Test du casque Bluetooth QuietComfort 35 de Bose

Nicolas Furno |

Bose a fini par offrir ce que bon nombre des fans de la marque demandaient depuis des années : un casque avec l’isolation active, mais sans fil. Jusque-là, il fallait choisir entre les deux dans le catalogue de l’américain : on avait le QuietComfort 25 filaire, ou bien le SoundLink Bluetooth, mais sans isolation active.

Le QuietComfort 35 associe enfin les deux technologies, l’isolation et le Bluetooth. Sur le papier, c’est le casque nomade parfait, sans aucun fil et avec cette technologie qui a fait la réputation de Bose. Et à 380 €, cette nouveauté a intérêt à avoir quelques arguments à faire valoir… Qu’en est-il dans les faits ? Réponse dans notre test !

Un casque discret et bien pensé

Avec ce nouveau produit, Bose a joué la carte de la discrétion. La génération précédente était déjà assez sobre, mais ce n’est rien à côté du QuietComfort 35, surtout dans la livrée noire que nous avons testée. Il faut dire que le constructeur est resté fidèle au noir sur tous les composants, il n’y a rien pour créer une rupture, tout est dans les mêmes tons, jusqu’au logo, très discret lui aussi. À l’arrivée, on a un casque circum-aural (il entoure les oreilles) passe-partout.

La version argentée du casque, à peine moins discrète.
La version argentée du casque, à peine moins discrète.

Est-ce un défaut pour autant ? Chacun se fera son avis naturellement, mais pour ma part, j’apprécie la discrétion de ce nouveau casque. Je n’aime pas l’idée que n’importe qui puisse reconnaître que j’ai un appareil à 380 € sur le crâne et c’est exactement ce que fait ce design sobre, pour ne pas dire triste. Le casque de Bose est impossible à reconnaître à distance (selon l'éclairage, le logo peut totalement disparaître) et il faut être un expert pour savoir que l’on a à faire à un appareil premium.

Fort heureusement, la conception du QuietComfort 35 est particulièrement bien pensée et on peut saluer l’efficacité des designs Bose. Malgré l’ajout d’une batterie interne et du Bluetooth, le casque reste assez léger avec environ 300 grammes sur la balance, mais c’est quand même 100 de plus que le QuietComfort 25 filaire. Posé sur les oreilles, il sait se faire oublier complètement, tout comme ses prédécesseurs : le confort est pas loin d’être parfait. Avec les chaleurs estivales, tout au plus pourrait-on reprocher la matière synthétique qui entoure les oreilles et qui chauffe peut-être un petit peu trop.

Léger, mais solide : on a l’impression que le casque est entièrement en plastique mais, si l’on en croit le constructeur, ce n’est pas le cas. Bose a opté pour du nylon renforcé à la fibre de verre, un matériau précisément léger et solide. À l’arrivée, ça ressemble quand même à du plastique, mais on n’a pas l’impression d’avoir un matériau de mauvaise qualité, même si le modèle noir semble prendre des marques assez rapidement à cause des petits chocs.

Ce sentiment général de bonne qualité est renforcé par l’emploi, à des endroits stratégiques, de matières nobles. Sous l’arceau, là où le casque se pose sur le crâne, Bose a utilisé de l’alcantara, une nouveauté. C’est doux au toucher et très confortable : on ne ressent aucune gêne à l’usage. Le QuietComfort 35 peut par ailleurs compter sur des ajustements parfaits et sur des renforts en acier là où ça compte, notamment sur l’arceau et sur les articulations. Au total, on a un casque léger, solide et confortable, mais aussi un casque qui tient bien sur la tête et qui devrait tenir le choc plusieurs années.

On paye un prix premium chez Bose, mais on a un équipement généreux. Comme toujours, le constructeur livre une housse de protection suffisamment solide pour que l’on puisse y glisser l’appareil et jeter le tout au fond de la valise sans trop de craintes. Pour rentrer, le casque se plie à la fois pour réduire l’espace occupé en épaisseur et en largeur. On prend le coup de main en un tour de main et on obtient un rangement plus petit que sur les anciennes générations (le QC15 ne repliait pas les écouteurs dans l’arceau).

Le casque replié dans son étui de rangement.
Le casque replié dans son étui de rangement.

Bose livre avec son casque l’indispensable (mais un peu court) câble micro-USB pour charger la batterie, mais aussi un câble audio pour utiliser l’appareil sans Bluetooth. Puisque les produits du constructeur sont très utilisés en avion, on peut compter sur l’adaptateur adéquat qui pourra toujours dépanner.

Isolation active : toujours la référence

Bose a été le premier à se lancer sur le marché de l’isolation active. Pour rappel, le principe est d’enregistrer le son ambiant et l’inverser en temps réel pour générer du « bruit blanc » et isoler l’auditeur sans avoir à passer par des intra-auriculaires. Si vous n’avez jamais essayé, l’effet est difficile à décrire, mais le résultat est assez simple : les basses fréquences disparaissent quasiment totalement et il ne reste que les plus hautes.

On est ainsi largement isolé d’un bruit de moteur — d’ailleurs, la technologie a été créée à l’origine pour les pilotes d’avion —, mais pas du klaxon d’une voiture. Quand on utilise le casque en marchant, c’est une sécurité indispensable. Depuis la fin des années 1980, le constructeur a prouvé tout son savoir faire en la matière. Mieux, il a amélioré la technologie au fil des années, de quoi conserver son avance sur tous les concurrents.

Bose a intégré des microphones un petit peu partout sur son casque : on en voit un ici au-dessus du E du logo, mais aussi à l’arrière plan, les deux grilles sont également des microphones.
Bose a intégré des microphones un petit peu partout sur son casque : on en voit un ici au-dessus du E du logo, mais aussi à l’arrière plan, les deux grilles sont également des microphones.

De fait, le QuietComfort 35 est toujours la référence en la matière. Tous (ou presque) les constructeurs de casque proposent désormais de l’isolation active sur leurs modèles portables et premium, mais aucun n’arrive au niveau des produits Bose. Réduire un bruit sourd et permanent, comme celui d’un avion, est assez simple, mais ce qui est plus compliqué à gérer, ce sont les sons brefs, comme ceux que l’on a dans un métro ou dans la rue.

Il faut aussi contrôler les bruits de vents qui viennent perturber les microphones placés sur le casque. Et puis il faut éviter les bruits générés par l’isolation active, qui peuvent s’entendre sur certains modèles quand on coupe la musique et que l’on est dans un environnement calme. Autant de difficultés qui sont mieux gérées en moyenne par Bose que ses concurrents.

Pour mesurer les progrès réalisés par le constructeur, j’ai comparé les QuietComfort 35 à mon QuietComfort 15, un modèle sorti en 2009 et qui accompagne tous mes déplacements depuis plusieurs années. La différence saute aux yeux, ou plutôt aux oreilles, quand on active l’isolation active sur chaque appareil. Le camion poubelle qui passait par là et qui était environ à 10 mètres de moi était presque totalement effacé par le nouveau casque, alors que l’ancienne génération se contentait de le diminuer significativement.

Sept ans séparent ces deux modèles.
Sept ans séparent ces deux modèles.

Avant d’en venir à la plus grosse nouveauté sur cette gamme, à savoir la connexion sans fil, un mot sur la qualité audio. Bose ne laisse pas les audiophiles indifférents et le constructeur a, en général, mauvaise presse. Ce n’est pas avec le QuietComfort 35 que cela devrait a priori changer : le son a évolué, mais pas forcément vers plus de fidélité ou de précision. Comme d’habitude, l’entreprise ne manque pas de superlatifs :

Vos chansons préférées atteignent de nouveaux sommets, avec un son si riche et si pur que vous aurez l’impression de les entendre pour la toute première fois. Pour un son magique à l’oreille.

Bose a considérablement travaillé sur le son de son dernier casque et la différence est frappante avec mon ancien QuietComfort 15. Le son n’est pas forcément magique pour autant, en tout cas pas mes oreilles habituées à un son assez « plat », sans trop de basses. On sent que ça a été l’un des axes de travail dans les laboratoires de Bose et le son est beaucoup plus porté sur les fréquences les plus graves. C’est un rendu tendance, porté notamment par Beats qui est souvent agité en porte-étendard du mouvement, mais que l’on retrouve en fait partout.

Alors oui, il y a des basses, nettement plus qu’avant. Pour autant, Bose n’a pas du tout copié le son Beats et on reste sur un rendu bien plus équilibré. Le QuietComfort 35 est difficile à évaluer, car le rendu sonore évolue en fonction du volume : quand on écoute à un volume assez bas, comme je le fais en général, les basses sont renforcées. Et à mon goût, il y en a un petit peu trop, même si elles n’étouffent pas le reste du spectre. En montant un petit peu le volume, on retrouve un meilleur équilibre et on constate que le constructeur a aussi renforcé les fréquences les plus hautes.

QuietComfort 35 contre QuietComfort 15
QuietComfort 35 contre QuietComfort 15

À l’arrivée, la qualité sonore est affaire de goût et vous devriez essayer le casque avant achat si c’est un point essentiel pour vous. Passée la surprise de la différence entre ce casque et le modèle que j’utilisais précédemment, je me suis très vite habitué à un nouveau son plus riche. Et même si les basses sont trop présentes à mon goût sur certains morceaux, j’apprécie dans l’ensemble le rendu sonore du QuietComfort 35.

Et je l’apprécie d’autant plus que je n’ai plus à gérer les câbles au quotidien !

Enfin un casque Bluetooth pratique au quotidien

C’est incontestablement la plus grosse nouveauté de cette génération : Bose coupe enfin le fil de son casque à isolation active. L’attente en valait-elle la chandelle ? Inutile de faire durer le suspense, la réponse s’impose d’elle-même : oui. Le QuietComfort 35 est le meilleur casque Bluetooth que j’ai testé, et il n’est pas loin de la perfection.

Il y a toujours des connecteurs pour des fils (recharge à gauche, jack à droite), mais ils ne servent pas pendant l’utilisation.
Il y a toujours des connecteurs pour des fils (recharge à gauche, jack à droite), mais ils ne servent pas pendant l’utilisation.

Commençons par évacuer ce défaut : le QuietComfort 35 n’est pas compatible aptX, un codec de bien meilleure qualité et qui n’est pas du tout récent. Alors, certes, les appareils iOS ne le prennent pas en charge et on a à la place de l’AAC, bien suffisant pour la qualité diffusée par les services de streaming. Mais qu’importe : à ce tarif, on est en droit d’avoir le meilleur et on regrette ce choix. Cela n’aura aucun intérêt pour les clients Apple, mais on salue en revanche la présence du NFC pour une association simplifiée.

Avec un iPhone ou un iPad, la connexion n’est pas beaucoup plus difficile. On maintient le bouton ON/OFF enclenché quelques secondes, on ouvre les réglages Bluetooth et on associe les deux périphériques. iOS vous proposera d’installer une app, ce qui n’est pas indispensable, mais recommandé pour maintenir son casque à jour et gérer les connexions. Eh oui, tout se met à jour en 2016 et même les casques Bluetooth : Bose a déjà sorti une mise à jour et il y en aura probablement d’autres.

Si vous comptez utiliser le casque avec deux sources différences ou plus, vous avez tout intérêt à installer l’app. Contrairement à la majorité des casques Bluetooth, celui de Bose est capable de se connecter à deux appareils en même temps, on y reviendra. Mais il mémorise aussi tous les appareils utilisés récemment pour s’y reconnecter automatiquement. Dans l’application, vous pouvez activer et désactiver à la volée une connexion, ce qui est beaucoup plus pratique que d’avoir à le faire sur chaque source indépendante.

L’application de Bose permet de contrôler les paramètres du casque, ainsi que les sources mémorisées (droite). Plus gadget, on peut contrôler la lecture, y compris celle qui est jouée sur un appareil distant. — Cliquer pour agrandir
L’application de Bose permet de contrôler les paramètres du casque, ainsi que les sources mémorisées (droite). Plus gadget, on peut contrôler la lecture, y compris celle qui est jouée sur un appareil distant. — Cliquer pour agrandir

L’application Bose Connect permet aussi de modifier les réglages du casque, comme son nom (pratique en open-space, on peut nommer chaque casque différemment et ainsi éviter les erreurs), le délai avant son arrêt automatique et même (dés)activer les invites vocales. Comme d’autres modèles, le QuietComfort 35 peut vous parler, à la fois pour indiquer le niveau de la batterie au démarrage (on le connaît aussi dans iOS, puisqu’il est indiqué juste à côté de la batterie de l’appareil et dans le widget dédié), les appareils connectés, et aussi pour indiquer vocalement le nom de la personne qui appelle le cas échéant. Voilà à quoi cela ressemble en français :

On le disait, le casque n’est pas connecté à un seul appareil à la fois, il maintient en permanence la connexion à deux sources. Vous pouvez ainsi le connecter à votre iPhone et à un iPad ou, plus utile peut-être, à une Apple Watch. Quand on sait la galère que c’est de déconnecter un périphérique Bluetooth à une source pour le connecter à une autre source, cette connexion maintenue en permanence est une bénédiction, d’autant qu’elle fonctionne vraiment très bien.

À l’usage en effet, c’est transparent : le QuietComfort 35 se connecte à mon iPhone et mon iPad, et celui qui lance la lecture en premier prend la main sur l’autre. Pour changer de source, c’est tout aussi simple : il suffit de mettre en pause la lecture sur l’un, et de lancer la lecture sur l’autre. À tout moment, pousser le bouton d’allumage active la voix qui liste les deux périphériques connectés et en maintenant le bouton pressé, on peut ajouter une autre connexion.

Ce système n’est pas encore parfait, la transition ne se fait pas correctement si on reçoit un appel sur l’iPhone alors que l’on utilise une autre source, mais c’est le meilleur que j’ai testé jusque-là. D’autant que je n’ai jamais été trahi par le Bluetooth : Bose a bien travaillé et la connexion est stable et fiable. Au passage, la portée annoncée est de 10 mètres, mais dans un espace ouvert (une grande pièce, une piscine…), vous pouvez quasiment doubler cette valeur sans perdre le signal.

Les contrôles de lecture et de volume, sous le côté droit. Au-dessus, les deux LED d’activité : celle de la batterie, ici en vert tant que l’autonomie restante est bonne, et celle du Blueooth qui ne s’éclaire que pendant les opérations de connexion.
Les contrôles de lecture et de volume, sous le côté droit. Au-dessus, les deux LED d’activité : celle de la batterie, ici en vert tant que l’autonomie restante est bonne, et celle du Blueooth qui ne s’éclaire que pendant les opérations de connexion.

L’autre point positif concerne les contrôles. Bose a repris ceux du SoundLink Bluetooth, bonne pioche, ils fonctionnent vraiment bien. Ils sont réactifs et le constructeur n’a pas cédé à la mode du tactile. On a trois boutons physiques qui tombent naturellement sous le pouce droit. On ne voit rien, naturellement, mais il y a du relief pour se repérer et si on a déjà utilisé la télécommande des EarPods, on sait instinctivement comment utiliser ces commandes.

Les boutons à l’extérieur sont surélevés, ils gèrent le volume et uniquement le volume. Lorsque vous portez le casque, celui en haut est le +, celui en bas est le - : c’est logique. Au milieu, le troisième bouton renfoncé sert à tout le reste, comme sur la télécommande d'Apple :

  • une pression brève pour mettre en pause et relancer la lecture ;
  • une pression longue pour activer Siri ;
  • deux pressions brèves pour passer au titre suivant ;
  • deux pressions brèves puis un maintien pour avancer dans le titre en cours ;
  • trois pressions brèves pour revenir au titre précédent ;
  • trois pressions brèves puis un maintien pour reculer dans le titre en cours.
Les contrôles tombent naturellement sous le pouce droit.
Les contrôles tombent naturellement sous le pouce droit.

Pour clore sur les contrôles, un point négatif à souligner et que l’on retrouve malheureusement chez trop de concurrents : on peut utiliser le QuietComfort 35 sans Bluetooth et avec la même qualité sonore, mais on perd alors les contrôles. Quand on branche le câble dans l’appareil, la connexion est coupée automatiquement et seule l’isolation active est maintenue tant qu’il reste de la batterie. Cela signifie aussi que l’on perd les contrôles et puisque le câble est fourni sans télécommande, on n’a plus de contrôles du tout.

Si Beats arrive à fournir son Solo2 Wireless avec un câble qui intègre les mêmes commandes, pourquoi Bose ne peut pas le faire ? À 380 €, ce serait bien le minimum, mais, certes, on n’a plus vraiment envie d’utiliser un câble quand on a goûté aux joies du sans fil. En passant, le fil adopte un format standard jack 2,5 mm / jack 3,5 mm et il pourra être remplacé simplement, si jamais c’était nécessaire.

En mode filaire, le QuietComfort 35 perd tous ses contrôles : dommage.
En mode filaire, le QuietComfort 35 perd tous ses contrôles : dommage.

Avant de conclure, un mot rapide sur l’autonomie, rapide, car il n’y a pas grand-chose à en dire. Bose a toujours été très bon sur ce point, et son QuietComfort 35 annoncé à 20 heures d’autonomie en Bluetooth et avec l’isolation active fait partie des meilleurs de sa catégorie. Et si vous avez besoin d’encore mieux, il suffit de passer en filaire et on a alors une autonomie record de 40 heures… largement de quoi voir venir.

Le passage de la pile AAA qui était jusque-là utilisée à une batterie interne a des avantages et des inconvénients. Côté plus, c’est une pile de moins à gérer et la recharge en micro-USB est facile à trouver n’importe où — même si, en tant qu’utilisateur de produits Apple, j’aurais préféré du Lightning. Côté moins, on ne peut plus partir en vacances avec un lot de piles et en changer à n’importe quel moment, même en plein milieu du vol. Il faut prévoir de charger le casque, sinon se munir d'une batterie externe pour les urgences.

J’étais plutôt mécontent de ce choix au départ, car j’avais pris l’habitude d’avoir toujours dans mon sac une poignée de piles AAA pour mon casque. C’est pratique, c’est sûr, mais le progrès impose sans doute cette batterie qui peut prendre n’importe quelle forme et s’intégrer ainsi plus facilement. La vraie question qui reste en suspens, c’est le prix demandé par Bose pour la changer quand elle faiblira, dans quelques années.

Le constructeur ne connaît pas encore la réponse (ou en tout cas, n’a rien voulu nous dire), mais on connaît au moins sa politique. Bose ne change pas les batteries, elle remplace intégralement ses casques. Pendant la période de garantie, c’est à ses frais naturellement, mais on peut demander un échange des années après. Pour le SoundLink Bluetooth, il faut compter 180 €, soit 100 € de moins que le prix d’un neuf. On aurait préféré un remplacement de batterie moins coûteux, bien sûr, mais il faut garder à l’esprit que la batterie devrait durer plusieurs années sans trop de problème. Et le jour où elle ne fonctionne plus du tout, on pourra toujours recycler son QuietComfort 35 en casque classique, sans Bluetooth, ni isolation active.

Pour conclure

J’attendais ce casque depuis des années, je ne suis pas déçu : même s’il conserve encore quelques défauts, le QuietComfort 35 est le plus proche de mon idéal en matière de casque mobile. L’isolation active est excellente, le confort est parfait, l’autonomie idéale, l’ergonomie irréprochable et le plaisir de ne plus avoir à gérer les câbles compense largement tous les petits défauts. D’autant que Bose a fait un travail remarquable avec le Bluetooth et être connecté en permanence à deux appareils est très commode au quotidien.

Tout n’est pas parfait : ne pas intégrer le codec aptX à un casque vendu 380 €, ce n’est pas normal. Les contrôles qui sont nécessairement liés au Bluetooth, ce n’est pas génial non plus, même si on n’a jamais envie de l’utiliser avec un fil. Et puis Bose n’a toujours rien fait sur l’étanchéité, ce qui est contraignant. Je ne veux pas utiliser mon casque dans une piscine, mais devoir sortir un parapluie dès qu’il y a trois gouttes qui tombent par crainte de noyer son casque est pénible. Une résistance raisonnable à l’humidité serait un vrai plus, surtout à ce niveau de prix.

À l’heure des bilans, si vous cherchez un casque confortable avec isolation active, ce QuietComfort 35 est, à mon avis, le meilleur choix du moment. Il est cher, beaucoup plus que certains concurrents, mais l’isolation est meilleure qu’ailleurs et son utilisation au quotidien est plus confortable.

Si ce casque est vraiment hors budget, deux recommandations alternatives :

Note

Les plus :

  • Casque sobre, léger et solide
  • Confortable pendant des heures
  • Ergonomie
  • Bluetooth quasiment parfait
  • Isolation active de très haut niveau
  • Excellente autonomie

Les moins :

  • Pas d’aptX
  • Plus de fil, plus de contrôles
  • Pas étanche
9
10

Prix :

avatar c0mm0n | 

Je l'ai depuis 10 jours c'est loin d'etre le meilleur casque bluetooth amha.

L'impossibilité de desactiver l'anc en sans fil est ridicule pour un casque a 400€ et le rend plus circonstanciel que reference universelle.

Y a pleins de situations dans lesquelles l'anc derange.

J'ai le soundlink over ear, le qc35 devait le remplacer, malheureusement ce n'est pas vraiment possible.

Bref pour 400€ ca fait cher le casque "special avion" et pas vraiment justifiable vs un backbeat de plantronics.

C'est un swag casque, j'ai 400€ sur la tete, keskia :o

avatar Nicolas Furno | 
@ c0mm0n : j'utilise ce casque avec l'isolation active en permanence, sans problème. Dans quelles situations est-ce que l'ANC gène ?
avatar Alberto8 | 

@nicolasf :
Pour parler au téléphone par exemple, j'ai le parrot zik 2.0 et c'est vraiment pratique, quand quelqu'un m'appelle ça me met automatiquement le son extérieur pour ne pas m'entendre parler.
Mais c'est vrai qu'il y a énormément de défauts , Par exemple une autonomie Pourri.

avatar Nicolas Furno | 

@Alberto8 Le Bose faut pareil ! Pendant un appel, on entend les bruits extérieurs, ce qui évite d'entendre sa voix uniquement via le casque. Très étrange la première fois, mais c'est assez logique en fait.

avatar Alberto8 | 

@nicolasf :
Ha ok ... Super alors car c'est vraiment bien comme fonction.

... Et pour le AAC sur mac comment ça marche ?

avatar lll | 

Je crois justement que c'est un casque parfait dans l'avion. Idéal pour ceux qui voyagent beaucoup.

avatar byte_order | 

Dommage qu'un mode hybride - filaire mais contrôle via bluetooth - n'est pas supporté...

avatar monsieurg33K | 

Ça fait 2 semaines que je l'ai et j'en suis très content. J'écoute justement de la musique avec à l'heure où j'écris ces lignes.

avatar lkaritoo | 

@monsieurg33K :
Salut
Est ce que tu portes des ?
Moi oui et tous les casques me gênent !
Celui là aussi à ton avis ?

avatar byte_order | 

le mot manquant doit être 'lunettes", j'imagine.

avatar House M.D. | 

@lkaritoo :
Oui, pas pratique avec des lunettes (je suppose que le mot manquant y faisait référence).

Sinon les Bose ONG toujours été excellents en isolation active, je les utilisais sans problème pour faire ma pré-vol même avec l'APU voire les moteurs allumés, et passer à côté d'un réacteur sans casque qui isole bien, c'est difficilement supportable ;)

avatar kitetrip | 

La gamme QuietConfort n'a pas vraiment de défaut... mais je préfère mes QC20, car les casques Bose ont tous la même maladie : une oreillette commence à grésiller puis à rendre l'âme (ce que j'ai eu sur mon Supra et QC3)... Regardez sur Google !

avatar lll | 

Je ne savais pas qu'ils avaient ce problème. Avec les Parrot dont les oreillettes se décollent et les Audio-Technica qui ont du mal avec les interférences des téléphones portables, c'est compliqué de trouver un casque irréprochable...

avatar kitetrip | 

Ceci dit en achetant un casque Bose il y a peu de chance d'être déçu, à moins de travailler dans le son.

avatar dvd | 

Pas étanche comme point faible ??? là vous êtes difficile à suivre.
En point faible il faudrait ajouter "batterie non amovible" surtout!

avatar Xap | 

@c0mm0n :

J'aimerais également savoir dans quelles situations l'anc dérange???

Si le pb c'est d'entendre quand on marche dans la rue, les rares fois ou j'ai failli mourrir écrasé par une voiture, c'était des Prius et je ne portais rien sur les oreilles ^^

Et "pas étanche" comme point faible, c'est une blague?

avatar PierreBondurant | 

@Xap :
Dans mon cas, je n'aime pas l'ANC quand je marche et quand il y a beaucoup de vent.
Du coup j'apprécie de pouvoir facilement enlever ou activer l'ANC sur mon H8.
Peut être que l'ANC des Bose est meilleure auquel cas c'est moins un problème.
Faudra que je teste le QC35 des que je trouve quelqu'un qui l'a acheté

avatar BulgroZ | 

Dans les alternatives, je signale les Sennheiser Momentum.
J'ai la version On Ear, plus légère, et j'en suis très content.
Avec un usage dans le bruit du métro parisien.
Capable aussi de gérer deux connexions en même temps.

avatar HooK81 | 

Je l'utilise depuis maintenant 2 semaines et j'en suis super content !
l'ANC dans le métro c'est juste magique !

avatar PierreBondurant | 

La batterie non remplaçable par l'utilisateur est un peu dommage.
Le Beoplay H8 a un compartiment dans le pavillon gauche avec une petite trappe pour retirer la batterie et la remplacer simplement. La batterie est à £34 sur Beoplay.com, ca doit faire dans les 40€, beaucoup moins cher que le tarif Bose.
Si B

avatar Alberto8 | 

@PierreBondurant :
Le parrot zik aussi a une batterie qui se retire.

avatar pablo_altes | 

Très bon test !
Il serait intéressant aussi de tester le Sennheiser Momentum 2.0 Wireless et le Sony MDR-100 ABN qui sont sur le même créneau et dans la même zone prix

avatar austinforest | 

Bonjour,
Savez-vous comment ça se passe au niveau de la transmission audio.
Je comprends que l'aptX est un meilleur codec que le SBC mais sur les appareils Android ça veut dire que le mp3 est recompressé en aptX avec de la perte donc.

Sur iOS savez-vous si l'aac est envoyé directement vers le casque ou s'il y a une nouvelle compression en SBC ou AAC (ce qui serait débile mais bon, je ne sais pas si la bande passante du Bluetooth est suffisante pour du passthrough).

Merci pour la réponse.

avatar Nicolas Furno | 

@austinforest Le signal est transmis en AAC donc pas de perte de qualité sur iOS. Ça marche aussi sur Mac, mais il faut ruser.

avatar Alberto8 | 

@nicolasf :
C'est-à-dire ? Je suis prêt à payer pour savoir haha !!

avatar NEWIPHONE | 

J'ai un BEO H8 et bien que le BOSE a l'air pas mal, je reste sur mon H8 avec possibilité comme dit plus haut de changer la batterie, de marcher avec lorsqu'il pleut et un son/isolation active géniaux

avatar Droooonic | 

@NEWIPHONE :
Son concurrent direct :-)

avatar andr3 | 

J'ai le QC25 depuis quelques temps et travailler dans un Open Space avec lui sur les oreilles avec la réduction de bruit activée, le tout saupoudré d'un léger fond musical revient à regarder un film muet.

avatar Karamazow | 

Est-ce que le casque est démontable ou pas ? Pour retirer la batterie et en trouver une en remplacement ?

Si ifixit pouvait faire le démontage !

avatar AdrienleComédien | 

Hors Sujet: est ce que vous aussi avez de gros problèmes avec la bêta d'ios10 notamment le fait que les écouteurs ne marche plus sur l'ipad ! ..

avatar lezardon | 

Ce que je regrette, c'est la qualité de son Bose, trop agressive. Je préfère de loin Sennheiser sur ce point.

avatar Macuserman | 

Pour répondre à notre ami pour les lunettes, je possède actuellement 2 casques avec des usages évidemment distincts:
- un QC25 quand je voyage ou quand je bosse
- un Sony MDR-1AB pour la vie de tous les jours (acheté il y a 3 semaines, et pour une fois c'est un casque à 300€ où la majeure partie du prix s'explique par le son et non par l'amortissement marketing)

Donc pour te répondre, j'ai depuis 1 an des lunettes (l'iPhone m'a tuer, la PS3 aussi j'avoue) et absolument AUCUNE gêne avec aucun de ces 2 casques (le MDR-1A étant réputé pour être le casque le plus confortable après le QC25). Donc NON les lunettes ne sont en rien une gêne. Tu peux y aller les yeux fermés ! ;-)

avatar logsy12 | 

Je précise que le Parrot Zik 2.0 se trouve en ce moment en dessous de 200€.
À condition de ne pas être fixé sur une couleur, on peut le trouver à 160€.
Ce qui reste à mon goût un des meilleurs rapports qualité prix à ce jour.
Je pense que cela serait bien que la rédac le mentionne à la fin de l'article :)

avatar ChePaki | 

Je l'ai précommandé depuis votre premier article et je l'ai reçu y'a une dizaine de jours.
Adepte des casques à réduction de bruit Bose depuis des années, je suis totalement d'accord avec cet article, merci et bravo.
À faible volume trop de basse, le sans fil est magique, la batterie top, la dame qui parle c'est drôle, la connexion à l'iPhone parfaite.
C'est très cher mais ça vaut le coup, faites-vous plaisir !
Et y'a peut-être moyen de le trouver moins cher aux États-Unis dans un magasin high-tech si vous avez un voyage de prévu

avatar iGeek07 | 

C'est dommage que Bose ne laisse pas un petit peu de controle sur l'equalizer dans l'application…

avatar phil3 | 

Juste une remarque sur le Plantronics : je suis étonné de la phrase ergonomie bizarre. Je trouve au contraire l'ergonomie absolument géniale. Tout tombe directement sous la main, sans jamais tâtonner pour trouver un bouton.

avatar Nicolas Furno | 
@ phil3 : tout est affaire de goût, mais je préfère largement la simplicité du Bose. Cela dit, je comprends très bien qu'on préfère l'ergonomie du Plantronics…
avatar stemou75 | 

@nicolasf :
Test bien fait et instructif. Ce serait intéressant de comparer aux casques d'Apple (oui le Beats Solo2 Wireless mentionné dans l'article).....

avatar JeremyParis | 

Est ce que une simple maj peut ajouter le codec aptX ? Ou c'est une puce spécifique ?

avatar nicolellouche | 

Le Zik 2.0 est passé à 199€ à peu près partout aujourd'hui, on le trouve même à 150€ de temps en temps ! ;)

avatar wolf33d | 

Je l'ai depuis 2 semaines il est super. J'avais le qc25 avant et quel plaisir...
Il y a aussi enfin plus de basses par contre deux défauts pour mois :
Dès qu'il y a un peu de vent c'est l'horreur ça rend le ANC fou et fait plein de bruit.
Les basses sont là mais très plates, ca manque de relief et de punch.

À part ca c'est une merveille comme dit dans le test

avatar bribrike | 

Faudrait comparer l'isolation avec un Zik 3.

avatar anonx | 

Essayé juste hier. C'est une BOMBE ! Après ouais le prix mais bon... Comparé à une Apple Watch par ex pas étanche et qui ne sert à rien, ça n'a rien à voir ? Je sais ^.^

avatar mac_adam | 

Apparemment ce sont les mêmes coussinets que les générations précédentes avec le simili cuir en deux parties collées qui se décollent environ tous les deux ans : en ce cas, à raison de 40 € chaque nouvelle paire, pour disons 5/6 années d'utilisation vous pouvez ajouter 120 € au prix de départ les mecs (en plus ils ne sont pas confortables : le casque - QC15 - sert trop et les oreillettes sont trop molles - la mousse interne est de qualité éponge pour vaisselle premier prix).

avatar iDidier | 

@mac_adam :
J'ai eu quelques casques Bose et j'ai actuellement le QC25 depuis sa sortie et les coussinets ne se sont jamais décollés.

avatar mac_adam | 

Tant mieux pour toi, mais c'est un fait (la dernière paire de coussinets que j'ai dû changer s'étaient même décollées après être restées une année entière rangées dans leur housse rigide). D'ailleurs, si ce n'est pas le cas actuellement, il était fréquent de trouver sur leur site une rupture de stock des coussinets de rechange pour QC15 et QC25 (en d'autres termes : il y avait de la demande).

avatar Macuserman | 

Des avis sur le Zik 2.0 et Zik 3.0

avatar Alberto8 | 

@Macuserman :
Oui ... Super casque mais avec pas mal de petits défauts :

Batterie anémique sept heures au maximum contre la concurrence arrive jusqu'à 20 heures

Contrôle tactile : je n'arrive toujours pas à m'y faire, dès que je mets la main sur L'oreillette droite j'active des fonctions

Et aussi un problème récurrent sur ce modèle, car je crois que c'est arrivé à tous les possesseurs, c'est le remplacement des oreillettes qui se décolle

Pour les points positifs:

L'application qui est vraiment bien faite et où l'on peut contrôler pas mal de paramètres par exemple: quelque chose que j'ai beaucoup aimé on peut désactiver la connexion automatique c'est juste génial quand on veut connecter le casque sur plusieurs sources, je l'utilise sur mon Mac, sur mon Apple TV, sur mon iPhone, et sur mon iPad. Donc si comme moi vous avez plusieurs appareils que vous jongler entre les appareils c'est killer fonction!!! Il suffit juste de l'éteindre et de le rallumer juste génial.

Je dois oublier pas mal de choses mais en gros c'est à peu près ça voilà.

avatar monsieurg33K | 

Non, aucun problème avec mes lunettes et mon QC35, il est très confortable, un régal.

avatar iDuplo | 

Vous confirmez qu'on ne peut pas désactiver la réduction de bruit comme avec le qc25?
C'est dommage, quand y a du vent ça devient vite insupportable.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR