Test du Dolby Atmos sur l’Apple TV 4K

Anthony Nelzin-Santos |

Avec tvOS 12, l’Apple TV 4K gagne la prise en charge de Dolby Atmos, la toute dernière évolution des systèmes de reproduction sonore développés par Dolby. Non seulement le catalogue de l’iTunes Store est à l’avenant, mais les anciens achats peuvent être mis à jour (sous conditions) vers les versions Atmos.

Bref, il fallait que nous testions cette nouveauté… sauf que nous n’avons pas le matériel. Nous nous sommes donc rendus à la boutique Son-Vidéo.com de Lyon, qui nous a prêté son espace Focal l’espace d’un après-midi, avec une installation Dolby Atmos complète. Testons donc le Dolby Atmos sur l’Apple TV 4K avec tvOS 12.

C’est quoi le Dolby Atmos ?

Pour comprendre le Dolby Atmos, il faut remonter aux années 1970. Après une décennie de développement, les systèmes de réduction de bruit de fond conçus par Dolby ont trouvé place dans les studios d’enregistrement (Dolby A/SR) et les lecteurs de cassettes (Dolby B/C/S). La société californienne s’intéresse au marché du cinéma — après tout, Ray Dolby a fait ses premières armes chez Ampex, où le magnétoscope a été inventé.

Non content d’avoir réduit le bruit de fond des bandes magnétiques, Dolby veut maintenant élargir le spectre sonore. Le système Dolby Stereo encode quatre canaux sur deux pistes analogiques : les voies gauche et droite traditionnelles et une voie centrale autour de l’écran, et une voie surround derrière le spectateur. Un petit décodeur est nécessaire à la restitution du signal — la « redevance Dolby » est née.

Dolby, cinquante ans d’innovation… soutenue par un solide modèle économique. Image Dolby.

Au début des années 1980, Dolby Stereo est suivi par Dolby Surround et Dolby Pro Logic, adaptés à l’usage domestique. Au début des années 1990, Dolby Digital Stereo ajoute une deuxième voie surround et surtout un canal réservé aux basses, pour former le fameux 5.1. Au début des années 2010 enfin, Dolby Surround 7.1 ajoute deux voies supplémentaires sur les côtés, et permet de localiser plus précisément les sons d’ambiance.

Vous l’aurez compris : de proche en proche, il s’agit d’envelopper le spectateur dans une bulle sonore, de lui donner l’impression d’être « dans » le film. Dolby Atmos est la conclusion logique… pour le moment. Jusqu’à 128 pistes contenant des métadonnées de spatialisation peuvent être assignées aux haut-parleurs, sous la forme traditionnelle de voies coordonnées ou sous la forme d’objets indépendants et dynamiques.

Dolby Atmos promet de former une « bulle sonore » autour du spectateur. Image Dolby.

Surtout, l’« image sonore » n’est plus seulement répartie sur le plan horizontal, mais projetée dans un espace tridimensionnel. Ce système demande donc de jouer avec la hauteur. Un cinéma pourra tapisser son plafond de haut-parleurs, mais à la maison, les installations Atmos utilisent généralement des enceintes pointant vers le haut, qui diffusent les effets par l’intermédiaire des réflexions sur le plafond.

Un système surround peut former la base d’un système Atmos, l’essentiel de l’information sonore restant concentrée sur cinq ou sept voies. Achetez un ampli compatible, ajoutez une paire d’enceintes pointées vers le haut, et votre bon vieux 5.1 devient ainsi un système Atmos 5.1.2. L’implémentation « classique » demande un système 7.1.2, mais les systèmes domestiques peuvent gérer jusqu’à 35 canaux en 24.1.101.

À gauche, une installation 5.1.4 — 5 haut-parleurs (droit/gauche, centrale, surround droit/gauche), un caisson de basses, deux paires de haut-parleurs Atmos au/vers le plafond. Lorsque les haut-parleurs pointent vers le plafond, ils doivent être placés de manière à ce que l’onde sonore rebondisse et retombe au-dessus du canapé. À droite, une installation 24.1.10 — 24 haut-parleurs autour des spectateurs, un caisson de basses, 10 haut-parleurs au plafond. C’est l’installation rêvée pour un cinéma à domicile, mais l’expérience ne sera pas aussi impressionnante qu’au cinéma, où le mix Atmos est plus précis. Image Dolby.

Tester le Dolby Atmos

Puisque nous n’avons pas de cinéma à domicile, nous avons testé Dolby Atmos dans l’espace Focal de la boutique Son-Vidéo.com de Lyon. Nous avons évidemment dû nous munir de fichiers dotés d’une piste Atmos, réaliser les bons réglages sur le téléviseur et sur l’amplificateur, mais aussi… changer de câble HDMI ! L’Apple TV a immédiatement disqualifié notre câble no name, arguant qu’il ne permettait pas « de maintenir une connexion stable »2.

L’installation de test mise à disposition par Son-Vidéo.com.

Qu’à cela ne tienne : les choses sont rentrées dans l’ordre après avoir trouvé un câble « ultra-haute vitesse ». Un câble qu’il vaut mieux brancher directement sur l’amplificateur, qui se chargera de renvoyer le signal vidéo vers le téléviseur. La plupart des téléviseurs « compatibles Atmos » privilégient leurs propres haut-parleurs, voire leur barre de son intégrée, et refusent de traiter un signal externe.

Puisque nous parlons de téléviseur et d’amplificateur, voici le matériel que nous avons utilisé :

  • Apple TV 4K (199 €)
  • téléviseur LG OLED55E8 (2 490 €)
    • 55" OLED 4K UHD
    • HDMI CEC, ARC
    • HEVC 4K à 120 i/s, VP9 4K à 60 i/s
    • HDR-10, HDR HLG, Dolby Vision, Advanced HDR
    • AC-3, AC-4, Dolby Atmos, DTS, DTS Express, DTS HD
    • télécommande LG Magic Remote
    • webOS avec LG ThinQ AI
  • ampli Marantz NR-1609 (749 €)
    • entrées : 8x HDMI, 3x composites, 2x composantes, 1x numérique optique, 1x numérique coaxiale, 3x RCA stéréo, 1x phono MM
    • sorties : 1x HDMI (ARC et HDCP 2.2), 1x composite, 2x pre-out RCA, 2x LFE pour caisson
    • Dolby Atmos, Dolby True HD, Dolby ProLogic IIz, DTS:X, DTS Neural :X, DTS HD Master Audio
    • AirPlay 2, Amazon Alexa, Heos, DLNA
    • Spotify Connect, Deezer, Tidal
  • enceintes colonne Focal Aria 926 (1 990 € la paire)
    • deux haut-parleurs de graves de 16,5 cm
    • un haut-parleur de médiums de 16,5 cm
    • un tweeter de 2,5 cm à cône inversé
    • membranes « Flax » en fibre de verre et lin
    • utilisées pour les voies avant gauche et droite
  • enceintes Focal Sib Evo (249 € la paire)
    • un haut-parleur de médiums en Polyflex de 13 cm
    • un tweeter en tissu de 1,9 cm
    • utilisées pour la centrale, les voies surround, et les voies Atmos ;
  • caisson de basse Focal Cub Evo (399 €)
    • un haut-parleur de graves en Polyflex de 21 cm

Soyons clairs : il s’agit d’une installation ad hoc, dans une salle qui n’est pas dédiée aux démonstrations audiovisuelles, mais assez représentative d’un système qui aurait grandi au fil des années. Un « pack » Focal Sib Evo Dolby Atmos 5.1.2 (1 070 €) ou 7.1.2 (1 290 €), comprenant les nouvelles enceintes Sib Evo Atmos avec un haut-parleur pointant vers le haut, aurait été plus représentatif d’une première installation home cinema.

Nous avions prévu d’utiliser un MacBook Pro 15 pouces comme serveur de fichiers pour l’Apple TV, et d’utiliser Infuse ou VLC pour contrôler finement la lecture. Las, « Apple ne permet pas aux applications comme Infuse d’utiliser Atmos pour des contenus locaux », explique Firecore. L’Apple TV assure pourtant envoyer une piste son Atmos, et les enceintes dédiées envoient bien du son vers le plafond.

Le mystère se cache dans l’amplificateur : lorsqu’il reçoit le flux multicanal décompressé envoyé par Infuse, il utilise la technologie DTS Virtual:X pour simuler une dimension verticale. On passe du Dolby au DTS, on simule des enceintes, on blanchit les cheveux du pauvre rédacteur de MacGeneration. Cela fait illusion… mais ce n’est pas le sujet qui nous intéresse aujourd’hui.

Pour véritablement profiter du Dolby Atmos, il faut absolument utiliser des fichiers issus de l’iTunes Store, ou utiliser un service partenaire qui diffuse avec HLS. Cela tombe bien : Bright, sur Netflix, est moins un film qu’une démonstration des possibilités de Dolby Vision et Dolby Atmos. Pour comparaison, nous avons tout de même joué des fichiers de démonstration fournis par Dolby et des extraits de films récents en connexion directe sur l’amplificateur.

Un intérêt encore limité

Et force est de constater que les différences entre une piste surround et une piste Atmos sont plutôt subtiles. D’abord parce que les bandes-son des films récents reposent énormément sur les basses. Or les basses sont difficiles à localiser — même parfaitement réglé, le woofer remplit aisément la pièce, et il faut vraiment tendre l’oreille pour étudier le placement des autres fréquences.

Surtout parce que les voies Atmos sont utilisées avec une pudeur que l’on ne connaissait pas à Hollywood. Elles peuvent rester silencieuses pendant de longues minutes, y compris lors de scènes qui pourraient bénéficier d’un placement des « objets soniques » dans l’espace. Les compositeurs et les ingénieurs vont devoir apprendre à manipuler le logiciel de Dolby, redistribuer le son sur le plan vertical, et faire la part entre l’ambiance immersive et l’ambiance incommodante.

L’amplificateur Marantz NR-1609, compatible Dolby Atmos, mais aussi AirPlay 2 et Amazon Alexa.

Les fichiers de démonstration procurent, c’est tout leur intérêt, les sensations les plus extrêmes. Dans l’environnement virtuel d’une sphère sonore, ainsi que les scènes en forêt ou sous la pluie, les ondes sonores renvoyées par le plafond permettent de placer les objets beaucoup plus précisément dans l’espace. (Et accessoirement… de vérifier la bonne géométrie de l’installation.)

Pour autant, il est difficile de parler de bulle enveloppant le spectateur, la scène étant clairement plus large que haute. La pluie ne tombe pas du plafond, mais d’une dizaine de centimètres au-dessus de la tête. Dans les films, où les effets sont beaucoup moins poussés, la bulle est encore plus compressée. On pourra suivre un avion des oreilles comme on le suit des yeux, mais on ne pourra pas croire qu’il vole à des centaines de mètres d’altitude.

La vidéo de présentation de la version grand public de Dolby Atmos, qui montre notamment comment Dolby est passé d’une technologie assignant uniquement des voies (Dolby Surround) à une technologie permettant de placer des objets dans l’espace (Dolby Atmos), le système se chargeant ensuite d’envoyer le bon son au bon haut-parleur dans le bon tempo.

Faut-il être déçu ? Probablement pas. Atmos complète bien la HDR, dans le sens qu’il ajoute un peu de profondeur et un peu de dynamique, sans pour autant transfigurer l’expérience cinématographique. Il n’est jamais plus intéressant que lorsqu’il est utilisé pour saupoudrer des sons d’ambiance, qui semblent venir de loin et rebondir sur tous les murs, comme les sons du quotidien.

S’il faut être déçu, c’est plutôt de l’Apple TV. On peut comprendre qu’Apple se concentre sur le streaming, on comprend moins qu’elle se concentre sur le streaming à l’exclusion de toute autre utilisation. Ce n’est pas comme si les téléviseurs n’intégraient pas leur propre application Netflix, que l’Apple TV s’adressait à un public somme toute restreint, et que ce public n’était pas susceptible de posséder sa propre vidéothèque.

Même si tvOS prenait pleinement en charge Dolby Atmos, nous ne vous aurions pas recommandé de dépenser plusieurs milliers d’euros pour construire un home cinema autour de votre Apple TV 4 K. Mais puisqu’il ne prend en charge Dolby Atmos que d’une manière très limitée, avec un codec destructif et un noyau 5.1 plutôt que 7.1, on ne vous recommandera même pas de mettre à jour votre installation existante.

Bien sûr, nous n’irons pas reprocher à Apple de prendre en charge le Dolby Atmos, même a minima ! Au moins suit-elle l’évolution des technologies audiovisuelles — après quelques années d’indifférence vaguement teintée de désintérêt, c’est déjà ça de pris. Voyez donc cette nouveauté comme un bonus, que vous gagnerez le jour où vous changerez d’ampli et achèterez une paire d’enceintes pointant vers le plafond.

  1. La marque Dolby Atmos est aussi utilisée pour désigner le successeur du système Dolby Headphone, qui n’est pas grand-chose de plus qu’un système de projection binaurale, qui n’est pas inintéressant mais n’a pas grand-chose à voir avec le sujet qui nous intéresse aujourd’hui. ↩︎
  2. Un problème lié à la bande passante demandée par le Dolby Vision, l’un des standards HDR pris en charge par le téléviseur que nous avons utilisé. Le même câble fonctionne sans aucun problème sur un téléviseur seulement compatible avec le standard HDR10, moins exigeant. ↩︎

avatar Mehuneau | 

@MarcMame

D’après leur page LinkedIn, près de 1000 cinémas dans le monde. UGC par exemple.

avatar Mehuneau | 

@MarcMame

« Ovation offers Trinnov’s patented digital room correction technologies in a package specifically designed for digital cinemas. »

avatar Mehuneau | 

@frankm

Oui j’ai dit une connerie. Pas de surround back à partir d’une piste 2.0 matricée.

avatar Mehuneau | 

@frankm

Du coup, évidemment, si les enceintes sont mal disposées, le processeur mal configuré (niveaux des enceintes, distance a l’auditeur, fréquences de coupure), le résultat ne ressemblera pas plus à ce qui a été mixé que sur un système 5.1. C’est juste beaucoup plus de contraintes.

Mais quel résultat... la magie du son cinéma !

Au passage, je conseille d’aller voir un film dans une salle Dolby Cinéma. C’est un autre monde.

avatar bonnepoire | 

@ Mehuneau
Le problème c'est que les bons cinémas deviennent rares. L'image et le son ne sont plus calibrés. On dirait que le seul aspect qui est considéré est la netteté. Et encore...

avatar Mehuneau | 

@bonnepoire

C’est pour cela que Dolby a sorti ses salles Dolby Cinéma.

avatar bonnepoire | 

Dans les années 90, certaines salles étaient calibrées THX.

Ils garantissent la qualité de l'image aussi?

avatar Mehuneau | 

@bonnepoire

Chez Dolby oui. Dolby vision. Chez THX il me semble bien qu’il y a aussi des consignes.

avatar bonnepoire | 

Juste! J'avais oublié. THX a moins d'impact maintenant mais niveau cinéma/home cinéma ils garantissent un minimum de qualité de matériaux et de dynamique. Ca plait ou pas mais je suis bon client de cet impact. Evidemment, sur un Woody Allen ça n'a aucun sens... Les pistes jazzy en stéréo nécessitent une sacrée installation. Tout comme une bonne installation permet de mieux comprendre un film comme Whiplash. Dans ce cas, le dts-hd-ma fait des miracles.

avatar vince29 | 

> Dans ce cas, le dts-hd-ma fait des miracles.

Whiplash ? Pas besoin d'une telle installation. Le bouton off suffit.

avatar Biking Dutch Man | 

@bonnepoire

Le problème du cinéma c’est que tu n’entends plus le Dolby atmos avec tout les voisins qui mangent leur pop corns...

avatar bonnepoire | 

@Biking Dutch Man
Pour ça que je vais toujours au séances de 23h :p

avatar captainBDO | 

@Mehuneau

Bof comme salle quand même ... ??

avatar XiliX | 

Merci Anthony...
J’aime bien vos tests, vous faites rarement les choses à moitié

avatar BleuRooster | 

C’est exactement pour cette raison que je n’achète pas d’Apple TV l’impossibilité de lire mes Films télécharger + Elle fait la même chose que ma PS4, Mon home Cinéma, Ma SmartTV, Ma box opérateur(Netflix, Prime Vidéo, Molotov. On se retrouve avec plein d’appareil qui font la même chose!

avatar asseb | 

@BleuRooster

J’utilise l’Apple tv tant pour Netflix, que prime vidéo et mes films locaux via Plex. Un plaisir cette app !

avatar Alberto8 | 

@asseb

Exactement comme vous ! Une petite bombe cette Apple TV 4K !

avatar BleuRooster | 

@asseb

Je connais pas Plex, comment mettre c’est films sur ATV avec Plex? (Pas de port USB)

avatar asseb | 

@BleuRooster
Il fait un serveur de fichiers installé soit sur un ordinateur (pc/Mac/Linux/raspberry) soit sur un NAS qui indexera les films, créera de magnifiques pages de présentation. Plex s’occupe de trouver les sous-titres, de créer des versions iPhone si on veut en profiter a l’extérieur... il prend même les génériques des séries pour les diffuser quand on est sur la page de la série sur l’Apple tv! Et c’est gratuit pour un usage domestique.

avatar yurt | 

@asseb

Moi j’ai remplacé Plex par Infuse, plus obligé d’avoir mon Mac qui tourne en même temps.

avatar asseb | 

@yurt

Tes films sont stockés sur quoi du coup ?

avatar youpla77 | 

@asseb

Un disque dur branché à mon routeur

avatar pagaupa | 

@asseb

Mais visiblement pas pour du dolby atmos.

avatar asseb | 

@pagaupa

Non. Cela ne me pose pas de problème, n’ayant ni TV ni ampli compatibles, ni enceintes en suffisance. Mais c’est un point à souligner.

avatar bonnepoire | 

@ pagaupa
Mais visiblement pas pour du dolby atmos.
Plex ne transcode que le format non reconnu. Si l'Atmos est nativement reconnu il ne transcode pas. Sinon, il transcode en PCM.

avatar armandgz123 | 

@BleuRooster

Utilise Plex ! Je télécharge des films sur mon ordi et je le lis sur la pile tv (bon tout est en ethernet mais ça doit fonctionner en wifi)
Ma Xbox one S et ma Wii u fond trop de bruit avec Netflix (le disque dur et le ventilateur)

avatar BleuRooster | 

@armandgz123

Ok oui il faut bricoler quand même niveau expérience utilisateur c’est pas du niveau d’Apple! Sur ma TV Samsung, Ma box Opérateur, Mon home cinéma ou ma PS4 Pro il suffi de brancher le Disque Dur.....

avatar sebasto72 | 

@BleuRooster

C’est un peu la même discussion que lors des débuts du mp3 (remplacez mp3 par votre format audio préféré). Pourquoi utiliser iTunes (ou autres) quand un disque dur suffit ?

Réponse : partage local ou distant, métadonnées alimentées automatiquement et, plus spécifique à la vidéo, la conversion à la volée ou non en un format vidéo adapté (résolution, débit, codecs) au périphérique lecteur.

Mais chacun fait ce qu’il veut, n’est-ce pas ?

L’interface de Plex est assez aisée, je trouve.

avatar BleuRooster | 

@sebasto72

Sauf que iTunes, Netflix n’est pas suffisant a part pour les séries. Pour voir le dernier film sortie chez soit à part le téléchargement illégal c’est pas possible puis Plex c’est en anglais et Infuse payant Bref l’Apple TV pour cette usage c’est largement moins pratique que la concurrence direct et indirect!

avatar iPop | 

@BleuRooster
l’impossibilité de lire mes Films téléchargés

_ tu es complètement à côté de la plaque.tout comme sur votre Mac ou iPhone , vous avez des applications pour lire des vidéos sous toutes ses formes.
Plein est généralement utilisé par ceux qui avait déjà une bibliothèque sur leur Mac.
Vous avez INFUSE un lecteur média, repère votre support, le liste et affiche les vignettes ainsi que leur résumé.
Et bien d’autre.

avatar BleuRooster | 

@iPop

1. Plex: Langue Anglais, besoin d’un Mac.
2. Infuse: Payant.
3. Pas de ports USB sur Apple TV 4K.

Donc expérience utilisateur Apple TV 4K pour les gens qui télécharge et enregistre sur disque dur externe 0!

Apple normalement sa doit être je branche ou clic sa fonctionne pas besoin de réglage, bidouille etc pour cela il y a Android ou Windows!

avatar iPop | 

@BleuRooster

Ou voir ça d’un autre œil.
Historique APPLE :
Disquette, USB...maintenant le sans-fil
Une fois intégré le principe...

avatar pagaupa | 

@BleuRooster

FINALEMENT HDland a encore de beaux jours devant eux avec leurs solutions clés en main.

avatar konoplyanka06 | 

@BleuRooster

En même temps, Apple vend des films sur iTunes Store. Ils ne feront rien qui aiderait les utilisateurs à lire des films téléchargés illégalement.

La meilleure solution = Raspberry pi avec LibreElec. Pour moins de 60€ pour avez une machine qui se branche en HDMI et où vous pouvez brancher sur n’importe quel port USB votre clé. La machine, puisqu’elle passe par le logiciel Kodi, peut lire tous les films (.mp4 ou .mkv) jusqu’au 1080p.

avatar bonnepoire | 

@ BleuRooster
Evidemment si tu refuses tout investissement et que tout ce qui t'intéresse c'est la gratuité absolue (et le vol)...

avatar BleuRooster | 

@bonnepoire

La gratuité Absolue? Il n’y a pas d’offre en France pour les derniers film sortie il faut attendre 2/3ans? Saint Bonnepoire ? tout le monde enfreint la lois plus que tu le pense et sans t’en rendre compte! Puis c’est qui les voleurs dans histoire? Apple et les grands groupe qui domine les gouvernements, paye le minimum d’impôts? Bien content de leurs rendre l’appareil!! C’est l’optimisation..... de mon budget!

avatar bonnepoire | 

@ BleuRooster
Tu pourrais acheter des films. Ca reste du vol, pas de l'optimisation.

Si une BMW ne coute pas 3€, je vole celle du voisin. Ben voyons... et tu justifies ça en plus. PAs difficile de te cerner.

avatar BleuRooster | 

@bonnepoire

? pas de pitié pour les multinationales! Mon voisin travail, paye c’est impôts, n’exploite personne, ne fait pas partie d’un lobby sa m’embêterais vraiment de lui nuire! mais pas Apple, Microsoft, Google, Hollywood, Total, Les constructeur automobile, LVMH!

avatar bonnepoire | 

@ BleuRooster
Le niveau...

avatar tweedynamite | 

@BleuRooster

? T’as raison. Hollywood et LVMH, c’est le diable. Le premier t’oblige à pirater des films pour ne pas aller les voir au ciné. Le second fait des sacs trop chers pour toi.

avatar BleuRooster | 

@tweedynamite

Déjà tu ne sait pas combien je gagne c’est quoi le premier prix pour un petit sac bling bling? 600€? 1000€?? j’ai un iPhone X, Ta regarder l’émission sur France 2(LVMH)? Qui peut encore dépenser sont argent dans cette société en bonne conscience? Puis chacun c’est goût perso je trouve leurs sac affreux!

avatar tweedynamite | 

@BleuRooster

En fait, je me moquais juste de tes raccourcis débiles (« Les multinationales ne paient pas d’impôts, je vais pas payer pour regarder un film. »)

avatar bonnepoire | 

@ BleuRooster
Aussi affreux que ta morale et ton orthographe?

avatar tweedynamite | 

@bonnepoire

+1

Le mec voudrait lire ses films piratés sur l’Apple TV, en plug and play, avec une interface en français, parce que monsieur ne parle pas anglais.

Tant qu’à faire, les studios de cinéma devraient mettre à disposition tout leurs films gratos sur l’Apple TV, sans même les sortir au ciné. Et puis les réal, les acteurs, les techniciens, les scénaristes, les assistants régie, les costumiers, les maquilleurs, tout le monde devrait bosser bénévolement.

avatar alfatech | 

@BleuRooster

"e n’achète pas d’Apple TV l’impossibilité de lire mes Films télécharger"

Bien sûr que l'on peut !

avatar BleuRooster | 

@alfatech

Sans « bidouiller » impossible.

avatar alfatech | 

@BleuRooster

J'utilise Payer Xtreme......Rien à "bidouiller" on lance l'application et on cherche son périphérique (moi j'utilise ma time Capsule où j'y stock mes vidéos ou alors tu branches ton dd externe au Q de celle-ci) et roule ma poule.

avatar BleuRooster | 

@alfatech

Avec un disque dur Wifi sa fonctionne?

avatar alfatech | 

@BleuRooster

Je n'ai pas de dd WiFi sous la main autre que ma time Capsule.......Mais franchement avec celle-ci ça marche du tonnerre.
Si tu as un Mac ça fonctionne aussi (j'utilise aussi player Xtreme dans ce cas là)

PS: j'essaierai à l'occas de m'en faire prêter un et je te dirai ce qu'il en est.

avatar BleuRooster | 

@alfatech

Après je dit pas que c’est impossible mais que l’expérience utilisateur n’est pas digne d’Apple genre ma belle mère de 58ans elle sait lancer un film à partir d’un Disque dur ou d’une Application mais va lui demander d’installer une application en anglais sur un Mac pour regarder son film sur sa TV ??

Pages

CONNEXION UTILISATEUR