Déceptions avec le bracelet Milanais de l'Apple Watch

Florian Innocente |

Sur le papier et lors des essayages en Apple Store, le bracelet Milanais a tout pour plaire si l'on est amateur de son allure (il est vendu séparément à 169 €). Il ne se porte pas avec tout, pour le coup je préfère un bracelet moins brillant et plus passe partout. Mais il a un cachet indéniable et il est d'une texture très agréable. C'est une déclinaison qu'aucun autre fabricant de montres intelligentes n'avait utilisée, voire osée. Chez les prédécesseurs d'Apple, pour "faire montre" on est allé en général vers le cuir.

Cliquer pour agrandir

Malheureusement, après quelques jours d'utilisation, les 3 personnes de l'équipe qui le portent en sont revenues. L'un d'entre eux l'a d'ailleurs remplacé cette semaine par le modèle basique en caoutchouc pour voir s'il ne lui convenait pas mieux (reçu et déballé).

J'avais déjà évoqué le principal grief au tout début de mon utilisation de l'Apple Watch et cette impression s'est confirmée. Le bracelet serre bien le poignet… mais jamais très longtemps. Il se relâche très (très) vite. Il ne se passe pas une heure sans que j'ai à réajuster plusieurs fois la fermeture aimantée pour retrouver sa position initiale.

[MàJ le 1/04/16] : lire Aperçu des bracelets Apple Watch nylon, cuir et milanais noir

Au départ l'idée est intéressante. En choisissant un fermoir magnétique, Apple vous permet de l'ajuster en une fraction de seconde, même machinalement, sans y jeter un oeil. Mieux, vous n'êtes contraint par aucune position particulière, à l'inverse d'une fermeture avec un clou. Enfin, l'aimant tient parfaitement. On ne redoute jamais de le voir se détacher et la montre s'échapper.

Le problème avec ce design réside dans l'une des deux boucles. Elle est traversée par le bracelet au lieu de le tenir fixé. Plaquez le fermoir sur le bracelet et il suffit de quelques mouvements du poignet pour sentir le bracelet glisser sous l'aimant. Résultat, vous passez votre temps à le resserrer. Nous n'avons pas pu tester le bracelet en cuir Venezia qui utilise aussi un fermoir avec aimant avec une attache différente, mais peut-être que cette matière glisse moins que le métal du Milanais.

Le bracelet passe à travers l'une des deux attaches de la montre et glisse autour — Cliquer pour agrandir
L'autre côté du bracelet est fixe — Cliquer pour agrandir

Une autre personne qui a un peu utilisé ce Milanais s'est aussi retrouvée avec un bracelet suffisamment relâché pour que la montre ne touche plus la peau et — ainsi que le prévoit Watch OS — verrouille l'accès à l'écran. En général on a réajusté l'aimant avant que cela n'arrive, c'est rarement un vrai problème.

Une solution serait que le bracelet Milanais soit accroché aux deux boucles de la montre mais on perdrait alors cette fonction d'ajustement illimité.

Il y en a eu un aussi pour se plaindre que ce bracelet tirait un peu trop sur les poils du poignet. Et un autre encore qui a trouvé que la face extérieure de son fermoir prenait bien vite les rayures (il en va de même sur mon exemplaire mais pas dans les mêmes proportions). En définitive, pour ce qui nous concerne, c'est un gros regret pour ce bracelet qui alliait style et ingéniosité.

Le fermoir d'Anthony — Cliquer pour agrandir
Le fermoir sur le mien — Cliquer pour agrandir