Test des Dancing Earphones d'Urban Factory

Sylvain ALLAIN |

Le marché des baladeurs numériques comme celui des appareils multimédias nomades (sans parler des téléphones mobiles) n’a jamais été aussi florissant. Celui des casques audio type oreillettes l’est tout autant avec des tarifs pouvant s’échelonner à 5 euros pour de petits écouteurs entrée de gamme aux casques intra-auriculaires haut de gamme cent fois plus onéreux, comme le fameux SE530PTH signé Shure… Difficile alors de faire le tri. Mais lorsqu’il s’agit d’écouteurs compatibles iPhone EDGE ou 3G, l’offre se réduit comme peau de chagrin et ce d’autant plus quand le critère du prix bas entre en ligne de compte. Et lorsque l’on passe en deçà de la barre des 30 euros, il devient difficile de trouver son bonheur. Un segment du marché que la société Urban Factory a décidé d’exploiter avec sa gamme d’écouteurs Dancing Earphones

01

Très tendance, le conditionnement prend le pas sur le produit. Le Dancing Earphones profite d’une mise en avant agréable à l’œil. Le produit est bien protégé certes, mais on est loin de l’éco-emballage.

Esthétique et bon marché

Malgré un tarif bas au regard de la concurrence, dont les modèles affichent des prix plus élevés (le double en moyenne), le Dancing Earphones bénéficie d’un traitement de fabrication qualitatif (en partie), le fabricant ayant privilégié le métal plutôt que le plastique. Avantage : il offre une plus grande résistance au choc et une bien meilleure résonnance que ne le font les polymères. Les écouteurs adoptent donc deux petites coques d’aluminium brossé de forme conique et de couleur bleue (modèle de notre test), elles-mêmes enchâssées dans deux anneaux chromés.

02

Si l’ajustage des pièces métalliques est parfait, les embouts plastiques (ici collés) qui rigidifient les câbles près des coques affichent une finition moyenne.

C’est sur ces anneaux que viennent se fixer les embouts souples de silicone chargés de maintenir confortablement les oreillettes dans l’orifice de notre appareil auditif. Cela écrit, les deux paires d’embouts siliconés de mêmes dimensions — le fabricant fournit en fait une paire de rechange — jouent parfaitement leur rôle dans le maintien et l’isolation phonique.

03

Montés sur les anneaux chromés, les embouts manquent d’épaisseur. L’isolation phonique est assurée, mais à la longue les oreillettes se déplacent.

Il est regrettable que le Dancing Earphones ne soit pas livré avec plusieurs tailles. Les individus ayant l’entrée de leurs conduits auditifs larges ou étroits n'apprécieront que moyennement, car à la longue, on finit par sentir les rebords métalliques. En revanche, on apprécie la finesse du tamis (les grilles) qui limite le passage de particules de poussière. Sur ce point, le produit ne s’encrasse que très peu même rangé dans une poche de veste ou de pantalon. Et comme il n’y a jamais de sotte économie, Urban Factory ne le vend pas avec une de housse de protection pourtant salvatrice dans certains contextes.

Selon l’usage

Bien que le produit se destine en priorité aux utilisateurs de l’iPhone, nous l’avons testé avec plusieurs modèles d’iPod (iPod touch 2G, iPod nano 4G, Classic) et différents produits nomades dont une PSP, une Nintendo DS, un baladeur Archos et un MacBook Alumunium.

Sur les différents iPod, nous n’avons ressenti que très peu de variations. L’acoustique est équilibrée aussi bien dans les graves que dans les aigus, même si un manque certain de franchise au niveau de ces derniers se fait sentir. Mais quand on s’attarde sur l’amplitude de restitution des fréquences basses, le Dancing Earphones affiche très clairement ses faiblesses.

Comparé aux écouteurs Apple, loin d’être pourtant une référence, on constate que la profondeur des basses est trop ténue. Ce qui est clairement palpable lorsque l’on oppose le produit au Vibe DUO de V-Moda beaucoup plus cher (100 € environ). Et même si l’on reste dans une gamme de prix similaire, nous l’avons aussi opposé à un casque intra-auriculaire JVC modèle HA-FX34, les graves pêchent… Idem, avec la PSP et le baladeur vidéo Archos de notre test. Sur notre Nintendo DS, le phénomène est moins perceptible ; en cause sans doute, l’électronique moins pointue chargée de la gestion du son.

En revanche, sur un ordinateur portable, la restitution des sons évolue franchement. Sur notre MacBook, l’acoustique prend une autre dimension. Les fréquences hautes sont particulièrement puissantes et nettes, et les graves prennent quelque peu en amplitude, mais restent tout de même submergées pars les aigus. Ce qui en soi est en partie logique. L’impédance du casque (32 Ω, câblage compris) est mieux adaptée à celle délivrée par l’ordinateur dont la puissance électrique s’avère supérieure et plus linéaire (en entrée/sortie) comparée à celle des petits appareils comme l’iPod ou l’iPhone. Ce qui se traduit par un ensemble et une restitution acoustique plus cohérents…

Conception à revoir

Côté finition, le Dancing Earphones ne s’en sort pas trop mal. Les pièces métalliques qui constituent les blocs oreillettes sont ajustées avec précisions. La prise minijack (3,5 mm), dont le corps principal est en aluminium dépoli, profite du même traitement.

04

La prise minijack comprend la connectique de commande compatible avec l’iPhone. Le bloc aluminium est parfaitement serti contrairement au câble strié pas suffisamment maintenu dans la gaine.

Mais lorsque l’on regarde d’un peu plus près le commutateur de prise d’appel, l’assemblage des pièces plastiques et du cylindre aluminium manque de précision. Un espace d’environ un millimètre laisse passer la poussière entre le bouton et le cylindre. Ici, il s’agit simplement d’un problème d’ajustage des pièces. Le fabricant peut remédier au problème.

05

Trop d’espace sur ce commutateur. La poussière s’y infiltre notamment au niveau du microphone qui s’encrasse assez vite.

C'est une autre paire de manches pour le microphone qu’il faudrait vraiment protéger. Rangé dans une poche, ou entre les doublures d’une veste quand on l’utilise, l’orifice du micro est trop exposé. Une petite membrane (un textile filtrant) l’aurait parfaitement mis à l’abri. Livré avec une petite pince mobile pour le fixer sur un col de vêtement, le produit affiche un rapport qualité/prix tout de même correct. À moins de 30 euros, on dispose d’un produit compatible avec les deux générations d’iPhone et qualité d’écoute dans la moyenne. Ni bonne, ni mauvaise !

Bilan mitigé

Des coloris dans l’air du temps, un prix attractif et une compatibilité avec l’iPhone EDGE ou 3G font de ces petits écouteurs, aux performances acoustiques perfectibles, mais équilibrées, une alternative aux casques du marché estampillés Sennheiser, JVC, V-Moda (lire notre Labo), Koss, etc. et dont la moyenne des tarifs oscille allégrement aux alentours de 60 euros sur le Net.

Certes, le petit JVC HA-FX34-B que l’on peut acquérir pour une somme modique (comptez environ 20 euros TTC) présente des caractéristiques audio plus séduisantes notamment au niveau des basses mieux diffusées au même titre que le TunePal de Macally. Mais le Dancing Earphones a pour lui un châssis tout métal abouti et surtout plus résistant notamment au regard du produit Macally tout plastique. Néanmoins, on aurait apprécié une diffusion plus nette, plus incisive des aigus et un nombre plus important de tailles d’oreillettes ici réduit à une paire (+ un change).

Enfin, un emballage tout carton avec de beaux visuels serait tout aussi vendeur et bien moins difficile à recycler que l’actuel tube plastique rigide (1,5 mm d’épaisseur tout de même) sans doute onéreux en comparaison. Mais une fois encore, à prix abordables, le contenant prend le pas sur le contenu…


avatar fabien | 
à signaler qu'il est très largement en dessous de la barre des 30€ puisque j'ai acheté le mien 6€ rn Chine... donc même par rapport à 20€ on n'en achète bien 4 en négociant un peu... et ce n'est pas un faux c'est exactement le même. donc c'est sur que la qualité n'est pas exeptionnelle mais je trouve qu'elle reste beaucoup mieux que celle des écouteurs Ipod. par contre il s'est cassé au niveau de la faiblesse relevée au dessus entre l'aluminium et le plastique.produit chinois, design et beau de loin mais décevant de près. j'en reste tout de même très content pour 5€ ^^
avatar cyril | 
http://theistuff.com/iphone-ecouteurs-c-21_37.html?osCsid=g4qso38cicev57150o9nkdnt35 à partir de 2.94 usd ;)

CONNEXION UTILISATEUR