App Store : YouTube TV ne veut plus des abonnements In-App

Florian Innocente |

Après Spotify et Netflix, c'est au tour de YouTube TV de tirer un trait sur les achats In-App de l'App Store pour s'abonner à son service.

YouTube TV est destiné aux utilisateurs américains, il propose l'accès à plus de 70 chaînes de TV et des fonctions d'enregistrement de programmes. Ce service coûte 49,99 $ par mois, mais sur l'App Store, Google transférait vers l'utilisateur le surcoût dû à Apple, soit un prix mensuel relevé à 54,99 $.

Dans un mail adressé à ses clients, YouTube prévient qu'à compter du 13 mars il supprimera purement et simplement tous les abonnements pris au travers de l'App Store. Une fois ce dernier mois échu, l'accès sera coupé et le client devra se réabonner directement auprès de YouTube.

La filiale de Google ne fait pas dans la dentelle, à l'inverse de Netflix et de Spotify qui n'acceptent plus d'abonnements via l'App Store pour les nouveaux clients, mais qui laissent les anciens clients utiliser ce système s'ils le veulent.

Google n'a pas donné d'explication dans son mail sur les raisons de cette décision même si elle paraît assez claire (Spotify ne s'était pas privé de dire qu'il entendait s'épargner de verser sa dîme à Apple). Un éditeur utilisant des formules d'abonnement sur l'App Store doit verser 30 % à Apple puis, au bout d'un an, lorsqu'un abonnement est prolongé, la ponction descend à 15 %.

Ce changement implique que l'app YouTube TV sur iOS et tvOS ne pourra pas indiquer à ses utilisateurs qu'ils peuvent s'abonner via le site web du service, Apple interdisant ce genre de promotion.

Tags
avatar pim | 

@oomu

Apple sera lourdement condamnée pour cela d'ici à quelques années, pour abus de position dominante, comme Micro$oft en son temps. Le procès et la décision de justice vont arriver largement après la bataille bien sûr mais finiront par s'appliquer. Pour l'instant, c'est la possibilité du jailbreak des appareils iOS qui a évité des poursuites contre Apple et son joli petit près carré à plusieurs centaines de milliards de $ !

avatar CorbeilleNews | 

@pim

Et oui, Apple Music ne paie pas Apple et c'est là qu'il y a problème !!! Il y a concurrence déloyale pour les autres services et c'est pour cela il faut scinder les deux branches pour que chacune soit en position d'égalité concernant la dîme de 30% qu'applique Apple sur les abonnements in-App ...

Bien entendu Apple Music sera moins rentable mais les bénéfices se retrouverons sur l'autre branche, on leur fait confiance là dessus, c'est déjà comme cela que fonctionne les Apple store et en partie les premiums resselers : marges mini mais arrières !

Concernant le poids des app et l'infrastructure et son coût qu'il faut pour les distribuer. Finalement c'est gagnant-gagnant puisqu'iOS ne serait pas ce qu'il est sans ces killers app, et vu ce que cela coûte franchement, Apple pourrait simplement facturer au nombre de téléchargement les gros fournisseurs d'App gratis qui on un service in App et le problème serait réglé.

avatar jcp25 | 

@CorbeilleNews

Oui tout à fait.
Il n'est pas question pour Apple que les "gros" (Netflix, YouTube etc) quittent ios. Donc on s'arrange avec des chicaneries : vous pouvez mettre l'abonnement sur votre site mais pas en faire la publicité dans l'app...
Et je suis persuadé qu'à termes Apple et d'autres GAFA vont se retrouver découpés pour abus de position dominante. Mais quand on regarde la découpe de la Bell Company en 7 entreprises on s'aperçoit que c'était pour le consommateur, les pouvoirs publics et les actionnaires une très bonne chose.
Enfin... Ce que j'en dis ;-)

avatar DahuLArthropode | 

Les utilisateurs achètent aussi des smartphones pour regarder des vidéos. La valeur du téléphone tient au fait qu’on peut y regarder des vidéos, entre autre. Et c’est Google qui paye l’infrastructure pour les collecter, les héberger, etc.
Donc, en appliquant un raisonnement similaire à certains de ceux lus ici...
Google devrait demander 30% du prix des smartphones !

avatar SyMich | 

Ce ne serait pas absurde effectivement...
Imaginons une situation où Netflix, YouTube, Spotify... ne seraient pas disponibles du tout sur les plateformes d'Apple (iPhone, AppleTV...). Quelque chose me dit que ça détournerait des clients potentiels d'Apple qui préfèreraient s'acheter un autre type de smartphone, ou une télé recevant ces services, plutôt que du matériel Apple.

avatar fte | 

Je ne vois rien d’outrageant à une commission de 30% ou 15% sur les ventes effectuées sur l’App Store.

Apple fournit toute une infrastructure de distribution et paiements, des outils logiciels pour implémenter ces facilités relativement aisément, etc.

C’est cool.

Il y a autre chose qui l’est moins.

Le passage par l’App Store n’est pas optionnel, ni pour les éditeurs ni pour les propriétaires d’appareils.

Le mot important est : propriétaires. Car nous achetons nos appareils. Ils nous appartiennent. Or nous ne pouvons pas les utiliser librement comme les autres objets qui nous appartiennent. Apple garde un contrôle et une exclusivité de boutique sur des appareils qui ne lui appartiennent pas. Et impose à des tiers de passer par leur boutique pour toucher des clients qui sont propriétaires de leurs appareils, mais pas vraiment en fait.

Il y a aussi distorsion de la concurrence. Apple peut distribuer ses applications et services à des conditions avantageuses (prix coûtant) sur des millions d’appareils qu’il a certes conçu mais qui, je le rappelle, ne lui appartiennent pas, en imposant des coûts supérieurs aux éditeurs tiers.

Tout ceci serait OK si les appareils n’étaient pas vendus, avec un transfert de propriété en bonne et due forme, tout ceci serait OK si ces appareils étaient loués. Ce n’est pas le cas. Mon iPhone m’appartient. Apple n’a aucun droit légal d’y mettre ses sales pattes. Il le fait pourtant.

Ce n’est pas OK.

Je peux installer n’importe quel apk sur mon téléphone Google.

Pas sur mon iPhone.

Non, pas OK.

avatar rikki finefleur | 

@fte

Non dans ce cas apple ne fournit strictement rien, sauf le paiement. Ce qui est totalement maigrelet.

J’espère pour toi que, quand tu payes avec ta CB , le GIE carte bleue ne te prend pas 30% car c'est autrement plus lourd leur système d'information que le paiement apple qui est un systeme centralisé.

Sinon en faisant de petites recherches on voit que des entreprises te prennent 3 % a 4% de tes ventes en te fournissant un site web + les paiements..

Non il ne faut pas mentir , apple ne fournit pratiquement rien, et marge comme un...

Ce qui est scandaleux par contre c'est qu'ils imposent dans leur store de ne mettre aucun lien vers autrui. Mais bon c'est apple avec son ouverture sclérosée et c’est ainsi depuis les debuts d'apple.

Un client doit raquer et on fait tout pour qu'il ne puisse aller voir ailleurs..
C'est la philosophie d'apple.
Une certaine idée de la liberté. Moi je n’apprécie pas ce genre de pratiques.

avatar byte_order | 

@rikki finefleur
> Ce qui est scandaleux par contre c'est qu'ils imposent dans leur store de ne mettre
> aucun lien vers autrui.

Ce qui à mon sens est une entrave caractérisée à la libre concurrence.
Mais comme c'est une entreprise américaine richissime, étrangement, cela ferme les yeux.

Apple fait comme si les propriétaires d'iPhones étaient en fait *ses* abonnés.
Et elle a monétisé, façon péage, l'accès à ces propriétaires en installant un verrou, violant leur droit à disposer comme ils l'entendent de leur bien et de leur droit à bénéficier d'une libre concurrence dans les tiers proposant des services complémentaires ou compatibles avec leurs biens.

Et des propriétaires d'iPhones, comme le montrent certaines réactions ici même, semblent ravi d'avoir payer le prix plein pot tout n'étant finalement qu'un abonné à l'usage d'une plateforme qu'il a pourtant acheté.

avatar AlexG | 

Ça se bat beaucoup dans les commentaires, mais il y a quelque chose que beaucoup oublient : chaque app, chaque mise à jour d'app envoyée sur l'AppStore, est vérifiée (de façon manuelle ou non) pour garantir un minimum de qualité et surtout la sécurité dans les apps. Ce n'est pas uniquement l'interface, mais le code qui est également vérifié. Est-ce que ce travail est bien fait, c'est une autre histoire. Mais pour Apple, imposer l'AppStore, c'est imposer le contrôle qualité des apps. Personnellement, je préfère cela.

Maintenant, est-ce que les 30% sont justifiés, c'est un vaste débat. Pour ma part, je pense que la commission de 30% est surdimensionnée même si c'est uniquement pour la première année.

avatar SyMich | 

Le détail qui vous a échappé c'est que là on ne parle pas des 30% prélevé sur l'app, mais des 30 puis 15% prélevés sur l'abonnement au service de streaming vidéo... il ne me semble pas qu'Apple vérifie quoi que ce soit des vidéos que l'on reçoit de YouTube quand on s'abonne.
Qu'est ce qui justifie ce prélèvement d'Apple sur CE service?
Moi je ne vois pas... et donc je ne souhaite pas payer 15% plus cher un abonnement alors qu'il n'y a aucun service additionnel fourni par Apple qui pourrait le justifier. (Je ne suis pas abonnée à ce service, mais je le suis à Netflix et Spotify pour lesquels la situation est strictement identique)

avatar AlexG | 

@SyMich

"Moi je ne vois pas... et donc je ne souhaite pas payer 15% plus cher un abonnement alors qu'il n'y a aucun service additionnel fourni par Apple qui pourrait le justifier."

Si ce n'est la gestion du paiement sécurisé, mais qui ne justifie pas 15%. Vous avez raison. Je ne vois pas ce qui justifierait du coup un prélèvement continu sur les abonnements. Un premier prélèvement lors de l'abonnement me semble juste, mais pas les mensualités suivantes.

avatar bibi81 | 

Mais pour Apple, imposer l'AppStore, c'est imposer le contrôle qualité des apps. Personnellement, je préfère cela.

Quand tu achètes une voiture chez X, X ne te force pas à faire l'entretien chez lui sous prétexte qu'il a un service de "qualité" bien meilleur que si tu allais chez Y. Et si toi tu préfères la qualité et donc aller chez X pour l'entretien, le fait que ton voisin aille chez Y ne changera rien à la qualité/sécurité de ton véhicule (au pire cela changera la qualité/sécurité du véhicule de ton voisin, mais ça c'est son choix et son problème).

Bref, il n'y a vraiment aucune raison pour qu'Apple interdise les autres stores.

avatar AlexG | 

@bibi81

Tu oublies qu'Apple mise une grande importance à l'expérience utilisateur. La majorité des utilisateurs qui installent des applications pourries vont rapidement créer le raccourci : "ça marche pas, c'est nul Apple". Ce qu'Apple veut absolument éviter.
Donc, en contrôlant la qualité des apps, Apple s'assure que son expérience sera toujours la meilleure, en tout cas, meilleure que sur Android (selon elle), et donc, avoir une image de premium par rapport à ses concurrents dont les failles sont objectivement plus nombreuses.

Tu peux comparer n'importe quelle autre marque dans n'importe quel autre domaine d'activité, ça ne s'applique pas. Apple a fait ce choix depuis le début, et n'est pas prêt de changer, dans l'intérêt de son expérience utilisateur.

avatar SyMich | 

Pour les apps, cet argument est convaincant, mais en prenant un peu de recul, on est donc dans une situation dans laquelle
- Apple sélectionne les apps dignes d'être sur son store pour conserver aux iPhones et iPad un positionnement haut de gamme avec une expérience utilisateur supérieur
- Apple taxe de 30% (c'est pas rien 30%) les développeurs dont l'app est suffisamment bien développée pour être au niveau des standards Apple, au risque de les décourager de faire du bon boulot

On peut se demander si Apple ne devrait pas au contraire, encourager ces développeurs faisant des bonnes applications en les payant pour ça! plutôt qu'en les taxant...
(Le coût que représente cette sélection des apps, c'est sur le prix des iPhone et iPad qu'il doit se retrouver, vu que ça contribue à en améliorer l'expérience utilisateurs)

avatar AlexG | 

@SyMich

C'est un peu l'œuf ou la poule : sans l'écosystème d'Apple et son AppStore, les développeurs gagneraient beaucoup moins d'argent (par rapport aux revenus sur Android), sans ces développeurs, Apple aurait un AppStore et un écosystème inutiles. J'ai remarqué que c'était d'ailleurs l'objet de beaucoup de discorde dans les commentaires : qui apporte le plus à qui, et quelle est la valorisation du bénéfice de l'un et de l'autre ?…
Si on considère que les deux partis ont eu leur croissance et leurs avantages en grandissant ensemble, et que les deux fournissent équitablement un gros travail, la justice serait un AppStore gratuit ?

Personnellement, je botte en touche 🤔
Quel est votre point de vue ?

avatar webHAL1 | 

@AlexG

Vous avez tout à fait raison, Apple n'est pas près de changer de modèle, à moins que la justice ne l'y oblige.
Par contre vous vous trompez totalement sur sa motivation. Elle le fait pour s'assurer des revenus considérables à moindre effort. Le côté "meilleure expérience utilisateur", c'est l'argument marketing. Exactement comme lorsqu'on veut installer un système de flicage on va le présenter en disant "c'est pour assurer une meilleure sécurité".

avatar SyMich | 

Il faut noter que si il y avait d'autres store autorisés, à côté de celui d'Apple, Apple pourrait être beaucoup plus exigeant sur les apps autorisees, voire les apps sélectionnées pour être distribuées sur l'AppStore.
En situation de monopole de distribution des apps iOS, Apple doit avoir des arguments en béton pour refuser qu'un développeur vende son app aux utilisateurs d'iPhone ou iPad, sans risquer d' être accusée d'abuser de sa situation de monopole.
En autorisant d'autres stores, Apple pourrait vraiment CHOISIR les apps qu'elle distribue et justifier d'un surcoût pour les utilisateurs au prétexte que ce sont les meilleures apps existantes selon les critères de sélection de la pomme.

avatar iPop | 

Je trouve un peu dommage, ce service est pratique et plus simple a s’abonner. l’inscription et le payement sont toujours un frein à la transaction.
Pour ma part j’ai abandonné Netflix.

avatar melisaningrum | 

Pages

CONNEXION UTILISATEUR