Critiquée, Apple revoit son programme d'écoute pour Siri

Florian Innocente |

Surprise à ne pas complètement respecter ses engagements en termes de confidentialité des données, Apple a dévoilé ses mesures pour rassurer les utilisateurs de Siri.

L'entreprise admet qu'elle a failli à certains de ses engagements — qu'elle professe à tour de bras et affiche en grand — et s'en excuse. Les changements vont porter sur plusieurs points : Apple ne conservera plus, par défaut, les enregistrements audio d'interactions avec Siri. C'est l'utilisateur qui décidera s'il est d'accord pour que des échantillons puissent se retrouver dans le lot de ceux analysés par des personnes. On pourra revenir sur cette autorisation à tout moment.

Pour les utilisateurs qui accepteront ces traitements, ce sont exclusivement des employés d'Apple qui pourront maintenant les écouter et les analyser. Ce qui semble signifier que le recours à des sous-traitants va complètement cesser. Ensuite, les enregistrements dont il est établi qu'ils ont été captés par erreur (Siri ayant cru à tort qu'il avait été sollicité) seront effacés.

Cet automne, après les sorties des prochains OS qui contiendront ces nouvelles options, Apple reprendra son programme d'exploitation de ces captations, en lui appliquant ces nouvelles directives.

Dans son communiqué, la Pomme explique de quelle manière elle travaille en coulisses avec Siri et les données des utilisateurs.

Par exemple, que son programme d'évaluation de la bonne compréhension de Siri ne s'appuyait que sur moins de 0,2 % des requêtes faites à Siri dans le monde. Une manière de minimiser ce volume… sans fournir pour autant un chiffre précis. Au vu du nombre d'appareils Apple en circulation, les requêtes faites à Siri chaque jour doivent être nombreuses !

Apple affirme que les enregistrements de Siri qu'elle stocke sur ses serveurs ne sont utilisés que pour améliorer la compréhension de l'assistant « pas pour établir des profils marketing et nous ne vendrons jamais ces données à quiconque ». Autre explication fournie, lorsque Siri trébuche sur un nom entendu dans une commande, c'est à ce moment-là qu'il peut regarder dans les contacts de l'utilisateur pour trouver une correspondance.

Dans une seconde partie de son annonce, Apple précise d'autres changements :

  • Des modifications ont été apportées au système pour réduire le nombre d'enregistrements réalisés par erreur qui sont envoyés aux employés qui analysent ces contenus audio
  • ces employés verront moins d'informations liées aux émetteurs de ces fichiers. L'exemple donné est celui des noms des appareils et des pièces que l'on a configurés dans l'app Maison. Ils ne seront visibles que si la requête à Siri était liée à une action de domotique

Il y a quelques semaines, Apple a admis qu'elle s'appuyait sur des personnes en chair et en os pour écouter des échantillons audio récupérés par Siri, et les comparer avec leur retranscription. Pour vérifier si l'assistant avait bien compris et bien répondu. Comme Facebook, Google et Amazon, Apple n'avait jamais dit qu'elle utilisait ces ressources humaines — auprès de sous-traitants qui plus est.

Tags
avatar marenostrum | 

la pub de qui ? c'est leur pub qu'on trouve partout, même sur cette page.
il veulent connaitre tes envies, pour te proposer de la pub. c'est leur métier. main ils ne vendent pas nos données. au contraire ils vendent de la pub. si tu veux vendre un produit, tu vas passer par google tôt ou tard. Google est un diffuseur de pub comme TF1.

avatar iboy | 

@marenostrum

Sauf que cette pub est affiché en fonction de ton profil publicitaire créé en fonctions de tes données qui lui est vendu au plus offrant wake up

avatar SyMich | 

Non! Google établit des profils mais ne les vend surtout pas! Ils expliquent qu'ils sont capables de cibler en affichant la pub adaptée à chacun grâce à ces millions de profils dont ils disposent et qu'ils enrichissent en permanence.
Ce qu'ils vendent aux annonceurs c'est cette capacité à mieux cibler que n'importe qui et donc a avoir des publicités qui touchent directement les bonnes personnes.
Vendre ces profils ce serait dilapider leur actif le plus précieux!

