Fermer le menu

google music

Toute l'actualité sur google music

Google préparerait son propre Spotify

15/05/2013 | 00:10

Un concurrent à Spotify pourrait arriver chez Google. Des sources de The Verge ont parlé avec le site d'un accord signé avec Universal et Sony pour le lancement d'un service de streaming.

Warner avait été déjà cité au début de l'année par Fortune, comme l'un des partenaires engagés dans ce projet. L'accord signé avec ces maisons de disques couvrirait une utilisation de leurs contenus sur YouTube et Google Play. Demain soir, Google démarre pour deux jours sa conférence développeurs Google I/O, on en saura peut-être plus à cette occasion.

Apple travaille elle-aussi à une offre de streaming mais elle ne serait pas inspirée directement par ce que propose Spotify où la vente de morceaux n'a jamais vraiment pris (lire iRadio : pas de concurrence à Spotify et des négociations qui durent).

Google voudrait son Spotify

23/02/2013 | 08:44

La division Android de Google serait actuellement en négociations avec les majors. Son objectif ? Obtenir l'autorisation de lancer un service de streaming similaire à Spotify.

Ce n'est pas la première fois que ce type de rumeurs fait surface, mais cette fois, elle est lancée par le Wall Street Journal.

Dans l'esprit de Google, ce service serait une extension de Google Music, qui permet d'écouter sa musique achetée depuis n'importe quel terminal.

Rappelons que dans le même temps, il se dit que Spotify chercherait à étendre son offre gratuite aux mobiles.

Les négociations entre Google et les majors portent également sur un service YouTube qui serait payant. Apparemment, il serait question de lancer un service plus ou moins dans le même esprit mais pour les clips vidéo.

L'objectif pour Google est toujours le même : diversifier ses revenus et parvenir à convaincre l'internaute à mettre la main au porte-feuille.

Google Music scanne aussi les bibliothèques musicales aux USA

19/12/2012 | 11:01

Le service Google Music, qui permet d'héberger en ligne sa bibliothèque musicale et d'y accéder de n'importe où via un navigateur ou une application à l'aide d'un compte Google, se dote d'une nouvelle fonction aux États-Unis... qui est déjà disponible en Europe depuis quelques semaines.

Alors qu'il fallait auparavant uploader tous ses morceaux dans le nuage, une opération qui peut être très longue avec une grosse discothèque et sans connexion très haut débit, Google Music sait dorénavant scanner la bibliothèque de l'utilisateur pour lui mettre à disposition ses titres, à la manière d'iTunes Match. Si un morceau est absent du catalogue de Google Play (ce qui est le cas des podcasts par exemple), le fichier est alors uploadé de manière classique.

Google avait obtenu mi-novembre la première licence musicale paneuropéenne, permettant de proposer un seul catalogue à travers toute l'Europe.

Il est possible de télécharger les morceaux qui sont présents sur Google Music vers son ordinateur. On récupère alors des fichiers MP3 320 Kbps. Contrairement à iTunes Match, le service de Mountain View est gratuit mais se limite à 20 000 morceaux contre 25 000 pour la solution d'Apple.

Google Music est moins bien intégré à iOS et OS X qu'iTunes Match, mais...

Lire la suite

Google obtient la première licence musicale paneuropéenne

19/11/2012 | 17:54

Armonia est le nouveau guichet unique formé par la Sacem française, la SGAE espagnole et la SIAE italienne délivrant des licences paneuropéennes sur des répertoires musicaux. Premier à en bénéficier, Google, qui accède ainsi à 5,5 millions de morceaux (dont ceux de Lady Gaga et de Rihanna) dans 35 pays.

Armonia

Catherine Kerr-Vignale, la directrice des relations clientèle de la SACEM, est prompte à noter que Google est la première société à obtenir une telle licence. Celle-ci est valable pour tous ses services musicaux et vidéographiques partout en Europe et aussi, pour certains catalogues, au Moyen-Orient, en Afrique, en Inde et dans certains pays africains et asiatiques. Google a aussi obtenu une licence sur le répertoire britannique et américain d’Universal Music Publishing et sur le catalogue latino de Sony.

Cette première licence paneuropéenne fait écho à une proposition de la Commission européenne visant à unifier le marché européen de la musique et permettra à Google de considérablement augmenter l’offre de ses services et de proposer un seul catalogue à travers toute l’Europe. Pour le moment, Apple et Amazon disposent toujours d’accords dans chacun des pays de l’Union et doivent traiter avec pas moins de 250 sociétés de gestion des droits....

Lire la suite

Google Music disponible en France

15/11/2012 | 11:03

Google Music, renommé en Google Play Music, est maintenant disponible en France depuis le début de la semaine. Ce service permet d'héberger en ligne sa bibliothèque musicale et d'y accéder de n'importe où via un navigateur ou une application (l'app officielle n'est pas disponible sur iOS mais il existe des alternatives) en se connectant à son compte Google.

Pour mettre sa musique dans le nuage, il faut télécharger un logiciel, Music Manager, qui vient s'installer dans les Préférences systèmes. Mais, bien que le service soit gratuit jusqu'à 20 000 morceaux, il faut au préalable ajouter un mode de paiement à Google Wallet (Google Portefeuille).

Music Manager offre quelques options, comme n'importer que les playlists d'iTunes, ajouter les podcasts et configurer la bande passante allouée à l'upload. Contrairement à iTunes Match, Google Play Music en France va uploader tous les morceaux que l'on désire voir figurer en ligne. L'opération peut donc être assez longue la première fois.

L'interface pour lire ses morceaux via le navigateur web est simple mais efficace. On retrouve une liste de pochettes et un clic sur une pochette emmène vers la liste des titres de l'album. Les boutons de contrôles sont situés en bas de la page.

Sur iPhone, le site web propose une simple liste des artistes ou des albums.

...

Lire la suite

Google Music cherche encore son public

24/02/2012 | 07:09

Trois mois après son lancement, tout reste à faire pour Google Music. CNET, qui a reçu quelques confidences, explique que des responsables de Google ont révélé à leurs homologues des maisons de disques que le taux d'utilisation et les revenus dégagés par ce concurrent d'iTunes étaient inférieurs à leurs attentes.

Google avait tablé à l'époque sur les 200 millions de terminaux Android dans la nature et l'intégration de ce service à Google+ pour assurer d'un démarrage rapide.

skitched

Trois mois pour un bilan c'est toutefois trop peu, mais ce début sans fanfare n'est pas de nature à faire espérer aux maisons de disque qu'elles pourront s'appuyer rapidement sur ce nouvel acteur pour peser sur Apple (Warner n'a d'ailleurs pas signé).

Google leur a cependant indiqué qu'il allait déployer une stratégie matérielle à même de stimuler sa plateforme musicale. Comme un système de streaming audio pour la maison vendu sous sa marque (si l'on en croit une récente rumeur du Wall Street Journal).

Sur le même sujet :
- Google remixe Google Music

Google remixe Google Music

17/11/2011 | 12:23

Présenté lors de la Google I/O il y a six mois, Google Music a perdu son qualificatif de « bêta », et se présente désormais comme un concurrent du couple iTunes Store / iCloud. Tout à la fois magasin de musique, casier numérique et plateforme sociale, Google Music est un nouveau pas de la firme de Mountain View dans le monde de la distribution de contenus, un nouveau service renforçant son écosystème.

skitched

Huit ans après l'iTunes Store, Google lance sa propre boutique musicale, le Google Music Store (États-Unis uniquement). Cette boutique contient pour le moment huit millions de morceaux (treize dans quelques mois) issus des catalogues de Sony Music, d'Universal et de sa filiale EMI, ainsi que de nombreux labels indépendants — Warner est la grande absente. De la même manière que l'iTunes Store est disponible sur Mac, PC et iOS, le Google Music Store est présent sur ordinateur via le navigateur, et sur Android (2.2+).

skitched

Ces morceaux sont proposés au format MP3 320 pour un tarif compris entre 0,99 $ et 1,29 $, avec un aperçu de 90 secondes. Pour comparaison, Apple offre une sélection de 20 millions de morceaux des quatre majors et de nombreux labels indépendants, au format AAC 256, pour un tarif compris entre 0,69 $ et 1,29 $. Google a néanmoins réussi à négocier un certain nombre d'exclusivités (avec les Rolling Stones, Coldplay, Busta Rhymes, Shakira, Pearl Jam, et le Dave Matthews Band), et proposera un morceau gratuit par jour. Remarquons aussi qu'un an après leur arrivée sur l'iTunes Store, les Beatles sont désormais disponibles sur le Google Music Store.

... Lire la suite

Google ouvrirait son disquaire virtuel dès ce trimestre

18/10/2011 | 00:03

Google suit un cheminement inverse à celui d'Apple : après avoir présenté son casier numérique pour accéder à sa musique depuis n'importe quel terminal accédant à Internet, le géant de la recherche cherche maintenant à ouvrir sa boutique virtuelle. Le disquaire virtuel de Google serait en cours de finalisation et sortirait très rapidement si l'on en croit les dernières rumeurs, au cours des prochaines semaines.

Google MusicLes négociations entre Google et les maisons de disques ne seraient en fait pas terminées. Ces dernières hésiteraient à accorder leur confiance à Google : elles prendraient toutes les précautions possibles pour éviter de faire de la solution de Google un repaire pour le piratage. Rappelons que Google Music héberge toute votre musique, quelle que soit sa provenance, même si vous ne l'avez pour ainsi dire pas payée.

On aura sans doute des nouvelles de ce nouveau concurrent à l'iTunes Store lors de la présentation conjointe du Samsung Nexus Prime et d'Android 4.0 dit Ice Cream Sandwich, en fin de journée.

[Via : BGR]

Sur le même sujet :
- Google Music Bêta : intéressant, mais peut bien mieux faire

Des webapps iOS pour Google Music et Dropbox

09/09/2011 | 06:45

Google a annoncé — sur Twitter — la disponibilité d'une webapp HTML5 optimisée pour iOS pour Google Music. Cette webapp, qui fonctionne aussi bien sur iPhone / iPod touch que sur iPad, utilise le cache local (jusqu'à 25 Mo) et possède une interface qui ne devrait pas dépayser les utilisateurs du lecteur musical d'iOS.

Google Music iOS

Google Music n'est pour le moment disponible qu'aux États-Unis — et sur invitation —, mais il existe plusieurs moyens de faire comme si vous y étiez.

Puisque l'on parle de webapps, notons que Dropbox a mis à jour la sienne, pour la première fois depuis trois ans. Son fonctionnement se rapproche de celui des applications iOS et Android, de l'interface aux fonctions (recherche, actions sur les fichiers, suppression, partage). Cette webapp est disponible en anglais, français, espagnol, allemand et japonais.

Dropbox

Google Music Bêta : intéressant, mais peut bien mieux faire

08/06/2011 | 14:50

À défaut de pouvoir tester les fonctions musicales d'iCloud, nous nous sommes penchés sur le service de Google que Steve Jobs n'a pas manqué d'évoquer lors de la conférence des développeurs (WWDC). En effet, nous avons reçu une invitation à tester le service de lecture de musique en mode Cloud de Google. C’est l’occasion d’essayer un service théoriquement réservé aux États-Unis. Prise en main !

Pour accéder à Google Music Bêta, il faut donc commencer par faire croire que l’on se connecte depuis les États-Unis : la limite est territoriale; ce n’est pas une limite de nationalité. Ce qui signifie qu’un américain hors de ses frontières ne pourra pas profiter du service. À moins qu’il ne fasse comme un Européen et n’accède au service via un lien VPN lui permettant de se connecter avec une adresse IP aux États-Unis. Un peu ridicule, mais ô combien symptomatique de la fragmentation des systèmes de gestion des droits d’auteurs à travers le monde. Ce «maquillage» est nécessaire de bout en bout : depuis l’inscription au site Web de Google Music pour demander une invitation jusqu’à la lecture de musique streaming, en passant par le téléversement de sa discothèque. Soyons clairs : pour l’instant, utiliser Google Music depuis la France demande un certain niveau de motivation. Et celui-ci est d’autant plus élevé que les limitations du service - dans son état actuel - sont nombreuses. Mais nous y reviendrons plus loin.

Actuellement, Google Music est...

Lire la suite

Pages