La Surface Pro arriverait très bientôt en France

Florian Innocente |

La Surface Pro va être commercialisée tout prochainement dans l'Hexagone, indique le blog spécialisé Tablette Surface. D'après un contact proche du marketing de Microsoft, elle doit être lancée avant le début de l'été, accompagnée d'une campagne de communication.

Cette tablette fonctionnant sur puce Intel avec Windows 8 Pro est déjà vendue depuis le 9 février aux Etats-unis et au Canada, mais Microsoft n'avait pas été très loquace sur le planning des autres pays (lire La Surface avec Windows 8 Pro brille par ses compromis).

Les prix évoqués sont de 899€ en version 64 Go (28 Go libres pour l'utilisateur) et 999€ pour la 128 Go (89 Go libres), c'est à dire un alignement sur les tarifs US. C'est déjà peu ou prou le cas pour la Surface RT à quelques euros près. Il faudra, éventuellement, ajouter le prix des claviers (120€ et 130€ selon le modèle). Ces deux accessoires sont en option, tout comme Office, mais la tablette est fournie avec son stylet.

avatar Founs | 
Les 899 €, c'est bien eux qui nous les donnent ? Sinon je prends pas…
avatar lol51 | 
who cares ?
avatar dagenais17 | 
comparer une surface pro a un ipad !!!!!!! allons allons faut ^tre raisonnable ça n'a juste rien a voir....
avatar lol51 | 
C'est clair c'est comme comparer une rock star et robert qui chante à la kermesse...
avatar Kevelian | 
et un Fiasco de plus pour M$ non mais allo quoi !!! tu fait de l'informatique et tu fait pas surface ??
avatar jbdw21 | 
Ça a l'air d'être épais ! A ce prix vive le MacBook Air
avatar Mollaret | 
J'en ai eu une en main aux US. Je la trouve complètement disproportionnée avec un corps épais et lourd et son petit clavier légerqui tien on ne sait trop comment. Beaucoup trop lourde. Même pas cellular. Pour le prix je préfère de loin un MBA 11" que je trouve plus transportable. Quant à l'écran c'est du type Retina. Bref, pour moi, elle n'a de tablette que le nom !
avatar ElGringo13 | 
Pourquoi le clavier est il si cher? Il y a une batterie supplémentaire dedans ?
avatar Macriart | 
Oui et la paix dans le monde...second degré inside ? Sinon allo t'es une surface estampillée 128go mais t'as que 89go non mais allo quoi !!! Vu comme sa c'est violent le Windows doit vraiment être lourd, sa manger quasi 2/3 du stockage de l'appareil cela peux en refroidir plus d'un
avatar jeremyveron | 
Avec Surface, on a un vrai système d'exploitation, qui fait tourner les logiciels habituels. Ça c'est une bonne idée, et pour avoir testé l'appareil, je trouve que le résultat est vraiment réussi. Mais voilà, Windows n'est pas OS X... Surface me donne envie d'un iPad avec OS X au lieu d'iOS !
avatar lol51 | 
Si seulement ça faisait vraiment tourner les logiciels habituels
avatar YanDerS | 
"Mais voilà, Windows n'est pas OS X... Surface me donne envie d'un iPad avec OS X au lieu d'iOS !" un rêve pour beaucoup, dont moi. Cependant, ce serait refaire encore et encore ce qui s'est fait jusqu'à aujourd'hui dans la Micro. Et on mettrait de côté l'occasion d'explorer de nouvelles voies d'inter-actions H-M, de nouveaux modes d'utilisations plus souples et légers. Ce qu'on voudrait tous ici certainement, c'est d'avoir l'ensemble des fonctionnalités d'un OS desktop dans un objet ultra-pratique et fonctionnel qui tient dans la main, ou aussi léger qu'un cahier. Oui mais voilà, faut tout repenser, tout réadapter pour de multiples types d'usages, faut attendre les évolutions technologiques de composants qui seront autant puissant qu'économes... Cela demande du temps iOS c'est OS X, mais pour des terminaux avec de fortes contraintes techniques, et surtout de fortes contraintes ergonomiques. MS a voulu faire des compromis pour satisfaire à l'ensemble de sa clientèle windows. Mais ce faisant, ils sont obligés de sortir un produit hybride qui pour satisfaire à la logique desktop enfreint celle du mobile, et finalement retombe dans celle du PC classique. Alors qu'on est à une période où les usages de la micro se diversifient grandement, se répandent dans des domaines qui hier étaient encore réservés à la vie privée (les déplacements, la maison, le salon, etc...) J'ai bien peur que MS reste sur son ancienne logique, celle de son marché windows et ainsi prenne un train de retard.
