iPad : l'ordinateur "Pour les nuls" ?

Florian Innocente |

L'iPad n'est-il qu'un gros iPod touch ou va-t-il poser les bases d'un nouveau rapport à l'informatique comme l'a fait le Mac en son temps ? Non pas une redéfinition dans son ensemble de l'informatique personnelle mais une voie parallèle à celle que nous empruntons tous au quotidien ?

Laissons de côté les avis passionnés d'utilisateurs qui ont déjà condamné cette tablette qui, il n'est pas inutile de le rappeler, n'a été à ce jour tenue en main que par trois douzaines de journalistes. Non pas que ces commentaires n'apportent rien au débat, mais ils émanent quasi uniquement d'utilisateurs saturés de produits informatiques et de gadgets électroniques.

En prenant un peu de distance vis à vis de ces débats de technophiles jamais rassasiés on peut se demander s'il n'y aurait pas un marché auprès d'une population qui, à l'inverse de la précédente, considère toujours l'ordinateur comme un adversaire. Ou chez ceux qui s'y sont mis à reculons, sur l'amicale pression de la famille. Et ce ne sont pas forcément des personnes âgées, loin des clichés, la maîtrise de l'outil informatique est parfois une épreuve même pour des trentenaires (si ce n'est des plus jeunes encore).

Peu importe le système d'exploitation, cet univers reste l'objet d'une large incompréhension. Le clavier et la souris sont des dos d'âne qu'il faut à chaque fois franchir, les Finder et Explorateurs de fichiers des labyrinthes aux arborescences sans fins, les "disques durs", "RAM", "applications", "logiciels", "fichiers" ou "documents" des concepts définitivement abstraits.

Certains parviennent à se frayer un chemin, montrant parfois même une surprenante aisance, qui pour commander des livres, qui pour vendre sur eBay, qui pour taper une lettre, mais ce sont souvent des victoires isolées, obtenues sur un terrain informatique qui reste largement hostile dès que l'on s'éloigne un peu trop de ces fragiles acquis.

L'iPad, tel qu'il se présente, efface la quasi-totalité de ce qui peut effrayer ces personnes. Une interface jolie, légère et pilotée de la plus simple des manières : le doigt. Apple n'a pas cherché à rendre Mac OS X compatible avec des interactions tactiles, elle a transformé son système pour que celui-ci, et non l'utilisateur, se plie à cet usage.

C'est aussi l'iPad qui suit l'utilisateur et pas l'inverse. Oui on peut emmener les 2 ou 3 kg de son MacBook dans son canapé, on le fait tous, mais l'iPad pèse 700 g. Enfin, il ne suffit que d'un abonnement Internet (voire peut-être même, si les conditions tarifaires des opérateurs s'avéraient par miracle, intéressantes, d'un simple abonnement 3G) pour être opérationnel.

Sur les choix techniques, certaines absences qui font hurler les premiers détracteurs de l'iPad se transforment quasiment en avantages. Autant les accros de l'iPhone peuvent s'agacer (non sans raison) de l'absence d'un multi-tâche - généralisé - dans iPhone OS, autant on peut se demander si ces utilisateurs novices vont jongler entre plusieurs applications. Ne vont-ils pas plutôt porter leur attention sur une seule chose à la fois (pendant que l'iPad jouera tranquillement de la musique en fond…) ?

Pas d'appareil photo, pas de webcam… chacun aura son avis sur ces absences. Le couple Skype + webcam aurait eu du charme c'est vrai. Mais cela ne rend pas l'iPad fondamentalement inexploitable (ni n'empêche des évolutions futures). Des années durant l'iPod est resté sans tuner FM alors qu'il s'agissait d'une fonction courante chez ses concurrents. On pourrait aussi dresser la liste des lacunes des premiers iPhone… La tablette n'aurait pas de Wi-Fi, un écran médiocre là, oui, l'affaire serait sérieuse.

ipadkeyboarddock

Ensuite, l'iPad propose l'essentiel pour un usage standard d'Internet : aller sur les sites d'info, sur les sites marchands, sur Flickr, Picasa ou YouTube pour voir les photos et vidéos familiales. L'absence de Flash est là aussi à pondérer. Ce sera un obstacle pour accéder à certains sites ou contenus, c'est indéniable, mais une bénédiction chez d'autres qui ont en horreur la pub. Même des utilisateurs rompus à Internet ne se privent pas pour installer des bloqueurs de contenus Flash…

Le client mail paraît suffisant pour qui n'échangera qu'une poignée de messages par semaine. Le clavier et ses grosses touches semble lui aussi relativement praticable (bien plus que celui de l'iPhone) et, au pire il y a la solution du Keyboard Dock qui transforme l'iPad en une petite station Internet tout sauf encombrante, avec un clavier identique à celui d'un Mac.

Pour la suite iWork, les choses sont moins claires. Apple a produit des démos très convaincantes… avec des documents tout prêts. C'est une chose de bouger du doigt une image dans un document Pages riche en contenus et déjà terminé, on verra ce qu'il en est lorsqu'on part d'une feuille blanche. A défaut on se rabattra sur les modèles fournis. Mais là aussi, si l'on s'en tient à de la petite correspondance (lettre de contestation d'un PV ou réclamation auprès de son centre des impôts) l'iPad devrait être dans les clous (on pressent toutefois qu'il faudra une imprimante sans fil si l'on n'a pas d'ordinateur).

Et ne parlons même pas de l'App Store et de la future librairie d'e-Book, qui seront autant de sources de contenus, et où la notion "d'installation du logiciel" est aussi évacuée. En outre toute une nouvelle génération d'applications pourrait bien naître dans la foulée de l'iPad et des possibilités offertes par son grand écran. L'App Store de l'époque iPhone a été une surprise, avec l'arrivée de l'iPad on n'a peut être encore rien vu. 

thin_20100127

Si l'on envisage l'iPad sous cet angle, comme une porte d'entrée vers Internet et aux usages de base de l'informatique, et non pas uniquement comme un joujou supplémentaire pour qui en a déjà plein la maison et les poches remplies, Apple a peut-être une carte à jouer. Sondez autour de vous les personnes répondant à ce profil, les réponses pourraient être intéressantes (et le cadeau de Noël 2010 tout trouvé).

D'autant que l'iPhone et l'iPod touch - comme autant de mini tablettes qu'ils sont - ont largement labouré et semé le champ du multi-touch et de l'internet mobile. Apple lance un tout nouveau produit dont l'essentiel du fonctionnement est déjà compris sinon acquis par des dizaines de millions d'utilisateurs qui seront autant de porte-voix. Le pari de l'iPad n'est pas gagné d'office - Apple a beau ne pas sauter sur chaque nouvelle mode - comme les netbook - elle peut s'être trompée - mais l'objet part avec du vent dans le dos.

Cependant, il y un "mais", et il s'appelle iTunes. On peut utiliser l'iPad sans cette application (on voit parfois des gens sans ordinateur s'équiper d'un iPhone), mais c'est se priver de sauvegardes, de mises à jour système, d'un moyen aisé de transférer une collection existante de musique ou de photos. Qui dit iTunes dit ordinateur, et là on se mord la queue.

C'est ce dernier obstacle qui n'a pas (encore ?) été levé. A défaut d'avoir une indépendance pleine et entière de l'iPad vis-à-vis de l'ordinateur, au moins que son autonomie soit plus prononcée. Sauf à ce qu'Apple - qui a tout de même intérêt à vendre du Mac - ne permette au minimum ces sauvegardes et mises à jour système via Internet, on aura toujours ce fil à la patte. Plus que l'absence de port USB, de webcam, de port HDMI et autres acronymes, c'est peut-être ce point qui le plus regrettable.


Tags
#iPad
avatar jefrey | 
C'est vrai, il manque un service style MobileMe permettant de synchroniser sa musique via Internet (rachat de Lala ?), de sauvegarder les données (comme Backup pour Mac). Le reste, c'est la musique et les applications achetées ... et ça, Apple sait ce qu'elle a vendu et à qui via l'iTunes Store ou l'App Store. On dirait qu'il ne manquerait pas grand chose pour qu'Apple soit en mesure de donner une nouvelle dimension à MobileMe pour "libérer" l'iPad du cordon ombilical qui le relie à l'ordinateur.
avatar xblade42 | 
Très bel article. J'envisageais effectivement d'en commander deux et d'en offrir un à ma mère comme premier ordinateur. Cela répondrait parfaitement à ses besoins de base qui sont: Mails Web Photos de famille Bon week-end à tous!
avatar SuBWaReZ | 
Exactement dans le même cas. Ma mère a acheté un PC qu'elle n'utilise plus du tout car elle n'arrive pas à s'en servir. Et les besoins sont exactement ceux auxquels répond l'iPad : web, photos de famille, lecture et quelques e-mail de temps à autre. Mais je crois que ce sera aussi un excellent nouveau gadget pour les techno-accros : le Mac pour le travail et l'écriture d'e-mails, l'iPhone dans la poche en déplacement, l'iPod pour la musique, l'iPad pour la lecture (web et ibooks) et les jeux au salon, pour les photos avec la famille et les amis, pour les films en voyage (1O h d'autonomie !) et pour dessiner. Pour moi, pas d'e-mails sur l'iPad, c'est déjà suffisant sur l'iPhone et sur le Mac et iWork sur le Mac ça suffit. En revanche s'il pouvait y avoir une version iPad de VLC pour pouvoir lire le flux TV de la FreeBox ce serait idéal !
avatar P.Gomes | 
Est qu'il y aura un moyen de synchroniser l'iphone/ipod avec l'ipad sans passer par l'ordinateur? Sinon l'ordinateur restera indispensable à moins d'un itunes dans les nuages.
avatar Atchoum | 
Moi en fait, mercredi soir, j'étais assez sceptique et je regrettais l'absence de multitâche et d'usb. Depuis, je me dis qu'en fait, pour moi qui ait un iMac et un iphone, mais pas de macbook, c'est assez idéal. Si j'ai à mettre les mains dans le cambouis (c'est rare), je le ferai avec le Mac et l'iPad sera bien suffisant pour le tout venant. Mais c'est quand même dommage que le i-tampon ait besoin d'un applicateur pour tourner à plein régime. Et si mon Mac tombe en rade ? J'attends quand même d'avoir des précisions sur la création/importation/exportation/gestion de fichiers pour me décider à acheter la rev B. Mais en fait c'est assez bien parti.
avatar P.Gomes | 
La non présence de flash est très handicapant pour qui veut regarder des séries en streaming sur des sites par exemple comme megavideo.
avatar methos1435 | 
style.css ligne 1420, le #ff472c arrache la rétine et le contraste est trop faible sur le #e0e0e0. Faites quelque chose svp. :-)
avatar boyan_d | 
Cet article dit très bien ce que je tentais d'expliquer à mon supérieur (DSI de la société) hier matin. Lui qui considère tout produit Apple comme de la "Bouse" (je cite !), ne voit pas comment un tel produit peut se vendre. Mais mon exemple fut notre PDG qui est passé d'un Black Berry à un Iphone et qui est venu me voir en me disant que c'était l'objet "technologique" le plus simple qu'il ai jamais eu entre les mains (lui qui arrive à peine à copier un lien dans un mail pour le coller dans la barre d'adresse d'IE). Il a installé la radio, la RATP.... TOUT SEUL ! Impensable dans un autre contexte ! Et je pense clairement que l'Ipad va dans ce sens et que cette personne est clairement le cœur de cible d'Apple. Bref, malgré ses manques, je pense que l'iPad va se vendre correctement.
avatar Carma001 | 
Merci pour cet excellent article ! Un peu de raison après 48h d'arguments non rationnels, exacerbés par des mois de rumeurs fantasques. L'iPad ne remplace RIEN ... c'est un nouvel élément ! et donc de nouveaux usages, ou plutôt de nouvelles façons d'utiliser ce que beaucoup utilisent déjà, mais il ne faut pas l'oublier non plus, que beaucoup n'utilisent pas pour des raisons liés, entre autres, à la simplicité et à l'ergonomie. Bravo Apple, c'est un coup magistral qui montrera toute son importance des les mois qui viennent !
avatar Jon_H | 
Interessant article... j'en ai parlé à ma mère de 58 ans de l'iPad, montré le site d'Apple aussi. Sa réaction : "oh que c'est joli... mais ca coute bien 300 euros, comme un portable maintenant"
avatar virgilerl | 
je trouve que le flash est un très gros manque, ainsi que le multitache. Si au moins on pourrait utiliser un messenger sans passer par le push qui risque de rendre l'utilisation assez complexe. Immaginer: Vous êtes sur internet (Safari) Push MSN On doit fermer Safari Ouvrir Fring (par exemple) Répondre à la personne Fermer Fring Ouvrir Safari Nouveau Push .... et merde aucun port USB, ça peut ce comprendre, mais il aurait pus donner la possibilité de programmer dans d'autre language que l'objective-C, au moins avoir la possibilité de faire fonctionner des logiciels fonctionnant sous macOSX ou du moins faire fonctionner le java. Cette tablette est intéressant, mais beaucoup trop limité. Il aurait peut-être du ajouter un port infrarouge. On aurait pus s'en servir comme méga télécommande de TV universelle et peut-être un émetteur FM pour pouvoir simuler le controler n'importe quel appareille audio, en faisant jouer iTunes en onde FM La suppression du téléphone est aussi un manque je trouve. Une oreillette aurait du venir avec pour pouvoir l'utiliser comme téléphone et peut-être la possibilité de pouvoir connecter notre ligne téléphonique à un Mac ou un appareil prévu pour ça et que l'appel soit transféré sur le iPad. On ajoute ça et je suis prenneur. On trainne notre iPad toujours avec nous et plus besoin de rien d'autre pour tout controler les média autour de soit Mais bon, comme le iPhone, attendons la V2 du iPad
avatar iguan | 
@waxime Pourtant il est parfaitement possible de téléphoner avec l'iPad, comme il est possible de téléphoner avec l'iPod Touch, du moment que tu as un accès Internet (Wifi ou 3G pour les modèles disposant de la 3G), tu peux téléphoner, avec un logiciel de VOIP. En effet, maintenant il est possible de faire de la VOIP en 3G, Fring le propose par exemple. Si tu es abonné chez Free (ou SFR aussi?), tu pourras téléphoner avec les tarifs de ta ligne fixe Free, tranquillement dans un café sous couverture Wifi ou dans la rue sous couverture 3G si tu as opté pour le modèle 3G.
avatar BestMBP | 
super article, c est un peu a ces conclusions la que je suis arrivé en me reveillant ce matin ...!
avatar noLLL | 
Pourquoi dire que l'ipad ne pourrait pas être adopté par un technophile et qu'il plairait aux gens effrayés ? Effectivement un outil tel que l'ipad semble être facile d'accès et risque donc d'avoir son succès dans la frange de population non technophile mais a mon avis pas uniquement. En effet, je pense que tout dépend des besoins et ce quelque soit le groupe auquel on appartient. Pour la part, je suis de la categorie des technophiles et l'itab dans sa forme 3G m'intéresse car en déplacement je fais essentiellement du mail, du surf, j'écoute de la musique (15/20 albums differents me suffisent) et regarde parfois des vidéos lors de séjours plus longs. Pour mes besoins l'ipad est donc idéal et mon mac book pro uniquement acheté a cet effet va sans doute être remplacé par la tablette. L'iTab est sans doute un excellent produit pour certains, mauvais pour d'autres, tout est histoire de besoins comblés ou non a mon avis.
avatar noLLL | 
Effectivement les échos des utilisateurs c'est importants et je suis d'accord avec toi les critiques seront intéressantes à découvrir lors du lancement mais aussi dans les semaines et mois qui suivront et donneront surtout une bonne idée de la tendance sur les ventes à venir du produit. Je pense qu'il est normal que les premières critiques proviennents des technophiles puisqu' eux sont aux faits des sorties de ce genre de produits. Je ne suis pas persuadé que pour le moment énormément de monde sache ce qu'est un ipad en dehors des technos, ils le découvriront sans doute plus tard lors du lancement du produit et en en ayant vu :) En tout cas, je souhaite que cette iTab rencontre le succès, même si je ne pense pas qu'elle aura le même succès que l'iphone.
avatar BestMBP | 
Et pourquoi pas une connexion 3g depuis son iphone ? Cracker la tablette sera certainement plus intéressant et apportera bien plus que de cracker l iphone !
avatar BestMBP | 
Tant que y a pas flash par contre , je garde mon macbookpro 13 ... pour surfer dans son lit ...
avatar Dwigt | 
Pour moi, l'iPad, comme l'iPhone, et dans une moindre mesure, OSX, l'iPad donc est l'incarnation du slogan placé dans une pub il y a quelques années pour la Honda Accord : "Isn't it beautiful when things just work ?" Ou bien pour reprendre Scott : "You just... DO" Pas besoin de réfléchir à ce qu'on fait, comment on va le faire. Ne pas ouvrir un terminal pour lancer grep pour avoir une application, ou même aller sur internet, trouver le bon site, lancer le téléchargement, puis lancer l'exécutable pour enfin installer le logiciel. Non, faut juste cliquer 2 x et tout se fait tout seul ! Alors bien sûr c'est moins puissant quand tout est ficelé. Mais tellement gai à utiliser !
avatar virgilerl | 
quelqu'un peut m'expliquer à quoi sert le GPS ??? Je me vois mal utiliser Navigon sur le iPad. À la limite, une simple triangulation par réseau 3G aurait été suffisant.
avatar murdok | 
Bah, à être géolocaliser. Il n'y pas que les appli GPS qui s'en servent, tiens regarde par exemple AlloCiné (qui vient de sortir), elle te donne les cinéma/films autour de chez toi ! Et la triangulation, ça marche pas toujours, loin de là.
avatar Arpee | 
Excellent article en effet ! L'iPad, c'est en 2010, ce qu'était le Mac en 1984. Un truc pour "les nuls" que nous sommes tous en fait ! J'ai toujours été un "Apple Fan" (j'ai eu un Mac en 1984, le MacBook que Steve a montré lors de la keynote, un Newton...) et j'ai actuellement un iPhone, un MacBook Pro13" SSD et un iMac 24"! Pour moi, le début de la keynote était un peu décevante (je ne l'ai d'ailleurs pas suivie en direct), rien de révolutionnaire en effet mais c'est quand j'ai découvert iWork et le clavier attaché au dock que j'ai été emballé. L'iPad est l'outil idéal pour en fait 90% des usages, même professionnels (les présentations, les prises de notes, les documents et les tableaux...). Et je me suis dit qu'en fait, j'allais acheter un iPad pour mon épouse et moi (et qu'on en aurait assez vite besoin d'un second!), et revendre mon MacBook Pro et mon iMac 24 pour acheter un MacBook Pro 17" SSD (avec Windows en BootCamp pour tourner Access et Visio, les deux seuls softs de MSFT dont je n'ai pas d'équivalent) pour mes besoins professionnels. Mais il restera dans son sac une fois rentré à la maison. Et que si Apple sortait un iPhone avec 4GB, juste pour téléphoner, envoyer des SMS, écouter de la musique, lire mes emails et visualiser mes photos, je serais ravi ! Parce qu'honnêtement pour surfer sur le Web, regarder des vidéos, visualiser des cartes avec le GPS... je ferai cela beaucoup plus agréablement sur un iPad ! Sans parler des eBooks, le vieux rêve du fils de celui qui a lancé les premiers livres de poche en langue française. Donc longue vie à l'iPad ! PS Je suis aussi l'éditeur de Netmino, www.netmino.com le nouveau carnet d'adresses pour l'iPhone OS qui tournera tant sur l'iPhone que sur l'iPad :)
avatar Arpee | 
C'est vrai qu'ajouter des comptes pourrait être un plus. Mais malheureusement, à part l'électro-ménager, il n'y a plus beaucoup d'objets familiaux. En tous les cas, pas dans le multi-media...
avatar Macmade | 
J'y ai tout de suite pensé aussi pour mes parents qui n'ont pas d'ordinateur, moi je n'en aurai pas l'usage. Il reste quand même des besoins auxquels cet iPad ne répond pas ou on ne sait pas encore trop comment. Pour les photos, Apple semble avoir prévu un connecteur SD ou usb pour décharger les photos mais y aura-t-il des possibilités d'organisation en événement ou album, ou tout sera-t-il en vrac comme dans le dossier photos de l'iPhone? Quid des vidéos? Pour les vidéos, à supposer que l'on puisse un jour louer des films en HD chez nous, quel dommage de ne pas pouvoir profiter de sa télé HD via un adaptateur. Un écran 10 pouces ça reste limite pour un film de 2 heures. Pourra-t-on imprimer? Comment faire des choses aussi simples que développer des photos en version papier? Quid des mises à jour? Il y a encore pas mal de questions sans réponse pour un usage autonome je trouve. Et l'absence de webcam est juste incompréhensible et inexcusable. Bref wait and see jusqu'à la sortie de l'engin
avatar nicolier | 
On peut imprimer à partir d'un iPhone (sur à peu près n'importe quelle imprimante) qu'est ce qui empêcherait de le faire à partir de l'iPad ?
avatar Macmade | 
Autant pour moi je ne savais pas, mais je suppose qu'il s'agit d'imprimantes wifi. Mais même dans ce cas je suppose qu'il faut une application dédiée et dans ce cas comment va-t-elle récupérer un mail ou fichier (par exemple un document de l'appli Pages sur iPad qui va être stocké dans le "système de fichiers" de l'appli je suppose)
avatar nicolier | 
Je sens que dès sa sortie, l'iPad va remplacer mon Dell Mini 9 sous Snow Leopard... qui avait lui même remplacé mon MacBook Air ;) Mais je garderai mon iPhone pour téléphoner :)
avatar Mister_sam32 | 
"Laissons de côté les avis passionnés d'utilisateurs qui ont déjà condamné cette tablette qui, il n'est pas inutile de le rappeler, n'a été à ce jour tenue en main que par trois douzaines de journalistes. Non pas que ces commentaires n'apportent rien au débat, mais.." Du pur innocente. Faudrait remettre en question le droit au commentaire critique et septique..
avatar murdok | 
S[b]c[/b]eptiques sont les commentaires, septique la fosse est. :)
avatar calotype | 
La philosophie de Jobs est issue des pères de l'informatique des années 50 & 60, la sortie du Macintosh en 1984 n'avait qu'une cible : le commun des mortels. Le concept d'interface graphique était une vraie révolution, et on s'est tous mis à utiliser une souris et le clavier — des médiateurs entre la machine et nous — leur trouvant à la longue un certain naturel. Seulement la puissance de calcul des ordi évoluant rapidement on a fini par se retrouver avec des machines capables de beaucoup et on s'est mis à faire des trucs impensables d'une façon au final peu naturelle : diriger une voiture avec 4 flèches sur un clavier est tout sauf intuitif ni même optimal (du coup développement de nombreux accessoires "réalistes"), bouger la main pour déplacer la souris et cliquer sur une case des palettes de Photoshop pour obtenir l'effet désiré puis bouger la souris pour tenter de dessiner une forme relève de la schizophrénie : donc développement de "tablette + stylet" pour les graphistes... On a gardé le couple "clavier / souris" car c'était jusque là le meilleur rapport "nombre de combinaisons possibles / ergonomie". Depuis l'iPhone et le Multi-touch on entre clairement dans une nouvelle ère où la gestuelle naturelle de l'homme pour interagir avec son environnement est quasi reproduite à l'identique ; le seul médiateur qu'il reste (suppression de celui "clavier / souris") est la virtualisation de nos gestes dans un écran ; ça a l'air de rien mais c'est un pas de géant. l'iPad se veut l'aboutissement de ces deux constats : l'informatique a beaucoup à apporter aux gens lambda, l'interaction homme / machine doit "être" naturelle. Certes il restera toujours un code, un langage pour décrypter et exécuter cette interaction mais il doit se réduire au minimum, s'apprendre en un rien de temps : être intuitif. L'iPhone a prouvé que c'était possible. Certes iPad a de nombreux défauts, défauts de jeunesse espérons. Mais il est clair que quand je vois mes parents galérer sur un portable Toshiba et que ça fait 3 ans que je les bassine pour qu'ils switchent (au moins je pourrai les aider...) je me dis que l'iPad a bien une cible : ceux pour qui l'informatique n'a été qu'une révolution du "media" c'est-à-dire qu'on ne change que l'outil utilisé pour faire des choses qu'on a toujours faites, pas des nouvelles : écrire, écouter de la musique, lire, s'informer, jouer aussi... et les 140.000 choses (plus ou moins utiles) que l'App Store propose !
avatar eric_pnc | 
Vous pensez aux vieux, moi c'est ma fille dr deux ans. Incroyablement a l'aise avec le multitouch de l'iphone. Alors bruches sur 10"... Je pense que l'ipad est parfaitzment adapte pour les gamins. Jusqu'a la bordure que tt le monde trouve trop epaisse mais qui permet en fait de tenir l'ipad de cote et pas par en dessous comme l'iphone. J'ai hate !
avatar calotype | 
je pense pas qu'aux vieux... à moi aussi ! enfin j'attendrai (d'avoir des ronds) une version 2, ou iPad Pro avec un vrai Finder ou similaire, une webcam, une fonction Phone, et surtout la gestion de reconnaissance d'écriture. Dans le fond je suis assez surpris, je pensais qu'Apple allait éblouir avec une nouvelle interface multitouch étendue à OS X... Je sais que Jobs aime pas les stylets mais c'est resté longtemps le médiateur ultime entre la main de l'homme et les supports sur lesquels il crée, combinaisons infinies par rapport au couple "clavier + souris"... Next time maybe ? ou quand la reco vocale sera vraiment utilisable : on fera tout au doigt, sauf entrer du texte.
avatar BestMBP | 
Alors voilà , ce serait pour les vieux et les enfants !
avatar virgilerl | 
étrangement, je ne donnerais pas ça a des enfants moi oups tombé .... snif snif 500$ à la poubelle vouloir viser les enfants, je mettrais un étuis résistant, comme certain étuit de iPhone et je m'assurais que même tomber sur du ciment, ça ne brise pas ... et même là, trop cher pour mettre ça dans les mains d'un enfant, les liquides, les bord de tables, le chien qui va le mordiller à cause que l'enfant l'aura laisser trainé à sa porté. Et quand il aura l'age, il voudra jouer aux jeux en Flash ... et surtout 10H, la duré de vie de la batterie est trop longue et les haut parleur trop puissant pour mettre ça dans les mains d'un enfant lol après 5 minutes, on voudra qu'il arrête de faire du bruit lol
avatar ijon971 | 
"c'est fait pour les vieux ou pour les gamins".... Attention à ce type de raisonnement... Il me revient en mémoire une époque pas si lointaine où les vrais et les tatoués se devaient de travailler à ligne de commande DOS 3.x. Les interfaces graphiques, façon Win 3.1 ou système 6.x, c'était juste des trucs pour les ramollis du cerveau pour rester poli. Sans s'en rendre compte, certains transposent à l'iPad cet état d'esprit un peu hautain. Hors, le coté intégré, simplifié, fonctionnel de l'iPad est adapté aux besoins de gens sophistiqués et technophiles, qui n'éprouvent pas forcément le besoin de se plonger dans les arcanes système pour faire de la consultation de media.
avatar maxilapo | 
Comme d'habitude les nouveaux produits Apple ne laissent pas indifférents. Entre les Fanboys et les anti-Pommes, le débat bat son plein. :-) C'est tjs pareil. Quand l'iphone est sorti tout le monde s'est marré. Et depuis nombre de sceptiques ne peuvent plus s'en passer. A cause du marketing ???? Pas du tout. Donnez à un sceptique un iphone entre les mains pendant une semaine. Retirez lui et qu'il reprenne son ancien téléphone et vous verrez qu'il ne pourra pas. Pourquoi en France un smartphone sur 2 vendus est un iphone ??? L'ipad se sera pareil. On n'oublie souvent qu'Apple ne vend pas que de la techno et des specs. Il vend avant tout une expérience utilisateur et cela a tjs été sa philosophie depuis sa création. Simplicité, ergonomie, intuitivité. Pour ma part, avec l'ipad Apple invente le futur de l'ordi famillial. Je ne parle pas des professionnels qui ont besoin de puissance ou de softs pointus. Je parle de M. et Mme Tout le monde qui n'utilisent que le web, les emails, le chat, le courrier, la music, les videos et maintenant les livres. Et pour faire tout cela pas besoin d'un OS complet. On a juste besoin d'avoir les applications qui vont bien. Et là où apple fait fort c'est la compatibilité avec les 140 000 app déjà existantes. De plus le prix d'entrée de gamme est ultra agressif au vue des possibilités du produit. Entre un netbook poussif à 300$ qui a un OS complet mais qui rame et un ipad à 500$ véloce, intuitif et simple qui faire la même chose voire plus, je pense que le choix est simple. La cible d'apple ce n'est pas les power users (à voir), mais encore une fois les autres. De plus avec l'iphone/ipod touch il a établi un standart d'utilisation pour des gens qui n'ont pas forcément de mac/pc mais qui sauront se servir de l'ipad dès le premier jour. Je pense sincèrement que l'ipad est le prémisse du futur de l'informatique grand public.
avatar The Verge | 
Bien résumé. D'accord à 1000000%. Suffit d'avoir un peu d'empathie pour les novices en info : parents retraités, enfants (quoique ceux-ci en apprennent vite fait le maniement à leurs parents), personnes qui sont farouchement opposés à apprendre l'informatique, pour dire que OUI, cette machine a un bel avenir. Attention cependant à une chose : je trouve Apple trop présent depuis 2, 3 ans. Il y a un côté mode qui peut lasser et comme dans la mode, quand ce n'est plus dans l'ère du temps, on jette ! Suffirait pour ceci qu'on en ait marre de dépendre de l'ITS et qu'en face un petit malin appelé Google ou Crosoft arrivent avec des apllis + "libres" à installer. Pourquoi pas un petit français style Archos. Mais et c'est REvrai, Apple a de la marge. Même sans webcam. Même sans multitâche. Trop fort. Comme d'hab'.
avatar hellbola | 
Archos est novateur, c'est vrai, mais il n'y a rien derrière et c'est dommage, (sav pourri, pas de mis à jour, et ergonomie à chier, et service client n'en parlons pas - j'éspère qu'ils s'en sont rendu compte et que ça a changé, mais j'en doute) C'est dommage, personnellement ils m'ont dégoûté à vie de leur produit.
avatar Mons | 
Je l'ai deja dit dans un de mes commentaires, mais les nouvelles applications qui vont arriver vont décupler les fontions de l'ipad, je boss sur logic pro imaginer une veritable table de mixage avec tout les controls possible, j'espère Q'euphonix se lancera moi je sais des qu'il sort je l'achète
avatar Elyandrah | 
Exactement. On peut aussi imaginer JazzMutant proposer simplement le soft de leur Lemur. Ou un gros KaossPad par Korg...
avatar jipeca | 
Je suis complètement d'accord avec vous, il en effet regrettable qu'il faille absolument un ordinateur pour synchroniser l'iPad. J'essaye actuellement de familiariser ma grand mère à l'informatique (sur Windows XP à mon grand désespoir) et il est vrai que j'ai tout de suite pensé à ce que l'iPad pourrait lui apporter.
avatar MonsieurPomme | 
Ce que l'on a vu fin janvier n'était qu'une présentation de l'IPAD en tant qu'objet et avait pour objectif de faire baver les client sur le potentiel, de donner envie aux développeurs de s'y mettre et de motiver les éditeurs à signer le contrat. Mais il ne fallait pas non plus trop en montrer à la concurrence, hein. Il n'y a qu'à voir les Amazon, Sony et autres google font plus ou moins du vaporware depuis sur leurs tablette tellement ils ont peur de se faire largués en 2 coups de cuillère à pot. Bref, Ce n'est peut être que de la pure conjecture, mais à mon sens d'autres choses bien concrètes seront annoncées à la sortie Commerciale de l'IPAD ou dans les semaines qui suiveront. Apple nous a habitué à ce genre de pratique de par le passé (ipod /itunes store, iphone/AppStore). Pour moi la relation IPAD/ Ebookstore est trop évidente c'est pour cela qu'ils ne s'en sont pas cachés.
avatar Exe | 
Beaucoup ici donnent l'impression de nécessiter une excuse pour justifier l'achat de cet objet tout en évitant de passer pour un néophyte ; c'est assez poilant. Quel possesseur d'iPhone ne s'est pas retrouvé à délaisser son ordinateur pour lire une nouvelle, relever un courriel, agender une tâche ? Moi c'est ce qui m'est arrivé simplement parce que cela m'apportait le confort tant de la paresse que de l'instantanéité et ce malgré la – souvent trop petite – taille de l'iPhone. Quel plaisir de réaliser toutes ces tâches de base après un simple glissement de doigt et sans attendre le temps du démarrage (je ne garde pas mon ordinateur en veille en permanence). Ainsi, l'utilisation de l'ordinateur se confinera principalement au travail, celle de l'iPhone à la communication et les banalités ci-dessus à l'iPad. Et je ne suis ni une grand-mère, ni un enfant de moins de deux ans, ni quelqu'un de réfractaire à l'informatique. Ce qu'apporte l'iPad, c'est un confort indéniable dans cette optique ! Cela dit, il a quelques défauts, mais ceux que je vois sont différents de la plupart des vôtres. Ainsi, je n'ai que faire de la visioconférence et il en est de même pour le multitâche ; je n'ai ni envie, ni besoin de virevolter sans arrêts entre différentes applications pour l'utilisation que j'attends de cette tablette. Je souhaiterais en revanche un petit explorateur de fichier natif (ou d'une application tierce) qui permette de transférer rapidement et simplement un document entre l'ordinateur et l'iPad et qu'il soit accessible par toute application qui en tirerait partie (des documents de cours à lire mais téléchargés sur l'ordinateur par exemple). Autre point, déjà relevé celui-ci, c'est mon souhait d'une synchronisation affranchie de ce satané fil ! Ces petits défauts n'étant que d'ordre logiciel, je me réjouis, selon mes moyens, d'acquérir cet objet de pur confort !
avatar P.Gomes | 
C'est vrai et puis l'allumage de l'ipad est nettement plus rapide qu'un portable. Le sortir vite fait de son sac pour consulter plans par exemple sera nettement plus aisé
avatar hellbola | 
