Test de iQi Mobile, l'accessoire qui recharge l'iPhone sans fil

Stéphane Moussie |

Parmi les fonctions absentes de l'iPhone dont certains utilisateurs rêvent, la recharge sans fil est en bonne position. Nokia en a fait sa spécialité en l'intégrant à la plupart de ses Lumia par défaut et les Nexus de Google s'y sont mis aussi.

Apple a déposé plusieurs brevets sur le sujet, mais force est de constater que la recharge par induction n'est toujours pas d'actualité sur l'iPhone. Sentant qu'il y avait un filon à exploiter, un fabricant a lancé une campagne de financement participatif pour sortir un accessoire rendant l'iPhone compatible avec les chargeurs Qi — le standard de la recharge sans fil — de manière transparente.

Le projet a été un gros succès avec cinq fois plus d'argent récolté qu'espéré. iQi Mobile, qui a l'avantage d'être compatible avec la majorité des étuis, répond-il aux espoirs qui ont été placés en lui ? Réponse dans notre test !

Un accessoire très discret

Les accessoires permettant de charger sans fil son iPhone existent depuis un moment, mais ils présentent un inconvénient de taille — au sens littéral du terme — puisqu'ils nécessitent de placer le smartphone dans un étui spécialement conçu à cet effet. Malgré les efforts faits au fil des ans sur le design et la taille de ces étuis, cette solution reste plus encombrante qu'une coque classique.

Fonesalesman a eu l'idée de faire un accessoire qui soit très discret et compatible avec n'importe quel étui. La campagne Indiegogo a rencontré un gros succès et le produit, iQi Mobile, est maintenant vendu 25 €.

Il consiste en un récepteur rectangulaire très fin qui se place dans le dos de l'iPhone. Pour le maintenir en place, deux petits adhésifs sont fournis, mais pour être sûr qu'il ne bouge pas, mieux vaut placer son iPhone dans un étui. Le iQi Mobile a d'ailleurs été pensé dans cette optique : pas besoin d'une coque volumineuse, on peut continuer à tirer partie de celle que l'on a déjà.

Le récepteur est assez fin pour être utilisé avec la grande majorité des étuis sur le marché. Il se fait complètement oublier dans l'iPhone 5c Case ou une coque transparente basique. Seuls les étuis qui utilisent la microsuccion, et qui ont donc besoin d'être au contact du dos de l'iPhone, ne sont pas adaptés à l'accessoire.

Un port Lightning condamné

Pour pouvoir recharger l'iPhone, le iQi Mobile doit évidemment être connecté au port Lightning. C'est par une languette qui rentre pile dans l'emplacement que le branchement se fait. Autrement dit, le récepteur monopolise le port Lightning du terminal.

Depuis l'arrivée d'iCloud, il est possible de synchroniser les données de son iPhone sans fil, mais il reste le cas des autres utilisations de l'unique entrée du terminal. Si vous branchez fréquemment votre iPhone à divers accessoires (dock audio, kit voiture...) via le port Lightning, le iQi Mobile n'est pas fait pour vous. Une fois que la languette est en place, il n'est pas possible de la retirer sans ôter complètement la housse et le récepteur.

Ça ne gênera pas tout le monde, mais c'est incontestablement un inconvénient rédhibitoire pour ceux qui se servent souvent du port Lightning.

Une recharge plus lente

Comme son nom le laisse entendre, le iQi Mobile prend en charge la norme Qi qui fait figure de standard dans la recharge sans fil. C'est cette norme que l'on retrouve dans les Lumia, Nexus, etc. Le iQi Mobile est donc compatible avec tous les chargeurs à induction Qi, y compris le fameux Fatboy de Nokia.

Au cas où vous n'en auriez pas, Fonesalesman a pensé à tout puisqu'il en commercialise trois modèles, dont un pour la voiture. Nous avons acheté le KoolPuck (27 €), un peu moins cher que le KoolPad (30 €) et disponible en orange.

Clic pour agrandir

Ce chargeur, il faut donc le brancher en USB à une source d'alimentation — un ordinateur ou un adaptateur secteur. Phil Schiller avait souligné ce prérequis pour justifier l'absence de recharge sans fil sur l'iPhone 5. Sachant que la base sur laquelle on dépose le téléphone a besoin d'être branchée quelque part, cela ne change pas grand-chose comparé à un câble, avait déclaré en substance le SVP marketing d'Apple.

On peut toutefois objecter qu'un chargeur comme le KoolPuck est plus esthétique qu'un vulgaire câble Lightning qui pendouille quand il n'est pas connecté à l'iPhone. Et puis il y a bien sûr l'intérêt même du rechargement sans fil : pas la peine de viser le port Lightning avec le câble, on pose le plus simplement du monde le terminal sur la base et la recharge commence.

Le iQi Mobile ne recouvrant pas tout le dos de l'iPhone, il est tout de même nécessaire d'ajuster un minimum la position du téléphone pour que la recharge soit active. S'il n'est pas bien en place, le KoolPuck le fait savoir en bipant jusqu'à ce qu'on corrige le tir. Un bref signal sonore de la base confirme alors que l'appareil est en charge et iOS notifie aussi la recharge comme il le fait quand on branche un câble Lightning.

iOS affiche également un autre message, moins rassurant, qui indique que l'« accessoire [est] peut-être non pris en charge ». Ce message, qui apparait notamment quand la batterie est rechargée à 100 %, est dû au fait que le iQi Mobile n'a pas de licence Made for iPhone. Fonesalesman ne fait pas de mystère là-dessus, il indique clairement dans sa FAQ que son produit « ne fait pas partie du programme MFi » et qu'« Apple ne certifie pas les chargeurs sans fil ». L'accessoire fonctionne très bien sous iOS 7.0.x et iOS 7.1 — l'avertissement ne vient en rien perturber son fonctionnement —, mais il n'est donc pas à l'abri d'une mise à jour qui pourrait le rendre inopérant.

Le fabricant annonce que l'efficacité énergétique du KoolPad est de 72 %. Autrement dit, par rapport à une recharge par câble alimentée de la même façon, le chargeur sans fil perd 28 % d'énergie en cours de route.

Notre test de recharge montre bien ce que cela implique concrètement. Nous avons mesuré la durée de recharge complète d'un iPhone 5c avec un câble Lightning et sans fil avec le iQi Mobile. Sans surprise, donc, la recharge est plus rapide avec le câble. Il a fallu 2 heures pour recharger complètement l'iPhone 5c avec le Lightning, et 3 heures avec le chargeur sans fil — les résultats ont été les mêmes que le câble et le KoolPuck soient branchés à un adaptateur secteur ou un MacBook Air.

La recharge sans fil prend donc 50 % de temps en plus qu'avec un câble Lightning. Dans les cas où l'on a peu de temps pour recharger son iPhone (comme un départ précipité), la recharge par induction n'est donc pas adaptée. L'autre inconvénient de cette technologie, c'est qu'il faut plus d'énergie qu'une liaison par câble pour parvenir au même résultat. En résumé, on ne fait pas d'économie d'énergie, bien au contraire.

Ajoutons qu'un deuxième chargeur Qi devient vite indispensable. Contrairement à un câble, ces appareils ont plutôt vocation à rester posés sur un bureau ou une table. Il en faut donc un à la maison et un autre sur le lieu de travail — c'est d'autant plus vrai qu'il devient vite pénible d'avoir à retirer le iQi Mobile pour le recharger avec un câble Lightning parce qu'on a oublié le chargeur sans fil au bureau.

En conclusion

Le iQi Mobile est assez malin en s'adaptant à quasiment tous les étuis pour iPhone, mais il ne peut pas s'affranchir de certaines limitations qui l'handicapent sévèrement. Il condamne nécessairement le port Lightning et sa conception empêche de l'en extraire facilement. Le fait qu'il ne soit pas certifié MFi n'est pas bon signe quant à sa durée de vie alors qu'Apple serre la vis sur ce point.

Enfin, il y a la technologie de recharge par induction qui n'est pas sans défaut elle-même. Il est certes plus sympa de poser son smartphone sur une petite base que de le brancher à un câble, mais cela se fait au prix d'une consommation d'énergie supérieure et d'une recharge plus longue. En l'état, le iQi Mobile est un gadget astucieux, mais qui présente trop d'inconvénients pour être conseillé.

La recharge sans fil sur iPhone ne fonctionnera vraiment que le jour où Apple l'intégrera directement à son appareil. Sans cela, il y aura toujours l'inconvénient insurmontable du port Lightning accaparé.

Note

Les plus :

- Adapté à la majorité des étuis
- Compatible avec les chargeurs Qi

Les moins :

- Condamne le port Lightning et est difficile à retirer
- Pas certifié par Apple (incertitude sur son fonctionnement à l'avenir)
- Recharge plus lente (défaut lié à l'induction)
4
10

Prix :
25 € (+ le prix d'un chargeur Qi)

avatar Doggy7 | 
juste pour l'anecdote il existe dans pas mal d'endroits des cafe ou il y a sur un coin de la table des chargeur QI (en Australie, UK pas exemple ...
avatar nicolasvan | 
Je suppose que ça doit avoir une utilité qui m'échappe. De toute façon, même si le phone n'est pas branché, il faut que le chargeur "sans fil" le soit, donc à proximité d'une prise électrique; ça n'ajoute rien à la mobilité du mobile ni à son autonomie. Plus intéressants seraient de bons chargeurs solaires, à dynamo, à éolienne, à pompe shadoks etc. Mais sans doute me trompè-je, sinon il n'y aurait pas tant de gens pour investir dans ce projet ou d'autres similaires ?????
avatar jonbel | 

le mien vient de cramer deux receivers QI , les photos : https://goo.gl/photos/fWAj2BC2ybdC1asS8
heureusement que le receiver n'était pas dans la coque

CONNEXION UTILISATEUR