Clochard Céleste

deserty |

Le catalogue d’iTunes réserve de bonnes surprises. Alors que certaines sorties récentes manquent encore à l’appel, on trouve déjà Nino Rojo le dernier opus de Devendra Banhart, suite du remarqué Rejoicing in the hands.
Petite séance de rattrapage : Devendra Banhart est ce troubadour hippie de 23 ans, sorte de croisement entre Jésus Christ et le « Dude » de « The big Lebowski » qui, après avoir traversé l’Amérique sa guitare sur le dos, s’est posé dans le salon de la maison de Lynn Bridges pour coucher sur bandes une quarantaine de chansons dont la beauté n’a d’égale que la simplicité. Des chansons dans le plus simple appareil portées par la voix d’ange de Banhart chichement accompagnée d’une guitare ou d’un piano. Des chansons au charme intemporel qui auraient pu être enregistrées il y a 70 ans et, donc, qu’on écoutera encore dans 70 ans.


CONNEXION UTILISATEUR