avatar Osei Tutu | 

@iboy
Apple te revend tes données après les avoir affinées pour améliorer les services tels que Siri en les présentant comme indispensables. Le but ultime de ces entreprises est le profit. Les services que nous contribuons à améliorer nous sont revendus dans le matériel et le prix s’en ressent. Arrêtons d’indexer telle ou telle entreprise et profitons de ce dont nous disposons. Cordialement

avatar iboy | 

@Osei Tutu

Oui oui cordialement aussi

avatar Arthegor | 

@iboy
Ça as déjà été expliqué ce que Google vend c'est des espaces publicictaires mais tes données reste chez Google le publicitaire lui ne sais pas que Jean Michel H de Tourcoing regarde sa pub

Pour schematiser simplement : le publicitaire dit a Google " je veux que ma pub touche les 25-30 ans qui ont tel centre d'intérêt / revenu " et Google lui se charge d'afficher la pub à la clientèle ciblé grâce au donnée qu'elle récolte mais en aucun cas Google ne vend directement le profil de l'utilisateur sinon le publicictaires n'aurai plus besoin de lui

avatar marenostrum | 

c'est normal. t'as bien expliqué. eux ils paient tout le monde pour ramasser des données de tout le monde. pourquoi les revendre ? c'est absurde.

tiens un mail qui m'ont envoyé par ex :

Nous sommes là pour vous aider à toucher plus de clients
SÉLECTIONNEZ UN OBJECTIF
DÉCRIVEZ-NOUS VOTRE ENTREPRISE
CRÉEZ VOTRE ANNONCE
DÉFINISSEZ VOTRE BUDGET
EXAMINEZ VOTRE ANNONCE
SAISISSEZ VOS INFORMATIONS DE FACTURATION
VOTRE ANNONCE EST EN LIGNE

Spécialiste Google Ads
CRÉER VOTRE PREMIÈRE ANNONCE
Chez Google, nous avons une équipe qui aide les entreprises comme la vôtre à créer des annonces efficaces. Vos annonces peuvent apparaître sur Google lorsque les utilisateurs recherchent ce que vous proposez.
Appelez le 0805 54 07 23 et obtenez gratuitement de l'aide pour configurer votre compte Google Ads, ainsi qu'une assistance supplémentaire.*
Obtenez un avoir publicitaire gratuit de 120 € après avoir dépensé 120 €. Il vous suffit d'utiliser le code promotionnel 6H3WY‑CFXJQ‑3JC7.†Contactez l'un de nos spécialistes, qui appliquera l'avoir à votre compte.
CRÉER VOTRE PREMIÈRE ANNONCE
À bientôt sur le Web,
L'équipe Google Analytics

avatar lil0 | 

Donne-moi un lien vers un service de Google qui permet à un particulier ou une entreprise d'acheter des données à Google.
Renseigne-toi sur le fonctionnement de AdWords et Google Analytics, ce n'est pas de l'achat de données.
Facebook par contre, c'est un peu plus subtil.

avatar iboy | 

Ah d’accord Mea-culpa je pensais que le profil publicitaire était accessible

avatar iboy | 

C’est pas non plus absurde dans sens ou un profil publicitaire est évolutif dans le temps tu pourrais le vendre a un instant T mais devoir continuer de payer pour avoir la version actualisé

avatar niclet | 

Donc il ne restera que Microsoft qui se balance royalement de l’éthique et du qu’en dira-t-on, en poursuivant sans vergogne son programme d’écoute avec Skype.

avatar iboy | 

Peut-être que c’est pas un jeu 😆

avatar Elkaar | 

Pour moi Siri n'a d'égal que Plans ...

avatar p@t72 | 

🤣🤣👍

avatar Rastaman971 | 

Les gens pour pouvoir faire fonctionner les intelligences artificielles, il faut de la donnée, vos données. Vous pouvez défendre Apple comme bon vous semble, si Apple s'oriente vers les services, il faudra analyser vos données pour les améliorer. Ils ne vont s'améliorer du jour au lendemain sans que Apple sache comment vous les utiliser. Apple fait la même chose que Google, je dirais même de façon hypocrite car la marque se présente en chantre de la vie privée. Je me délecte de la réaction de ceux qui essayent d'expliquer que oui Apple t'écoute mais non, la marque ne cherche ne cherche pas à te profiler.

avatar oomu | 

Apple s'est toujours engagée à ne pas utiliser ces données commercialement ou à les vendre. ça on le sait et rien ne change.

Pour le reste, il est très bien qu'on parle de plus en plus comment ces outils informatiques fonctionnent alors que l'industrie minimise leur impact.

Il faut que les gens soient plus exigeants (comme vous), et il faut que les entreprises se restreignent toujours plus.

C'est positif et ça ne change pas ce que je pense d'Apple mais ni ça ne change ce que je pense de Google. Seul le résultat m'importe : plus de contrôle par l'utilisateur, personne d'autre.

avatar debione | 

@oomu
Ne pas utiliser ces données commercialement? Ils utilisent donc ces données Viticolement?
Apple utilise complètement ces données commercialement. Par exemple cela permet de vendre des smartphones dont l’ecrasante Majorité vont avoi une batterie qui tient 2 ans avant de sérieusement prendre un coup dans l’aile ( tient juste le délai légal c’est bizarre quand même), c’est pas technique c’est commercial, ils savent que passer ce délai ils pourront se faire du pognon, et c’est grâce aux données utilisateurs qu’ils arrivent a pareillement être juste dans le dimensionnement de la batterie.
La même avec les musiques préférées et tout ce qu’ils récoltent et qui leurs permettent de vendre plus et plus pertinent leur Apple Music, grâce aux profils utilisateurs.
Encore la même concernant la taille des SSD et de iCloud. Tout cela est calibré pour que vous preniez un compte iCloud payant, et grâce à quoi est calibre tout cela et vous est vendu cela? Grâce aux données des utilisateurs.

Vous faites preuve de naïveté sur le coup très cher Oomu.
Pour reprendre je dirais que Google se sert des profils pour vendre des espaces de pubs, donc pour faire de l’argent, et Apple se sert des profils pour vendre ses solutions, donc pour faire de l’argent. Donc dans les deux cas les données sont récoltées dans un but uniquement commercial, ces histoires nous montrent un truc, c’est que Google ou Apple, c’est kifkif.

C’est rigolo, je lisais un article ce matin sur le responsable suisse de la protection des données. Son avis final était le suivant: ne mettez rien sur votre smartphone de personnel. Rien. Ni carte bancaire, ni données personnelles, ni mot de passe, ni données de santé, et ce quel que soit la plateforme.

avatar Vaenoxis | 

Message sérieux et dépourvu de tout second degré. Ça me semble assez rare pour être souligné cher Oomu.

Non pas que vos autres commentaires me dérangent loin de là.

Commentaires très instructifs en tout cas sur cet article fort intéressant. Bonne nuit 🌙 MacG.

avatar nespresso92 | 

Pire même avec opt out Apple continuera d'écouter. Le seul moyen sera désactiver Siri.

In its FAQ, however, Apple says it will continue to review anonymized computer-generated transcripts of Siri interactions, even from users who do not opt in. The only way to avoid this will be to disable Siri entirely.

https://www.macrumors.com/2019/08/28/apple-siri-privacy-grading-faq/

avatar BeePotato | 

@ nespresso92 : « Pire même avec opt out Apple continuera d’écouter. »

Non.
Le passage en question parle de conserver le résultat de la transcription automatique faite lors de requêtes Siri ou lors de l’usage de la fonction de dictée. Des bouts de texte, quoi. Pas les fichiers audio concernés par l’article. Donc personne n’écoute.
L’usage logique de ces bouts de texte est la mise à jour automatique des modèles utilisés pour Siri ou pour la fonction de dictée.

avatar nespresso92 | 

@BeePotato

Non la diction entière. Un SMS peut contenir de nombreuses informations. La validité d'un mot n'a de sens que dans son contexte. Surtout selon le type de langue. La transcription audio est enregistrée et gardée jusqu'à 6 months.
C'est Apple qui le dit.

Computer-generated transcriptions of your audio requests may be used to improve Siri... for up to six months. If you do not want transcriptions of your Siri audio recordings to be retained, you can disable Siri and Dictation in Settings.

avatar BeePotato | 

@ nespresso92 :
Oui, c’est bien ce que j’ai dit : des bouts de texte, et non de l’audio.

Comme tu le dis, ces bouts de texte peuvent contenir des informations importantes. Mais, comme je l’ai dit dans mon commentaire, l’usage le plus probable de ces transcriptions n’est pas de les faire lire par des humains mais juste de servir de données pour des traitements automatiques servant à adapter des modèles.
Notons toutefois que je ne parle que « d’usage le plus probable » car Apple reste très vague au sujet de ce qui est fait de ces transcriptions — donc on peut, bien sûr, toujours imaginer qu’il y ait quelques cas où un humain serait chargé de lire des transcriptions (mais je n’y crois pas trop).

Reste que, comme je te le répondais dans mon commentaire précédent, personne n’écoute (puisqu’il n’y a pas d’audio). :-)

avatar nespresso92 | 

@BeePotato

En effet pas d'humain, enfin à priori puisque Apple est vague sur le sujet. Seul à présent des salariés d'Apple pourront écouter vs les prestataires...

On ne sait pas compris, problème de sémantique. En disant qu'Apple pourrait écouter, je voulais dire qu'Apple pourrait lire la transcription des SMS créés via la diction automatique.
Mais surtout, que même avec un opt-out, Apple continuerait la lecture (l'écoute☺️) du SMS. C'est ce dernier point qui m'a interpellé.

Bref, le seul opt-out possible sera de couper Siri selon les directives d'Apple.

avatar webHAL1 | 

@nespresso92
« On ne sait pas compris, problème de sémantique. »

Joli ! ^_^'

avatar Paquito06 | 

“Il y a quelques semaines, Apple a admis qu'elle s'appuyait sur des personnes en chair et en os pour écouter des échantillons audio récupérés par Siri, et les comparer avec leur retranscription. Pour vérifier si l'assistant avait bien compris et bien répondu. Comme Facebook, Google et Amazon, Apple n'avait jamais dit qu'elle utilisait ces ressources humaines — auprès de sous-traitants qui plus est.”

Faudrait quand meme etre le dernier des gaga pour penser que Siri, “assistant vocal” qui n’est pas doté d’une reelle intelligence artificielle, ne repose pas sur les humains qui analysent (review) certains echantillons qui passent sur les serveurs d’Apple. Ca va se faire par magie 😅 C’est un travail de fourmi a la base, et humain uniquement. D’ailleurs, un de ses createurs, Luc Julia (🇫🇷 cocorico), en parlera encore demain en public à SF.

avatar BeePotato | 

@ Paquito06 : « Faudrait quand meme etre le dernier des gaga »

Ou savoir comment un tel système fonctionne. ;-)

« pour penser que Siri, “assistant vocal” qui n’est pas doté d’une reelle intelligence artificielle, ne repose pas sur les humains qui analysent (review) certains echantillons qui passent sur les serveurs d’Apple. »

C’est justement parce que ce système repose sur une « intelligence artificielle » qu’il y a une contribution humaine pour préparer les données et vérifier certains des résultats.

« C’est un travail de fourmi a la base, et humain uniquement. »

Je ne vois pas bien de quelle partie du processus tu parles quand tu dis que c’est « humain uniquement ».

avatar Paquito06 | 

@BeePotato

“« Faudrait quand meme etre le dernier des gaga »

Ou savoir comment un tel système fonctionne. ;-)”

Justement, certains utikisateurs devraient exouter aon createur. Pas besoin de traductions.

“« pour penser que Siri, “assistant vocal” qui n’est pas doté d’une reelle intelligence artificielle, ne repose pas sur les humains qui analysent (review) certains echantillons qui passent sur les serveurs d’Apple. »

C’est justement parce que ce système repose sur une « intelligence artificielle » qu’il y a une contribution humaine pour préparer les données et vérifier certains des résultats.”

Siri a tres mal vieilli en 20 ans par rapport a la concurrence comme Alexa ou Hey Google. Et ce n’est pas la fuate a l’IA.

“« C’est un travail de fourmi a la base, et humain uniquement. »

Je ne vois pas bien de quelle partie du processus tu parles quand tu dis que c’est « humain uniquement ».”

Parce qu’il faut une oreille humaine pour que Siri comprenne ce qu’un parisien, un breton, un gars du centre, du sud ouest ou un nissart va lui dire. On peut avoir toute l’intelligence artificielle qu’on veut, si t’as pas un mec au depart qui constitue une base de donnees, c’est mort. On le voit a travers les resultats. Il n’y a pas d’IA dans la mesure où c’est de l’apprentissage “intelligent” et que Siri n’apprend pas. Essaie d’avoir un discours avec Siri ca va vite etre reglé. D’où les licenciements recent par les sous traitants d’Apple.

Je suis en plein dedans car je selectionne des Francais dans l’Hexagone pour des prototypes (produits physiques) Facebook et Google afin d’effacer les bugs les plus grossiers dans cette langue avant la commercialisation.

avatar BeePotato | 

@ Paquito06 : « Justement, certains utikisateurs devraient exouter aon createur. »

Juste pour chipoter : créateur, ce n'est pas forcément bien exact comme description.

« Siri a tres mal vieilli en 20 ans par rapport a la concurrence comme Alexa ou Hey Google. »

Pour un système qui n'existe que depuis dix ans, c'est assez fort ! :-)

« Parce qu’il faut une oreille humaine pour que Siri comprenne ce qu’un parisien, un breton, un gars du centre, du sud ouest ou un nissart va lui dire. »

J'aurais plutôt écrit : pour que Siri apprenne à comprendre (histoire d'éviter que quelqu'un passant par là s'imagine qu'il y a des humains qui écoutent en direct les requêtes de Siri).
Ok, je vois bien maintenant à quoi tu faisais référence. Merci.

Note toutefois que de nos jours, cette annotation des données n'est plus forcément un processus « humain uniquement ».

« Il n’y a pas d’IA dans la mesure où c’est de l’apprentissage “intelligent” et que Siri n’apprend pas. »

L'usage du terme IA de nos jours est plus vaste que ce que tu sembles croire, et il s'applique bien à un système tel que Siri.

avatar Paquito06 | 

@BeePotato

“« Justement, certains utikisateurs devraient exouter aon createur. »
Juste pour chipoter : créateur, ce n'est pas forcément bien exact comme description.”
C’est juste. J’ai juste une tendance à faire davantage confiance au créateur.

“« Siri a tres mal vieilli en 20 ans par rapport a la concurrence comme Alexa ou Hey Google. »
Pour un système qui n'existe que depuis dix ans, c'est assez fort ! :-)”
Justement, ecoutons son createur. Il nous dira qu’il l’a conçu depuis la fin des annees 90. Ce n’est pas parce qu’il est sorti au grand public il y a 10 ans que la technologie utilisee est ultra recente.

“« Parce qu’il faut une oreille humaine pour que Siri comprenne ce qu’un parisien, un breton, un gars du centre, du sud ouest ou un nissart va lui dire. »”
J'aurais plutôt écrit : pour que Siri apprenne à comprendre (histoire d'éviter que quelqu'un passant par là s'imagine qu'il y a des humains qui écoutent en direct les requêtes de Siri).
Ok, je vois bien maintenant à quoi tu faisais référence. Merci.”
👍🏼

“Note toutefois que de nos jours, cette annotation des données n'est plus forcément un processus « humain uniquement ».”
En effet, l’humain joue un role de moins en moins important ensuite.

“« Il n’y a pas d’IA dans la mesure où c’est de l’apprentissage “intelligent” et que Siri n’apprend pas. »
L'usage du terme IA de nos jours est plus vaste que ce que tu sembles croire, et il s'applique bien à un système tel que Siri.”
C’est l’abus de langage qui fait de Siri de l’IA. Mais encore une fois, son concepteur nous dira que ce n’est pas de l’IA car Siri n’apprend rien, Siri tente seulement de repondre a qq questions posees. Un assistant vocal pas tres futé aux nombreuses limites.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR