App Store : YouTube TV ne veut plus des abonnements In-App

Florian Innocente |

Après Spotify et Netflix, c'est au tour de YouTube TV de tirer un trait sur les achats In-App de l'App Store pour s'abonner à son service.

YouTube TV est destiné aux utilisateurs américains, il propose l'accès à plus de 70 chaînes de TV et des fonctions d'enregistrement de programmes. Ce service coûte 49,99 $ par mois, mais sur l'App Store, Google transférait vers l'utilisateur le surcoût dû à Apple, soit un prix mensuel relevé à 54,99 $.

Dans un mail adressé à ses clients, YouTube prévient qu'à compter du 13 mars il supprimera purement et simplement tous les abonnements pris au travers de l'App Store. Une fois ce dernier mois échu, l'accès sera coupé et le client devra se réabonner directement auprès de YouTube.

La filiale de Google ne fait pas dans la dentelle, à l'inverse de Netflix et de Spotify qui n'acceptent plus d'abonnements via l'App Store pour les nouveaux clients, mais qui laissent les anciens clients utiliser ce système s'ils le veulent.

Google n'a pas donné d'explication dans son mail sur les raisons de cette décision même si elle paraît assez claire (Spotify ne s'était pas privé de dire qu'il entendait s'épargner de verser sa dîme à Apple). Un éditeur utilisant des formules d'abonnement sur l'App Store doit verser 30 % à Apple puis, au bout d'un an, lorsqu'un abonnement est prolongé, la ponction descend à 15 %.

Ce changement implique que l'app YouTube TV sur iOS et tvOS ne pourra pas indiquer à ses utilisateurs qu'ils peuvent s'abonner via le site web du service, Apple interdisant ce genre de promotion.

Tags
avatar rua negundo | 

Ils ont raison et je ne suis pas fan de Google.

Plus ils seront nombreux à s’y mettre, plus il y aura de chances qu’Apple revienne sur cette commission confiscatoire

avatar shaba | 

@rua negundo

Ça n’a rien de confiscatoire, n’importe quel distributeur prend sa marge. 30% c’est le standard.

avatar SyMich | 

Distributeur de quoi? Apple ne distribue rien du service fourni correspondant à cet abonnement ! Prélever 30 ou 15% du prix d'un service fourni intégralement par un tiers, rien ne le justifie.
Apple distribue uniquement l'app, et ils le font parce qu'ils interdisent tout autre canal de diffusion des apps. Google n'aurait aucun besoin de cette diffusion d'app si Apple l'autorisait.

avatar shaba | 

@SyMich

Apple fournit l’infrastructure et les services d’analyse des téléchargements etc derrière.
Google prélève également 30% sur le play store, Steam également. Amazon et Cdiscount prennent également des commissions sur les objets vendus par des tiers.

avatar Godverdomme | 

Oui mais il ne suppriment pas l'application si tu fais prendre l'abonnement via ton site.

avatar SyMich | 

Ils IMPOSENT l'infrastructure... nuance!
Google n'a aucun besoin de cette infrastructure, pourquoi accepteraient-ils de payer pour l'utiliser alors que c'est une obligation imposée par Apple.
Et quand bien même on accepterait qu'ils doivent payer 30% du prix de l'app, ça fait 30% de zéro.
Sur le service auquel on s'abonne, Apple ne fournit RIEN! Aucune infrastructure, aucune analyse de quoi que ce soit... leur prélèvement de 30 puis 15% est totalement injustifié.

avatar shaba | 

@SyMich

Bon ok laisse tomber. On est plusieurs à avoir tenté de t’expliquer pourtant.

avatar SyMich | 

Désolée... mais je ne comprends toujours pas que vous acceptiez de payer vos abonnements plus chers de 30 ou 15% simplement pour le côté sans doute plus pratique, de pouvoir les payer à Apple (plutôt que directement à Google, Spotify, Netflix...)

Moi j'ai toujours payé via le site web de Spotify et Netflix car je ne vois pas ce qu'Apple m'apporte en plus qui justifierait ce surcoût énorme.

avatar webHAL1 | 

@SyMich

Tout à fait.

avatar byte_order | 

@shaba
> Apple fournit l’infrastructure et les services d’analyse des téléchargements

C'est faux.
Aucune infrastructure d'Apple n'est utilisée pour distribuer et analyser la distribution des vidéos de Netflix, de la musique de Spotify, des videos de Youtube aux appareils iOS des abonnés.

Hors l'abonnement porte sur la distribution de ce contenu la.

Si Apple veut prendre une commission sur l'app iOS permettant de *recevoir* du contenu distribué via une infrastructure tierce, elle n'a qu'a imposé une taxe forfaitaire, même sur les apps iOS gratuites. Chiche, on va bien rire quand 90% des apps gratuites vont disparaitre de l'AppStore...

> Amazon et Cdiscount prennent également des commissions sur les objets vendus
> par des tiers.

L'objet est vendu par ces tiers à des clients qui sont venu sur l'infrastructure de Amazon et CDiscount pour les trouver. C'est ça la nuance. La commission rémunère le rôle d'intermédiaire commercial. Un rôle qui ne repose pas sur un monopole, car rien n'interdit à un client d'acheter le même produit via un autre intermédiaire, voir même directement auprès du vendeur.

avatar byte_order | 

@Shaba
> Google prélève également 30% sur le play store

D'une part, *non*, c'est 15% dès la première année, pas 30%.
D'autre part, le PlayStore n'est pas le seul canal pour installer une application Android.
Ensuite, l'abonnement in-app via le PlayStore n'est pas le seul moyen d'abonnement in-app autorisé depuis une application Android. Elle peut parfaitement s'appuyer sur un autre moyen de paiement, y compris son propre système.
Enfin, le PlayStore n'interdit aucunement à une application d'indiquer directement dans l'application le ou les moyens pour s'abonner, y compris des alternatives à l'abonnement via PlayStore.

De grosses nuances, donc, qui semblent totalement vous échapper.
Hélàs.

> Steam également

Steam n'est pas le seul canal pour installer un jeu vidéo sur vos plateformes.
Les clients et les éditeurs peuvent donc faire jouer la libre concurrence des magasins de distribution de jeux vidéos dématérialisés.

Et avant que vous ne l’ajoutiez, on peut acheter des jeux vidéo pour console ailleurs que sur les magasins respectifs de Sony, Microsoft ou Nitendo. Y compris des jeux vidéos d'occasion, d'ailleurs !

> Amazon et Cdiscount prennent également des commissions sur les objets vendus
> par des tiers.

Amazon et Cdiscount ne sont pas les seuls magasins pour acheter des objets.

Tandis que l'AppStore est le seul canal pour les propriétaires de terminaux iOS d'installer des apps sur ces appareils qui pourtant n'appartiennent plus à Apple.

C'est ça qui change tout.
Position dominante vs monopole absolu d'un canal de distribution.

Quand vous aurez saisi cette différence importante, peut-être que vous verrez les problème différents que cela génèrent.

avatar ifranz67 | 

@SyMich

Ahaha un monde où tout est gratuit ?

Ça coûte les serveur, l infrastructure, la mise en ligne, maintenance, outils diagnostic etc !!

avatar bibi81 | 

Ça coûte les serveur, l infrastructure, la mise en ligne, maintenance, outils diagnostic etc !!

Et les 99€ de frais annuel d'accès au store, c'est quoi ?

avatar SyMich | 

Le prélèvement sur l'abonnement concerne un service fourni intégralement par Google. Apple ne met à disposition aucune infrastructure ni quoi que ce soit.
Qu'il prélève un coût sur l'app pourquoi pas (et encore...), mais sur le service de streaming de vidéo, rien ne le justifie.

avatar byte_order | 

@ifranz67
> Ça coûte les serveur, l infrastructure, la mise en ligne, maintenance,
> outils diagnostic etc !!

Apple ne paye rien des coûts des serveurs, de l'infrastructure, de la mise en ligne, de la maintenance, de support de ce qui permet à une vidéo ou un morceau de musique d'aller de Netflix / Spotify / Youtube jusqu'au terminal iOS.

En l’occurrence, en prenant 30% des recettes d'un abonnement à un service qui repose sur une infrastructure tierce, dont elle n'assume aucun coût, c'est elle qui vit dans un monde où tout est gratuit : faire du profit en laissant l'intégralité des coûts aux autres grâce à un verrou purement arbitraire (et qui viole la propriété du bien d'autrui).

avatar Rez2a | 

@SyMich

Vous oubliez que c’est Apple qui gère la facturation, le débit, le renouvellement, le SAV (parceque oui un éditeur d’applis ne peut ni annuler ni rembourser un abonnement souscrit à son appli, c’est le SAV d’Apple qui est en première ligne)... même si je trouve le système assez injuste dans le fond.

Par exemple, Facebook, qui doit représenter des téra et des téra de bande passante avec les téléchargements de son appli iOS dégueulasse qui pèse des centaines de Mo pour rien, ne reverse absolument RIEN à Apple en dehors de l’abonnement développeur à $100 annuels. Techniquement, héberger l’appli Facebook ne doit pas être rentable du tout pour Apple.

Et à propos, on parle de Google qui se plaint de la commission d’Apple à 30%, mais devinez à combien est la commission de Google sur le Play Store pour les achats in-app...

avatar bibi81 | 

Techniquement, héberger l’appli Facebook ne doit pas être rentable du tout pour Apple.

En France tu peux trouver un serveur dédié avec 1To de stockage et bande passante illimitée pour 9€/mois (et l'offre est nécessairement rentable) donc Apple avec ces 100€ par an pour un service mutualisé (et non dédié donc) c'est largement rentable...

avatar House M.D. | 

@bibi81

Oui oui oui, on va comparer un petit serveur dédié de 1 To avec le genre de monstres nécessaires pour ne serait-ce que distribuer l’app de Zuckerberg... bah voyons... autant comparer l’entretien d’un chemin de campagne et celui d’une piste d’aéroport hein, ça sera tout aussi logique...

🙄

avatar Oracle | 

@House M.D.

😂

Merci pour ton message de bon sens... et encore, je suis même pas sûr que le delta entre les deux soit suffisant pour tenir la métaphore 🤔

avatar webHAL1 | 

@Rez2a

Oh oui, c'est bien vrai. C'est d'ailleurs pour ça qu'Apple fait tout son possible pour que les utilisateurs d'iPhone téléchargent les terabytes que représente l'application iOS Facebook depuis le site Web de Facebook, et non pas depuis l'App Store.
Ah non, ce n'est pas du tout le cas ? Se pourrait-il que cela soit pour une raison qui arrange parfaitement Apple ?!

avatar Rez2a | 

@webHAL1

Je ne sais pas ce que vous essayez de dire avec votre message.

Je me doute bien qu’Apple n’est pas perdante dans l’histoire au global, mais j’essayais juste de dire que ces hébergements ont un coût, et pourquoi je trouvais ça injuste qu’un monstre comme Facebook contribue à hauteur d’exactement $100 / an pour payer ces coûts, alors que le moindre développeur indépendant qui a 10 téléchargements de son appli et a vendu un achat in-app sur l’année aura contribué à hauteur de $100 + 30% du montant de son in-app...

avatar webHAL1 | 

@Rez2a

Je vous laisse relire votre message en gardant à l'esprit que c'est Apple qui impose à Facebook de distribuer son application iOS via l'App Store. Pas l'inverse.

avatar byte_order | 

@Rez2a
> je trouvais ça injuste qu’un monstre comme Facebook contribue à hauteur
> d’exactement $100 / an pour payer ces coûts

Mais vous ne trouvez pas ça injuste qu'un monstre comme Apple contribue à hauteur d'exactement $0 / an pour payer les coûts de Facebook, alors que la présence d'une app Facebook développée par Facebook (et pour bien plus que $100/an, hein) contribue à vendre des iPhones en large volume, tandis que son absence aurait un impact évident ?

Après, libre à Apple de faire payer en fonction du nombre de téléchargement des apps gratuites, mais dans ce cas là va se poser les règles arbitraires d'Apple qui imposent de mettre à jour régulièrement les apps, même gratuites, qui de facto augmentent le nombre de téléchargement. Apple ferait alors du profit directement d'une situation qu'il impose unilatéralement ? (remarquez, comment dire... ah, oui, exactement comme maintenant en fait).

avatar SyMich | 

Mais c'est le choix d'Apple que de gérer cette facturation. Google n'en a absolument pas besoin, ils ont déjà toute l'infrastructure pour gérer ça!
D'ailleurs c'est un coût supplémentaire pour Google de devoir gérer ces 2 systèmes d'abonnement et facturation en parallèle (celui via leur site directement et celui passant par Apple).
Après, si certains utilisateurs d'iPhone sont d'accord pour payer 30 ou 15% plus cher pour avoir l'honneur d'être facturés par Apple plutôt que par Google directement, pourquoi pas!

avatar SyMich | 

Mais sur Android, vous n'êtes pas obligé de passer par le PlayStore!
Vous pouvez aller télécharger l'app Netflix directement sur le site web Netflix et ensuite vous abonner via l'app en payant directement, et uniquement, Netflix!

avatar malcolmZ07 | 

@SyMich

Difficile de parler avec toi quand tu détournes tout ce qu'on te dit à ton avantage.

Bref , tu as le choix d'utiliser la plateforme qui te convient le mieux.
Je vais pas me chicaner avec toi pendant des heures car je sais que tu aimes ça.

avatar byte_order | 

@malcolmZ07
> Bref , tu as le choix d'utiliser la plateforme qui te convient le mieux.

Acheter. La concept de propriété est important.

Les gens ne louent pas l'usage d'un iPhone à Apple.
Les gens propriétaires d'iPhone ne sont pas des usagers d'une plateforme louée, ils sont les propriétaires utilisateurs de *leur* plateforme.

Tout ce que l'on reproche à la situation actuelle du monopole de l'AppStore et les abus que s'autorise Apple avec, tout cela n'aurait rien d'opposable si les iphones étaient loués par Apple, et donc que les utilisateurs étaient *ses* abonnés.

Mais ce n'est pas le cas.

avatar byte_order | 

@Rez2a
> Techniquement, héberger l’appli Facebook ne doit pas être rentable du tout pour Apple.

Ah ah.
Mais bien sûr, ne pas avoir d'app Facebook pour iOS serait tellement plus rentable pour Apple, c'est clair ! Elle devrait la retirer de son AppStore, juste pour voir.
Allez, chiche, qu'on rigole...

Du grand n'importe quoi.
Le coût de distribution de cette app est directement amorti par le fait que sans app native pour un service aussi populaire que Facebook, beaucoup, beaucoup beaucoup moins d'iPhones se vendraient !

avatar mouahahaha | 

"Le coût de distribution de cette app est directement amorti par le fait que sans app native pour Facebook, beaucoup moins d'iPhones se vendraient !"

Pire, sans FB/instagram, netflix, maps, office, spotify, deezer, snapchat, etc yaurais peu d'iphone qui serait vendu.
C'est la présence des applications qui fait les ventes d'iphones pas le contraire, sauf dans l'esprit des fanboys. :)

Les éditeurs de logiciels devraient facturer leur présence à apple pour lui rappeler que sans eux elle n'est absolument rien et que ses ventes serait inférieur au fairphone. :)

avatar malcolmZ07 | 

je trouve rien d'anormal à ces frais de 30%... il pourrait peut être simplement permettre un lien vers le site web pour s'inscrire.

avatar SyMich | 

Ça vous semble normal que les utilisateurs d'iPhone doivent payer 15% plus cher pour rémunérer Apple? 😳

avatar Sindanárië | 

@SyMich
Ah tiens !
J’ai vu que les abonnements à NordVPN étaient en effet plus chers si tu t’abonnes par l’intermédiaire de l’app distribuée par l’AppStores, que si en revanche tu t’inscrit et paye en amont sur le site du développeur !

avatar shaba | 

@SyMich

Ça c’est le choix des développeurs d’impacter ou non leurs clients.
Il ne faut pas être dupe, Netflix et consorts ont été très heureux d’être sur l’AppStore et de bénéficier des abonnements in app d’Apple tant qu’ils avaient besoin de notoriété et de cash. Maintenant qu’ils ont atteint le niveau que l’on sait ils peuvent se permettre de cracher dans la soupe.

avatar byte_order | 

@shaba

Netflix, Google, Youtube etc existait avant l'iPhone...
Vous inversez un peu facilement la chronologie de la notoriété.

Imaginez-vous des iPhones se vendrent aussi bien sans la possibilité d'accéder aux services Netflix, Facebook, Youtube ?

Leur soupe, ils l'ont fait grâce à Internet puis à l'omniprésence de l'accès à Internet grâce à la téléphonie mobile, pas grâce à iOS. Les opérateurs de téléphonie mobile réclament-ils une commission sur les recettes de ces services ?

avatar shaba | 

@byte_order

Désolé mais Netflix n’était qu’un misérable loueur de dvd avant l’iPhone. Il leur a offert un canal de diffusion en or.

avatar byte_order | 

@shaba
> Il leur a offert un canal de diffusion en or.

C'est l'Internet accessible partout à haut débit qui a permis cela, pas l'iPhone.

Si y'a une technologie que Netflix doit remercier, c'est les technologies d'Internet à haut débit, de l'ADSL à la fibre en passant par le Cable, et la 3G des opérateurs de téléphonie mobile qui lui ont permis de dépasser les frontières géographiques limitant ses livraisons de DVD de location pour désormais toucher tout le monde ayant un accès internet à haut débit.

Même sans iPhone, les gens regarderaient du Netflix sur leur TV connectée, hein.

avatar byte_order | 

@Shaba

Et pour info, Youtube a été racheté 1,65 *milliards* de dollar par Google en... 2006.
Avant la sortie de l'iPhone.
Pire, en 2007, Apple a annoncé que l'AppleTV allait être rendu compatible Youtube !
Question ordre des notoriétés, cela me semble clair de qui avait besoin de l'autre en premier...

En 2007, Netflix, profitable depuis 2003, avait loué un milliard de DVD par courrier, et a lancé son service Netflix streaming, en suivant l'exemple et le succès de ce moyen de diffusion démontré par Youtube.

Y'a même pas encore d'iPhone supportant des apps iOS en 2007, l'AppStore ayant été ouvert éte 2008 !

Les abonnées regardant dans leur salon via l'app de Netflix pour PS3 et Xbox, dès 2010, via leur accès Internet *fixe* et forfaitaire alors que les abonnements au réseau de téléphonie mobile 3G, moins performant et très rarement forfaitaire, me semblent aussi pertinents à considérer, vu le succès de ces consoles de salon à l'époque.

Alors, votre chronologie des succès et des "miséreux" me semble assez contraire à l'observation des faits.

avatar Freitag | 

@byte_order

Avant l’iPhone la téléphonie mobile c’était uniquement ou presque la téléphonie. C’est avec l’iPhone que tout a commencé.

avatar byte_order | 

@Freitag

Non, *tout* n'a pas commencé par l'iPhone.
Youtube, première plateforme de distribution de vidéo par streaming, valait déjà plus d'un milliard de dollars 2 ans *avant* que l'iPhone n'existe.
La plateforme de streaming de Netflix a été lancé *avant* l'iPhone.

> C’est avec l’iPhone que tout a commencé.

Non, c'est avec Internet que tout a commencé.
Et c'est avec la téléphonie mobile que la data en mobilité a commencé et ensuite que Internet en mobilité a poursuivi. Et ce n'est pas Apple qui a contribué à la conception ni la mise en place de ce réseau.

Je sais que chez beaucoup de fans d'Apple l'iPhone c'est comme l'an 1, mais la réalité est légèrement différent, faut-il encore ôter son filtre de distorsion pour le voir.

avatar malcolmZ07 | 

@SyMich

Rien n'est gratuit , comme dit plus bas il y a une infrastructure à gérer et l'exposition que donne l'app Store...
Vous payez des taxes de circulation pour maintenir vos routes ... vous payez votre emplacement dans un marché Si vous êtes commerçant.
Je sais pas dans quel monde vous vivez

avatar rua negundo | 

@malcolmZ07

« vous payez votre emplacement dans un marché »

Va proposer à des commerçants de fruits et légumes qui font les marchés une redevance d’emplacement égale à 30% sur leur chiffre d’affaires.

avatar MacWare | 

@rua negundo

Ça n’a rien à voir avec le chiffre d’affaire !

C’est 30% la première année d’abonnement et 15% les suivantes si le client poursuit !

De nos jours tous se money et dé que l’on profite d’un système marchand qui a un bon visuel sur le marché, c’est tout à fait normal de rémunérer le système qui nous permet d’avoir ce potentiel marchand ! Car sans lui, les affaires ne seraient pas aussi lucratives !

Toutes plateformes marketplace confondues aujourd’hui à cette même linéaire, ce n’est pas nouveau 😉

Tu sais, rien n’est aussi gourmand que l’état 😁

avatar bibi81 | 

Je sais pas dans quel monde vous vivez

Dans un monde où le développeur doit déjà payer 100€ par an pour avoir accès au store...

avatar SyMich | 

L'emplacement sur le marché n'a rien d'obligatoire! Vous pouvez vendre vos fruits et légumes en direct depuis votre propriété si ça vous chante.
Là on est dans une situation où dans une ville donnée (AppleCity) on vous interdit de vendre ailleurs que sur le marché en versant une part de votre chiffre d'affaires au maire de la ville et les clients qui achètent vos fruits et légumes devront également payer une part à la ville, si ils cuisinent ensuite les ingrédients qu'ils vous ont acheté sur le marché.

avatar byte_order | 

@malcolmZ07
> Rien n'est gratuit , comme dit plus bas il y a une infrastructure à gérer

Infrastructure de paiement et de téléchargement de l'app, pas du contenu.
Et cette infrastructure, c'est Apple qui l'impose, à Apple en conséquence d'assumer les coûts de ce qu'elle impose aux autres.

> et l'exposition que donne l'app Store...

Ouais, comme si Facebook avait plus besoin de l'AppStore pour gagner des utilisateurs que Apple avait besoin de l'app FaceBook sur l'AppStore pour vendre des iPhones !

> Vous payez des taxes de circulation pour maintenir vos routes ...

*nos* routes.
Pas les routes privées d'autrui.
Et en aucun cas un acteur privé n'a encore imposer à tout le monde de devoir forcément passer par *ses* routes privées.

> vous payez votre emplacement dans un marché Si vous êtes commerçant.

Mais rien n'impose encore à *tout* commerçant de devoir forcément venir sur *ce* marché pour avoir le droit de vendre.

> Je sais pas dans quel monde vous vivez

Tout pareil.

avatar arekusandoro | 

@SyMich

Non pour que Google ne perde pas d’argent c’est toi qui paie plus ...

avatar SyMich | 

J ai bien vu! Et visiblement certains ici trouvent normal de devoir payer plus cher le même service, pour avoir le plaisir de verser une partie de cet abonnement à Apple...
Je ne comprends pas, mais après tout, pourquoi pas, si ça leur plait.

avatar mouahahaha | 

"il pourrait peut être simplement permettre un lien vers le site web pour s'inscrire."

C'est interdit par apple sinon ça serait fait depuis longtemps et les gens ne se plaindraient pas de cette extorsion par apple. :)

avatar iPop | 

@malcolmZ07

.. il pourrait peut être simplement permettre un lien vers le site web pour s'inscrire.

Il est interdit de faire une app avec un lien à l’intérieur

avatar oomu | 

Le prélèvement d'Apple ne me choque en RIEN (et le tarif de 30% est typique de l'industrie)

PAR CONTRE, je considère encore que c'est une entrave qui devrait être légiféré qu'Apple (ou Nintendo ou Sony...) puisse imposer SA boutique sur les machines qu'elle NOUS vend.

On devrait avoir le droit (et l'industrie la possibilité de proposer) d'installer Steam, PSN ou Gog ou quoi qui soit possible sur iOS.

Les éditeurs de services décideraient souverainement de fonctionner avec leur propres infrastructures (et couts en interne) ou celle d'Apple ou d'un AUTRE.

même si cela gène Apple pour profiter du commerce de ses propres machines. Une fois vendue ce n'est PLUS sa machine.

MAis bon.. c'est déjà une limite de marché libre en place sur les consoles depuis trop d'années. Les fameux libéraux économiques s'en accomodent bien...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR