listes, le clavier devrait être amplement suffisant. Rien n’empêche les développeurs de multiplier les raccourcis clavier bien sûr, mais Apple ne devrait pas non plus s’en priver pour ses propres apps.

Le sélecteur d’apps qui perd des apps en chemin

Le raccourci ⌘⇥ est précieux : comme sur Mac, il permet de basculer rapidement dans une application ouverte. Sauf quand il oublie au passage une app, ce qui lui arrive un peu trop souvent ! Il arrive que les applications en Split View n’y apparaissent pas. Le sélecteur est aussi très capricieux avec Fichiers.

Le sélecteur d’app n’affiche pas l’icône de Pixelmator malgré l’ouverture d’une image dans le logiciel depuis Fichiers.

L’ouverture depuis l’application Fichiers d’une présentation Keynote ou d’une image Pixelmator n’aura généralement aucune incidence pour le sélecteur de l’iPad : trop souvent on n’y trouvera ni Keynote ni Pixelmator… Ce comportement incohérent est vraiment dommageable pour une fonction qui devient malgré tout indispensable.

Le manque de constance dans les raccourcis clavier

⌘A, ⌘C, ⌘V, ⌘Z : ces raccourcis clavier et les fonctions qui se cachent derrière sont devenus naturels pour les utilisateurs de Mac, et sans surprise on les retrouve aussi sur l’iPad.

Mais si ces grands classiques ne font pas défaut sur iOS, en revanche Apple manque de constance dans la prise en charge d’autres raccourcis. ⌘F, utilisé habituellement pour lancer le moteur de recherche d’une app, n’est d’aucune utilité dans Photos ou l’App Store.

On déplore également l’impossibilité d’enchaîner plusieurs raccourcis à la suite. Sur macOS, il est possible de sélectionner une URL dans Safari (⌘L), de la copier (⌘C) puis de passer dans un autre logiciel via le sélecteur d’apps (⌘⇥) sans avoir à lever le doigt de la touche ⌘. Cette suite de raccourcis clavier est impossible à réaliser sur l’iPad, il faut relever le doigt de la touche ⌘ pour pouvoir activer le sélecteur.

Ces reproches concernant le support des claviers externes peuvent donner l’impression de n’être que des petites râleries sans conséquence. Ne pas pouvoir compter sur des raccourcis clavier inscrits dans une mémoire musculaire acquise après des années d’utilisation d’un Mac peut constituer une perte de temps assez pénible. Encore plus dans un contexte productif.

Le tout premier clavier d’Apple pour l’iPad. Son dock étant doté d’une prise connecteur 30 broches, la tablette ne pouvait y reposer qu’à la verticale.

Cette prise en charge perfectible des claviers avec l’iPad peut se comprendre. Après tout, il s’agit d’un appareil qu’on est censé utiliser en posant les doigts sur son écran. Mais Apple n’a jamais caché que l’iPad pouvait aussi être utilisé avec un clavier externe. Un des tout premiers accessoires Apple pour l’iPad était en effet… un dock-clavier, qui se payait même le luxe d’avoir des touches multimédia, au contraire du Smart Keyboard !

Depuis 2010, l’investissement du constructeur pour améliorer le support des claviers externes apparait minimal, et c’est bien dommage. Que ceux qui attendent la prise en charge des trackpads par l’iPad ne retiennent pas leur souffle…

Qu’on se rassure, en mettant de côté le problème de Face ID (dont la résolution nécessitera une refonte matérielle), tout le reste de ces petits énervements peut être corrigé via une mise à jour logicielle. La prochaine version d’iOS est attendue au tournant, après iOS 12 qui n’a pas apporté grand-chose de nouveau aux tablettes…

Si vous aussi vous avez un irritant qui vous pourrit la vie sur iPad, n’hésitez pas à le partager dans les commentaires !

Vous avez aimé cet article ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences, et des connaissances.
Soutenez notre équipe de journalistes, rejoignez le Club iGen depuis notre nouvelle boutique.

Tags
avatar cham | 

Et je ne vous parle pas de mon Nouvel iPad (3) Retina !! Il ne répond pas toujours au doigt..

..

..

... et à l’œil ?

avatar anton96 | 

J’ai testé le multitâche d’iOS 12 en magasin il y a pas longtemps et je dois dire que je n’ai pas tout compris , sur iOS 11 je m’en sortait mais là je comprenais même pas comme passe de fenêtre flottante à deux fenêtres cotes à cotes

avatar PierreBondurant | 

Plus le temps passe et plus je me dis que la scission iOS iPhone et iOS iPad est inévitable

avatar Perikc | 

De temps à autre mon iPad pro se fige et ne répond plus au gestes tactiles... même un simple glissement... puis cela revient... toujours pas compris pourquoi...

avatar AhRiMaN | 

Tu as un verre trempé dessus?

avatar Perikc | 

@AhRiMaN

Non pas de protection écran... pas de protection tout court d’ailleurs...

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah mais. Moi aussi, sur mon 12,9'' 2018. L'écran tactile freeze pendant quelques secondes et ça revient. C'est pénible, mais je pense que ça tient plus du bug.
avatar Perikc | 

@MickaëlBazoge

Même modèle (wifi) et même problème :-(
C’est pénible :-)

avatar Cédric74 | 

C’est pénible et ce n’est pas normal. Je pense qu’il faut en parler à l’Apple store. J’avais aussi ce problème sur mon Ipad Pro 12,9 2017. Mon appareil a été changé par Apple mais pour un autre problème d’écran. Plus de freeze sur le nouvel appareil et pourtant j’ai une protection sur l’écran. C’est vraiment agréable de retrouver un fonctionnement normal.

avatar GusGus | 

@MickaëlBazoge

Fortnite en arrière-plan ?
Sur mon IPad Pro 2017, je suis obligé de tuer l’application Fortnite car j’ai des ralentissements et des freezing du clavier ou des fonctions tactiles.
J’étais pourtant sûr que les applications en arrière plan ne consommaient pas de CPU ou GPU...

avatar kevinledanseur | 

@Perikc

J’ai exactement la même chose sur mon iPad Pro 12 pouces dernière génération ! Je me demandais s’il n’y avait pas un soucis, mais je ne suis pas seul donc.. et je n’avais pas remarqué ce genre de chose auparavant..

avatar asheden | 

@Perikc

Je n’ai pas ces problèmes sur mon 12,9. Ça devrait se résoudre lors d’une prochaine maj ;)

avatar roms.nc | 

Yes, j'ai bien failli craquer pour le 12.9 cette année, mais je vais mon duo XS max + mbp15. J'utilise trop peu l'iPad pro 9.7 de 2016... J'y réfléchissais ene demandant si cela pouvait remplacer mon mbp15, mais l'os est trop limité en effet.

avatar NickOlas | 

@roms.nc

Je suis aussi en train d’y réfléchir, en ce moment je tente un iPad Air 2 avec coque / clavier Logitech et mon iMac à côté.
Pour le moment c’est sympa ?

avatar Nixam | 

@NickOlas

Je vous conseille le 11’ vraiment plus pratique, le 13 ça revient à prendre un mac

avatar asheden | 

@Nixam

Prendre le 11 signifie conserver un ordinateur à côté. Le 11 est un iPad d’appoint pas le 12

avatar Malouin | 

@roms.nc

Ben je suis de moins en moins d’accord avec ça. Je travaille en itinérance et je n’utilise plus mon MacBook qu’à la maison pour certaines tâches particulières. Le nouvel iPad Pro est GÉNIAL si l’on bénéficie d’une bonne connexion cellulaire ! Vivement iOS 13.

avatar Supercagne | 

Merci pour l’astuce du rechargement sans bloqueur de contenu ??

avatar Ast2001 | 

Quelques points qui me gênent:

Le manque d’homogénéité entre les applis. Entre celles qui supportent ou pas split view et slide over sans le savoir à l’avance, c’est incompréhensible et mal foutu.

Le multi-tâche très très en retard par rapport à celui d’Android. Ex: je copie un gros fichier via Documents et si je passe sur d’autres applis, la copie se fige.

L’absence d’une vraie gestion de documents (c’est de loin le manque qui me gêne le plus)

avatar Malouin | 

@Ast2001

Attention cependant que l’iPad ne devienne pas un Mac Tactile !

avatar nemrix | 

Pour safari c’est vrai que c’est fatiguant de se contenter de version mobiles surtout sur le 12.9...
...mais le problème c’est surtout que certains sites affichés en « mode bureau » restent malgré tout inutilisables à cause du tactile qui remplace le clic ET le défilement en 1 action. Du coup les sites qui proposent du drag&drop sont souvent incompatibles (ou galère) sur l’iPad.

avatar MBagnick | 

Et oui, une superbe machine avec un super chip (A12X) mais côté logiciel c'est le drame…

avatar Eltigrou | 

Merci pour l’article.
Voilà toutes ces merdouilles très bien décrites qui m’ont fait revendre mon iPad 10" 2018 et retourner sur mon Mac.

avatar romain31000 | 

Et moi qui réfléchit toujours à lâcher mon MacBook 12 pour un iPad Pro.
Cet article ne m’aide pas...

avatar Malouin | 

@romain31000

Sincèrement ? C’est ce que j’ai fait ! Cela dépend de tes besoins mais je me surprends à ne plus utiliser mon Mac pendant 3 semaines ! Et à le trouver préhistorique quand je le reprends. Sauf le clavier papillon de mon MacBook que je trouve génial. Le clavier APPLE de mon iPad Pro est (à peu près) pratique mais sa frappe n’est pas confortable.

avatar romain31000 | 

@Malouin

Je serais ravi d’échanger avec toi pour avoir ton retour d expérience de façon un peu plus complète
Sur la messagerie de macg?

avatar Malouin | 

@romain31000

Euh... non ! Dis moi comment faire !

avatar romain31000 | 

Dans les forums:
Quand tu es connecté, tu cliques sur l'icone en forme d'enveloppe à coté de ton avatar.
Puis tu cliques sur "nouvelle conversation" et tu devrais pouvoir m'envoyer un message privé en indiquant mon pseudo.
J'ai essayé de t'envoyer un message mais je n'ai pas trouvé ton pseudo dans la liste...

avatar Malouin | 

@romain31000

Ok... Je te redis

avatar Malouin | 

@romain31000

Ok... je vais te redire ! Impossible de se connecter sur le Forum.

avatar romain31000 | 

@Malouin

Ça marche. Merci ?

avatar mrfish84 | 

@romain31000

Justement non je ferais l’inverse. Le MacBook 12 gomme tous les défauts de l’iPad pro dans un format aussi compacte et bien plus polyvalent

avatar nicobard | 

Je suis d'accord. C'est que je viens de faire, achat d'un MB 2017 sur le refurb, modèle de base car, en ce qui me concerne, pas de gros besoin de puissance au quotidien (après quelques semaines d'utilisation largement suffisant). Encombrement très faible, tout comme le poids, et pas de limitations parfois agaçantes, donc plus polyvalent. Certes c'est légèrement moins fun qu'utiliser un écran tactile et l'Apple Pencil est parfois très utile, mais je regrette pas.
Je garde quand même mon iPad Pro (un 10.5) qui reste une formidable machine, mais pour l'instant il prend la poussière...

avatar asheden | 

@romain31000

C’est ce que j’ai fais. Ça n’est pas évident mais c’est faisable pour une utilisation lambda (internet, un peu de bureautique, retouche photo,...). Fantastique également pour le dessin mais pour le moment, je conserve un p’tit pc sous Windows sur lequel je me connecte en RDP depuis l’iPad pour des tâches plus « avancées ». J’attends beaucoup d’iOS 13 non seulement pour l’iPad mais aussi pour les version Max des iPhones. Pour les grands écrans quoi

avatar irep | 

- Taille et nombre des icônes sur le"bureau"
- Difficulté de comprendre les différences entre le déplacement d'icône avec ou sans la tremblote. Idem pour le glisser déposer au-dessus d'un dossier d'apps.
- Compartimentage et enfouissement de certaines préférences (Réglages).
- L'ouverture d'un lien podcast dans Safari n'ouvre pas cet épisode précis dans l'application Podcasts.
- Le clavier virtuel ! Quel manque d'ergonomie ! Dimensions, positionnement, le ridicule d'une barre d'outils qui ne comporte le plus souvent que trois boutons : annuler, refaire, coller.
- Le splitview en mode portrait de l'iPad ! Pourquoi ne pas proposer de placer les applications les unes au-dessus des autres?
- Raccourcis qui oblige à passer par Réglages pour définir le message vocal qui le déclenchera !
- La recherche d'application qui ne nous indique pas son emplacement sur telle page du bureau et éventuellement dans tel dossier.
- Partage familial qui ne partage pas les livres.
- …

Sinon, tout le reste ou presque : j'adore ! :)

avatar webHAL1 | 

Sinon, il existe un moyen simple pour éviter les tracas listés dans l'article (ainsi que les nombreux autres) : utiliser l'iPad comme appareil d'appoint, ce qui est sa vocation, pour les tâches dans lesquelles il apporte un avantage sur le micro-ordinateur traditionnel et ne pas s'entêter à tout prix à vouloir absolument en faire sa machine principale. ^_^

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

« Sinon, il existe un moyen simple pour éviter les tracas listés dans l'article (ainsi que les nombreux autres) : utiliser l'iPad comme appareil d'appoint, ce qui est sa vocation, pour les tâches dans lesquelles il apporte un avantage sur le micro-ordinateur traditionnel »

Je suis assez d’accord avec ça.
Après ça ne règle pas le côté agaçant de FaceID en horizontal.
Pour le coup des sites mobiles, le mieux est d’utiliser un autre navigateur que Safari.
Et là on tombe sur un côté agaçant d’iOS : la non possibilité de définir d’autres apps par défaut.

avatar Ghaleon111 | 

Dans l'icône partage de Safari on peut cliquer sur afficher la version bureau du site comme sur Firefox.

avatar Bigdidou | 

@Ghaleon111

Ah, joli.
Merci.

C’est dommage, sur l’iPhone, ça a pas l’air de fonctionner.

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Après ça ne règle pas le côté agaçant de FaceID en horizontal. »

Oui, tu as raison. D'ailleurs, je ne comprends pas cette obsession de vouloir faire un appareil sans haut ni bas. Il me semble que ça serait nettement plus pratique si les capteurs Face ID et la caméra étaient clairement visibles, de manière à ne pas mettre ses mains dessus...

« Et là on tombe sur un côté agaçant d’iOS : la non possibilité de définir d’autres apps par défaut. »

Tout à fait d'accord. Je vois d'ailleurs mal comment on peut qualifier de "professionnel" un appareil qui force l'utilisation de certaines applications, sans aucune possibilité de s'en passer (par exemple : un tapotage sur une adresse e-mail lancera toujours Mail sur iOS).

avatar fifounet | 

@webHAL1

"utiliser l'iPad comme appareil d'appoint, ce qui est sa vocation, pour les tâches dans lesquelles il apporte un avantage sur le micro-ordinateur traditionnel et ne pas s'entêter à tout prix à vouloir absolument en faire sa machine principale. ^_^"

J’aime ces bons conseils qui ne valent que pour une certaine catégorie d’utilisateurs.
Que les points signalés par MacGe soient justes c’est une chose mais essayer d’en tirer des conclusions générales , je n’en attendais pas moins de ta part.

Donc voilà la conclusion magique :
L’iPad (ou autre tablette) n’est donc qu’un appareil d’appoint et la preuve irréfutable est donc cet article !

Toi qui lis webHAL1 et dont le PC vient de tombé en panne et qui a une utilisation basique de l’informatique (car tu te fout de tout ce qu’on peut faire potentiellement avec mais qui veut juste un outil te permettant de faire ce dont tu as besoin) tu as une solution :
- Tu rachètes un PC
- Tu achètes en plus un iPad (ou autre chose)

Merci qui ?
Merci Monsieur Plus !!

Si toi tu ne sais pas pourquoi lui le sait c’est l’essentiel ?

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Sinon, il existe un moyen simple pour éviter les tracas listés dans l'article (ainsi que les nombreux autres) : utiliser l'iPad comme appareil d'appoint, ce qui est sa vocation, pour les tâches dans lesquelles il apporte un avantage sur le micro-ordinateur traditionnel et ne pas s'entêter à tout prix à vouloir absolument en faire sa machine principale. »

Dans quel sens doit-on comprendre ton utilisation du mot « appoint » qui dans l’absolu signifie complémentaire
Hors je crois comprendre « secondaire » dans tes propos puisque tu utilises le terme « principal » à la fin.

Partant de là pourquoi cette règle absolue de vouloir en faire par défaut un appareil d’appoint ?

Malgré les manques et insuffisances logicielles il n’y en a aucune qui soit rébarbative au point de rendre cette machine inutilisable.
De ce que tu dis s’il a un avantage sur le pc classique pour certaines tâches, c’est que c’est encore plus chiant sur pc...au point qu’on peut donc faire de l’iPad sa machine principale.

avatar webHAL1 | 

@jazz678
« Malgré les manques et insuffisances logicielles il n’y en a aucune qui soit rébarbative au point de rendre cette machine inutilisable. »

Ce n'est ni ce que dit l'article, ni ce que je dis moi-même.

« De ce que tu dis s’il a un avantage sur le pc classique pour certaines tâches, c’est que c’est encore plus chiant sur pc...au point qu’on peut donc faire de l’iPad sa machine principale. »

Raisonnement totalement fallacieux.

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Ce n'est ni ce que dit l'article, ni ce que je dis moi-même. »

C’est ce que je dis moi au vu de ce que j’ai lu

« Raisonnement totalement fallacieux. »

Peut-être. Mais en attendant tu ne proposes rien de mieux...

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Ce n'est ni ce que dit l'article, ni ce que je dis moi-même.

Oui et ?
Je n’ai pas prétendu ce que tu insinues dans ta réponse.
C’est mon avis

« Raisonnement totalement fallacieux. »

Démontre moi en quoi
Sinon j’ai l’impression que ce n’est qu’une manière de fuir la discussion

avatar webHAL1 | 

@jazz678
« Sinon j’ai l’impression que ce n’est qu’une manière de fuir la discussion. »

Cest... comment dire ?... ah oui, je sais : l'hôpital qui se fout de la charité.

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Cest... comment dire ?... ah oui, je sais : l'hôpital qui se fout de la charité. »

C’est moi qui t’ai interpelé le 1er. J’ai donné mes arguments et plus d’une fois.
Ce n’est pas ce que j’appellerai fuir le débat.

Je ne prétends pas avoir raison sur tout et systématiquement. Le forum macge est une zone d’échange d’argument vs. arguments

...et en dehors de me sortir tes formules à 2 balles toutes faites, je n’ai vu aucun contre-argument

avatar Bigdidou | 

@jazz678

« au point qu’on peut donc faire de l’iPad sa machine principale. »

C’est vrai, mais ça dépend pour quoi, comme toujours.
Ça ne concerne que moi, mais j’ai essayé pour autre chose que la consultation, les mails et Evernote, j’y arrive pas.
En revanche, pour la consultation, l’utilisation de base de données ou de certains utilitaires pro, c’est un milliard de fois mieux que n’importe quel pc ou Mac.
Je suis en train d’expérimenter une surface.
C’est une surface book 2, elle va remplacer le MacBook Pro avec lequel je galère trop mais clairement pas l’iPad, ne serait-ce que pour Kindle (dont la version pour Surface est... surprenante), le Vidal mais aussi un certain nombre d’autres trucs.
L’iPad souffre peut-être d’iOS, mais la surface en tant que tablette me semble encore bien plus souffrir de son environnement logiciel.
Les gestuelles de l’iPad m’y manquent aussi.

avatar jazz678 | 

@Bigdidou

« C’est vrai, mais ça dépend pour quoi, comme toujours. »

Toutafé d’où mon accord sur le fait que l’iPad « a un avantage sur le pc classique pour certaines tâches ».

@webHAL1 a toujours réfuté le fait qu’un iPad (pro en l’occurrence) puisse se substituer à un pc classique. Il juge qu’il en est parfaitement incapable aujourd’hui et qu’Apple veut nous faire prendre les vessies pour des lanternes notamment à travers ses pub mensongères et certains éléments de com’ de TC

Ça c’est le contexte

Pour revenir au sujet il commence par reconnaître l’avantage de l’iPad sur le pc pour certaines tâches mais dans le même temps refuse l’idée que ce même iPad puisse être utilisé en machine principale (pour ces tâches par exemple) puisqu’il n’y voit qu’une machine d’appoint secondaire.
Toute autre utilisation envisagée ne serait que de l’entêtement d’après lui et c’est la solution qu’il a trouvée pour éviter tous les tracas listés dans l’article.

Je voulais juste mettre en exergue l’incohérence de ses propos.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR