L’achat de musique en ligne : un acte de plus en plus rare

Christophe Laporte |

Continuez-vous à acheter de la musique en ligne avec l’émergence des services de streaming comme Apple Music et Spotify ? Telle était la question de notre précédent sondage.

Pratiquement 1000 personnes ont répondu à cette question. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’achat de musique en ligne n’est pas quelque chose de très populaire.

Tout d’abord, vous êtes 42 % à affirmer ne jamais avoir acheté de la musique. À cela, il faut ajouter les 20 % des participants qui ont cessé de télécharger légalement de la musique en ligne. Enfin, il y a 9 % des votants qui indiquent avoir réduit leur consommation. Bref, plus de 7 personnes sur 10 n’achètent pas ou quasiment pas de musique en ligne.

Vous n’êtes que 16 % à estimer que l’utilisation de services comme Apple Music ou Spotify, n’a pas eu d’impact sur vos achats de musique en ligne. Notez enfin que 7 % des votants affirment au contraire que l’utilisation de ces services a tendance à les faire consommer davantage.

La question du jour porte sur Siri. Utilisez-vous l’assistant d’Apple ? Pour voter, c’est par ici ! Au passage, nous vous rappelons que nous avons récemment sorti un livre pour exploiter au mieux Siri. Une très bonne idée de lecture !


avatar foxot | 

La même questions pour les services de vidéos serait intéressante avec l'émergence de Netflix, Canalplay, Zive & co.
Pour ma part, je ne les utilises pas, le catalogue est bien trop faible, je n'achètes que très rarement de films et séries en ligne, les DRMs me révoltent, je souhaite être vraiment propriétaire de mes films et quand j'en achètes un je le telecharge illégalement également...
Sinon pour la musique, les achats se sont ratifiés depuis Apple Music.
Pour Siri, je l'utilise assez souvent sur mon Apple Watch, et sûrement beaucoup plus dans quelques jours avec le 6s qui va arriver ^^

avatar romainB84 | 

@foxot :
Pour ma part je rêverais de voir arriver un équivalent d iTunes Match pour les films et séries...
Avoir accès à toute sa vidéothèque de partout sans se soucier du stockage et des sauvegardes et avec la parfaite intégration à iOS ...
Personnellement un combo iTunes Match pour musiques et films/séries a 50€ L année je signe direct...
Pour le moment je me sers de Plex qui est déjà fabuleux de ce côté là (mais qui nécessite du stockage et une intégration un peu moins bonne que peut L être iTunes Match :-) )

avatar C1rc3@0rc | 

L'illusion de la disponibilite illimitée a ete bien marketté!

D'un coté les fournisseurs de services augmentent la dependance jusqu'a placer dans une captivité absolue et irreversible, de l'autre les fabricants de materiels produisent des machins qui augmentent cette tendance.

Hypothese: Apple fait une etude qui lui demontre que iTunes Match lui coute de l'argent et ne lui rapporte pas de clients (vrai objectif du service).
Comme a son habitude dans ce cas, Apple ferme du jour au landemain iTunes Match

bye bye les precieuses musiques achetées au fil des mois...

Hypothese 2: Kazeneuve et NSA™ pourri tellement le Net que l'on revient a une connexion comme c'est la majorite des cas dans le monde: debit limité, data limitées, abonnement a 60 € minimum.

Bye bye l'acces "on-the-air" n'importe ou pour re-ecouter pour la 10eme fois pour le mois du dernier morceau achete.

Hypothese 3: la NSA perd le controle d'une porte derobée dans une techno reseau permettant a un flot de scriptkiddies de se lancer dans une multitude d'attaque DDoS: pendant des semaines les sites de streaming sont hors ligne et des intrusions permettent de piller et corrompre les comptes Spotify, Apple Music, et Cie.

Ca fait quoi de revenir a l'ere pre-cloud sans avoir ses To de musiques/films backupé chez soi?

Le Cloud a ete cree pour s'effondrer, il va s'effondrer, la question c'est juste quand et combien de Po de donnees il va entrainer dans son crash?

D'un autre coté, quand on voit le faible interet pour les Spotify et Apple Music et surtout ce que ca rapporte (pas), peut etre que les gens sont moins betes que ce que les media veulent bien faire croire.

avatar huit8 | 

J'achète encore sur iTunes. Mais il est vrai que mes achats sont couplés avec le téléchargement illégal de certaines chansons.
J'achète en légal les artistes que j'aime.

avatar iPal | 

@huit8 :
Selon ta logique, tu écoutes aussi des trucs que tu n'aimes pas ?!?

avatar C1rc3@0rc | 

Si tu veux decrouvrir de nouvelles choses, et enrichir ta culture, faut bien en passer par une phase exploratoire et tu vas tomber sur des choses que tu n'aimes pas, envers lesquelles tu as des apriori negatifs, et plus généralement dont tu ignores jusqu'à l'existence.

Maintenant, te faire bourrer le crane 10 fois dans la journee avec les braillements du derniers paquet de lessive markette par univer/sale et distribué par fu#$ radio, c'est pas de la decouverte culturelle, au contraire, c'est de l'abrutissement des masses.

Te prendre 3 fois 20 mn d'annonces commerciales debiles alors que tu veux juste regarder un film ou ecouter une emission c'est pas non plus de la decouverte culturelle.

Quand tu lis une page WEB devoir te farcir un flot de pub toutes plus intrusives les unes que les autres, qui en plus de t'exasperer ralentissent le debit du Net et augmentent la consommation electrique du systeme informatique (le tiens mais aussi toute la chaine en amont), c'est pas pour du benefice culturel ni educatif!

Picasso s'amusait a choquer, Magritte aussi, comme Leonard de Vinci ou encore Kubrick. L'art n'est pas fait pour plaire, ou pas que pour plaire, mais aussi pour poser des questions et faire avancer les ideologies et tomber des dogmes.
Si on transcrit ces oeuvres aujourd'hui, elles n'auraient quasi aucune chance meme d'exister, puisque une oeuvre doit etre un produit commercial de masse rentable a court terme!
Alors quoi?
On fait passer la pub pour de l'art? On nous a bien fait le coup dans les annees 80-90. Mais plus personne n'est dupe.

Derniere chose: la culture hispanophone est en train de croitre comme jamais, grace a l'internet -c'est tres bien. Mais dans le meme temps la culture francophone disparait de plus en plus vite.
Pourquoi?
Suffit de chercher les contenus culturels français ou en français sur les réseaux P2P, et chercher les contenus culturels en espagnol: CQFD!

avatar C1rc3@0rc | 

@huit8
En effet pourquoi s'enquiquiner a ripper un CD ou un BD alors que des pros le font bien mieux et mettent les fichiers a disposition sur Zona ou les registres Torrent?

En plus malgre la propagande des editeurs, la croissance du secteur du divertissement (audio comme video) ne fait que croitre.

Petit rappel aussi concernant la notion de legalite:

- dans pas mal de pays le citoyen paye des 'impots" culturels, dont une faible part sert a soutenir le vrai patrimoine (musées, bibliotheques, theatre,...) et les auteurs. Le reste sert a quoi? mystère

- dans pas mal de pays les consommateurs payent DES taxes sur les supports de données et sur les appareils de reproduction audio/video

-dans pas mal de pays des agences a la solde de la MPAA et RIAA (dont Hadopi) sont mises en place par l'etat, aux (grands frais) de l'Etat, donc du citoyen, tout ca dans l'interet de rentiers prives, utilisant, eux, des paradis fiscaux pour ne pas contribuer aux dépenses nationales.

- dans de nombreux pays existent des lois imposant l'interoperabilite, mais les etats se couchent face a leurs maitres de l'industrie du divertissement et ces regles sont bafouées sans vergogne.

- dans de nombreux pays le consommateur a encore le droit de sauvegarder ses donnees, dont celles achetées et de faire profiter sa famille/amis proches de ses contenus culturel ou de divertissement. Prêter un film ou un bouquin a un ami ou a sa cousine est un droit - certes combattu par la MPAA -. Mais ce droit peu de monde en fait la publicité.

- L'usage des reseaux P2P est legal
- L'usage de support de stockage est legal
- L'usage de l'Internet pour transmettre des donnees privées est legal (sans que Kazeneuve ait un droit de regard et encore moins la NSA ou la RIAAA)
- L'usage de la cryptographie est (pour l'instant) legal
- L'usage des systeme de securisation de ses connexions est legal (selon Hadopi c'est meme une obligation...)

Ce qui est illegal c'est la contrefacon et le recel.

avatar adixya | 

J'ai parfois acheté Itunes, par pure commodité, des soirs où les magasins étaient fermés, j'ai trouvé ça super pratique à chaque fois.
Par contre ce qui m'a saoulé, dernièrement, c'est que j'ai beau avoir synchronisé mon device avec iTunes, je me suis retrouvé avec quelques chansons non stockées en local, et impossible de les écouter au moment où je voulais. C'est insupportable cette utilisation on voulue du cloud. Je prends exprès des iPhone et iPad de forte capacité pour avoir mes photos et musiques avec moi, et si je trouve l'idée du back up et de la synchronisation gerce a iCloud intéressantes, je ne désire pas que les fichiers ne soient pas en local...

avatar ludmer67 | 

Un streaming pour les films avec une possibilité d'acheter en choisissant le format de sortie (mkv, mp4) et la définition (Sd, Hd, 4K). C'est ce que fait Qobuz avec la musique.

avatar paddy57 | 

A mon sentiment, ça pourrait être dû à la pauvreté issue de l'uniformisation, du lissage et du formatage de la musique proposée. A force de voir mettre en avant des daubes insipides, on finit par oublier qu'il y a des "vieux" groupes et chanteurs, et on ne les cherche plus. Dans ce sens, je comprends qu'on s'intéresse aux vieux vinyles et à l'exploration dans les services de streaming, comme AppleMusic. Les "nouveaux" sont tellement rarement surprenants..

avatar Gueven | 

@paddy57 :
C'est peut être vrai en apparence mais clairement faux en réalité. La démarche pour écouter de la musique qu'on aime est probablement plus difficile qu'auparavant mais quand on cherche, on trouve.
Je suis un fan inconditionnel des 70's (Floyd, generis, King Crimson, ....) mais en creusant on se rend compte qu'il y a aussi des perles qui existent aujourd'hui.
Le c'était mieux avant est quand même un peu réducteur.

avatar C1rc3@0rc | 

Le souci c'est que des artistes et des creatifs ils y en a de plus en plus et ils sont de mieux en mieux formés, mais qu'apres une petite periode de liberté (entre les annees 20 et 90) l'art et la culture ont ete remis sous tutelle des caciques du pouvoir établi et des marchands de lessive.

L'ignorance va de pair avec la pauvreté culturelle (et la pauvreté financiere et l'appauvrissement democratique).

S'il y avait des centaines de labels dans les années 70, leurs disparition vient de l'industrie du divertissement, pas de la rarefaction des artistes.

Historiquement, fin des annnees 80 - debut des années 90 on a vu l'emergence de mouvements artistiques divergents et l'explosion de l'acces par l'Internet. Le phénomène a ete plus important que celui du debut 70. L'industrie a alors perdu le controle qu'elle avait pris de force a l'Etat et aux dogmatiques installés.

De nouveaux mouvement musicaux sont apparus avec la sphere electro et la production privée (home studio). Le Mac, comme Atari et Amiga ont une part de responsabilité, mais Internet a ete le vecteur.

Vers 2007 l'industrie a reussi a reprendre le controle et cette prise de controle s'est accompagée d'une spoliation du pouvoir democratique pour un retour a des formes de gouvernement administratif a la botte des groupes industriels et financiers.

On peut voir comment 2 des principaux mouvements culturels ont ete recupere et sterilisé par l'industrie musicale.
D'un cote il y a le Hip Hop, d'origine afroamericaine emergeant dans la classe americaines defavorisées, et de l'autre il y a l'electro venant d'une classe americano-europeene généralement aisée et eduquée.
Les deux s'expriment dans de nombreux secteurs qui vont au-dela que la musique et ont une influence majeure sur l'art en general. Les 2 sont des creusets de créativité débridée.

Et puis l'industrie s'en empare, les appauvrit pour en faire du produit commercial marketé: cela devient le rap et la dance.

avatar tbr | 

J'écoutais une grosse collection de CD que j'ai revendue petit à petit car je n'écoute quasiment plus de musique (bien plus des podcasts). En fait, je me suis lassé de la normalité qui sévit dans ce milieu : rien ne me surprend plus.

Depuis, je ne télécharge que quelques rares morceaux sur iTunes, pas plus de 3 ou 4 par an, et encore. J'en ai donc vraiment pas beaucoup.

Vu donc le peu de musique que j'écoute maintenant, ce ne serait pas rentable du tout de louer de la musique, même à bas prix. Aucun intérêt à payer pour ne presque rien écouter. Il faut du volume d'écoute pour que cela vaille le coup (et le coût).

Même Spotify en mode gratuit, j'm'en fous. J'ai bien une sorte de collection mais c'est à peine si je m'en préoccupe.

Bref, j'achète une fois plutôt que de payer régulièrement pour rien.

avatar Bigdidou | 

J'achète pas sur iTunes en raison des formats compressés.
Le streaming n'a pas vraiment modifié la quantité de mes achats de musique. Au contraire, d'ailleurs. Il me permet de découvrir de nouvelles choses que je suis bien tenté d'acheter ensuite. Mais j'utilisais beaucoup un baladeur audiophile qui ne permettait pas le streaming; avec le FiiO X7 sous Android et Qobuz, peut-être que mes habitudes vont changer.
Mais je crois pas : j'aime bien "posséder" la musique que j'aime, dans l'illusion de la transmettre après, et puis ça me semble plus facile pour la partager.

avatar jack atreides | 

Jamais acheter de la musique sur itunes. Uniquement en physique mais c'est tres rare sinon je telecharge d'une autre manière

avatar ecosmeri | 

Moi je telecharge, quand je veux remunerer quelquechose je vais au cinéma ou un concert

avatar albapple | 

Des Vinyles aux CD, des CD aux mp3 (et autres m4a), et des mp3 au streaming. Qu'est ce qui détrônera ça dans 15 ans ?

avatar kman | 

Bah vu qu'il se vend encore pas mal de CD et pas mal de Vynils, rien je pense. Je suis sûr que beaucoup de personnes continueront à acheter la musique "matérielle", que l'on peut prêter, céder, vendre, transmettre à ses enfants / parents, etc. Les seuls formats qui ont disparu, c'est la cassette (heureusement), et le minidisc (malheureusement).

avatar Ken-de-barbie | 

je doit avoir plus de 100 Giga de Ziq en Flac et a peine 100 Mb de Mp3 , je n' ai acheté que les Mp3 le reste je vais voir ailleurs j' ai un très bon baladeur (A&K 120) les formats Apple font que je ne prend que ce que je ne trouve pas sur d' autre canal, ce n' est pas un problème de $$/€ c' est les DRM et les formats proposé.

avatar sabearts | 

J'écoute la radio, et quand j'aime un morceau je le shazame. Ensuite je vais découvrir son œuvre sur Qobuz et j'achète le morceau, mais aussi souvent d'autres ou tout l'album, parfois même plusieurs, dans la plus haute qualité possible. La qualité sur iTunes n'est pas suffisante je trouve

avatar hmmmr | 

Lassé de la collectionnite, j'écoute quasi tout sur.. Youtube.
C'est simple, le choix est ENORME, les suggestions tombent souvent justes, depuis quelques temps la qualité est bien suffisante pour une écoute non-audiophile.
Gros gros fan de garage 60s/psychblues 70s/hiphop 90s, etc le choix est beaucoup plus vaste que n'importe quelle plateforme.

Je suis étonné de ne jamais voir ce nom cité, sachant que c'est LA plateforme des moins de 25ans.

avatar hmmmr | 

@hmmmr :
Nb : quand je parle des suggestions c'est que quand j'écoute un groupe de garage du kensas qui n'a sorti qu'un 45tour en 1968 sous un mauvais nom car il y a eu une erreur de pressage et qu'un mec a eu la bonne idée de partager, youtube me propose de découvrir des titres de la meme veine, pas les Kinks, les Who, voir les Beatles, merci...

avatar iPal | 

@hmmmr :
Le Kensas, c'est à côté de la Barbiefornie ?

avatar hmmmr | 

@iPal :
Haha, my bad.
Je mérite, je mérite.

avatar harisson | 

Perso, je n'achète plus que des fichiers iTunes et des vinyles (ou des dl torrent flac plus pour la découverte, voire sur youtube quand l'artiste y met ses morceaux dessus), le cd audio, ses pochettes plastocs, et ses livrets "anémiques" sont morts.

Le streaming est un système que je trouve "piégeux", plus de net ou d'abo ou le service disparait et plouf plus de musique.

La seule chose que j'espérerais (on peut toujours rêver ^_^), c'est que l'industrie de la musique des majors telle qu'elle est structurée actuellement disparaisse pour revenir au modèle des années 60 à mi-80 avec la logique numérique actuelle.

Pour ma part, le fait que Taylor Swift version pop existe prouve qu'il y a un vrai problème puisqu'elle produit la même soupe que les majors et que ça lui réussit plutôt bien.

avatar stéphane83 | 

J'achète toujours la musique en ligne mais la qualité audio iTunes est pas terrible et c'est dommage.
Sur Qobuz ou Tidal le flac est terriblement bon même encodé en lossless.
Du coup j'achète moins sur iTunes et Apple devrait se focaliser sur l'audiophile que sur le streaming marketing à la noix.

avatar jnoel67 | 

J'ai souvent acheter sur itunes ma musique et je compte même plus l'argent que j'y ai dépenser. Mais maintenant je n'en achète plus car j'utilise Spotify et j'en suis très satisfait. C'est tellement plaisant de faire des découvertes musicaux alors que si je devais acheté j'y aurai même pas prêté attention

avatar mrlupin | 

Écouter de la musique sur YouTube faut vraiment pas etre regardant sur la qualité audio. Déjà sur les mp3 c'est limite même avec un encodage élevé ...
Ou alors faut être sourd

avatar hmmmr | 

@mrlupin :
Dac pro-ject maia + monitor audio bronze chez moi, pas du matos audiophile mais on est deja sur du propre, j'entend bien la difference. Pour autant quand je bosse en openspace de 50 personnes qui parlent avec des écouteurs d'iphone, ou dans le metro, ou en footing, ou quand ma copine me raconte sa journée de 75h tellement il s'est passé de trucs "interessants", ou sur le macbook entre potes a l'apero, j'ai du mal a bien profiter de toute la richesse d'un flac, youtube hd suffit largement pour tous ces cas :/

CONNEXION UTILISATEUR