China unicom



100 000 nouveaux iPhone réservés chez China Unicom

100 000 iPhone 5s et 5c ont été précommandés chez China Unicom. Il est le second opérateur de Chine par la taille, et l'un des deux à distribuer les téléphones d'Apple, avec China Telecom. Les deux nouveaux modèles sont déjà proposés à la pré-commande dans le pays.

Il faudra attendre le lancement proprement dit pour en savoir peut-être plus. L'année dernière, l'iPhone 5 s'était vendu à 2 millions d'exemplaires sur son week-end de lancement. La Chine avait été servie dans un second temps - en décembre - alors qu'elle est en première ligne cette année avec les autres principaux pays.

Pour l'iPhone 5s, les clients voulant l'acheter dans une boutique Apple, devront préalablement le réserver demain sur l'Apple Store. Puis, munis de leur Apple ID, ils pourront aller en magasin à partir du 20 septembre, à une heure de rendez-vous convenue. Une procédure qui est valable depuis trois ans afin d'éviter les phénomènes d'achats massifs en vue de reventes sur le marché gris local ou à l'étranger.

Sina Tech écrivait jeudi dernier que China Unicom comptait l'année dernière 7 millions de clients avec un iPhone et qu'ils étaient 1,7 million chez China Telecom. La part du lion est réservée au numéro 1 du secteur, China Mobile avec une estimation de 42 millions d'utilisateurs d'iPhone… tous obtenus sans aucune subvention. La signature (enfin) d'un accord entre Apple et China Mobile fait l'objet de rumeurs depuis quelques semaines.

Sur le même sujet :
- Apple vend deux millions d’iPhone 5 en Chine en trois jours



Un deuxième opérateur en Chine pour l'iPhone ?

Alors que China Unicom s'apprête à commercialiser l'iPhone 4S dans le céleste empire dès vendredi, une agence chinoise indique qu'un autre modèle d'iPhone, dénominé A1387, venait d'obtenir la patente de l'organisme chinois de régulation des télécommunications. Il serait compatible avec le standard CDMA-2000, la technologie 3G qui équipe le réseau de China Telecom, troisième opérateur mobile national (123 millions d'abonnés en novembre, dont 33 pour la 3G).

Il reste encore d'autres validations à obtenir, mais ce pourrait être fait en quelques semaines. La Chine, où Apple connaît une croissance record, pourrait donc bien disposer de deux opérateurs proposant l'iPhone, mais il manque encore à l'appel le premier d'entre eux : si China Mobile a répété son intérêt pour l'iPhone et indiqué être en discussions avec Apple, il faudra encore un autre modèle pour supporter son réseau TD-SCDMA, incompatible avec les modèles existants d'iPhone.

Source : Wall Street Journal



Apple dit non à la 3G TD-SCDMA chinoise

skitchedSelon Bloomberg, Apple aurait décidé de ne pas concevoir d'iPhone compatible avec les réseaux 3G TD-SCDMA. La firme de Cupertino se ferme ainsi les portes du plus grand opérateur chinois, China Mobile, seul opérateur du monde à utiliser cette norme propriétaire.

Cela n'empêche pas China Mobile de fournir un service à 9,5 millions d'iPhone, plus que n'en a vendu China Unicom, le seul opérateur partenaire d'Apple en Chine, qui utilise le même standard 3G que les opérateurs européens. L'iPhone est en effet compatible avec le réseau 2G de China Mobile, ainsi qu'avec le WAPI, le WiFi local. Or le plus grand opérateur chinois a justement annoncé le déploiement d'un million de bornes WAPI dans le pays ces trois prochaines années, notamment dans les grandes villes.

China Mobile offre même 2 400 yuan (275 €) de crédit WAPI à toute personne achetant un iPhone 4 dans le réseau de l'un des cinq partenaires de l'opérateur. Si China Mobile fait tout pour capter des clients iPhone, Apple peut pour le moment l'ignorer. Si l'opérateur compte 952 millions d'abonnés, seuls 43,2 millions sont passés à un forfait 3G, contre 30,2 millions pour China Unicom. Apple et China Mobile devraient néanmoins se retrouver avec le prochain iPhone : l'opérateur chinois a annoncé qu'il utiliserait le standard international TD-LTE pour son réseau 4G.



L'iPad 3G bientôt en Chine, l'iPhone pas encore chez Sprint

Pour le moment, seul l'iPad Wi-Fi est disponible à la vente en Chine (lire : Apple lance l'iPad en Chine ce week-end). Cependant, les choses pourraient évoluer assez rapidement. En effet, la déclinaison 3G vient d'être homologuée par les autorités de régulation chinoise. L'année dernière, China Unicom, qui commercialise déjà l'iPhone, avait fait part de son souhait de commercialiser la tablette Apple dès que possible.

Aux États-Unis, alors que Verizon commercialisera dans quelques jours l'iPhone 4, les regards se portent désormais sur Sprint et T-Mobile, qui espèrent à leur tour pouvoir commercialiser tôt ou tard le terminal d'Apple. Lors d'une conférence de presse, des journalistes ont demandé au président de T-Mobile, si sa société allait distribuer prochainement à l'iPhone. Ce dernier n'a ni démenti ni confirmé et a incité les journalistes à poser la question au management d'Apple.

À noter cependant qu'Apple devrait réviser son appareil pour qu'il puisse exploiter la 3G chez T-Mobile. Si l'opérateur et AT&T utilisent la même norme, ils n'utilisent pas le même spectre d’ondes : 1700 et 2100 MHz pour T-Mobile, au lieu de 850 et 1900 MHz pour AT&T.

Ce qui semble être le plus plausible à l'heure actuelle, c'est qu'Apple attende l'iPhone 5, qui pourrait inclure un chipset plus évolué capable de fonctionner sur la plupart des réseaux de téléphonie mobile.



Le micmac chinois de l'iPhone 4

skitchedSelon Travis McCourt, analyste pour Morgan Keegan, les ventes d'iPhone en Chine seraient « décevantes » : Apple n'aurait vendu que 500.000 unités de son appareil ce dernier trimestre, autant que RIM qui est lui limité au marché de l'entreprise, avec une croissance plus faible. Le grand perdant s'appelle Nokia, qui perd très rapidement des parts de marché au profit du grand gagnant Android, qui représente 50 % des 8 à 10 millions de ventes ce trimestre.

Le marché du smartphone est de fait relativement petit en Chine : Apple y prend tout de même 5,9 % de parts. Si l'analyste a un ton pessimiste, c'est loin d'être le cas de China Unicom, l'opérateur qui a annoncé avoir vendu 1 million d'iPhone depuis sa commercialisation, dont il a l'exclusivité (lire : China Unicom : un million d'abonnés sur iPhone).

Mais China Unicom, 162 millions d'abonnés, doit faire face à la concurrence de l'opérateur no. 1 en Chine, China Mobile et ses 815 millions d'abonnés, qui a récemment signé un accord de coopération avec Apple (lire : La Chine succombe à Apple). Le succès de China Unicom n'est en effet pas du goût de China Mobile, qui aurait perdu un peu moins de 500.000 abonnés au profit de son concurrent à cause de l'iPhone. Mauvais joueur, il propose désormais un kit pour découper sa carte SIM au format microSIM et l'insérer dans un iPhone 4 acheté au marché gris.

Un marché gris que China Unicom semble décidé à combattre avec vigueur, puisque l'opérateur a annoncé qu'il désactiverait les iPhone utilisés avec une carte SIM d'un autre réseau. L'achat d'un iPhone chez China Unicom se fait en effet à un prix raisonnable (le téléphone est fortement subventionné), et il faut verser une avance de 670 € pour couvrir les premiers mois de forfaits. L'iPhone est donc revendu avec sa carte microSIM, que l'on jette et remplace par une SIM découpée sitôt l'avance consommée.

L'opérateur compte empêcher cette pratique en bloquant les iPhone utilisés avec une carte différente de la sienne, et en demandant le remboursement de la subvention. Apple avait un temps limité le marché gris en obligeant les acheteurs potentiels à s'enregistrer sur son site Web avant de se déplacer en boutique, mais depuis l'ouverture de l'Apple Store en ligne en Chine, il a repris de plus belle. Les autorités chinoises ne semblent pas décidées à aider China Unicom : elles lui ont demandé de « respecter et protéger les droits et intérêts légitimes des utilisateurs », en clair de ne pas intervenir dans le libre jeu de la concurrence.



China Unicom : un million d'abonnés sur iPhone

Selon un rapport de la Deustche Bank, China Unicom aurait désormais 1 million d'abonnés utilisant un iPhone. L'iPhone a été lancé en mai 2009 en Chine chez le deuxième opérateur du pays, qui compte 162 millions d'abonnés. Il doit composer à un marché gris très fort, et un prix assez élevé.

Reste que China Unicom peut avoir le sourire : 73 % de ceux qui ont contracté un abonnement avec un iPhone venaient de China Mobile, le no. 1 avec… 815 millions d'abonnés ! Un tiers de ceux qui sont passés de China Mobile à China Unicom ont conservé leur numéro chez China Mobile pendant 6 mois, semble-t-il pour éviter les frais de résiliation, preuve s'il en fallait que l'iPhone est un véritable aimant.

Le marché du smartphone reste minoritaire en Chine : Apple y possède 5,9 % des parts de marché. China Unicom pense cependant qu'il pourrait représenter 100 millions d'unités à court terme, et qu'Apple pourrait s'y tailler une part conséquente (lire : La Chine succombe à Apple). Ce qui ne sera pas pour déplaire à l'opérateur : un utilisateur iPhone lui rapporte plus de 6 fois plus qu'un utilisateur de téléphone non-connecté, et près de deux fois plus qu'un utilisateur de téléphone 3G.

China Unicom espère bientôt pouvoir aussi vendre l'iPad 3G, alors que les autorités n'autorisent pour le moment que le modèle WiFi.

Via Fortune



China Unicom jailbreake en boutique

China Unicom, opérateur exclusif de l'iPhone 4 en Chine, a trouvé un moyen d'attirer de nouveaux clients : il propose le jailbreak du iPhone 4 en boutique. « Découpe gratuite de carte SIM [NdT : pour l'adapter au format microSIM], jailbreak et installation de 10 applications », tels sont les services listés sur ces affiches dénichées par MIC Gadget (via 9to5 Mac).

skitched

Le jailbreak requérant iOS 4.0.1 au plus, on suppose que ces iPhone ne sont pas en 4.0.2. La mention des « 10 applications » ne fait aucun doute : il s'agit d'applications phares de la communauté jailbreak, voire même d'applications piratées, de quoi « compenser » pour le prix très élevé de l'iPhone en Chine (plus de 800 € pour le modèle 32 Go). Enfin, tout iPhone 4 acheté chez China Unicom sera fourni avec une housse gratuite. L'iPhone 4 sera lancé le 16 septembre en Chine, et il semble que cette opération soit limitée à quelques magasins : on voit mal l'opérateur se froisser avec Apple.



Enfin le Wi-Fi pour l'iPhone chinois

China Unicom commercialise dorénavant un iPhone équipé d'une puce Wi-Fi. Jusqu'à présent, le modèle mis en vente était dépourvu de cette fonctionnalité.

Le nouvel appareil prend en compte le protocole WAPI (WLAN Authentication and Privacy Infrastructure), une norme chinoise pour protéger les réseaux sans fil. Reste à savoir si l'arrivée de ce modèle aura d'importantes répercussions sur les ventes d'iPhone en Chine.

[via 9to5]



China Mobile décidée à trouver un accord avec Apple

Après des débuts poussifs, l’iPhone a fini par rencontrer un succès certain en Chine (lire : Et si l'iPhone décollait vraiment en Chine ?). Ce succès a semble-t-il influencé China Mobile, qui jusqu’à présent, n’arrivait pas à trouver un accord avec la société californienne.

Afin de ne pas laisser la voie libre à son concurrent China Unicom, le premier opérateur télécom de Chine souhaite désormais trouver un accord rapidement avec Apple.

«Nous espérons arriver à un accord (avec Apple, ndlr) sur l'iPhone le plus rapidement possible», a déclaré, Wang Jianzhou. Lors d'une conférence de presse à Hong Kong, le président de China Mobile a manifesté également un intérêt pour l’iPad.

[via Le Figaro]

Sur le même sujet :
- Un iPhone Wi-Fi en Chine cet été ?



Et si l'iPhone décollait vraiment en Chine ?

Après des débuts décevants, les ventes d'iPhone commencent à s'accélérer en Chine. S’il a fallu 40 jours à China Unicom pour vendre ses 100 000 premiers iPhone, il lui a fallu moins de 20 jours pour atteindre le cap des 300 000.

Ce pic fait suite à une campagne de publicité lancée la semaine dernière dans 46 villes chinoises. À son niveau donc, la Chine participe à la progression des ventes d'iPhone à l'international. Durant les trois derniers mois de l'année, elles auraient doublé par rapport au trimestre précédent, alors qu'elles auraient reculé de 20 % aux États-Unis (lire : L'iPhone sur le point de dépasser le BlackBerry ?).

via iPhonAsia

Sur le même sujet :
- 100 000 iPhone vendus en Chine depuis la fin octobre