Test de la wifikettle : une bouilloire connectée, est-ce bien raisonnable ?

Mickaël Bazoge |

Comment faire bouillir de l'eau (méthode traditionnelle)

Pour 1 personne. Temps de préparation : trois minutes.

  • Posez une casserole d'eau sur la gazinière.
  • Attendre quelques minutes selon la puissance du feu que l'eau bout.
  • Ayé.

Voilà, faire bouillir de l'eau n'a rien de particulièrement sorcier. C'est encore plus simple si on possède une bouilloire, auquel cas il suffit d'appuyer sur un bête bouton. Mais comme nous vivons dans un nouveau monde hyper-connecté, il paraissait nécessaire qu'un constructeur se penche sur cet accessoire de cuisine bien connu des amateurs de thé. C'est donc Smarter qui s'est collé à la bouilloire connectée, avec une réussite assez contrastée.

Chaud bouillant

À première vue, la wifikettle a tout d'une bouilloire classique. Elle s'offre même le luxe d'être plutôt jolie avec sa conception en acier inoxydable, y compris le socle. Les matériaux sont de grande qualité, y compris le plastique de la poignée de la bouilloire, qui offre une prise solide (attention à ne pas poser de doigts sur l'inox, qui peut devenir très chaud). On y trouve aussi un bouton pour ouvrir le couvercle transparent.

Cliquer pour agrandir

Le récipient peut accueillir 1,8 litre d'eau, de quoi remplir aisément quelques tasses. Le bec verseur intègre un filtre anti-calcaire (remplaçable, mais Smarter ne propose aucun filtre à l'achat) comme sur la plupart des bouilloires. Enfin, et comme on peut légitimement s'y attendre puisqu'on parle d'une bouilloire, le connecteur de la résistance se trouve sous l'ustensile. Si dans son minimalisme, la bouilloire est assez réussie, le socle se présente lui d'une manière plus classique. Léger, sans doute trop, il comporte une série de boutons pour allumer le dispositif, réchauffer le contenu (de base, durant 20 minutes, mais il est possible de modifier la période dans l'app), et choisir une température.

Cliquer pour agrandir

On dispose de quatre températures : 65°, 80°, 95° et 100°. À noter qu'en appuyant sur le bouton de marche, on lancera automatiquement la résistance à 100°. Qu'on se rassure donc : même si son iPhone est tombé en panne, si internet est en rade ou si son routeur a rendu l'âme, la wifikettle pourra fonctionner « à la main » comme une bouilloire classique. Elle remplit d'ailleurs cette tâche de manière tout à fait convaincante… mais après tout, la fonction d'une bouilloire n'a rien de très sorcier.

Comment faire bouillir de l'eau (méthode connectée)

Pour 1 personne. Temps de préparation : trop long.

  • Versez de l'eau dans la wifikettle.
  • Téléchargez et lancez l'application Smarter Appliances
  • Enregistrez-vous depuis l'application : adresse e-mail, pseudo, mot de passe.
  • Confirmez l'adresse e-mail en cliquant sur le lien de validation reçu par courriel (optionnel).
  • Connectez l'app au Wi-Fi domestique ou au réseau local.
  • Patientez, le temps que la connexion s'établisse.
  • Dans l'application, tapotez sur le gros bouton central.
  • Ne pas oublier de sélectionner la température désirée (optionnel).
  • Attendre quelques minutes.
  • Ayé (ouf).

Et tout cela s'entend si on possède chez soi un réseau Wi-Fi correctement configuré. Comme on le voit, le processus de mise en route est beaucoup trop long. Soyons juste, il n'est (heureusement) nécessaire de s'enregistrer qu'une seule fois… mais on se demande la raison pour laquelle il est obligatoire d'avoir un compte pour utiliser un tel appareil : rappelons qu'il s'agit d'une bouilloire.

La bouilloire qui en fait trop, ou pas assez

L'application développée par le constructeur est loin d'être un modèle du genre. Le logiciel prévient lorsqu'il n'y a plus d'eau dans la bouilloire (la fonction « Boil Dry »), mais cette sécurité ne se déclenche que s'il n'y a vraiment plus une seule goutte de liquide : s'il persiste un tout petit fond d'eau comme c'est souvent le cas, la résistance se mettra en marche. Si le socle ne repère pas la présence de la bouilloire, il ne sera pas possible de lancer la résistance, comme l'annonce le pop-up d'alerte.

Cliquer pour agrandir

Une des bizarreries de l'application est qu'avant de choisir la température désirée, il faut d'abord tapoter sur le bouton central (en standard, il fait bouillir l'eau à 100° comme son homologue physique), et sélectionner dans un second temps la chaleur voulue. On aurait aimé un peu plus de flexibilité… De même, si on comprend qu'il ne soit pas possible de choisir une température plus spécifique depuis le socle, pourquoi n'avoir pas permis cette fonction depuis l'application, qui n'a aucun problème de boutons physiques à gérer ? Les fans hardcore de thé vous diront que certaines variétés nécessitent des températures bien spéciales que le wifikettle ne pourra pas offrir.

Cliquer pour agrandir

L'application comprend également un minuteur pour l'infusion, dont on déterminera le temps dans les préférences. Il s'agit d'un bête minuteur, ni plus intéressant ni plus idiot que celui d'iOS. Qui dit bouilloire connectée, dit aussi partage, bien évidemment. Une fois la température atteinte, on pourra prévenir la planète entière que l'on s'apprête à déguster un thé, sur Twitter, Facebook, par courriel ou Messages. À moins de vouloir partager le moindre aspect de sa vie, et au-delà de la blague, l'intérêt de cette fonction nous questionne encore.

Cliquer pour agrandir

Parmi les fonctions d'un usage plus pertinent, on trouve un mode Réveil qui, comme son nom le laisse aisément deviner, consiste à réveiller l'utilisateur tout en suggérant de lancer la bouilloire. On pourra créer autant d'alarmes que désiré. L'autre option offerte par l'application est de proposer le lancement de la bouilloire lorsque l'on se trouve à un endroit particulier à une certaine heure (en fait, il s'agit d'une période de temps, par exemple entre 18h à 18h30). Une fois activée, cette fonction d'alarme gélocalisée peut proposer de lancer la bouilloire lorsque l'on rentre chez soi après la journée de travail. Pour être tout à fait franc, il nous a été impossible de vérifier le bon fonctionnement de cette option : jamais dans nos tests elle n'a voulu remplir sa tâche.

Cliquer pour agrandir

L'app propose plusieurs thèmes qui modifient la couleur de son interface. L'idée se complète d'une micro-boutique de thèmes à acheter directement sur son site, mais la page en question mène vers un 404. Il est vrai que l'intérêt est limité.

Pour conclure

Tout doit-il nécessairement être connecté ? Le débat mérite d'être posé, alors que les deux ou trois dernières éditions du CES ont montré l'imagination débordante des concepteurs… Un peu trop, sans doute : qui a réellement besoin d'une brosse à dents ou d'une fourchette reliées à une application mobile ? L'interrogation peut aussi s'appliquer à un ustensile aussi simple et banal qu'une bouilloire, vendue qui plus est au prix fort de 129 euros. Le design et les finitions ne font pas tout, pour justifier d'un tel tarif encore faut-il offrir une plus grande souplesse dans les fonctions connectées.

Cliquer pour agrandir

Smarter a annoncé lors du CES 2015 un produit connecté autrement plus complexe : la machine à café Smarter Coffee. Si faire bouillir de l'eau est à la portée de la première casserole venue, réaliser un café relève de l'art — le constructeur a t-il su transcender le simple objet techno-geek pour livrer une réelle expérience du café ? Au vu du peu offert avec une simple bouilloire, le doute est permis.

avatar Giloup92 | 

Des hackers djihadistes ou nord-coréens ne vont-ils pas pirater la bouilloire via le wifi ?

avatar Fabeme | 

Pour en avoir essayé une en début de semaine, je complèterai votre test avec le fait que le socle n'est pas stable du tout, alors que 2 patins sur les côtés auraient suffit...

L'impossibilité de choisir sa température précisément et la mauvaise qualité de l'appli m'ont fait détester... même si j'étais déjà pas loin avec le fait que l'alu soit en direct avec l'eau, le rendant brulant.

Bref... une bonne idée, surtout pour la fonction programmable je pense, ainsi que température de l'eau, etc. Il faudrait même avoir accès à une bibliothèque de thé pour les amateurs, et une température en conséquence.

Mais ce produit est mal pensé et mal finit.

avatar duc998 | 

Un bouilloire connectée ! A mourir de rire. Je suis heureux d'avoir vécu assez longtemps pour voir ça !

avatar MacGyver | 

et moi donc.
j'attends la prochaine trouvaille

ex: le frigo qui mes dis que j'ai plus d'oeufs en stock (ah non c'est fait)

euh, la douche connectée pour faire chauffer l'eau avant que je rentre dedans

avatar joneskind | 

@MacGyver

Bah autant je ne vois absolument pas l'intérêt de cette bouilloire connectée, autant le frigo qui me fait une liste de courses en fonction de ce qui reste je suis fan. On est jamais à l'abri d'un oubli ou d'une petite souris qui fini un truc sans prévenir.

avatar Paceman | 

@duc998 :
Maintenant tu peux partir en paix. Bon débarras. ;-)

avatar noooty | 

Un jour, l'homme a découvert le feu...
Un jour, l'homme a maîtrisé le feu...
Un autre jour, l'homme a formaté le feu en 64 bits...
L'histoire humaine s'enrichit...

avatar MacGyver | 

j'attends la suite:
un autre jour l'homme a maitrisé 64 bits :/

ok je sors

avatar fanchperon | 

L'espace d'une demi-seconde, j'avais lu Wifiklette.
La raclette connectée, ça aurait quand même plus de gueule, non ?

avatar Mickaël Bazoge | 
L'idée mériterait d'être creusée ;)
avatar MacGyver | 

ca serait beaucoup plus utile, histoire de savoir quelle petite poele a le fromage les plus fondu et donc a utiliser en priorité avant qu'il ne gratine.

c'est tout un art, surtout quand le nombdre de poele n'est pas un multiple du nombre de personnes autour de la table

avatar Flyingbike | 

@fanchperon :
Et moi wikiflette. Comme la wifiklette mais version tartiflette :s

avatar math65 | 

Je trouve ça complètement inutile. Je bois du thé quatre fois par jour. Je prends ma bouilloire, je la remplis d'eau, j'appuie sur un bouton, j'attends que ça chauffe, et c'est terminé. C'est beaucoup plus facile. Mais après, ce n'est que mon avis.

avatar cetici | 

Pour un tel le choix de 4 températures différents est vraiment lamentable.

Il faudrait vraiment pouvoir choisir au degré près , ce qui est indispensable pour les amateurs
de thé, chaque thé ayant sa température optimale et pour un thé blanc, 65°C est déjà trop élevé.

avatar Yohmi | 

@ cetici
Et de pouvoir enregistrer des minutages aussi, ça serait pas mal, car en fonction de l'infusion que l'on prépare, de la méthode que l'on utilise, du nombre d'infusions… sauf quand on le connaît bien, c'est pas mal d'avoir ne serait-ce qu'un repère.
Bon, maintenant, faire chauffer de l'eau avec une résistance dans un récipient en métal… c'est encore pire que de dépasser de 10° à mon sens ^^

En tout cas, elle n'a rien pour plaire, cette bouilloire.

avatar BLM | 

«Attendre […] que l'eau bout.»
Qu'elle bouILLE donc !

avatar Paceman | 

@BLM :
Vas donc t'acheter un besherelle :-)

avatar Yohmi | 

@ Paceman
Tu veux dire le livre dans lequel il est indiqué « Le verbe bouillir se conjugue au subjonctif quand il sert de complément au verbe attendre. » ?

Subjonctif présent du verbe bouillir
que je​ bouille
que tu​ bouilles
qu’il​ bouille
que nous​ bouillions
que vous​ bouilliez
qu’ils​ bouillent

Pour faire simple.

C'est pas que la faute me dérange, surtout qu'on est dans un article rédigé volontairement dans un style familier. Par contre, ton message agressif…
Oh, et j'oubliais, l'impératif du verbe aller, c'est « va », pas « vas ». C'est pas marqué dans ton bouquin ? Il faut dire que si on t'a offert un besherelle au lieu d'un Bescherelle, c'est peut-être bien une contrefaçon rédigée par des Chinois, avec les fautes que, malgré toute leur bonne foi, cela peut comporter.

avatar yorick | 

Le design n'est pas top, ni les fonctions.
Je pense qu'un plus large choix de température sera bien. Plus d'option aussi. (indicateur du niveau de l'eau ou de tasse restant, programmation pour le reveil...)

Moi, ce qui me plaisait c'etait la TopBrewe, qui est la machine a café connecté, super design d'ailleurs

avatar Thegoldfinger | 

@Yorick

En machine à café connecté ,la seule à retenir est de loin c'est la ARIST !
Au degrés près , tu règles tout , pression, mouture, lait, sucre,caramel, chocolat etc
Et tu même des pastilles NFC pour dédié un verre ta recette préfèré.

C'est mecs sont des génies !

https://www.kickstarter.com/projects/236195807/arist-brews-coffee-like-t...

avatar le ratiocineur masqué | 

Le iPQ : maintenant après avoir fait votre crotte il faut allumer son telephone, rentrer le code à 4 chiffres, le connecter au wi-fi et au bluetooth, lancher iPQ, s'authentifier avec son compte iPQ et choisir les actions disponible :
- dévider
- remonter le papier
- changer le rouleau
- se torcher

L'application intelligente vous enverra des notifications en cas de manque imminent de papier et sera męme capable de commander d'avance le papier nécessaire grâce à un partenariat avec Moltonnelle et votre carte de credit enregistré dans iPQ. Coté sécurité vos informations bancaires et vos donnée personnelles sont stockées dans la partie sécurisée de l'application, le "iDigestion". Encryptée en chi256 morceaux cette enclave sécurisée au sein même du code de l'application rend toute tentative de voler vos crottes.. Heu.. Vos données personnelles impossible à part pour les asiatiques et les gouvernements.

Après avoir essayé iPQ vous ne pourrez plus vous en passer ! En effet, si vous ne l'utilisez pas alors le papier ne se dévidera pas et du coup impossible de vous torcher ! Cela est spécialement étudié pour vous éviter de vous salir les main et prévient en plus la propagation microbienne : certifié en laboratoire !!!

Vous aussi vous êtes interessé par iPQ mais ne voulez pas débourser dés le début les 500euros qu'elle coûte ? Pas de problème, les créateurs de iPQ, le studio "mouche verte qui brille au soleil", vous permet d'essayer gratuitement iPQ seulement en vous inscrivant à leur programme de test "iTestin".

Et ouais... Vous l'avez révé... Bienvenu au 21ème siècle !

avatar patrick86 | 

Pour ceux qui cherchent une bouilloire simple, pratique, rapide et élégante, je conseille plutôt une Russell Hobbs.

avatar LeoEveillard | 

Et le faux protocole internet de gestion de cafetière htcpcp créé pour rire devient réalité. Ca fait peur.

http://en.m.wikipedia.org/wiki/Hyper_Text_Coffee_Pot_Control_Protocol

avatar mrlupin | 

On ne peut meme pas la relier à Siri:
"Dis Siri, fais chauffer la bouilloire à 72°C"

mieux vaut choisir encore une bonne marque qui sera durable dans le temps.
http://www.riviera-et-bar.fr/nos_produits.cfm/univers/8/the__boissons_ch...

avatar patrick86 | 

@mrlupin :

Génial la théière automatique ! :D

avatar RDBILL | 

pourquoi il faut donner son mail pour pouvoir utiliser cet bouilloire et son appli ?
Faites pas les naïfs IGen... Les fichiers sont revendus à d'autres... Comment tout le monde fait encore pour ne pas s'en énerver ? moi ça me saoule !

CONNEXION UTILISATEUR