Wi-Drive : test d'un SSD externe pour iPhone et iPad

Anthony Nelzin-Santos | | 10:36 |  8

En matière de stockage pour iPhone et iPad, deux tendances s'affrontent : le nuage ou le disque externe Wi-Fi. Le Wi-Drive est logiquement dans le deuxième camp : faisant fi de la popularité d'iCloud et de Dropbox, Kingston propose un SSD externe 16 ou 32 Go à connecter en Wi-Fi à son iPad ou son iPhone. Pratique ? Utile ? Pertinent ? La réponse dans notre test !

Wi-Drive : test d'un SSD externe pour iPhone et iPadUn SSD Wi-Fi
Le Wi-Drive se présente sous la forme d'un petit boîtier externe à peine plus grand et épais que l'iPhone (121,5 x 61,8 x 9,8 mm). Il renferme un SSD de 16 ou 32 Go, qui peut se connecter en USB 2.0 à tout ordinateur personnel (Windows, Mac ou Linux) et en Wi-Fi à un smartphone ou une tablette sous Android ou iOS.

Kingson%20Wi-Drive%202

Sur un ordinateur, ce SSD apparaît sous la forme de deux volumes, un sur lequel on peut écrire, l'autre qui se fait passer pour un CD-ROM et qui contient les fichiers de secours du système. On remplit le Wi-Drive comme une vulgaire clef USB : simple stockage formaté en FAT-32, il accepte tous types de fichiers. Notez que lorsque le Wi-Drive est connecté en USB, sa puce Wi-Fi est inactive.

Débranchez votre Wi-Drive de l'ordinateur, appuyez sur le bouton d'allumage et… attendez. Sa mise en marche n'est pas automatique : il s'agit d'un véritable tout petit ordinateur utilisant un serveur Apache pour distribuer vos fichiers. Une fois que le témoin LED Internet (en forme de globe) clignote, votre Wi-Drive est actif.

Kingson%20Wi-Drive%201

L'icône Wi-Fi correspond à la diode d'activité du Wi-Fi, qui clignote lorsqu’appareil iOS et Wi-Drive communique. L'icône en forme de globe signale le bon fonctionnement du Wi-Drive. Le témoin d'allumage vire à l'orange lorsque la batterie passe sous les 50 % d'autonomie, au rouge sous les 25 %.

Par défaut le Wi-Drive créé un réseau non-protégé portant son nom sur lequel connecter iPhone ou iPad. Ces appareils, dotés de l'application idoine, pourront alors accéder à son contenu — mais ne pourront plus se connecter au web, puisqu'ils sont reliés au Wi-Drive, qui possède une adresse IP unique et immuable sur le réseau. L'iPhone original et les deux premières générations d'iPod touch ne sont pas compatibles. On peut connecter jusqu'à trois appareils simultanément sur le Wi-Drive.

IMG_0976IMG_0978
Connexion au réseau Wi-Drive et recherche du SSD dans l'application.

Une application fruste mais efficace
Cette application se contente du strict nécessaire : connexion au Wi-Drive, accès à son contenu, et paramétrage. Les contenus sont accessibles par le biais de quatre onglets : le premier liste tous les fichiers, le deuxième uniquement les photos, le troisième les vidéos, le dernier les morceaux de musique. La navigation est plutôt rapide compte tenu de la connexion Wi-Fi.

IMG_0989IMG_0990

L'application n'est capable de lire qu'un nombre limité de fichiers : audio AAC, MP3 et WAV ; vidéos M4V, MP4 et MOV ; images BMP, JPG et PNG ; et documents PDF, DOC(x), PPT(x), XLS(x), RTF et TXT. Dans le cas de ces fichiers, la lecture se passe sans accrocs, même si l'interface est limitée au strict minimum et n'est pas franchement avenante.

IMG_0992IMG_0994

Il faut pousser le Wi-Drive dans ses derniers retranchements pour voir apparaître des problèmes : placez-le à dix mètres de votre iPhone, lancez la lecture d'une vidéo, et vous pourrez admirer les saccades. Mais sur une table, dans la poche ou même dans le sac, il fera ce pour quoi il a été conçu. Comptez sur une autonomie de quatre à cinq heures, plutôt trois en usage vidéo.

Dans le cas où vous voulez lire des fichiers protégés par DRMs (pour peu qu'ils soient liés à l'Apple ID auprès duquel votre iPhone ou iPad est authentifié) ou des fichiers que l'application ne peut pas lire, utilisez Safari Mobile : pointez-le sur l'adresse du Wi-Drive (par défaut 192.168.200.254), et vous pourrez naviguer son système de fichier et utiliser le mécanisme d'ouverture de fichiers d'iOS pour utiliser des applications tierces.

Aller plus loin
Le Wi-Drive fonctionne donc sans trop de problèmes, mais ni son accès Wi-Fi non protégé ni le fait qu'il coupe l'iPhone ou l'iPad du web ne sont satisfaisants. Kingston a néanmoins prévu une solution pour ces deux cas, dans l'onglet des réglages.

La section Wi-Drive Settings permet de changer le nom du réseau, de stopper la diffusion du SSID et d'ajouter un mot de passe pour limiter l'accès au réseau Wi-Fi, et donc à vos fichiers. C'est la première chose que vous allez être invité à faire au déballage du Wi-Drive et après son lancement.

IMG_0981IMG_0982

Le Wi-Drive peut aussi servir de passerelle web : vous vous connectez au Wi-Drive pour accéder à ses fichiers, et lui se connecte à un autre réseau Wi-Fi pour vous fournir en parallèle un accès au web. Là encore, Kingston devrait proposer ce réglage au premier lancement de l'application, tant le fonctionnement du Wi-Drive est sinon contre-intuitif. Dans la section Network connections, ajoutez votre réseau favori, laissez le Wi-Drive redémarrer, et il fait désormais office de passerelle.

IMG_0983IMG_0988
Ajout du réseau de la rédaction d'iGeneration… et on peut désormais surfer tout en accédant aux fichiers du Wi-Drive.

Pour conclure
Ainsi configurer, le Wi-Drive est pour ainsi dire un excellent compagnon de l'iPhone et de l'iPad : c'est un moyen efficace de transporter des données facilement accessibles sur un ordinateur ou sur un appareil iOS. Le seul doute le concernant est celui de sa pertinence : à l'heure d'iCloud et de Dropbox, l'action de placer des fichiers sur un support de stockage externe, support que l'on ne doit pas oublier de prendre en déplacement, peut sembler anachronique.

Le Wi-Drive ne propose pas de fonction particulièrement sécurisante (chiffrement des données), est secondé par une interface fruste et une autonomie qui ne lui fera pas passer le cap d'un voyage en TGV un peu long. Même avec seulement 16 Go de stockage, iPhone et iPad peuvent emporter suffisamment de médias pour tenir quelques jours — y ajouter 16 ou 32 Go de plus fera-il vraiment la différence ?

À son prix original de 99 €, le Wi-Drive était difficilement justifiable. Alors qu'on le trouve désormais à 49,99 € en version 16 Go et 88,99 € en version 32 Go, il pourra peut-être répondre aux besoins d'un marché de niche pour lequel il sera simplement efficace.

8
10
Wi-Drive de Kingston Configuration

  • Fait parfaitement ce pour quoi il est conçu

  • Double comme « clef » USB


  • Autonomie parfois un peu juste

  • Pertinence du concept


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


8 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar marc_os 19/01/2012 - 11:08

La différence entre deux modèles d'Ipads ou d'Iphone c'est 100 euros, et pour 100 euros on passe de 32 à 64 ou 16 à 32, bon bref, cette solution de dd extérieure semble intéressante mais uniquement si l'on a plusieurs appareils, sinon autant mettre 100 euros et prendre le modèle haut de gamme chez apple que ce soit ipad ou iphone ou ipod non ? d'un autre coté le jour ou free libère l'accès exterieur à son NAS tout ça ne servira plus à rien, sauf dans l'avion ou le train

avatar selenien 19/01/2012 - 11:20

mouais.. si on pouvait de base monter les iBidules comme des volumes USB, on en arriverait pas là (hors besoin de plus de place) Idée intéressante quand même :)

avatar Thunderfury 19/01/2012 - 11:36

J'utilise cet appareil quotidiennement et heureusement qu'il n'y a pas besoin de mot de passe ou autres couillonades. Il est vite devenu indispensable dans mon travail. En effet, dans les établissements scolaires, il n'y a pas de wifi. Le cloud, vous pouvez l'oublier. Par contre, j'ai mis sur le widrive les fichiers video des documentaires (environ une quarantaine, 30 Go) que j'utilise pour mon enseignement. J'ai l'appareil dans la poche, ou sur ma paillasse, et grâce à lui non seulement je peut envoyer les docus via mon ipad, mais mon collègue, dans la salle à côté, peut aussi le faire. Une salle plus loin, un troisième collègue peut aussi se connecter. Et heureusement qu'il n'y a pas à s'em... avec des mots de passe qui pourrissent l'informatique depuis l'origine! Dans le cadre scolaire, pour le partage video, c'est excellent. Quelques remarques: - le widrive chauffe: dans la poche, cela se sent vite. - sur un mac, vous lancez safari, et vous pouvez choisir le widrive comme réseau wifi. Dans ce cas, sans avoir à installer d'aplis, les fichiers présents sur le widrive apparaissent et vous pouvez les lire dans votre navigateur (cela marche pour la video).

avatar Mollaret 19/01/2012 - 11:55

Pour le prix de ce bidule j'ai acheté un DDE de 1 To (sans alim externe). Tout ça parce qu'Apple ne veut pas nous donner un finder. Désolant et tout le monde trouve (ou trouvait) qu'Apple c'est le top !! J'espère que Winphone 8 permettra une gestion des fichiers : ce serait le rempaçant de mon iPh 4S (je sais qu'ici certains diront que je suis un vieux con car l'air du PC est terminée, le tout étant de faire moins pratique qu'avant et plus cher !!)

avatar Thunderfury 19/01/2012 - 12:35

L'intérêt du SSD? très simple: c'est un appareil mobile, il voyage dans les poches, l'absence de DD le rend à la fois plus résistant (et pas qu'aux champs magnétiques) mais aussi plus fiable qu'un DD, et améliore l'autonomie de l'engin, qui est très léger!

avatar stefhan 19/01/2012 - 13:25

Personnellement, je trouve beaucoup plus simple et moins cher d'utiliser une carte SD ! Il suffit de l'adaptateur, et via le jailbreak de mettre des raccourcis du dossier de la carte SD vers les Documents des apps vidéo.

avatar Thunderfury 19/01/2012 - 14:28

Une carte SDn je veux bien, mais ily a un léger détaul (deux, même): 1 - il faut un appareil cracké 2 - J'utilise l'ipad relié à un videoprojecteur. Son connecteur est donc occupé, et impossible d'y brancher autre chose...

avatar Mollaret 19/01/2012 - 20:44

Que de bidouilles Apple impose à ses chers clients ! Si c'était MS, qu'est ce que l'on entendrait !