Fermer le menu

nokia

Toute l'actualité sur nokia

Nokia 215 : Microsoft présente un téléphone à 29 €

| 05/01/2015 | 14:10 |  

Microsoft n’en a pas encore fini avec Nokia : si la firme de Redmond vend désormais ses smartphones sous la seule marque Lumia, elle continuera à utiliser la griffe emblématique pour « parler » au public de ses feature phones. C’est ainsi qu’elle a présenté aujourd’hui le Nokia 215, un téléphone annoncé à 29 $ hors taxes (sans doute 29 € TTC).

À ce prix-là, c’est le moins cher de tous les Nokia capables de se connecter à internet — mais en EDGE seulement. Il est d’ailleurs fourni avec le navigateur Opera Mini, qui compresse les données à la volée, ainsi que Facebook, Messenger, Twitter, MSN Météo et Bing Search.

Doté de 8 Mo de RAM, le Nokia 215 n’utilise évidemment pas Windows Phone, mais Series 30. Son écran 2,4 pouces de 320x240 pixels suffit à afficher les clichés que l’on pourra prendre avec le capteur 0,3 Mpx au dos.

On notera toutefois qu’il embarque un tuner FM, qu’il prend en charge le partage peer-to-peer Bluetooth Slam, et que sa batterie lui offre 29 jours d’autonomie en veille. Le Nokia 215 est décliné en trois couleurs (noir, blanc et vert) et sera proposé dans une version double SIM.

> Accéder aux commentaires

La Nokia N1 sortira d'abord en Asie le 7 janvier

| 26/12/2014 | 21:00 |  

Maintenant que Microsoft a abandonné la marque Nokia après son rachat pour ne conserver que le terme Lumia, l'entreprise nordique vogue seule de son côté. Notamment en Asie où Nokia lancera le 7 janvier prochain sa tablette Android "N1".

Cette tablette dispose d’un écran 7,9 pouces (2048x1536px, format 4:3), d'un processeur quatre coeurs Intel (Atom Z3580, cadencé à 2,33GHz en 64 bits) et de 2 Go de RAM. On y trouve la dernière version d’Android Lollipop (5.0) avec la surcouche maison, ainsi que 32 Go d’espace de stockage (pas de logement pour carte micro SD). Petite particularité, la N1 est dotée du nouveau port USB réversible - c'est a priori la première à le faire — ce qui devrait permettre à ses utilisateurs de brancher des clefs et autres périphériques. Le capteur arrière atteint 8 mégapixels (5 mégapixels pour celui à l’avant), et on trouve également une puce Bluetooth 4.0 et une batterie de 5 300 mAh.

Pour le moment, la N1 n’est attendue que sur le marché asiatique pour moins de 250 $. Reste à voir si elle franchira un jour nos frontières. Nokia en espère beaucoup puisqu’une grosse conférence de presse est prévue selon les médias chinois, et des partenariats ont été signés avec certains développeurs locaux pour du contenu exclusif.

> Accéder aux commentaires

Apple sera bientôt numéro 2 mondial devant Nokia

| 15/12/2014 | 22:15 |  

Qu'il est loin le temps où Steve Jobs donnait à l'iPhone l'objectif d'atteindre les 1% de part de marché. On était à l'été 2007 et ce fut fait à la fin 2008. Début 2009, Apple était au coude à coude avec HTC, Sharp et Kyocera… Loin devant, Nokia dépassait tout le monde avec quasiment 39% de parts de marché.

Dans la dernière étude trimestrielle de Gartner, Apple souffle dans le cou d'un Nokia devenu Microsoft. Cela fait longtemps que la Pomme vend plus de smartphones que l'ex premier de la classe, mais Nokia faisait toujours mieux si l'on additionnait ses feature phones, ces terminaux basiques et pas chers. Seulement, en plus d'Apple, il a fallu compter avec Android, venu jouer le trouble fête et concilier smartphones avec prix abordables.

À la faveur des ventes d'iPhone 6 et d'iPhone 6 Plus, Apple a de bonnes chances de prendre le large et de devenir le numéro 2 mondial, toutes catégories confondues. Au précédent trimestre, Nokia a vendu 43 millions de téléphones dans le monde contre 38 millions pour Apple. Il y a un an, le premier avait écoulé 63 millions de terminaux et le second 30 millions. On voit de quelle manière les plateaux se sont rééquilibrés : 5 millions de téléphones seulement séparent les deux entreprises, autrement dit presque rien (pour Apple…).

Il faut dire que les smartphones prennent de plus en plus de poids dans les ventes de mobiles en général : 66% sur ce trimestre et Gartner table sur 90% à l'horizon 2018. Ces modèles plus sophistiqués ont connu une progression de 20% contre une chute de 25% sur les feature phones.

Samsung est toujours champion du monde mais avec quelques cocards, il a vu ses ventes baisser dans les deux catégories. Il reste de très loin le premier fabricant de téléphones au monde avec 94 millions de terminaux écoulés ce trimestre, mais il en avait écoulé 117 millions en 2013. Xiaomi lui taille des croupières en Chine, il a vendu au total 15,7 millions de téléphones contre seulement 3,6 millions en 2013. Ce qui ne veut pas dire que le petit fabricant chinois fait sonner le tiroir caisse (lire Xiaomi : gros buzz pour petites marges).

Enfin, Android peut toujours se targuer de tourner sur presque 85% des téléphones dans le monde (83,1%), suivi par iOS avec 12,7% puis Windows Phone avec 3%. C'est le seul des trois systèmes à perdre du terrain d'une année sur l'autre, il s'est vendu un peu plus de Lumia mais pas assez proportionnellement à la croissance du marché.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Nokia HERE sur iOS début 2015

| 10/12/2014 | 19:45 |  

Il y aura dans quelques semaines un nouveau joueur sur le marché des applications de cartographie. Nokia a en effet confirmé le retour de l'application HERE sur iOS par l'entremise d'une note sur le blog de l'entreprise (lire aussi : Nokia HERE retrouve le chemin vers iOS). Il n'y a pas beaucoup plus d'information sur le sujet malheureusement, si ce n'est une fenêtre de sortie programmée pour le début de l'année prochaine.

Nokia s'enorgueillit surtout du bon accueil réservé à HERE sur Android, dont la version beta a été téléchargée à plus d'un million de copies (surtout en Allemagne et aux États-Unis). Une nouvelle mouture, toujours en beta, est désormais en ligne sur le Play Store, et donc ouverte à encore plus d'utilisateurs : elle comprend 18 nouveaux pays et territoires, ce qui en porte le nombre à 118. L'app peut aussi être utilisée hors connexion.

HERE n'est sans doute pas le plus beau logiciel de localisation et de cartographie au monde, mais il compte bon nombre d'adeptes qui en apprécient la simplicité, l'efficacité… et l'absence de modèle publicitaire, pour le moment en tout cas. L'application comprend aussi le calcul d'itinéraires en transports en commun, ce dont est encore incapable Apple Plans.

> Accéder aux commentaires

Nokia lance un nouvel iPad mini sous Android

| 18/11/2014 | 11:55 |  

Nokia se relance dans la course au matériel. Après avoir vendu sa division mobile à Microsoft pour 7,2 milliards de dollars, le constructeur finlandais veut mettre à profit son image de marque sur de nouveaux produits (qui ne devront pas être des smartphones jusqu'en 2016, tel que stipulé dans l'accord avec Redmond). Le premier terminal de cette nouvelle ère est donc une tablette, baptisée assez symboliquement N1.

La N1 est par bien des aspects le « vrai » iPad mini 3 qu'Apple n'a pas lancé cette année. Les points communs sont nombreux entre les deux ardoises : écran de 7,9 pouces, définition identique de 2 078 x 1 536, des composants (appareil photo, boutons, et même la grille du haut parleur) placés au même endroit, il y a même un étui qui a comme un air de famille avec la Smart Case… La tablette a été conçue en partenariat avec Foxconn, l'assembleur préféré d'Apple, ce qui explique peut-être l'air de famille frappant entre l'iPad mini et la N1.

Si la tablette se dispense d'un bouton d'accueil à la Touch ID, elle apporte en revanche une chose qu'Apple n'a pas voulu proposer pour l'édition 2014 de sa petite tablette : un écran laminé qui, à la manière de l'iPad Air 2, permet d'amincir le profil de l'ardoise. La N1 affiche une taille de guêpe de 6,9 mm (contre 7,5 mm pour l'iPad mini) et un poids de 318 grammes (331 grammes pour l'ardoise d'Apple).

Cliquer pour agrandir

L'ouverture sur la tranche inférieure de la N1 n'est pas un port Lightning, mais un port USB Type-C, réversible donc. C'est une première pour une tablette, voire pour un appareil électronique grand public tout court (on a cru un temps qu'Apple allait inaugurer un port USB plus traditionnel, mais tout aussi réversible).

Cliquer pour agrandir

La tablette de Nokia embarque un processeur Atom Z3580 d'Intel, 2 Go de RAM, 32 Go de stockage, un appareil photo 8 mégapixels au dos et 5 mégapixels à l'avant. Le constructeur a définitivement mis derrière lui son passé lié à Microsoft, puisque la N1 fonctionne avec Android 5.0 Lol...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Nokia prépare de nouveaux produits en toute indépendance

| 17/11/2014 | 16:45 |  

On peut l'avoir oublié, mais Microsoft n'a racheté que la division mobile de Nokia : l'entreprise Nokia existe toujours et elle reste basée en Finlande. L'accord passé en septembre 2013 avec l'éditeur de Windows interdit à Nokia d'utiliser sa marque dans le domaine des smartphones jusqu'en 2016 (et des feature phones pendant dix ans de plus), mais Microsoft s'est d'ores et déjà employé à supprimer ce nom sur ses mobiles (lire : Microsoft lance son premier Lumia). En dehors du secteur de la téléphonie mobile, l'entreprise est libre de gérer son nom comme elle l'entend.

C'est ainsi que l'on devrait retrouver dans les semaines qui viennent des produits sous la marque Nokia. Le groupe a annoncé la mise en place d'une licence qui permettra aux constructeurs qui le souhaitent d'utiliser ce nom, pour des appareils dans des secteurs « où la marque est pertinente », a précisé Ramzi Haidamus, président de Nokia, durant une journée réservée aux investisseurs. L'entreprise va s'intéresser, voire financer, des projets et des technologies qui devront respecter l'héritage de la marque; de plus, Nokia laisse ouverte la possibilité de développer, fabriquer et commercialiser ses propres produits directement auprès du grand public.

Le constructeur va t-il se lancer dès demain ? C'est tout cas ce qu'il laisse paraître sur son fil Twitter, en présentant la photo d'un boîtier frappé de la marque Nokia. On ignore pour le moment de quoi il s'agit, mais l'appareil fait penser à un Apple TV…

> Accéder aux commentaires

Adieu Nokia Lumia, bonjour Microsoft Lumia

| 21/10/2014 | 18:31 |  

À peine quatre mois après le sabordage de la gamme X, Microsoft dit officiellement adieu à la marque Nokia, dont il a pris possession de l'activité mobile au printemps dernier.

Ce qui n’était jusqu’à présent qu’une rumeur est désormais officiel : la gamme de smartphones finlandais abandonne la marque Nokia et devient Microsoft Lumia. C’est toute la stratégie de communication qui change également de nom au passage puisque les comptes Facebook et Twitter de Nokia France vont devenir dans les « prochains jours » Microsoft Lumia. les autres pays suivront dans les semaines qui viennent.

Plus de logo Nokia donc sur les futurs smartphones de Microsoft, c’est une page qui se tourne, même si Nokia existe toujours sous la forme d’une société indépendante dédiée aux infrastructures réseaux.

> Accéder aux commentaires

Nokia HERE retrouve le chemin vers iOS

| 03/09/2014 | 21:30 |  

Les cartes de Nokia vont revenir sur iOS. En décembre dernier, le constructeur retirait son application de cartographie HERE de l'App Store, sans vraiment donner d'explications si ce n'est que le logiciel s'accommodait mal d'iOS 7 (lire : Nokia retire ses cartes de l’App Store). Ce retrait avait d'autant plus surpris que l'app avait été mise en ligne un an auparavant seulement, dans la foulée de la polémique entourant la fiabilité du logiciel Plans d'Apple. « C'était un produit lancé dans la précipitation », avoue Sean Fernback, dirigeant de Nokia dans une interview pour le Wall Street Journal. « Honnêtement, ça a horriblement mal tourné » pour HERE sur iOS. Mais désormais, il y a de la place pour des « alternatives », assure t-il.

C'est pourquoi Nokia met la touche finale à une nouvelle version de l'application HERE, qui sera de retour sur iOS et Android d'ici la fin de l'année. « Google Maps est une bonne solution pour beaucoup d'utilisateurs, les cartes [de Google] fonctionnent très bien », mais l'application n'a d'après Fernback pas beaucoup évolué. Pour imposer sa solution, le constructeur mise donc en partie sur la lassitude des utilisateurs… mais également sur les fonctions uniques à HERE, comme le téléchargement des cartes pour une consultation hors ligne ou la recherche sans être connecté à un réseau. Google Maps comprend bien des fonctionnalités équivalentes, mais elles sont plus limitées.

Autre avantage de la solution de Nokia : l'entreprise n'attend aucun retour financier dans l'immédiat. C'est pourquoi il n'a pas mis au point de modèle économique pour son logiciel, et l'entreprise ne prévoit pas d'en développer pour le moment. En revanche, Nokia cherche à obtenir le maximum de retour possible afin d'affiner les données de ses cartes. HERE va également équiper les smartphones Galaxy et la montre Gear S de Samsung.

> Accéder aux commentaires

Un spécialiste de Nokia HERE pour améliorer Plans

| 14/08/2014 | 23:00 |  

Plans n'a pas joué les vedettes durant la WWDC, et l'application est loin de figurer au premier rang des nouveautés des différentes betas d'iOS 8; mais Apple n'en poursuit pas moins son amélioration. En juillet, on apprenait que les équipes en charge d'améliorer les bases de données du logiciel de cartographie n'hésitaient plus à passer des coups de fil afin de vérifier telle ou telle adresse de commerce, tout en appliquant des mises à jour quotidiennes. Le but, comme toujours, est de monter en puissance pour tenter de se hisser au niveau du grand concurrent Google Maps, même si cet horizon parait encore bien loin (il y a tout de même du mieux).

Dans la foulée de ces améliorations, Apple continue de muscler l'équipe en charge de Maps. Après avoir débauché le vice-président du groupe de recherche d'A9 (Amazon) en avril, un autre spécialiste du domaine vient rejoindre les rangs de Cupertino. Il s'agit de Torsten Krenz, ancien vice-président de Navteq en charge des opérations de cartographie, une société rachetée par Nokia qui l'a fusionnée avec sa division HERE. Chez le constructeur finlandais, il s'occupait plus particulièrement de la gestion de la récolte d'informations sur le terrain.

L'été dernier, Apple avait justement embauché des « experts » pour ce type de profil, qui ont pour mission d'améliorer les données locales de Plans, à Paris et un peu partout dans le monde (lire : Apple recrute à Paris pour Plans).

> Accéder aux commentaires

Avec le Nokia 130, Microsoft mise sur les marchés émergents

| 11/08/2014 | 19:45 |  

Microsoft a peut-être abandonné à son triste sort la gamme Nokia X sous Android, mais le constructeur persiste dans la stratégie de l'ancien Nokia de conquête des marchés émergents. Le Nokia 130, annoncé aujourd'hui, est un téléphone basique qui permet de téléphoner, lire des MP3 et des vidéos, et intègre une fonction lampe de poche ainsi qu'un tuner FM. Impossible de demander la Lune à un appareil qui coûte 19 euros nu.

Jo Harlow, vice-président de la division téléphone de Microsoft, explique à Re/code que Redmond reste fortement engagé sur ce marché des téléphones à destination des économies émergentes. Plus d'un milliard de personnes sur Terre ne possèdent pas de téléphone, explique t-il. Cette activité est stable et elle connaît même une croissance régulière; de plus, c'est une occasion pour Microsoft de faire connaitre et croître son écosystème à bon compte : « Les consommateurs [qui opteront pour un Nokia 130] vont créer un compte Microsoft feront partie de l'écosystème Microsoft ». Une stratégie qui ne concernait donc pas les Nokia X ni la famille de téléphones Asha, qui elle aussi est désormais de l'histoire ancienne.

> Accéder aux commentaires

Pages