avatar PachaColbert | 
899 ou 999 euros 120 ou 130 euros pour le clavier Le prix d'un Macbook Air quoique là on a une tablette et un ordinateur portable. Et Window 8. Je pense que le choix d'un Macbook Air sous Os X est plus judicieux en ce qui me concerne.
avatar kitetrip | 
@nogui t'es en dessous de la vérité, il suffit de voir les caractéristiques des premiers "portables". Un Samsonite avec une enclume dedans ;) Faut dira qu'à l'époque l'écran cathodique riquiqui et les lecteurs de disquettes 5 1/4 fallait les loger. Au vu de la tronche du bousin et les caractéristiques, j'ai pas supporté et je viens de vomir ma pizza.
avatar neochti | 
Plutôt un ultrabook + un smartphone, car ici le produit cumule tous les désavantages de chaque produit : inélégant, ni petit ni gros, ...
avatar YanDerS | 
ben prenons l'argument pro de la Surface de MS. Faut bien spécifier pro pour justifier un terminal qui est pas trop léger et moins ergonomique que des terminaux à interfaces entièrement tactiles dont la spécificité est la grande directivité, la grande légèreté pour pour une mobilité maximale, quitte à sacrifier un clavier physique. Pour rappel, c'est que Jobs avait développé dans son argumentation de sa keynote de 2007, où il avait expliqué en quoi ce qui était superflu dans les smartphones modernes : c'était le clavier physique. Ce à quoi beaucoup avait bien rigolé, Ballmer en premier, et même sur les forums où on expliquait à longueurs de fils (sur PCI notamment) que l'iPad n'aurait que très peu de chance vis-vis des Netbook, plus puissant, plus polyvalents et surtout dotés d'un clavier physique. On connait la suite... MS veut à l'évidence rester et faire rester par le même coup sa clientèle windows dans ses habitudes, et notamment celles liées à ses logiciels phares comme la suite Office. L'argument est que c'est pour des pro et donc réclame un matériel pro en conséquence, plus lourd parce que plus puissant pour faire tourner des logiciels plus développés, performants et donc plus gourmands en ressources. De plus, le monde des entreprises est un créneau dans lequel MS est bien implanté. Logique donc. Sauf que non seulement MS a dejà eu par le passé une expérience avec les tablets PC dans ce secteur avec le succès relatif que l'on sait, mais que, ce faisant, c-à-d en jouant sur l'étiquette pro, MS s'éloigne encore un peu plus du marché du grand public qui est actuellement le cœur du marché mobile. Or, Apple a bien démontré qu'on pouvait très bien faire des produits "faciles" destinés au grand public tout en intéressant par le même coup le monde pro lui-même, en lui trouvant des tas d'applications pratiques dans les accueils, les restaurants, les documentations diverses, les hôpitaux, etc. Ce sont justement la grande facilité d'utilisation, la directivité (la rapidité d'action dûe au tactile et aux interfaces/ergonomies adaptées), la légèreté.. qui sont des arguments en faveur des tablettes. Or que fait MS? Redmond, après avoir pris sans doute compte de son retard accumulé, semble vouloir faire l'impasse sur le grand public (versions RT assez peu soutenues) pour se consacrer sur sa cible et son domaine commercial principal : le monde pro. Et là, ils sortent un produit-modèle hybride, à cheval entre la tablette et le PC portable, ce qui théoriquement devrait pouvoir plaire à presque tout le monde. Mais rien ne dit que cet entre-deux est ce que le public plus spécialisé attend, ni même si c'est tip top ce que les entreprises elles-même attendent, car il y a toujours les PC portables qui sont toujours bien plus fonctionnels, sans compter les PC Tablettes comme les HP Envy, les Asus EeePad Taichi, les Dell XPS 10, etc. et les autres tablettes Win8 comme les Tablette tactile Acer Iconia Tab qui viennent carrément brouter dans le pré carré de la Surface La politique de MS sur ses produits-terminaux me laisse perplexe. Je me demande s'ils y croient vraiment, ou si c'est pour inciter les fabriquants tiers à aller dans la direction qu'ils veulent montrer avec leurs Surfaces en modèle-test

CONNEXION UTILISATEUR