Netflix n’est pas prêt à arriver en France

Nicolas Furno | | 13:18 |  28

Non, Netflix n’a pas prévu d’ouvrir son service en France, ni dans l’immédiat, ni même dans quelques mois ou années. C’est en substance le message très clair du directeur de la communication de l’entreprise qui fournit, en Amérique du Nord et dans quelques autres pays, un accès illimité à des milliers de films et de série pour un petit abonnement mensuel.

Alors que les rumeurs s’étaient multipliées sur l’ouverture du service pour 2012 puis pour 2013, BFM a tout simplement contacté l’entreprise pour avoir sa réponse. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette réponse ne saurait être plus claire : « Netflix n’a actuellement aucun projet de lancement en France. »

Le problème qui se pose dans l’Hexagone est toujours le même : le calendrier de diffusion des œuvres qui est à la fois très rigide et totalement incompatible avec le modèle de Netflix. En France, un film ne peut pas être proposé en VOD par abonnement pendant les trois années qui suivent sa diffusion en salle. Or l’entreprise californienne s’est lancée dans les différents pays où son service est proposé avec un catalogue de films récents — ils ont tous moins de trois ans. Aux États-Unis, certains films sont même disponibles trois mois après leur sortie en salle…

Tant que cette chronologie est en place, Netflix ne peut pas ouvrir son service en France. Et même si le récent rapport Lescure suggère d’assouplir cette chronologie (lire : Rapport Lescure : le CSA dans le rôle de l’Hadopi et une taxe sur les appareils connectés), elle resterait encore loin des besoins de Netflix.


Extrait d’une infographie Ecrans.fr sur la chronologie des médias en France

Au cœur de ces questions, un nom revient souvent : celui de Canal+. La chaîne privée finance toute la création cinématographique française, non pas uniquement par amour du septième art, mais aussi pour sécuriser sa place. En France, les films sont toujours disponibles dans le même ordre : en salle, à l’achat dans les magasins puis sur Canal+.

Les abonnés payent cher ce privilège de voir les films et séries à la télévision avant les autres : il faut compter une quarantaine d’euros pour accéder à ce service. C’est bien Canal+ et son modèle économique qui auraient le plus à perdre de l’arrivée de Netflix, ou d’un autre acteur avec le même modèle. Comment justifier ces 40 € mensuels si on peut voir les films avant pour beaucoup moins cher (Netflix ne coûte que 9 $ par mois aux États-Unis) ?

On comprend mieux, dès lors, que toutes les rumeurs concernant l’arrivée de Netflix en France proviennent en fait… de Canal+. Depuis plusieurs mois, la chaîne agite régulièrement cette menace pour mieux renforcer sa place dans le paysage audiovisuel français. Avec succès jusque-là : personne n’ose sérieusement s’en prendre à la chronologie des sorties, personne n’ose remettre en cause le monopole de Canal+ sur le cinéma et les séries.


Le premier décodeur, indispensable à l'époque pour regarder Canal+

Les cinéphiles ne sont pas dupes pour autant. Canal+ est en perte de vitesse et perd régulièrement des abonnés : l’an dernier, ce sont ainsi 80 000 clients qui n’ont pas renouvelé leur contrat (soumis à un engagement, qui plus est…). Certes, la chaîne n’a rien à craindre sur le court terme avec près de 9,7 millions d’abonnés, mais cette chaîne de télévision à l’ancienne (programmes diffusés à heures fixes) peine à répondre aux nouvelles demandes de ses clients.

Avec l’offre CanalPlay Infinity, la chaîne a pourtant essayé de lancer un Netflix à la française. Ouvert à tous, ce service de VOD propose un accès illimité à des séries et des films pour 10 € par mois sans engagement. Une bonne affaire sur le papier, mais un essai rapide montre rapidement qu’il y a un problème : l’offre est non seulement insuffisante, elle est aussi de mauvaise qualité. On trouve une ou deux saisons seulement par série, les films sont en général anciens et ce sont souvent des petits films qui n’ont pas eu beaucoup de succès. Ajoutons que la qualité des vidéos laisse à désirer et qu’il faut le plus souvent passer par son navigateur.

Dernière tentative en date de Canal+ : lancer une nouvelle chaîne dédiée exclusivement aux séries. Avec, pour certains programmes, une diffusion moins d’une semaine après les États-Unis. Une bonne manière de relancer l’intérêt de son offre, mais aussi de répondre au piratage : le très grand succès de Game of Thrones sur les sites de téléchargement est là pour le prouver. Il faut dire que la troisième saison vient d’être diffusée outre-Atlantique par HBO, mais qu’elle ne sera disponible à l’achat qu’en 2014 en France (même si on pouvait la regarder 24 heures après en VOD à condition d’être abonné à l’offre OCS d’Orange).

Est-ce que cette nouvelle chaîne suffira à endiguer les départs de clients pour Canal+ et à répondre au piratage plus efficacement que Netflix ? Rien n’est moins sûr, car les habitudes de consommation ont changé. Certes, enregistrer la télévision est très facile aujourd’hui. Qui a envie de subir les contraintes d’une programmation à heure fixe, quand on peut regarder à n’importe quel moment des milliers de programmes sur les services de streaming ?

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


28 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Founs 04/07/2013 - 13:28

Exception culturelle inside. Et Canal + ne se fait pas de si belles c******s en or pour antan. Faut-il jeter l'eau du bébé avec le bain ?

avatar Jefra 04/07/2013 - 13:30 via iGeneration pour iPhone

Pour avoir essayé canal play infinity, j'ai vite annuler l'abonnement. Quasiment que des vieux films, qualité médiocre etc... On voit que le problème n'est pas forcément canal + mais également l'état qui tue ce marché ! J'ai opté pour le côté légal mais tant que rien ne changera ça sera un compte purevid à 30€ pendant 6 mois...

avatar manamaam 04/07/2013 - 13:36 via iGeneration pour iPad

4 mois avec Netflix, ici au Québec (dont le dernier juste pour mon fils de 5 ans) et j'ai comme l'impression d'avoir fait le tour. Surtout qu'il n'y a eu aucune nouveautés durant cette période... Bref : Bye bye, Netflix !

avatar Steve Gosselin 04/07/2013 - 13:47 via iGeneration pour iPhone

Et Free va révolutionner le 7eme art

avatar Pierre H 04/07/2013 - 16:54

Oui en effet, la surprésence du sport est un critère qui m'a poussé à annuler mon abonnement il y a plusieurs années... Douze pour être exact.

avatar denisbook 04/07/2013 - 15:24

l'omniprésence du sport est l'une des raisons qui me dégoutent de ces bouquets.

avatar Kratos58 04/07/2013 - 13:57

Je crois qu'il y a beaucoup de choses à faire matière de télé mais comme dans tous les domaines (et l'article le montre bien), les acteurs historiques essaient de bloquer au maximum car ils n'innovent peut-être plus aussi bien qu'avant. D'ailleurs, voici ma vision de la télé du futur (je suis un grand rêveur, je sais): j'aimerais pouvoir devenir mon propre directeur des programmes en ayant la possibilité de placer les programmes que je veux regarder sur une ligne du temps. Je souhaiterais aussi choisir si je veux avoir le contrôle sur le programme en cours ou non (en gros, jouer le réalisateur avec les caméras, ce qu'on pouvait déjà faire il y a quelques années, avec Kiosque F1). Le tout devrait être animé par une interface pratique, simple et intelligente, c'est-à-dire, qu'elle devrait étudier ma façon de consommer la télé afin de me proposer des programmes qui me plaisent ou constituer à l'avance des propositions de ligne du temps (dans le cas où je place dans celle-ci et quotidiennement le JT ou une série,...). Enfin, terminons par le prix. Là, il serait de bon ton d'avoir une formule moins cher avec pub et une autre premium sans ça.

avatar Pierre H 04/07/2013 - 14:20

En gros tu veux des podcasts vidéos multi-cannaux.

avatar denisbook 04/07/2013 - 15:23

oui. et je serais abonné au podcast Doctor Who. et puis zut! :)

avatar Goliath 2 04/07/2013 - 15:05 via iGeneration pour iPhone

Bref, mon médiacenter Dune + mon disque dur réseau avec client bittorrent restent le meilleur abonnement home cinéma :-)

avatar denisbook 04/07/2013 - 15:22

holala on se calme D'abord, la fameuse "exception culturelle" fait que la France n'est pas dans la même situation catastrophique que l'Italie ou Allemagne ou Belgique etc. On a une industrie qui exporte dans ce domaine, surtout elle est vivante. Ensuite en terme d'exception culturelle, la France est certes en première ligne, mais vous pourriez aussi parler du Japon et du Royaume-Unis, deux pays qui soutiennent activement leur industrie et qu'on y fait pas n'importe quoi quand on veut. - et enfin, ok, Netflix c'est intéressant, mais c'est loin d'être l'alpha et l'omega du cinéma. Catalogue limité, studios et producteurs qui jouent le yoyo et la menace, DRM , _DRM_ (et qui fait du lobby pour imposer un DRM en norme W3C) et j'en passe. Bref, aux USA et ailleurs, où netflix est présent, le piratage et les zolis sites continuent toujours. Votre médiacenter n'est pas prêt de disparaitre. - l'exception culturelle française est un boulet pour les producteurs étrangers , elle n'est pas l'obstacle à la mise sur le marché. Tous les pays coordonnent les fenêtre de diffusion cinéma/vidéo/vod/télé/etc. Soit par la Loi, soit par accord entre entreprises sur des _décennies_, soit les 2. Le marché de la télé est par exemple verrouillé aux USA, suite à des accords entre producteurs et cablo-opérateurs et les lois fédérales qui posent les limites et autorisations. (d'où que apple tv est un "hobby") La Culture est un sujet + politique que marchand.

avatar Ellipse 04/07/2013 - 16:39

L'Allemagne n'est pas dans une situation catastrophique. Ils ont Uwe Boll. Plus sérieusement, il faut avoir suivi les débats à l'AN pendant DADVSI et HADOPI pour comprendre que si, la Culture n'est qu'une histoire de gros sous et rien d'autre. C'était du pur clientélisme pour les grosses industries. Tout ce qui sort de ce cadre très limité (musique et grosse prod ciné), ils en ont rien à carrer. La France n'est pas dans une situation catastrophique ? Combien y'a t-il de Kechiche en France par rapport à un Fabien Onteniente ou un Dany Boon ? Aux US, la scènes indé est ultra diversifiée alors que le ciné de genre n'existe quasiment plus en France. Les séries TV sont encore plus révélatrices. Aux US, ils ont des blockbusters merdiques sur les gros networks type CSI. Mais à coté, ils ont aussi des GoT/The Wire/Six Feet Under/The Sopranos sur HBO et d'autres trucs géniaux comme BrBa sur AMC ou encore Showtime, à foisons. Nous, on a deux prods C+ qui arrive moyennement à surnager (Engrenages et Les Revenants) tellement le niveau est bas et... c'est tout. Et encore, ça reste confidentiel. Ce sont les daubes de TF1 qui drainent 8 millions de téléspec, des séries qui coûtent autant à produire que pas mal de séries que j'ai cité plus haut. Et Sous le Soleil s'exporte très bien à l'international, c'est sûr. C'est donc ça l'exception culturelle ? De toute façon, la TV à papa avec horaire fixe est morte, faudrait peut-être qu'ils se mettent ça dans la tête. Le jour ou un strict équivalent à Netflix/Vudu est dispo en France, mon argent passera des newsgroups à ce service (je suis souvent au ciné, l'un n’empêche pas l'autre).

avatar Lonneki 04/07/2013 - 20:29

Moi j'utilise Netflix a Paris et honnêtement je regarde pas très souvent car aucun films de moins d'un an et surtout le moteur de recherche est très mal fichu on tombe par hasard sur des films introuvables par la recherche et le catalogue est assez médiocre même si plutôt important Après c'est pas non plus très cher les 8$ font a peur près 6€ par moi donc c'est vraiment pas cher Après ça me sert surtout à partager des films avec mes potes ou famille aux USA quand je leur parle d'un film ils peuvent aussi aller le voir sur netflix

avatar ARTEMIS62 04/07/2013 - 21:09 via iGeneration pour iPhone

Je rappel que Canalplay infinity ne fait que respecter la loi ! Soit des films sorties il y'a plus de 36 mois !

avatar akaaw 05/07/2013 - 11:11 via iGeneration pour iPhone

Canal +.... Abonnement d'un an reconductible par tacite reconduction sans possibilité de résilier avant terme, gare a celui qui oublie la date anniversaire ! Comme les assurances mais pour les assurances c'est pour le bien de l'assuré ( être toujours assurer ), dans le cas de canal+ c'est ou le bénéfice pour le consommateur ? Même les opérateurs de téléphonie mobile n'ont jamais osez aller aussi loin...C'est dire !!! Donc éviter canal+. D'ailleurs je serais prêt a lancer une plainte collective envers canal+ pour abus de position dominante vu qu'on peu maintenant.