Apple présente l’iPhone 6s, l’iPad Pro et un nouvel Apple TV

Anthony Nelzin-Santos |

Un special event normal ? Entre 300 à 700 invités, à l’auditorium du campus d’Apple ou au Yerba Buena Center for the Arts de San Francisco. Un keynote aussi particulier que celui consacré à l’Apple Watch ? Un peu plus de 2 000 journalistes et personnalités, au Flint Center de Cupertino. Le coup d’envoi de la WWDC ? 5 000 développeurs, jusque dans les travées du Moscone West. Mais le Bill Graham Civic Auditorium peut accueillir jusqu’à 7 000 personnes.

Un lieu à la (dé)mesure des annonces du special event de ce 09 septembre 2015 : plutôt que de le remplir, Apple a fait le choix de le transformer, pour mieux mettre en scène ses nombreuses nouveautés. Trente-huit ans après la présentation de l’Apple II, le Bill Graham Civic Auditorium a abrité la mise à jour des iPhone, l’agrandissement de l’iPad, et la réinvention de l’Apple TV. Il s’agissait bien d’un « événement », au sens premier du terme.

Le Bill Graham Civic Center décoré aux couleurs d’Apple, à l’occasion du special event du 9 septembre 2015. Image Tim Cook1.
Le Bill Graham Civic Center décoré aux couleurs d’Apple, à l’occasion du special event du 9 septembre 2015. Image Tim Cook.

Apple Watch

Bien que l’Apple Watch n’est commercialisée que depuis quelques mois, et qu’elle satisfait 97 % de ses utilisateurs, Apple lui apporte déjà des nouveautés. Présenté lors de la dernière WWDC, watchOS 2 apporte de nouveaux cadrans virtuels, qui peuvent contenir des complications fournies par l’une des 10 000 applications tierces, qui peuvent désormais tourner sur la montre elle-même.

De gauche à droite : un bracelet Sport dans un nouveau coloris pastel, le bracelet à maillons noir désormais disponible à l'unité, le bracelet à maille milanaise, le nouveau coloris du bracelet à boucle classique, le bracelet boucle moderne et le bracelet en cuir.
De gauche à droite : un bracelet Sport dans un nouveau coloris pastel, le bracelet à maillons noir désormais disponible à l'unité, le bracelet à maille milanaise, le nouveau coloris du bracelet à boucle classique, le bracelet boucle moderne et le bracelet en cuir.

Des nouveautés logicielles accompagnées de nouveautés matérielles, à commencer par une nouvelle collection Hermès, conçue en partenariat avec le grand nom français du luxe. Le boîtier en acier 316L y est associé avec des bracelets taillés dans le fameux cuir de la maison, dont un bracelet double tour et un large bracelet manchette. Dotés d’un cadran Hermès exclusif, les modèles de cette collection seront réservés aux boutiques du fabricant et quelques Apple Store.

L'Apple Watch Hermès avec un bracelet double tour.
L'Apple Watch Hermès avec un bracelet double tour.

À l’autre extrême de la gamme, l’Apple Watch Sport est désormais déclinée dans deux nouveaux coloris, « or » et « or rose ». Oui, il s’agit bien des mêmes couleurs que la prestigieuse Apple Watch Edition… mais ces modèles sont bien faits d’aluminium anodisé. Puisque l’automne arrive, de nouveaux bracelets Sport aux coloris pastel font leur apparition.

L'Apple Watch Sport en aluminium or, avec un nouveau bracelet Sport bleu nuit.
L'Apple Watch Sport en aluminium or, avec un nouveau bracelet Sport bleu nuit.

L’Apple Watch « classique » n’est pas en reste : le modèle au naturel est désormais disponible avec un bracelet (PRODUCT)RED, et le modèle noir sidéral peut maintenant être acheté avec un bracelet Sport assorti. Enfin, le bracelet à boucle classique possède désormais un revers marron, un coloris qui s’étend à l’avers dans une nouvelle version brune. Tous ces nouveaux modèles sont disponibles dès aujourd’hui dans 25 pays, à l’exception de la collection Hermès, qu’il faudra attendre jusqu’au mois prochain.

iPad Pro

La rumeur disait vrai : la gamme iPad est désormais chapeautée par un iPad Pro. Son écran est aussi haut que celui de l’iPad Air est large, ce qui signifie qu’il mesure 12,9 pouces de diagonale, et peut afficher deux applications côte à côte avec le mode Split View d’iOS 9. L’iPad Pro est un gros iPad, qui pèse plus de 700 grammes bien qu’il ne mesure que 6,9 mm d’épaisseur. Mais c’est aussi un iPad puissant, doté d’un processeur A9X presque deux fois plus performant que le processeur A8X de l’iPad Air 2, et de puces de stockage deux fois plus rapides.

L'iPad Pro est un grand iPad.
L'iPad Pro est un grand iPad.

L’iPad Pro fera un bon téléviseur portable, avec ses quatre haut-parleurs lui offrant (enfin) un son stéréo dans toutes les orientations — reste à trouver des films du calibre des 2 732 x 2 048 pixels de son écran. Mais l’iPad, et a fortiori l’iPad Pro, ne sert pas qu’à consommer : il sert aussi à créer. Du texte, par exemple, avec un Smart Keyboard que l’on peut décrire comme une Smart Cover à clavier intégré. Rappelant beaucoup celui de la Microsoft Surface, le clavier de l’iPad Pro se connecte automatiquement à l’aide de contacts magnétiques.

Pas rancunier, Microsoft est ensuite venu montrer Office pour iPad.
Pas rancunier, Microsoft est ensuite venu montrer Office pour iPad.

Des images, aussi : si le stylet n’est pas la meilleure interface pour le contrôle d’une interface généraliste, il reste un excellent outil pour écrire et dessiner à main levée. L’Apple Pencil, un crayon numérique tout de blanc vêtu, bénéficiera forcément de son intégration native au système — de quoi assurer une latence minimale, tout en gérant au mieux la pression et l’orientation. Si ces deux accessoires distinguent l’iPad Pro de ses petits cousins, ils ne sont pas fournis avec : le clavier est vendu la bagatelle de 169 $, et le stylet vaut 99 $.

Décliné dans les trois couleurs maintenant habituelles, l’iPad Pro ne sera pas disponible avant le mois de novembre. Vendu 799 $, le modèle d’appel est (heureusement) doté de 32 Go. Deux modèles dotés de 128 Go de stockage seront proposés à 949 $ et 1 079 $ : le premier avec une puce Wi-Fi seulement, le deuxième avec une puce 4G LTE (cat. 6) aussi. L’iPad mini 2, l’iPad Air et l’iPad Air 2 restent au catalogue ; l’iPad mini 3 est remplacé par un iPad mini 4 qui n’est autre qu’un petit iPad Air 2 avec un processeur moins rapide.

Cliquer pour agrandir

Apple TV

Mais Apple a des ambitions pour un écran plus grand encore, celui de votre téléviseur. « Les applications sont le futur de la télé », dit Eddy Cue — à condition qu’elles tournent sur le nouvel Apple TV, pensait-il très fort. Alors que l’Apple TV utilisait jusqu’ici un système bâtard privé de fonctions indispensables aux applications natives, le nouvel Apple TV tourne sous tvOS, un système plus complet qui bénéficie d’un App Store.

Au premier coup d’œil pourtant, rien ne semble avoir changé, ou presque. L’Apple TV prend toujours la forme d’une petite boîte noire, quoiqu’un un peu plus trapue, et étale toujours ses fonctions sur une grille de rectangles, certes revue et corrigée. Peut-être faut-il regarder la télécommande pour commencer à comprendre : exit le cercle de contrôles inspiré par l’iPod, place à un pavé tactile lui donnant des airs de mini-iPhone ; exit l’infrarouge, place à une connexion Bluetooth ; exit la pile, place à une batterie offrant trois mois d’autonomie et rechargeable par un port Lightning ; exit l’aluminium brossé, place à du métal laqué noir.

Puisque la sortie HDMI du nouvel Apple TV prend en charge le protocole CEC, cette télécommande peut contrôler l’alimentation et (enfin) le volume du téléviseur. Elle fait aussi office de micro : l’Apple TV intègre enfin Siri, capable non seulement de répondre à des requêtes simples (montre-moi tous les films avec Mark Ruffalo, quel temps fait-il à New York ?, lance Netflix), mais aussi de réaliser des actions plus complexes (que vient-elle de dire ?, et Siri remonte la vidéo de quinze secondes et active temporairement les sous-titres).

Décidément polyvalente, la télécommande du nouvel Apple TV fait aussi office de manette. Son gyromètre permet de l’utiliser comme la manette de la Nintendo Wii ; la télécommande tournée sur le côté, le pavé tactile fait office de pavé directionnel. On trouvera bien évidemment des jeux dans l’App Store, mais aussi des applications de fournisseurs de contenus comme Netflix et Hulu, ou des applications plus généralistes comme celle d’AirBnb. Intéressé ? Vous devrez attendre la fin octobre avant de pouvoir vous procurer ce nouvel Apple TV, qui sera proposé à 149 $ avec 32 Go de stockage et 199 $ avec (surprise) 64 Go de stockage.

Cliquer pour agrandir

iPhone 6s et iPhone 6s Plus

Un special event de rentrée ne serait pas complet sans de nouveaux iPhone, qui doivent encore prolonger le succès d’un appareil qui représente près des trois quarts du chiffre d’affaires d’Apple. Puisque nous sommes dans une année « s », les nouveaux iPhone ressemblent aux anciens : l’iPhone 6s possède un écran 4,7 pouces, et l’iPhone 6s Plus (un nom digne des meilleurs tests d’élocution) possède un écran 5,5 pouces. Tout au plus sont-ils disponibles dans une nouvelle couleur, « or rose », ce qui permettra de les assortir parfaitement à l’Apple Watch Sport.

Les quatre coloris, avec leurs quatre docks assortis.
Les quatre coloris, avec leurs quatre docks assortis.

Les changements les plus importants sont aussi les moins visibles : l’aluminium du châssis, par exemple, utilise désormais la même formulation résistante aux petits chocs et aux rayures que l’Apple Watch Sport. Le capteur Touch ID est plus précis et plus rapide ; le processeur Apple A9 est 70 % plus performant que l’Apple A8 de l’iPhone 6 ; des puces plus modernes permettront d’atteindre jusqu’à 300 Mb/s en 4G LTE-A cat. 6 et 866 Mb/s en Wi-Fi 802.11ac. Mais les années « s » se distinguent d’abord et avant tout par l’introduction de nouvelles technologies.

Les quatre coloris, encore.
Les quatre coloris, encore.

La première d’entre elles s’appelle « 3D Touch » : comme celui de l’Apple Watch, l’écran des iPhone 6s est sensible à la pression. Un appui léger offre un aperçu (peek) de certaines fonctions ; un appui plus fort amène les contenus au premier plan (pop). Dans Mail par exemple, un appui léger donne un aperçu du courrier, et un appui plus fort l’ouvre. Un appui léger sur un lien montre le site, et un appui plus fort lance Safari. Appuyer sur l’icône d’une app sur l’écran d’accueil offre des raccourcis : appeler un favori sur l’app Téléphone, naviguer jusqu’à la maison sur l’app Plans, prendre un selfie sur l’app Messages. Le Taptic Engine offre un retour haptique, là encore comme sur l’Apple Watch.

L’autre grande nouveauté concerne l’appareil photo : alors que de nombreux fabricants ont progressé très rapidement ces dernières années, Apple se devait de répondre. Le capteur passe à 12 Mpx : comme les photosites sont un peu plus petits (1,22 µm au lieu de 1,5), l’électronique a été retravaillée de manière à réduire au maximum les interférences. Le résultat ? Si les photos fournies par Apple semblent témoigner de gros progrès, elles trahissent la présence de matériel additionnel : on attendra donc d’avoir en mains pour en juger, et surtout comparer avec la concurrence.

Si l’autofocus a été amélioré, la stabilisation optique reste l’apanage du modèle 5,5 pouces, et l’optique ne progresse pas. Les nouvelles capacités de traitement permettent toutefois d’augmenter la définition des panoramas à 63 Mpx, et surtout de filmer en 4K à 30 i/s. Mieux : toutes les photos sont désormais des « Live Photos », des photos animées. Sauf à ce que vous désactiviez cette fonction, les nouveaux iPhone conservent désormais une seconde et demie de clichés avant et après la prise de vue, l’animation se révélant d’un appui avec 3D Touch.

Cette fonction, ouverte aux développeurs tiers, sera notamment intégrée à Facebook. Les animations seront lisibles sur tous les appareils, de l’Apple Watch au Mac.
Cette fonction, ouverte aux développeurs tiers, sera notamment intégrée à Facebook. Les animations seront lisibles sur tous les appareils, de l’Apple Watch au Mac.

Les capacités de l’Apple TV vous laissaient espérer qu’Apple soit moins radines en stockage ? Reprenez vous : l’entrée de la gamme iPhone 6 s ne possède que 16 Go de stockage, pour 749 €. Il faut désormais ajouter 110 €, et non plus 100 €, pour passer à 64 Go, et 110 € encore pour passer à 128 Go. L’iPhone 6s Plus est proposé à 859 € en 16 Go, 969 € en 64 Go, et 1 070 € (!) en 128 Go. L’iPhone 5s reste au catalogue comme modèle d’appel, en 16 et 32 Go (509 et 559 €). Les iPhone 6 et 6 Plus sont décalés d’un cran, en 16 et 64 Go (639 et 749 €, 749 et 859 €).

Aux États-Unis, Apple expérimente par ailleurs un système de location d’iPhone, censé minimiser l’impact de l’abandon progressif des subventions opérateur. L’iPhone 6 s 64 Go sera proposé à 36,58 $ par mois avec un contrat AppleCare+ — vous pourrez ainsi le conserver pendant 24 mois, et ensuite le rendre à Apple, ou payer un petit supplément pour passer au nouveau modèle au bout de 12 mois. Les nouveaux iPhone seront disponibles en précommande le 12 septembre prochain, pour une livraison à partir du 25 septembre.

Cliquer pour agrandir

iOS 9 sera quant à lui disponible le 16 septembre, en même temps que watchOS2 et quinze jours avant OS X El Capitan. Cerise sur le (gros) gâteau, les prix du stockage iCloud baissent : le forfait de 50 Go passe à 0,99 € par mois, celui de 200 Go à 2,99 € par mois, et celui de 1 To à 9,99 € par mois.

avatar John McClane | 

Les Live Photos me font penser aux photos de journaux dans les films Harry Potter, lorsque les personnages lisent le journal : la photo est animée sur quelques secondes. Ça peut être sympa.

avatar Hideyasu | 

@John McClane :
Effectivement, j'ai trouvé ca sympa dans le film pourquoi pas en vrai ^^

avatar Vouzemoi | 

Sans aller si loin, suffit d'avoir un nokia même basique pour bénéficier de cette fonctionnalité depuis au moins 2 ans.

avatar tbr | 

Le dernier Lumia 640 le fait et il est sorti avant.

Je sais car j'en ai acheté un et ce truc m'a amusé un instant. Ensuite, on finit par s'en f***

Sinon, le Lumia (enfin, son OS) est tellement, hum !... bof que j'ai craqué. Hop, tiroir.

avatar wl77185 | 

La location a l'air sympa, vivement qu'elle arrive en France.

avatar MacZzr | 

J'attends l'application Infuse Firecore est je la prends... un prétexte de plus pour changer la Tv qui n'est que en 720p

avatar Code47 | 

Sait-on déjà si le capteur photo entre le 6s et le 6s+ seront identiques ? Il me semble que sur la génération précédente le stabilisateur du 6+ était censé être plus performant ...
S'il n'y a plus aucune différence alors le 6s devient intéressant

avatar velag76 | 

@Code47 :
Le 6S+ a un stabilisateur optique (photo mais aussi vidéo maintenant) que n'a toujours pas le 6S, et c'est bien regrettable...

avatar VanZoo | 

Sauf que la Surface rame au bout de quelques mois, que Nintendo n'a pas d'assistant vocal et le Galaxy Note 5 ne sera pas dispo en France
Allez vas te coucher oui

avatar Mémoire Cache | 

"Surface rame au bout de quelques mois"
euh.... Non.

"que Nintendo n'a pas d'assistant vocal"
On s'en fou ?

"Galaxy Note 5 ne sera pas dispo en France"
Là n'est pas la question, c'est du pompage, point.

A ton tour d'aller te coucher.

avatar velag76 | 

Je suis curieux de voir si Apple va valider une application comme Plex sur le nouvel AppleTV ??

avatar ziedjo | 

+1
S'il y a Plex, je signe tout de suite. Sinon bof

avatar Code47 | 

@velag76
Merci pour l'info, je me tâte encore, je trouve le "plus" vraiment imposant. Dommage comme tu dis !

avatar albert-a-l-ouet | 

Super compte rendu merci!!

Le "live photo" est en exclu sur les 6s ?

Ah oui et le 8 mégapixels pour l'ipad pro on en parle ? Je trouve sa insultant d'avoire un aussi belle écran pour un capteur aussi faible non ?

avatar The Joker WSS | 

il fallait aussi augmenter la capacité de stockage gratuite sur iCloud, 5Go reste l'offre la plus radine du cloud.

avatar Biking Dutch Man | 

L'iPhone filme en 4K mais l'Apple TV n'affiche que 1080p...

avatar lll | 

C'est pour la V2 qui sortira l'an prochain !

Sinon, la 4K avec 16Go de mémoire, je sens que ça va être rigolo...

avatar sachouba | 

@Marquis_de_Caceres:
En fait, ça fait 2 ans que les smartphones haut de gamme filment en 4K (Galaxy Note 3, par exemple).

avatar Darcel | 

J'ai vraiment été bluffé et satisfait par cette keynote ! L'iPhone 6S sera mien, l'iPad Pro et l'Apple TV me tentent beaucoup !

PS: je me suis dit pareil pour les Live Photos, ça fait comme dans Harry Potter

avatar albert-a-l-ouet | 

L'Apple tv malgré son prix a de quoi ravir "les cinéphiles", je reste perplexe car je ne pense pas qu'elle puisse lire les mkv de mon disque dur externe, mais l'os et l'ergonomie fais un sacré bon en avant, et je vois deja samsung "recoder" le système d'exploitation préhistorique de leur magnifique télévision.

avatar sachouba | 

@albert-a-l-ouet:
"je vois deja samsung "recoder" le système d'exploitation préhistorique de leur magnifique télévision."
Tu parles de Tizen, sorti il y a 2 ans environ, et qui supporte les applications depuis sa création ?
Et si Samsung avait 1 Smart TV, ça se saurait, hein.

avatar tbr | 

Je vais dans le même sens. Le "Pro" est vraiment (amha) le seul intérêt de cette keynote...

— "Who needs a pen ?"

Euh, Steve, joker Pencil dans ta tombe et "voilàààà". :-)

Quant aux 16 go pour le 6S avec un écran aussi définit et une caméra aussi développée, c'est du pur foutage de tronche : en un sens, ça oblige à acheter le modèle supérieur mais pas de bol il faut payer plus cher, d'autant plus que le taux $/€ qui devrait rester à l'avantage de l'euro — 1,12215 US$ pour 1 euro au moment précis où j'écris mon post —, taxes pondérées comprises est inversé à l'avantage de Apple... où une autre énième manière de créer son propre taux de change. Pour Apple, le dollar devient plus fort que l'euro au change en quelques sortes alors que la réalité montre l'inverse.

1 dollar taxé au plus haut (VAT 15%*) devient évidemment 1,15 $
Ce dollar convertit en euros (1/1,12215=0,89115, arrondi, à TVA 20%) devient 1,06€
L'euro est plus bas que le dollar, belle Lapalissade !
Et le transport ?
Curieusement, il devient si cher et doit être impact alors que je me souviens du temps où ce n'était pas le cas, même si Apple faisait effrontément du 1 contre 1 quand l'euro mettait aisément 33% de plus dans la vue du dollar

Bref. Aucun achat prévu avant longtemps. Pas de quoi s'en relever cette nuit et les suivantes.

* Sources : http://www.creditfinanceplus.com/fr/calculs-simulations/calculer-taxe-ve...

avatar Frodon | 

Si on converti plus exactement qu'en jouant avec les TVA US et FR (en France on paye la TVA française, et non la TVA US, donc calculer avec la TVA US pour comparer au prix français en Euros TTC, n'a aucun sens), c'est à dire simplement en comparant les prix HT, cela donne:

Prix officiel Apple en Euros HT (HT = Prix TTC - TVA + autres taxes): 749-133= 616€ HT
Prix officiel Apple en Dollars HT: 649$

Conversion stricte de 649$ HT en euros (HT aussi évidement): 649*0,892180042=579,02€

Surcout appliqué par Apple: 616-579=37€, soit 6% du prix. Il y a dans ce surcout certainement un peu de marge, mais aussi certainement des frais et aussi une marge d'erreur (le prix ne changeant pas en 1 an, alors que le taux de change varie), d'autant que l'euros n'est pas prêt de remonter (au contraire la tendance est à la baisse pour l'année à venir).

avatar tbr | 

@Frodon

Je précise mon calcul ici :
http://www.igen.fr/comment/1485516#comment-1485516

et là :
http://www.igen.fr/comment/1485518#comment-1485518

Non, on ne peut plus raisonnablement se planquer derrière l'argument du "prix plus cher parce que les taxes sont différentes (certes) et que les transports coûtent chers. Chers au point de se sucrer comme ça ?
Ben voyons...

Et tes calculs "au doigt mouillé" sont curieux > tu vas chercher ces tarifs où ? Notamment ceci :
"Prix officiel Apple en Euros HT (HT = Prix TTC - TVA + autres taxes): 749-133= 616€ HT"

749 € ? 133 ? "autres taxes... Explique-moi. :-)

Ou bien dans ce cas, ils ont sacrément augmenté (et je devrais moi aussi changer de métier).

Clair que Apple en a largement profité en oubliant un peu que ça va provoquer un trafic malsain.

avatar BeePotato | 

@ tbr : « Frodon, Je précise mon calcul ici : »

Par curiosité, je suis allé voir cette « précision »… où on se rend compte que tu compares le prix du 6S d’un côté et du 6S Plus de l’autre ! Dans ces conditions, il n’est pas étonnant de trouver un gros écart de prix.

Allez, je suis sympa et je t’aide à refaire les calculs, en travaillant sur la base de l’iPhone 6S 16Go (les résultats variant selon les modèles). :-)

• Approche 1 : celle que tu privilégiais dans ton commentaire ici, calculer le « taux de change Apple » (ce qui te conduit à la conclusion, évidemment erronée, que pour Apple l’euro est actuellement plus faible que le dollar US).
Ce modèle est vendu 749€ TTC en France, ce qui fait 624€ HT, auxquels il faut retirer les 8 € de « rémunération pour copie privée » afin d’obtenir le prix HT d’Apple, soit 616 €.
Lorsqu’on compare ce prix au prix HT américain de 649$, on trouve un taux de change de 1 € = 1,053 $, ce qui est effectivement inférieur au taux officiel de 1,11 ou 1,12 qu’on peut constater ce matin via une recherche Google, mais pas de façon dramatique. Et surtout, on n’obtient absolument pas un « euro Apple » plus faible que le « dollar Apple ».

• Approche 2 : on s’intéresse au prix que l’appareil devrait avoir.
Facile : 649 $ en euros → 583 €, auxquels ont ajoute les 8 € pour la copie privée puis les 20% de TVA, et on arrive à 709 € TTC.
On peut donc considérer que ce modèle est vendu 40 € trop cher, soit 5,6% en trop.

Chacun peut choisir de trouver ça inacceptable ou pas, mais on est tout de même très loin de valeurs comme 166€ ou 19% que certains calculs erronés produisaient dans les commentaires dont tu as donné les liens.

avatar BeePotato | 

@ RoboisDesBins : « Il n'y a guerre que l'iPad Pro qui m'a soutiré un "whaou", les reste n'est que vaporware. »

Moi aussi, il n’y a que l’iPad Pro qui m’a intéressé dans le lot de ce qui a été présenté hier (mais c’est surtout lié à mes centres d’intérêt).
En revanche, il faudrait que tu lises la définition de « vaporware », terme qui ne s’applique pas du tout au reste de ce qui a été présenté.

avatar Michaël. | 

@RoboisDesBins :
C'est le commentaire le plus drôle que j'ai pu lire depuis un bout de temps. Merci.

avatar TheRV | 

0,33cm d'épaisseur pour l'AppleTV :D ahaha

avatar Chris K | 

Enchanté par ce "Keynote". L'iPad Pro me tente (je l'achèterai que si l'écran en vaut la peine : j'adorerai expérimenter un flux de production photo dessus), l'Apple TV aussi et l'iPhone pareil. Que du bon.

avatar VanZoo | 

Très bonne keynote selon moi ( même si je ne vois pas l'intérêt de cet Ipad Pro depuis la sortie du Macbook )
Le 6S Plus a pris 20g et le 6S a pris 14g :-(

avatar Mémoire Cache | 

A chier cette keynote. Que des choses useless et du copiage/pompage chez la concurrence.

avatar en ballade | 

Avec le bracelet cuit on dirait la zenwatch en plus moche

avatar MiniMac | 

@RoboisDesBins :
Je vois que votre niveau en anglais ou américain n'est pas très élevé !
Tim Cook a demandé à ceux qui travaillait chez Apple de se lever pour se faire applaudir et comme il n'y en avait pas beaucoup ( il fallait laisser de la place pour le reste du monde , même dans cette immense salle ! ) , peu de personnes se sont levées …!!!
CQFD
Si votre compréhension du reste des infos keynotiques est du même acabit …que pouvons-nous ou devons-nous penser de votre analyse…???

avatar stefonline | 

@MiniMac +1

avatar Orion | 

Ouf… pas pu voir le keynote en direct… j'ai pas raté grand chose en fait.

avatar bonenza | 

Juste pour rectifier :

"l’iPhone 6s possède un écran 4 pouces", c'est 4,7 pouces.

On sent l'envie d'anthony d'avoir un iPhone 4 pouces.

avatar lll | 

Et pas que d'Anthony ! Perso, je regrette qu'Apple ne fasse plus que des phablettes (pour moi, l'iPhone 6 est déjà trop imposant...).

avatar kaos | 

On commence à se lasser des arguments et du ton condescendant de Jonathan Ive :)

avatar fanchig | 

Euh, pas grand chose d'existant a se mettre sous la dent. Un peu de curiosité vis à vis de l'iPad pro mais c'est tout.
(Comme d'habitude maintenant, les rumeurs étaient correctes)

avatar Alias | 

Je ne comprends toujours pas la non mise a jour de l'iPad Air 2 ...

avatar patrick86 | 

@Alias :
L'iPad Air 2 est déjà très bon en l'état.

avatar pillouti | 

Le stylet, le force touch de l'iphone et les photos-vidéo sont vraiment très sympas.

Cela dit, quand je vois la façon dont se recharge le stylet, le design de l'apple TV et de sa télécommande, voir le clavier de l'ipad pro, je me dis qu'il y a quand même du laissé aller au niveau du design.
M'enfin, ce n'est pas si grave. Mais ça romps le charme à la longue.

avatar melaure | 

A se demander s'il ne faut pas prendre l'original, la Surface 3 Pro ;)

avatar seblen | 

petite erreur dans le tableau Apple TV : il n'y a plus de sortie optique sur le nouveau boitier :-(

avatar mr_julot | 

Pas de quoi fouetter un chat cette conférence.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR