Avant l'iPhone, le projet avorté de MacBook Pro tactile

Stéphane Moussie |

Ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais ça ne marche pas. C’est en gros la justification donnée par Jony Ive et Phil Schiller à l’absence d’écran tactile sur Mac, à la suite du lancement des MacBook Pro Touch Bar, où le tactile est donc limité à une fine bande située au-dessus du clavier. « Ce n’était ni particulièrement pratique, ni un usage approprié du multitouch », a déclaré le designer en chef.

Si Apple admet volontiers qu’elle a testé des Mac à écran tactile, elle n’a pas précisé que c’était un projet remontant avant le premier iPhone. C’est ce que révèle Tony Fadell, ex-patron de la division iPod, dans une interview accordée à Wired.

« Nous avons effectué des tonnes de tests utilisateurs à ce sujet, et il s’avère que cela ne fonctionne pas », disait Jobs à propos d’un Mac à écran tactile.

Parmi les nombreux projets lancés par Apple pour trouver un successeur à l’iPod, il y avait un « iPod phone » (un iPod mini avec fonction téléphone), un iPod à grand écran avec une interface tactile mimant la roue du baladeur et un MacBook Pro avec écran tactile multitouch.

« Ce projet consistait essentiellement à essayer d’intégrer un écran tactile dans un Mac pour tenter de concurrencer les tablettes de Microsoft, se souvient Tony Fadell. Steve [Jobs] était énervé et voulait leur montrer comment il fallait faire les choses. »

Eh bien, [l’équipe] s’est rapidement rendue compte qu’il y avait tellement de nouveaux logiciels nécessaires et de changements à apporter partout que ce serait très difficile. De plus, nous ne savions pas si nous pouvions élargir les capacités multitouch à un écran complet. C’étaient les défis sur Mac.

La suite est connue. De Mac à écran tactile, il n’y en a pas eu et il n’y en aura pas, si on en croit Apple. C’est à l’iPad qu’incombe le rôle d’ordinateur à écran tactile.