Fermer le menu

opérateurs

Toute l'actualité sur opérateurs

Moins de SMS de bonne année, mais plus de MMS

| 02/01/2015 | 11:03 |  

Les SMS ne sont plus aussi populaires quand il s'agit d'envoyer ses vœux pour la nouvelle année. L'an dernier, Orange et Bouygues avaient déjà constaté une légère baisse du nombre de SMS échangés (respectivement - 1,31 % et - 2 %). Lors du réveillon 2015, cette tendance s'est confirmée.

Photo BuzzFarmers CC BY

SFR indique avoir enregistré une baisse d'environ 10 % de volume de SMS. Chez Orange, « 103 517 280 SMS [ont été] envoyés entre 21h00 et 02h00, soit une baisse de 14 % », tandis que Bouygues a calculé un recul de 20 % à 49 millions de messages.

Free Mobile est le seul qui a vu son trafic de SMS augmenter d'une année sur l'autre. 57 millions de messages ont été envoyés, contre 48,4 millions en 2014, ce qui fait passer le trublion devant son meilleur ennemi Bouygues. Cette hausse peut s'expliquer par l'augmentation sensible du nombre d'abonnés en un an (+ 2 millions) et par le forfait à 2 € bien adapté aux mobiles très basiques.

Si le SMS recule d'année en année, c'est parce qu'il est remplacé par le MMS, qui permet notamment de transmettre des photos. + 20 à 25 % de MMS ont été envoyés sur le réseau de SFR lors du réveillon, et + 17 % chez Bouygues.

Les services de messagerie instantanée comme iMessage, WhatsApp ou Facebook Messenger, plus pratiques pour envoyer des messages groupés et des photos, contribuent également au recul du SMS. Facebook avait d'ailleurs sorti une nouvelle application de partage amusante, Stickered, spécialement pour les fêtes de fin d'année.

> Accéder aux commentaires

iPhone 6 : du flou dans les livraisons chez les opérateurs

| 16/09/2014 | 23:52 |  

L'iPhone 6 précommandé auprès de son opérateur arrivera-t-il le jour J ? La question agite des clients à 48h de la commercialisation du téléphone. Free a envoyé un SMS comme celui partagé par l'un de nos lecteurs (merci Damien). L'opérateur promet une expédition prochaine et rappelle les conseils lors de la réception du petit paquet. La réception de ce SMS fait suite au passage en étape 2 d'une commande, c'est à dire la préparation de l'expédition auprès de Chronopost. Dans ce cas, les chances paraissent assez bonnes d'avoir son iPhone 6 vendredi.

Chez MacEver un lecteur a eu moins de chance avec Bouygues qui l'a prévenu d'un délai de 2 semaines. Mais à titre de compensation il l'a gratifié d'une réduction de 40 euros sur sa facture.

Dans nos forums où un fil de discussion est ouvert sur le sujet, un contributeur

> Lire la suite et accéder aux commentaires

iPhone 6 et iPhone 6 Plus : le point chez les opérateurs

| 10/09/2014 | 13:15 |  

Les deux nouveaux iPhone seront proposés en précommande le 12 septembre sur l'Apple Store en ligne et sortiront le 19. Depuis hier soir, les opérateurs communiquent allègrement sur l'iPhone 6 et l'iPhone 6 Plus sur les réseaux sociaux... mais ils sont logés à la même enseigne que les Apple Store.

Chacun y va de ses tweets et publications sur Facebook pour indiquer que les grands iPhone seront en précommandes vendredi et disponibles une semaine plus tard. C'est le cas pour Orange, Sosh, Free Mobile et SFR.

Nous avons contacté Bouygues Telecom pour savoir s'ils allaient faire la même chose — ce serait étonnant que ce ne soit pas le cas. Nous mettrons à jour cet article avec leur réponse. [MAJ] : Bouygues Telecom va prendre des précommandes à partir de vendredi, mais ça ne sera pas le cas pour B&You. Il est encore trop tôt pour connaître les prix avec abonnement.

B&You rembourse par ailleurs 70 € sur l'achat d'un iPhone 5s ou d'un iPhone 5c actuellement. Attention, cette promotion n'est pas intéressante sur les tous les modèles. Apple a en effet baissé le prix du 5c 8 Go et va faire de même pour le 5s dans les prochains jours :

  • iPhone 5c 8 Go : 409 €
  • iPhone 5s 16 Go : 609 €
  • iPhone 5s 32 Go : 659 €

L'iPhone 5s 64 Go disparaissant du catalogue d'Apple, les 70 € de réduction sont intéressants si vous trouvez les iPhone 6 trop grands et que vous avez besoin de beaucoup de stockage. Idem pour l'iPhone 5c 32 Go et 16 Go. Il revient aussi moins cher d'acheter un iPhone 5c 8 Go chez B&You : avec la promo, il coûte 369 €. En revanche, l'iPhone 5s 32 Go n'est pas une bonne affaire (709 € avec la promo, contre 659 € avec son nouveau prix).

> Accéder aux commentaires

Qui veut épouser Bouygues Telecom ? Le soap opera de l'été

| 05/08/2014 | 10:44 |  

Le rêve américain de Xavier Niel va-t-il l'écarter du marché français ? À l'en croire, non. Le fondateur de Free a déclaré au Wall Street Journal que même si son entreprise parvenait à acheter l'opérateur américain T-Mobile pour 16 milliards de dollars, il devrait toujours avoir la capacité d'« acheter des petits morceaux de Bouygues Télécom si Orange décide de renégocier ».

Que vient faire Orange dans cette histoire ? Après avoir annoncé début juillet par un communiqué qu'il ne participera pas « à une opération de consolidation du marché français des télécoms », l'opérateur historique s'est montré moins catégorique seulement quelques jours plus tard. « D'un point de vue concurrentiel, nous ne prendrons pas le risque de repartir sur ce dossier. Mais si quelqu'un d'autre décide de le faire et nous sollicite (...) pour, peut-être, permettre d'élaborer une offre qui peut satisfaire Bouygues, bien sûr qu'on regardera », a déclaré le PDG Stéphane Richard. Et pour éviter un déséquilibre concurrentiel, Orange pourrait alors céder une partie de Bouygues, par exemple son réseau, à Free.

Stéphane Richard et Xavier Niel, les deux prétendants de Martin Bouygues. Photos LeWeb CC BY

Alors, ira ou ira pas ? Bouygues Telecom a répondu à ces multiples déclarations en publiant à son tour un communiqué de presse laconique hier :

Bouygues rappelle que Bouygues Telecom poursuit la mise en place de son plan de transformation annoncé le 11 juin 2014 visant à lui garantir un avenir autonome. De plus, le Groupe n’a reçu à ce jour aucune offre de rachat pour sa filiale Bouygues Telecom.

Faut-il interpréter la dernière phrase comme un appel du pied pour recevoir une offre d'acquisition en bonne et due forme ? Xavier Niel se plaignait en effet du manque de clarté de l'opérateur : « Nous leur avons dit : soit vous nous dîtes que vous êtes vraiment à vendre, soit nous allons nous tourner vers d’autres options et il sera difficile d’y revenir plus tard. »

En attendant la prochaine péripétie, Stéphane Richard s'amuse de l'ambition américaine de son plus féroce concurrent : « Xavier Niel en Amérique : on atte...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Roaming : comparatif des offres adaptées à l'étranger

| 07/07/2014 | 14:40 |  

Vous partez à l’étranger cet été ? Comme chaque année, la question du roaming va se poser. Toutefois, les choses évoluent dans le bon sens et c’est peut-être bien l’un des derniers dossiers que nous écrivons sur le sujet. En effet, Bruxelles a déclaré la fin des frais d'itinérance pour décembre 2015.

En quelques années, les prix du roaming se sont effondrés grâce à la pression continue de la Commission européenne sur les opérateurs et les États membres. Les tarifs maximum ont été une nouvelle fois revus à la baisse.

Ainsi, depuis le 1er juillet, le coût du méga-octet ne peut vous être facturé dans l’Union européenne pas plus de 20 centimes, soit une baisse de 55 % par rapport au précédent plafond. Le coût d’envoi d’un SMS vous est facturé au maximum 6 centimes contre 8 précédemment. En ce qui concerne les appels, les plafonds ont baissé de 20 % : 19 centimes par minute lorsque vous passez un appel et 5 centimes la minute lorsque vous en recevez un. Tous ces prix s’entendent hors taxes.

Ces prix sont en constante baisse, mais en même temps, avec les nouveaux usages et les réseaux 4G LTE, on consomme également de plus en plus de DATA, surtout lorsqu’on est loin de la connexion Wi-Fi de la maison ou du bureau.

Acheter une carte SIM auprès d’un opérateur local

En déplacement à l’étranger, c’est toujours le même dilemme si vous souhaitez avoir une utilisation normale de votre smartphone : soit vous prenez une SIM dans le pays dans lequel vous séjournez, soit vous composez avec votre forfait du moment.

Crédit Karl Baron CC BY

Dans le premier cas, songez à désimlocker votre iPhone si vous l'avez acheté chez un opérateur (tous ne simlockent plus les iPhone néanmoins). Pour ce faire, il vous faut vous rapprocher de votre opérateur. Il est à noter qu’on trouve de plus en plus d’offres spéciales pour les touristes. En théorie, dans les grandes villes, cela se trouve sans problème. Il y a également des services spécialisés comme HolidayPhone qui se chargent de vous envoyer chez vous une SIM prépayée d’un opérateur exerçant dans le pays où vous allez séjourner.

La prestation est un peu chère à la base (comptez entre 50 et 60 € pour une carte SIM avec entre 5 et 10 Go de DATA), mais est intéressante si vous vous rendez fréquemment dans le même pays. Vous pouvez ensuite acheter directement des recharges auprès de l’opérateur au même prix que tout le monde. Le principal défaut d’HolidayPhone, c’est que ce service est loin d’être disponible partout. Il est ouvert notamment en Allemagne, Espagne, Italie, États-Unis,...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Mutualisation SFR-Bouygues : l'ARCEP dément être défavorable

| 26/06/2014 | 12:30 |  

Le journal Les Échos rapportait hier que l'ARCEP n'était plus aussi enthousiaste à l'idée que SFR et Bouygues Telecom mutualisent leur réseau. En cause, l'inclusion de la 4G dans l'accord qui créerait un avantage concurrentiel démesuré.

Le président de l'ARCEP a démenti hier soir sur BFM Business cette information :

Nous avons toujours soutenu le principe de cet accord de mutualisation. Cet accord est une bonne chose, il permet de déployer plus vite les réseaux mobiles dans des zones moins denses donc moins rentables. Nous sommes globalement favorables à l'accord.

Il y a bien « quelques points de détails » qui nécessitent d'être examinés par l'Autorité de la concurrence, « mais ce sont des questions de deuxième ordre », a minimisé Jean-Ludovic Silicani.

Le réseau mutualisé de SFR et Bouygues

D'après La Tribune, l'Autorité de la concurrence a quasiment donné son feu vert aux opérateurs, tout en étant au courant de la clause d'itinérance 4G en jeu. « Cette itinérance fait partie du contrat, mais pas de l'accord de mutualisation en tant que tel. Il n'y a aucune mutualisation de fréquences. C'est du "roaming" comme Free sur le réseau d'Orange ou celui des contrats des MVNO », a expliqué une source proche du dossier au journal économique.

Cette itinérance ne porterait pas sur l'intégralité du réseau 4G de Bouygues, qui couvre 69 % de la population, mais seulement sur 6 à 9 % de la population et il s'étendrait sur deux ans. Ainsi, SFR améliorerait un peu sa couverture 4G sans pour autant dépasser ses concurrents.

Quant à la plainte d'Orange qui tente de faire capoter la mutualisation, elle est jugée « pas sérieuse » par Vivendi, la maison mère de SFR pendant encore quelques mois.

> Accéder aux commentaires

La mutualisation entre SFR et Bouygues Telecom barrée d'obstacles

| 25/06/2014 | 14:00 |  

Le 31 janvier, Bouygues Telecom et SFR annonçaient conjointement avoir signé un accord de mutualisation de leur réseau, une première en France. À terme, le réseau partagé devrait couvrir 57 % de la population, « soit l’ensemble du territoire en dehors des 32 plus grosses agglomérations de plus de 200 000 habitants et des zones blanches. » L'ARCEP avait accueilli « favorablement » cet accord, expliquant que dans un marché très concurrentiel, ce type d'opération pouvait constituer « un moyen de réduire leurs coûts et d’apporter des gains aux utilisateurs ».

Le gendarme des télécoms se montrait toutefois prudent en ajoutant qu'il devait notamment vérifier que cette mutualisation « n'ait pas pour effet d’évincer certains concurrents du marché. » Or, après avoir mené une enquête avec l'Autorité de la concurrence, l'ARCEP estime que cette opération pourrait représenter un avantage concurrentiel trop important, rapporte Les Échos.

Le réseau mutualisé de SFR et Bouygues

En cause, la présence de la 4G dans l'accord. SFR voudrait profiter d'une itinérance 4G de deux ans sur le réseau de Bouygues, ce qu'il s'était bien gardé de préciser au moment de l'annonce du partenariat. L'opérateur au carré rouge a en effet tout intérêt à profiter du grand réseau 4G de Bouygues alors qu'il est loin derrière en matière de couverture (40 % de la population contre 69 %) et qu'il déploie à un train de sénateur comparé à Orange. C'est d'ailleurs peut-être la perspective de cet accord d'itinérance qui fait que SFR ne se presse pas pour installer des antennes 4G.

Mais aujourd'hui, cette mutualisation est incertaine. L'Autorité de la concurrence pourrait la suspendre momentanément, le temps d'étudier le dossier de fond en comble. Le mois dernier, Orange a porté plainte devant l'autorité pour que l'accord ne soit pas appliqué, au moins jusqu'à la fin de l'année. À cela s'ajoute Free qui aimerait s'immiscer dans l'accord. Et tout cela sans compter sur l'acquisition de SFR par Numericable et l'incertitude sur l'avenir de Bouygues Telecom...

> Accéder aux commentaires

4G : Orange à égalité avec Bouygues au 1er juillet ?

| 24/06/2014 | 09:56 |  

La guerre fait rage entre Orange et Bouygues sur le terrain de la 4G. Alors que le numéro trois de la téléphonie mobile a pris les devants en lançant la 4G+, l’opérateur historique ne compte pas se faire distancer.

Dans un communiqué de presse paru ce matin, l’opérateur se félicite d’être à nouveau l’opérateur numéro 1 dans la dernière étude de l’ARCEP (lire : ARCEP : Orange reste le meilleur opérateur).

Tout en bas du communiqué, Orange lâche une petite bombe. L’opérateur affirme qu’il couvrira en 4G 69 % de la population au 1er juillet, soit autant que Bouygues. La progression d’Orange sur le terrain de la 4G est assez impressionnante.

L’opérateur a augmenté sa couverture de la population de manière significative depuis le début de l’année : elle était de 50 % au 1er janvier, 55 % début avril, 60 % en mai et 65 % ce mois-ci. On rappellera qu’il y a un peu plus d’un an, Orange était au coude à coude avec SFR, qui dépasse péniblement les 40 % de couverture.

Illustration : qui a la meilleure 4G ? ©Orange
Illustration : qui a la meilleure 4G ? ©Orange

Pour expliquer cette montée en puissance de l’opérateur historique, il n’y a pas de secret : Orange investit massivement. De plus, l’opérateur déploie depuis quelques mois beaucoup plus de supports en 800 MHz, les fameuses bandes en or qui présentent l’avantage de porter loin.

Bouygues avait annoncé couvrir 69 % de la population à la mi-mars. Ce chiffre n’a pas évolué officiellement depuis. Cela s’explique sans doute par la stratégie de l’opérateur qui travaille depuis plusieurs mois au lancement de la 4G+. Au lieu d’étendre sa couverture de la 4G, Bouygues a ouvert de nouveaux supports 4G à des endroits où elle était déjà présente. Rappelons qu’un terminal compatible pour exploiter la 4G+ a besoin d’avoir accès à deux types de bandes (lire : Bouygues Telecom lance la 4G+ dès aujourd’hui).

Reste que cette annonce est un coup dur pour Bouygues. Lors de sa récente sortie dans les médias pour présenter sa stratégie, Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom, avait annoncé son intention de faire la course en tête dans le domaine de la 4G (lire : Le plan de Bouygues Telecom pour « tuer » Free). Manifestement, Orange ne l’entend pas de cet...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Orange a les faveurs des utilisateurs d’iPhone, Free Mobile ceux d’Android

| 19/06/2014 | 21:00 |  

Chez quels opérateurs les possesseurs d’iPhone sont-ils les plus présents ? Et les utilisateurs Android ? Nous avions notre petite idée sur la question, mais nous n’avions pas de données précises là-dessus. Degrouptest, qui édite une application permettant de tester la vitesse de sa connexion (Wi-Fi / Cellulaire) sur son smartphone a pu nous fournir des statistiques relativement intéressantes.

L’iPhone en pôle chez Orange et Bouygues Telecom

Degrouptest a pu nous fournir la proportion de connexions par plate-forme (iOS / Android / Windows Phone) et par opérateur depuis le 1er janvier. Sans surprise, les utilisateurs iPhone sont très présents chez Orange : 47,1 % des tests effectués sur le réseau Orange ont été réalisés à l’aide d’un iPhone. Cela n’a rien de surprenant : d’une part, Orange a un positionnement haut de gamme, et d’autre part, l’opérateur a été le partenaire historique d’Apple pour le lancement de l’iPhone en France.

L’iPhone est également assez populaire chez les clients Bouygues : 45,14 % des connexions à Degrouptest émanent d’un iPhone. Cela s’explique sans doute par le fait que Bouygues est en pointe en matière de 4G. Le numéro trois de la téléphonie mobile est le seul d’ailleurs à être en mesure d’offrir la 4G à l’iPhone 5.

Android : n°1 incontesté chez SFR et Free Mobile

L’iPhone est moins présent chez SFR et beaucoup moins chez Free Mobile. Sur le réseau de Xavier Niel, Android domine de la tête et des épaules : plus de 55 % des connexions sont effectués à l’aide d’un téléphone équipé du logiciel système de Google. Android représente également plus de 50 % des connexions chez SFR et fait presque jeu égal avec l’iPhone chez Bouygues Telecom.

DegroupTest nous a également fourni des statistiques relatives à Windows Phone. Si le système de Microsoft vit dans l’ombre de ses deux concurrents, il semble être davantage utilisé sur le réseau de Free (13,94 % contre 10,18 chez Bouygues, 11,17 % chez Orange et 8,34 % chez SFR).

> Accéder aux commentaires

B&You va à nouveau casser les prix

| 01/06/2014 | 20:35 |  

B&You organisera une nouvelle fois à partir de demain son opération « Prix Beautiful ». Concrètement, cela signifie que les prix des forfaits B&You seront en promotion pendant quelques jours.

La dernière fois que Bouygues avait organisé cette promotion. Elle proposait à ses nouveaux abonnés 5 € de réduction par mois pendant six mois sur ses forfaits 3 et 5 Go. Cette fois, il semble que l’offre de Bouygues concernera l’ensemble des forfaits. À suivre…

Si vous souhaitez voir ailleurs, sachez que deux opérateurs organisent actuellement des promotions. Jusqu’à demain matin 10h, Virgin propose un forfait 4G sans engagement à 9,99 € par mois comprenant 3 heures d’appel, les SMS/MMS illimités et 3 Go de DATA. Comme le dit Virgin, il s’agit « d’une offre à vie ».

Enfin, si vous décidez d’aller chez Sosh, vous pouvez obtenir deux mois gratuits en utilisant le code SOSHISSIME lors de la commande. L’offre est proposée sur tous les forfaits jusqu’au 12 juin et elle est naturellement réservée aux nouveaux clients.

> Accéder aux commentaires

Pages