Tout à fait d'accord avec toi, et tous mes threads vont dans ce sens ( facilité de synchronisation des fichiers multimédia que l'on possède), et je le redis, que ce soit un gamin, une personne âgée, un technophile ou autre, bref toute personne qui l'aura eu une fois entre les mains, en voudra une. Merci Apple pour cette facilité d'utilisation, j'espère qu'ils feront de même que lors de la sortie du macbook unibody et qu'après ils ont sorti le mbp unibody (concernant le firewire), peut être qu'ils feront même avec le nouvel os à savoir, un finder allégé, et possibilité d'avoir plusieurs sessions d'utilisateurs ????????
avatar Mayorkam | 
@Rodney Jerkins:"Je l'ai deja dit dans un de mes commentaires, mais les nouvelles applications qui vont arriver vont décupler les fontions de l'ipad," Je pense à ça aussi. L'Ipad va faire à mon avis son trou sur la base du grand public, mais les possibilités de l'appareil vont permettre la réalisation d'applis complètement dingues et pas forcément grand public du tout. Et c'est pour ça que ça m'intéresse, parce que, comme pour l'iphone, il y aura beaucoup de casual , de médias, mais aussi quelques perles incroyables et ce dans tous les domaines (musique, jeux, dessin et même application bureautique, why not ?). Les applis feront cette machine, et vu l'enthousiasme des devs, un gros pas semble déjà fait. Apple a déjà un coup d'avance à mon avis. Et là, on parle bien d'informatique personnelle, au sens le plus large et fédérateur du terme. Je pense moi que ça va être un énorme carton vu le prix.
avatar LionelMacBruSoft | 
trop cher et trop limité par apport à un netbook! Pour le même prix on a ça : http://www.journaldugeek.com/2010/01/26/samsung-met-a-jour-son-netbook-n510/ Pas besoin d'itunes, pas de réencodage ( très fastidieux pour ceux qui ne touchent pas une bille en informatique.), pas besoin d'adaptateur, autonome, plus solide et moins fragile. Bref on se prend pas la tête avec des limitations en tous genres, on l'allume et on fait ce qu'on veut avec. Plus simple on peut pas.
avatar P.Gomes | 
Ce netbook c'est pc portable mais en moins bien sauf pour le poids. Et l'ipad ne remplace pas entièrement un pc. L'ipad apporte des + par rapport à un pc ou netbook. Déjà avec son format et son écran multitouch et son interface adaptée on communique plus aisément avec son contenu : il y a moins de distance avec le contenu. Comme autre avantage son poids, on peut facilement le dégainer de son sac dans la rue que ton netbook, l'os s'allume instantanément par rapport à ton netbook sous windows. l'ipad fera un bon lecteur de BD, livre, un bon console de jeux portable. J'ai sans doute oublié d'autres avantages sur ce netbook. Pour ceux qui veulent d'un pc portable avec un grandre capacité de stockage il vaut mieux se payer un macbook qui a un processeur plus sérieux, des gestes multitouch et j'en passe.
avatar estebane94 | 
C'est amusant de constater les commentaires très avisés des journalistes (en général) et autres geeks : oh trop nul, ça fait pas le café, ni le repassage... Tout d'abord - et comme à chaque fois - il y a tellement de buzz sur d'hypothétiques autant que diverses fonctions, qu'il était par définition impossible d'être à la hauteur des attentes. Mais au delà de ça, si on peut dire que l'appareil n'est pas une révolution en soi (cf ses manques), il est néanmoins une prouesse - et c'est là que Jobs jubile - dans le sens où tout doucement il pose un petit pied chez l'iPhone (fait tourner toutes les apps existantes), un autre chez les livres numériques et un dernier chez les netbooks (ouverture vers des logiciels + lourds à venir). Tiens ça fait 3 pieds ça... bon pas grave : c'est plus stable ;-) Et tout ça avec un appareil "incomplet" qui prend soin de ne pas réveiller/alerter la concurrence (qui se gausse doucement ainsi qu'un monde de geeks pleins de certitudes sur l'avenir). Et bizarrement cette histoire me rappelle celle d'un certain iPh... qui n'était ni le premier, ni le meilleur en tout, mais tellement bien pensé et positionné que 2 ans après, tout le monde court après pour le concurrencer.
avatar Lautromi | 
pour être honnête, je n'ai pas lu les 5 pages de commentaires (pour une fois...). l'article est vraiment bon, vos remarques aussi ! Ce que je ne comprends pas (après avoir déjà lu et posté ici et ailleurs) c'est qu'apparemment personne ne semble se rendre compte du fait qu'envoyer un simple dossier autre que iwork est tout simplement IMPOSSIBLE ! N'est-ce pas suffisant pour accepter que même pour des débutants et nuls notoires, ce produit est malheureusement pas praticable.....????? (ok, à moins de se les mailer et remailer; mais ce n'est pas un process informatique clean.
avatar Nathoune_ | 
Très bon article. Pour ma part, je trouve l'Ipad intéressante. C'est sur que si on prend le côté technique, l'Ipad est médiocre comparée à d'autres tablettes. Mais ce qui fait toute la différence c'est l'OS. On aura beau dire ce que l'on veut mas pour l'instant pour moi il n'existe pas d'OS aussi ergonomique, "user-friendly", que l'Iphone OS avec son multitouch. D'une simplicité et d'une rapidité étonnante, on peut faire l'essentiel des tâches courantes... Pourquoi chercher à f aire plus, à avoir plus ? On a des PC pour ça. On ne demande pas à l'Ipad de les remplacer...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR