Test du Nike + iPod Sport Kit

deserty |

Le 23 mai dernier, Nike et Apple dévoilaient leur concept baptisé Nike+iPod : un système sans fil permettant à votre chaussure de communiquer avec votre iPod nano. Un émetteur caché dans une chaussure Nike enregistre diverses informations pendant votre footing et les envoie au récepteur connecté à votre iPod, les résultats pouvant être par la suite consultés sur un site prévu à cet effet. La communication était alors axée sur trois points : Apple fournissait l'iPod, Nike les chaussures adaptées, le kit quant à lui étant conjointement développé par les deux firmes. L'accessoire s'est finalement fait attendre puisqu'il n'est sorti que le 12 juillet, et ce, uniquement aux États-Unis et au Royaume-Uni. Nous avons malgré tout réussi à nous le procurer bien avant sa sortie en France et, après plusieurs semaines de tests intensifs, sommes à même de proposer un labo complet.

PREMIER CONTACT

Comme toujours chez Apple, le packaging est très soigné : les deux modules sont logés dans leur compartiment cartonné respectif accompagné d'une notice explicative très complète disponible en quatre langues, dont le français.

Le sensor de forme ovale utilise un accéléromètre (précis à plus de 90 % sans étalonnage), communique via une fréquence de 2.4 GHz et dispose d'une batterie d'une durée de vie d'environ 1000 heures qu'il est impossible de remplacer. Pour être plus précis, il semble que cet émetteur se mette en veille automatiquement dès qu'il est immobile. Si vous comptez utiliser vos chaussures sans le kit une mise en veille « forcée » est possible en appuyant pendant trois secondes sur l'interrupteur situé au dos du sensor, un nouvel appui sur cet interrupteur le réveillera. Il se loge ensuite dans une cavité, présente uniquement dans les paires de Nike « compatibles », spécialement conçu pour lui. Pour ceux qui veulent continuer à utiliser leurs chaussures habituelles, plusieurs alternatives sont déjà disponibles sur Internet. Nous avons opté ici pour celle proposée par podophile qui se révèle pleinement satisfaisante.

Le récepteur quant à lui se branche sur le connecteur dock et permet l'apparition, à la condition impérative d'avoir un iPod nano mis à jour à la version 1.2, d'un menu Nike+iPod. Celui-ci est très intuitif et très simple d'utilisation. Standard correspond à un choix de course libre, mais il est possible de se donner un objectif de temps, de distance ou de calories. Le menu réglages permet de choisir sa Powersong, le type de voix pour les informations données pendant la course, l'unité de longueur (mètre ou mile), son poids pour le calcul des calories brûlées. Le menu capteur permet d'une part d'étalonner plus précisément le sensor (l'étalonnage par défaut se révèle en fait très satisfaisant) et d'autre part de jumeler le récepteur à un autre sensor. Historique affiche les données des séances précédentes.

Après ce rapide tour d’horizon des fonctionnalités, il est temps d’enfiler une paire de chaussures et de tester ce kit sur le terrain.

UTILISATION COURANTE

Si les chaussures Nike se sont finalement révélées non obligatoires, il semble toutefois plus difficile d’éviter l’achat d’un brassard adapté au nouvel accessoire. Le récepteur, bien que d’une taille réduite, empêche l’utilisation du brassard Apple classique et faire son jogging l’iPod à la main est une option plutôt inconfortable et risquée. Le brassard Nike+ est très réussi au niveau du design, particulièrement confortable (beaucoup plus souple que celui d’Apple). Les touches du pad sont facilement accessibles et l’impossibilité de voir l’écran n’est, à l’arrivée, pas un problème (ceux qui ont tenté de lire l’écran de leur iPod pendant un jogging me comprendront), une utilisation habile de la touche Hold permettant d’éviter assez facilement les départs et arrêts intempestifs des séances après avoir enfilé le nano dans la housse.

Une fois le type de séance choisi, il faut sélectionner la liste de lecture qui vous accompagnera durant votre entraînement (l’alternative sans musique est possible), un appui sur le bouton central déclenche alors le départ confirmé via les écouteurs par une voix féminine ou masculine selon les réglages. Pendant l’activité, un appui court sur ce même bouton central permet d’obtenir les informations suivantes : temps écoulé, distance parcourue, temps instantané au kilomètre. Le niveau sonore musical s’atténue puis reprend son intensité normale pour rendre la voix parfaitement audible. On pourra cependant regretter ici l’absence de la vitesse en km/h. Un appui long lance la powersong.

À tout moment, il est bien évidemment possible de mettre en pause votre entraînement en appuyant sur la touche menu ce qui se révèle très pratique en cas de feux rouges indésirables ou de changement de liste de lecture. En fin de parcours, un résumé s’affiche à l’écran : date, heure, temps, distance parcourue, temps moyen au kilomètre et nombre de calories brûlées. Là encore, la vitesse moyenne en km/h est absente. Peut-être aurez-vous cependant la chance d’être félicité par Lance Armstrong ou Paula Radcliffe en personne.

En définitive, l’utilisation en course de ce kit ne nécessite que très peu de manipulations et se fait rapidement oublier une fois les automatismes trouvés. Après les étirements de rigueur, c’est le moment de brancher l’iPod à l’ordinateur pour décortiquer les résultats.

SITE NIKEPLUS

Le transfert, via iTunes, des données de la séance vers le site Nikeplus est automatique et nécessite naturellement une inscription préalable (gratuite, simple et rapide, cela va sans dire). Le site se révèle très agréable et incontestablement réussi au niveau graphique.

Pour commencer la page Runs propose un récapitulatif de toutes les séances déjà effectuées, une par une ou regroupées par semaine ou par mois, sous forme d’un diagramme en bâtons, la hauteur des bâtons pouvant être proportionnelle, au choix, à la distance parcourue ou au temps. Des informations plus précises apparaissent en plaçant le curseur de la souris sur une séance particulière.

En cliquant sur l’une des barres, une animation démarre décrivant précisément à l’aide d’une courbe la séance en question. Il est ainsi possible d’étudier sa régularité, son rythme à différents instants de la course et de voir à quels moments la powersong a été utilisée.

La page Goals va permettre quant à elle de se fixer des objectifs. Ceux-ci sont divisés en quatre types : More Often consiste à courir un certain nombre de fois en un laps de temps limité, A distance à couvrir une certaine distance en un temps défini, To Burn Calories à brûler un certain nombre de calories et Faster à effectuer des courses à un rythme déterminé. Il est ainsi possible de se fixer des objectifs motivants et adaptés à son niveau et de suivre ses progrès au fil des semaines.

La dernière page, Challenges, est certainement la plus intéressante puisqu’y intervient ce qui donne le piquant à toute activité sportive : la compétition. Cette page donne donc la possibilité d’inviter jusqu’à cinquante personnes pour une épreuve à travers le monde. Les exemples sont nombreux (parcourir le plus grand nombre de kilomètres en un mois, la première personne à couvrir une distance déterminée, etc…) et il est tout à fait possible de voir d’ici peu des « courses virtuelles » (10km, semi-marathon, marathon) faire leurs apparitions (un week-end étant arrêté, chaque participant effectue sa course et peut par la suite connaître son classement). L’invitation à un challenge nécessitant le login Nike+ de chaque coureur, l’absence d’un espace de communication approprié rend l’organisation de ce type d’événement encore peu pratique (les forums devraient sans nul doute fleurirent d’ici peu).

Pour terminer, la fenêtre My Records récapitule la plus longue course, le mile, le 5 km et le 10 km le plus rapide, ainsi que tous les trophées obtenus.

Community donne accès à différents classements.

CONCLUSION

La stratégie d’Apple est encore une fois très habile : très simple d’utilisation, plutôt bon marché (à condition de posséder déjà un iPod nano et de se passer des chaussures Nike+), assez performant et accompagné d’un concept particulièrement attrayant, il est difficile de croire que cet accessoire ne se vende pas comme des petits pains. De la même façon que le succès de l’iPod ne serait sans doute pas tout à fait le même sans iTunes, le kit devient considérablement attractif une fois les nombreuses opportunités et possibilités offertes par le site Nikeplus bien assimilées. Certes les défauts existent (batterie, pas de vitesse en km/h), mais ils sont bien vite oubliés en regard du plaisir éprouvé à l’utilisation. Davantage destiné aux coureurs du dimanche désirant suivre d’un peu plus près leurs performances, cet outil ne remplace évidemment pas en terme de performance les montres équipées d’un GPS ou d’un accéléromètre et mesurant, donnée indispensable à un véritable entraînement, la fréquence cardiaque. Mais qui peut dire aujourd’hui où s’arrêtera cette association entre Nike et Apple ? La marque à la pomme ne semble pas vouloir s'arrêter si vite puisque des compilations musicales d'athlètes connus et des séances d'entrainement sont déjà disponibles sur les stores américain et canadien.

Note

Les plus :

- Prix
- Facilité d'utilisation
- Association avec le site Nikeplus

Les moins :

- Batterie
- Vitesse en km/h absente
8
10

Prix :
29€

avatar Leced | 
Il n'est pas possible de l'utiliser avec l'ipod video ?
avatar thEV4Nne | 
C'est quoi la "PowerSong" ? Un morceau spécial que l'iPod passe dès qu'il détecte que le rythme baisse un peu trop ? ;-)
avatar stephane | 
Possesseur (enchanté) de ce kit depuis quelques semaines ( grâce à des vacances états-uniennes cet été ! yeah!) , je ne peux que confirmer que les infos et conclusions de ce test ! Le seul défaut défaut que je trouvais à ce kit ( voix en anglais ) est donc règlé depuis aujourd'hui... pour moi c'est maintenant 100% de satisfaction.... Pour l'histoire de la vitesse en "minute au km "et non pas en km/h, moi aussi ça me faisait râler au début , mais en fait non, et je pense qu'un 'vrai' coureur pourra vous le confirmer aussi, un temps au km est beaucoup plus parlant qu'une vitesse en kilomètre/ heure.... Bref, je suis ravi ravi ravi !!!!
avatar moi | 
Sans rentrer dans des considérations techniques, le problème se pose tout de même pour les coureurs travaillant en pourcentage de vma.
avatar steph | 
A quand un truc comme ça pour les randonneurs ? (avec le kilométrage, le temps, l'altitude etc.) et pourquoi pas un petit GPS ;)
avatar aaa | 
la mise à jour est un peu recalcitrante : il faut carrément restaurer l'ipod pour la "forcer"
avatar oomu | 
Moi : Je suis d'accord avec toi. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit de course à pied, et les données importante sont plutôt la VMA, la fréquence cardiaque... Un capteur de cardiofréquencemètre serait génial avec ce système. Et je suis très étonné que des gens comme Nike ne mentionnent pas ça. Steph : Les GPS existent pour la course à pied, y compris sur des systèmes léger, comme Garmin avec son Forerunner 305 au poignet.
avatar aaa | 
au risque de me répéter, justement, pour les séances d'intervalles (sauf peut-être 30/30 qui sont un peu courts)la vitesse en km/h aurait été plus pratique pour les gens travaillant en pourcentage de VMA (comme moi, coureur de moyenne (semi) et longue (marathon) distance)
avatar stephane | 
ced: pas d'accord avec toi... sans étalonnage, le mien a été précis à 100m près sur un 10km ( mesuré IAAF ) ..... je ne prends donc même pas la peine de l'étalonner...... Bizarre cet écart chez toi !!! incompréhensible , même sans étalonnage...... ton capteur doit avoir un souci, autrement je vois pas !!!! t'as pas pris un raccourci pour ton marathon ? ;-)
avatar Corentin.R | 
Fonctionne-t-il avec le Ipod 30Go?
avatar macadonf | 
est ce que le kit marche sans les chaussures nike. certains ont réussi à bricoler quelque chose ?
avatar pierre | 
Est-ce que quelqu'un sait comment fonctionner l'étalonnage ?

CONNEXION UTILISATEUR