Nokia



Le 25 avril, Microsoft devient constructeur de smartphones

Microsoft va finalement prendre possession des activités mobiles de Nokia le 25 avril. La finalisation de l'acquisition de 7,2 milliards de dollars, annoncée en septembre dernier, avait pris un petit mois de retard par rapport au planning initial (des autorités antitrust en Asie ont eu besoin d'un peu plus de temps). Tous les obstacles sont désormais levés pour que Microsoft devienne un constructeur de smartphones à part entière. La gamme Lumia a certes été bien accueillie (par la critique, surtout), mais avec l'expertise des équipes de Nokia à disposition, Redmond a désormais les mains libres pour lancer une nouvelle offensive matérielle - du côté du logiciel, la version 8.1 de Windows Phone a montré que la plateforme mobile de l'éditeur était finalement au niveau de ses principaux concurrents, iOS et Android (lire : Microsoft présente Windows Phone 8.1 : Cortana, centre de notifications, nouvelles tuiles…)

Cette réorganisation du constructeur finlandais ne signifie toutefois pas que Microsoft va pouvoir user librement de la marque de commerce Nokia. D'après un courrier envoyé à ses fournisseurs, Nokia précise que la nouvelle entité s'appellera Microsoft Mobile, tout simplement. Ce qui reste de Nokia ne disparaitra pas pour autant; l'entreprise continuera d'opérer indépendamment depuis la Finlande, en se concentrant sur trois produits : la cartographie Here (Microsoft a pris une licence), l'infrastructure Nokia Solutions and Networks, ainsi que des « technologies avancées », sans qu'on en sache plus.



La "Web Tablet" de Nokia née en 2001 et aussitôt abandonnée

La Nokia M510 fut une tablette Internet fabriquée en 2001, mais jamais commercialisée. Le mode d'emploi était déjà imprimé et 1000 unités étaient sorties de l'usine avant que ce projet ne soit suspendu, a raconté l'un de ses ingénieurs, Esko Yliruusi, à Digitoday (voir aussi cette vidéo).

Cliquer pour agrandir

De la taille d'une petite pizza, cette tablette proposait des commandes et molettes de navigation (défilement de pages, avant et arrière, etc) identiques de part et d'autre de l'écran pour être utilisée indifféremment par des gauchers et droitiers. Leur design rappelle les claviers originaux développés pour les N-Gage, 7600 et autres 7610. Cette sorte de Télécran géant avait un pied rétractable au dos pour être posé semi-verticalement. Un stylet complétait l'équipement.

Cliquer pour agrandir

On voit aussi l'interface de quelques applications comme celle de gestion des messages, avec un clin d'oeil à Steve Jobs ou un équivalent de nos centres de notifications. La Nokia Web Tablet a été conservée en 130 exemplaires pour les participants au projet et le reste a été détruit, a raconté aussi Esko Yliruusi.

Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

L'arrêt brutal de cette Web Tablet, juste avant son lancement, fut justifié par le manque d'intérêt du public décelé dans une étude de marché. Bizarrement, ces conclusions ne furent validées qu'une fois le produit achevé ! Quatre ans plus tard, l'imposant bloc de plastique fut ramené à un format plus compact avec le Nokia 770 vendu 359€. Une tablette que l'on pourrait aujourd'hui confondre avec un boîtier GPS. Nokia a de nouveau une tablette au catalogue, la Lumia 2520 et son écran 10,1" basée sur le très populaire Windows RT…

Nokia 770

Lumia 2520



Windows Phone 8.1 : Nokia annonce les Lumia 930, 635 et 630

Dans la foulée de la présentation de Windows Phone 8.1, Nokia, qui fera bientôt partie de Microsoft, a annoncé trois Lumia équipés par défaut du nouveau système. Les autres Lumia Windows Phone 8 déjà sortis recevront la mise à jour cet été.

Lumia 930

Le Lumia 930 est le nouveau porte-étendard de Nokia. Ce smartphone est équipé d'un écran 5" Full HD OLED, d'un appareil photo PureView de 20 mégapixels, d'un processeur Snapdragon 800 de 2,2 GHz, de 2 Go de RAM et de 32 Go de stockage. Il est compatible 4G LTE et peut se charger sans fil. Le fabricant insiste notamment sur « l'enregistrement audio en qualité Surround » grâce à quatre micros directionnels.

Malgré son embonpoint (9,8 mm d'épaisseur et 167 g sur la balance), le Lumia 930 ne contient qu'une batterie de 2 420mAh alors que le HTC One (M8) et le Galaxy S5 plus fins et plus légers disposent respectivement d'une batterie 2 600 mAh et 2 800 mAh.

Le Lumia 930 sera disponible en juin à 549 €.

Lumia 635 et 630

Les Lumia 635 et 630 sont deux téléphones d'entrée de gamme qui partagent beaucoup en commun : écran IPS 4,5" 854 x 480 pixels, processeur Snapdragon 400 quadricœurs 1,2 GHz, appareil photo 5 mégapixels, batterie 1 830mAh. Ce qui les différencie, c'est la prise en charge de deux cartes SIM pour le 630 et la compatibilité 4G LTE pour le 635.

Les deux smartphones arriveront en juin à 169 €.



Nokia : un special event le 2 avril

Nokia organise un événement spécial le 2 avril. Après avoir présenté ses premiers terminaux Android au MWC, le finlandais va revenir à ses premiers amours. L’objet de l’invitation ? More Lumia. Voilà qui a le mérite d’être clair…

À noter comme le souligne Re/code que cet événement coïncide avec la conférence Build de Microsoft qui devrait à cette occasion évoquer l’avenir de sa plate-forme Windows Phone.



Nokia X : Nokia présente son premier smartphone sous Android

Sans surprise, Nokia a ouvert le Mobile World Congress 2014 en présentant son premier smartphone sous Android. Petite surprise, il n’est pas seul : le Nokia X est accompagné par un Nokia X+ et un Nokia XL.

Les appareils de la famille Nokia X « font tourner des applications Android, utilisent les services de Microsoft et amènent l’expérience utilisateur de Nokia à de nouveaux utilisateurs », pour reprendre les termes de Stephen Elop. Le CEO de Nokia ne s’en cache pas, la firme finlandaise s’est servi du code de l’Android Open Source Project, mais « le Nokia X amène les gens vers le cloud de Microsoft, pas le cloud de Google. »

Les Nokia X prennent place entre les Nokia Asha et les Nokia Lumia et reprennent un peu des deux. L’écran d’accueil rappelle celui de Windows Phone, avec de grandes tuiles redimensionnables dont le contenu se met à jour régulièrement. L’écran de veille et le centre de notifications FastLane sont quant à eux directement issus de l’Asha Platform.

Les Nokia X n’ont évidemment pas accès au Play Store : Nokia propose sa propre boutique et permet d’en installer d’autres. La firme finlandaise y intègre aussi ses propres services (Here Maps, Mix Radio), mais aussi ceux de Microsoft, comme OneDrive, Skype et Outlook. Pour le navigateur web, c'est une version d'Opera qui sera préinstallée sur ces terminaux. « Le Nokia X permet à Microsoft de s’adresser à un nouveau public » : il semble donc que Nokia refile la patate chaude à la firme de Redmond.

Le Nokia X, doté d’un écran 4 pouces 860 x 480 px, d’un processeur bicœur 1 GHz, d'une caméra de 3 mpx, de 4 Go de stockage (plus un logement MicroSD) et de 512 Mo de RAM, est disponible immédiatement pour 119€. Une déclinaison baptisée Nokia X+ (avec 768 Mo de RAM et carte microSD de 4 Go incluse) sera lancée au deuxième trimestre, mais pas en France. Enfin, une version avec un écran 5 pouces et caméra 5 mpx, le Nokia XL, sera disponible dans quelques mois, à 149€ s'agissant de la France.

Nokia XL et Nokia X

Ces trois appareils seront d’abord commercialisés dans les pays émergents : il est clair qu’ils sont conçus pour prendre la relève d’un écosystème Asha vieillissant. Nokia ne cache pas son intention de continuer à faire descendre Windows Phone en gamme, et à utiliser la famille X comme introduction à très bas coût aux services de Microsoft. Reste à savoir ce qu’en fera la firme de Redmond, qui ne semble pas convaincue.

[MàJ] : correction sur les prix (mis en TTC) et disponibilités en France.



MWC 2014 : Microsoft n’est pas fan de tout ce que fait Nokia

« Nous avons une excellente relation avec Nokia » assure Joe Belfiore. À la veille de la présentation du premier téléphone Nokia sous Android, il a toutefois été obligé de reconnaître que certains produits de la firme finlandaise le « passionnaient moins » que d’autres.

Le Nokia X, qui sera présenté demain matin.
Le Nokia X, qui sera présenté demain matin.

Le responsable de la « plateforme Windows » s’exprimait lors d’une conférence de presse de présentation de Windows Phone 8.1. Lorsqu’il sortira en avril, il apportera la prise en charge des dernières puces Qualcomm Snapdragon, de deux emplacements SIM, et de l’installation des apps sur carte microSD.

Tous les appareils utilisant Windows Phone 8 pourront passer à Windows Phone 8.1. Les futurs appareils WP 8.1 pourront se passer des touches de fonction matérielles, qui pourront être remplacées par des touches virtuelles, et du déclencheur qui fait pourtant la spécificité de la plateforme Windows Phone.

Une plateforme qui reçoit le soutien de nouveaux partenaires, comme Lenovo et les Indiens Xolo, Karbonn et Lava. Mais aussi de vieux partenaires qui assurent revenir à leurs premières amours, comme LG, ZTE et Huawei.



Nokia s'habille en vert pour inviter la presse

Nokia se pare de vert pour l'invitation à sa prochaine grande conférence, ce lundi matin. Du vert comme Android et une illustration fléchée qui dessine en creux le X qui serait utilisé pour baptiser ces nouveaux terminaux. Des Nokia X dont on a vu plusieurs images ces derniers jours, déclinés en différentes couleurs, ainsi que leur interface mâtinée du design de Windows Phone (lire aussi Les "Nokia X" sous Android bientôt annoncés).

Cliquer pour agrandir

Les spécifications qui ont fuité la semaine dernière, donnaient un écran de 4" (800x480), un Snapdragon bicoeur à 1 GHz, 512 Mo de RAM et 4 Go de stockage (avec port microSD en renfort), un appareil 5 mpx, une batterie de 1500mAh et des applications Nokia à la place de celle de Google.

Hier, evleaks a publié cette image tirée certainement des éléments promotionnels du futur terminal low cost de Nokia.

Clic pour agrandir

Tags: ,


Les "Nokia X" sous Android bientôt annoncés

Nokia est bien parti pour annoncer son smartphone Android le 24 février lors du Mobile World Congress de Barcelone, écrit le Wall Street Journal. Évoqué et même montré à plusieurs reprises chez @eveleaks, ce téléphone au nom de code "Normandy" (tout un symbole), probablement baptisé au final "Nokia X", était en développement avant que Microsoft n'achète la division mobile. Une preuve, s'il en fallait, de la situation de détresse dans laquelle se trouvait Nokia. Il faut souligner à ce titre que l'acquisition de Nokia n'est pas encore effective, la division mobile n'est pas encore tombée dans le giron de Microsoft.

Nokia va donc mener à son terme ce plan B. L'appareil utilisera une version hautement personnalisée d'Android, comme Amazon l'a fait avec ses tablettes. Les applications de Google seront absentes, tout comme le Play Store, remplacées par des utilitaires Nokia (Here pour les cartes, MixRadio pour la musique) et une boutique à son nom, empêchant l'utilisation de celle de Google.

Cliquer pour agrandir

Le prix de ce téléphone n'est pas connu, mais il vise un marché de l'entrée de gamme qu'a complètement sous-estimé Microsoft avec ses Windows Phone, explique le site. L'exemple est donné du marché indien où, sur l'année écoulée, 93% des nouveaux smartphones vendus étaient équipés d'une version d'Android. Des marchés autrefois acquis à Symbian. Microsoft et Nokia n'offrant Windows Phone que sur des appareils plus coûteux n'ont pu répondre à cette demande.

Un point n'est pas encore très clair, celui de la durée de cette opération Android. Est-ce qu'il s'agit d'occuper le terrain en attendant de proposer des terminaux Windows Phone plus abordables ou s'agit-il d'une mesure à plus long terme ? L'histoire de Microsoft et sa volonté d'installer Windows partout fait plutôt pencher vers la première hypothèse.

L'objectif avoué serait aussi de pousser les utilisateurs de ces téléphones à migrer ensuite vers des Windows Phone dès lors qu'ils cherchent ensuite à passer à des modèles plus sophistiqués. Les captures d'interface de ces Nokia X montrent un design à tonalité bien plus Microsoft que Google. Le fait aussi que ce sont des applications Nokia qui seront préinstallées et donc cousines de celles sur Windows Phone. Tout cela concourt à valider cette idée de se servir de ce Nokia X comme marchepied vers Windows Phone.

Cliquer pour agrandir



Le téléphone Android de Nokia se dévoile un peu plus

Manquant de liquidités pour prolonger le succès de sa gamme Lumia sous Windows Phone, Nokia envisageait de relancer sa gamme Asha avec un système basé sur Android. Un projet semble-t-il toujours en cours, malgré l'acquisition de la division « appareils et services » du fabricant finlandais par Microsoft, et qui commence même à se dévoiler.

Le Nokia Normandy.
Le Nokia Normandy.

Microsoft a dépensé 3,79 milliards d'euros pour absorber les 32 000 salariés responsables du développement des gammes Lumia et Asha — et de ce fameux appareil sous Android, croyait-on. Mais NokiaPowerUser assure que le projet Normandy restera en fait chez Nokia, où il est sous la responsabilité d'une nouvelle division née des cendres du département R&D du fabricant.

Une division qui poursuit activement son développement, au point d'avoir laissé échapper quelques benchmarks… qui disent tout ou presque de la configuration de cet appareil. Doté d'un écran 4 pouces 480 x 854 px, il embarque un processeur Snapdragon 200 et un capteur 5 Mpx — un appareil d'entrée de gamme, comme prévu.

Ce qui ne l'empêche pas d'exploiter la toute dernière version d'Android, toutefois masquée derrière une surcouche dévoilée par l'intarissable Evan Blass. La patte de Nokia est reconnaissable, notamment dans la barre de statut ou les grandes notifications sur l'écran d'accueil, ce qui ne fera qu'accroître l'intérêt des aficionados de la marque.

Remarquez, dans la barre de statut, la mention de deux cartes SIM.
Remarquez, dans la barre de statut, la mention de deux cartes SIM.

Reste à savoir si les informations de NokiaPowerUser sont exactes et si ce projet verra bien le jour dans le courant de l'année. Les déclarations conjointes de Microsoft et de Nokia laissaient en effet clairement entendre que le fabricant finlandais abandonnerait totalement le marché de la téléphonie.



Nokia retire ses cartes de l’App Store

Une année après son apparition, HERE Maps, l’application cartographique de Nokia, a disparu de l’App Store. C’est le site Indian Express qui a noté le premier que l’application n’était plus disponible et a obtenu du constructeur une confirmation.

Nokia justifie son choix de retirer l’application en critiquant… iOS 7. Selon l’entreprise, le nouveau système mobile d’Apple nuit à l’expérience d’utilisation de l’application, un argument très étrange de la part de n’importe quel éditeur. La vérité est sans doute plutôt que HERE Maps n’a jamais rencontré le succès escompté et que l’application, très bugguée, aurait nécessité trop de travail pour une contrepartie limitée.

Exemples tirés de notre premier essai de l’application, en novembre 2012 (lire : Here Maps de Nokia est arrivé sur l’App Store)

L’interface vieillotte héritée de l’époque Symbian s’accommodait déjà mal d’iOS 6, elle était encore moins agréable sur iOS 7 et ce retrait ne sera sans doute pas regretté par la majorité. D’autant que le site à l’origine de l’information a testé HERE Maps avant son retrait et constaté qu’elle était devenue presque inutilisable.

Si jamais les cartes de Nokia vous manquaient sur un iPhone ou iPad, il vous reste une seule solution : utiliser le site mobile du service.

Tags: ,