Et si Samsung avait trouvé comment créer des files d'attente devant ses magasins ?

Stéphane Moussie |

Lors du lancement des iPhone 5c et 5s, Samsung a dépêché une petite équipe à l’Apple Store de la cinquième avenue pour percer le secret de ces files d'attente. Caméra à la main, les employés du groupe sud-coréen ont posé bon nombre de questions aux clients d’Apple, du genre « est-ce que la file d’attente est plus longue ou plus courte que les années précédentes ? »

Pour la sortie conjointe du Galaxy Note 3 et de la montre Galaxy Gear qui se tiendra demain, Samsung a eu une idée pour rameuter des clients. « Les 200 premiers acheteurs du Samsung Galaxy Note 3 recevront gratuitement la Samsung Galaxy Gear », peut-on lire sur un communiqué de presse envoyé par le fabricant. L'opération concerne uniquement le Samsung Mobile Store situé boulevard Malesherbes à Paris et la montre ne sera pas tout de suite au poignet de l'heureux propriétaire d'un Galaxy Note. « La Galaxy Gear sera envoyée dans un délai d’un mois à compter de la date d’achat du Galaxy Note 3, en version noire ou blanche », précise Samsung.

À quand un iPod nano offert par Apple pour tout achat d'un iPhone ?

Photo SamsungTomorrow CC


avatar Norandy | 
À raison de 50 téléphones par magasins, tu nous expliques comment ils en ont vendu 9 millions en un weekend ? Ils ont 180000 points de vente ?
avatar Tyrael | 
@graffitti Et la palme de l'argument le plus stupide économiquement revient à... Pénurie organisée = ventes perdues. Tout le monde le sait et AUCUN constructeur sain n'y aurait recours. Un "petit" inconvénient que ne compensera jamais le gain en termes d'images de marque d'une grande file d'attente... Et encore, pas sûr que les files d'attente Apple, brocardées par la presse et les fanboys d'autres constructeurs soient vraiment un bonus en termes d'image de marque. Il y a aura toujours pénurie au lancement d'un produit comme l'iPhone tout simplement parce qu'assurer la logistique pour écouler 9 millions d'exemplaires d'un produit en quelques jours est juste délirante... Même un iPhone 5C dont les composants sont une resucée de ceux de l'iPhone 5 nécessité une reconfiguration des chaînes de fab et une montée en puissance qui s'étale sur des semaines... Bref, quand on a une connaissance de l'économie du niveau d'un 4ème, on évite d'étaler ses théories du complot en public. ou alors sur un skyblog, à la rigueur...
avatar YanDerS | 
wof, passeront à l'argument suivant, qui est de contester les 9millions qui sont mathématiquement impossibles selon le collègue du copain qui est employé chez un grand opérateur
avatar YanDerS | 
"ça te permet juste de comprendre qu'il y a un mobile." oui acheter Ze Mobile : l'iPhone
avatar YanDerS | 
tiré d'un de tes liens http://www.ecomblog.fr/2010/07/le-marketing-dune-entreprise-cree-til-parfois-artificiellement-la-penurie/ "Je crois que beaucoup de monde à mis le doigt sur le fait que la pénurie bien gérée peut se révéler un bon instrument marketing. Mais ils font souvent l’erreur de croire que cet instrument marketing est la cause intrinsèque de la pénurie. A mon avis ce n’est pas le cas. La pénurie est causée en premier lieu par la gestion des risques financiers liés à la fabrication des produits. Le désir que peut générer la pénurie n’est qu’un épiphénomène de décisions stratégiques industrielles et financières (Quelles soient bonnes ou mauvaises). Quelle dent de la fourchette est la plus pertinente ? A la création du produit l’entreprise fait des études de marché et de la prospective pour définir le nombre d’unités à fabriquer. Ces études doivent déterminer une fourchette (prévision basse et prévision haute) à l’intérieur de laquelle doit se trouver le chiffre final d’unité produite. Une fois cette fourchette définie nous allons dire que le marketing s’empare de la prévision haute et l’embellie pour déterminer les objectifs annoncés par l’entreprise et la production elle se base surtout sur une prévision basse et médiane pour mettre en place l’outil industriel destiné à fabriquer le produit. Nous allons dire que le marketing est optimiste et la production est réaliste à défaut d’être pessimiste. Pourquoi ? Parce que le risque financier lié au lancement d’un produit est bel et majoritairement industriel plus que marketing. La part des dépenses du marketing par rapport au coûts de fabrication des produits est très limitée dans le prix de revient de l’unité fabriquée. Même si la rupture d’un produit peut couter cher à l’image de marque d’une entreprise (donc à sa communication) le capital dépensé est principalement immatériel. L’argent dépensé sur la conception et la fabrication du produit représente une belle somme en monnaie sonnante et trébuchante. C’est une part non négligeable du capital financier de l’entreprise. Donc lorsque l’on met en place les moyens industriels nécessaires à la production des produits ont doit bien faire attention à l’argent que l’on met sur la table. Même si le marketing a prévu d’inonder le marché de produit, la production fait bien attention à ne pas fabriquer plus de produits qu’il ne va s’en vendre réellement au final. Dans le cas d’un échec l’entreprise va devoir s’assoir sur certains frais fixes de production qui sont les même quel que soit le nombre d’unités fabriqué (des moules, des outils de production spécifiques, le réglage des machines,…) C’est le ticket d’entrée minimum de la fabrication d’un produit qui doit être rentabilisé au final avec les ventes de l’estimation médiane voire basse dans le meilleurs des cas. Si le produit est un échec l’entreprise va essayer de ne pas dépasser les frais engagé par ce ticket d’entrée et va arrêter sa production rapidement. Dans le cas d’un succès l’entreprise va devoir gérer sa production sur toute la durée de vie du produit. Elle va s’assurer avant d’acheter un ticket supplémentaire pour augmenter ses capacités de production que le prix du premier ticket est payé. Bref pendant quelques mois il va falloir tenter de satisfaire la demande avec les moyens de production minimum en attendant de pouvoir financièrement parlant mettre en place une augmentation des capacités de production (et rassurer les financier sur le fait que l’on va pouvoir rembourser le (ou les) frais fixes supplémentaires). Pendant ce temps, dans les boutiques il y a plus de demandes que les capacité de production de l’entreprise. C’est donc une pénurie. Il est évident que le marketing ne va pas dire que l’entreprise n’a pas mis en place des capacité de production suffisante parce-que c’était trop cher et quelle avait peur d’y laisser des plumes si le produit se révèle être une plantade monumentale. Le marketing fait son travail qui est de communiquer positivement sur le fait que le succès du produit est tel, que l’on ne peu pas pour l’instant servir tout le monde. Si ce travail de communication lui permet de faire monter le désir autour des produits, en travaillant la clientèle potentielle sur sa vision aristotélicienne de la rareté, tant mieux ! Ceci dit certaines entreprises peuvent augmenter leur production bien plus rapidement. Ils fabriquent des produits utilisant des composants standardisés sortant d’unité de production déjà rentabilisées. Seul quelques composants (comme la mémoire, ou le boitier), le logiciel ou le packaging sont modifiés par rapport aux modèles précédents. L’adaptation des capacités de production aux nombre de ventes réalisée se fait en quelques semaines, réduisant d’autant les pénuries en magasin, qui passent alors inaperçues. D’autant plus que ces produits n’ont pas généré une attente aussi importante que les produit dont nous parlons ici. Mais les produits comme ceux d’Apple, de Dyson ou des Consoles de jeux Sony, Nintendo ou Microsoft ne sont pas des produits composés d’élément standard. Ces produits demandent la fabrication de composants très spécifiques répondant à la problématique industrielle et financière expliquée ci-dessus. Bref avant d’accuser le marketing de causer la pénurie, réfléchissez au fait que la véritable cause a toutes les raisons d’être plutôt industrielle et financière. Le marketing ne fait que gérer (et peut-être utiliser) la communication autour d’un problème ponctuel dans la vie du produit."
avatar geoffroy.c | 
@_mabeille_ : En lisant tous ces commentaires sur la pénurie ces derniers jours, il y a une question qui me vient a l'esprit, je te cite toi l'abeille parce que tu as l'air d'être de l'avis que la pénurie est volontaire pour créer des files d'attente mais, perso je ne vois pas le rapport entre la pénurie et les files d'attente ! Je m'explique, les files d'attente ont lieu le jour du lancement, on ne sait donc pas encore qu'il va y avoir pénurie et il n'y a donc pas encore pénurie, les gens sont là avant l'ouverture pour être les premiers a avoir leur nouvel iPhone en l'occurrence, puis quand ça ouvre, la file d'attente vient du fait que les vendeurs servent un client après l'autre et qu'il y a forcément moins de vendeurs que de clients, donc on est d'accord que jusque là on a une file d'attente et pas encore de pénurie, maintenant, on se rend compte que les stocks sont écoulés, les gens qui étaient encore dans la file s'en vont, ils ne restent pas a attendre que la boutique soit réapprovisionnée et il n'y a plus de files d'attente, donc franchement, je ne vois pas en quoi une pénurie peut créer une file d'attente mais je veux bien avoir votre avis là dessus. Et ne me dites pas que les gens qui font la queue le font parce qu'ils savaient qu'il y aurait pénurie parce que je suis prêt a parier que si on leur demande pourquoi ils sont dans la file d'attente, ce ne sera pas la réponse de la majorité.
avatar YanDerS | 
_mabeille_ si tu veux le fond de ma pensée sur la pénurie organisée ou pas, je pense que tout le monde a tort et raison à la fois. C'est pas par œcuménisme faux-cul que je dis ça, c'est parce que je crois que c'est une pénurie d'ordre mécanique, et qui tient dans une large part dans le propos développé plus haut. Apple a du cash, et donc peut se permettre de produire plus. Ça c'est une donnée de fond à laquelle vient tout de suite se greffer automatiquement un premier problème, auquel l'argent malgré toute sa puissance ne peut rien, la capacité de production des partenaire fabricants, les calendriers technologiques sur certains composants (A7 puces radio 4G multi-bandes, TouchID..), et la stratégie économique de lancement choisie. Comme ni toi ni moi nous n'avons pas inspecté ces usines de fabrications, comme nous n'avons pas pu suivre toute la chaine de production et de distribution (avions, cargos, trains, camions, le tout surveillés à cause des vols juteux, etc...), le suivi et la répartition des lots par pays, régions, magasins, opérateurs, etc. nous ne pouvons que spéculer le fait que Apple a soit fait le minimum de ce qu'elle aurait pu faire (dans une fourchette haute estimée possible, avec donc une pénurie organisée sciemment), soit à fait ce qu'elle a pu faire au mieux avec tous les problèmes contingents de productions, de distributions/livraisons à un moment T (dans une fouchette mécaniquement basse) De cela nous n'en saurons peut-être rien. Sur la stratégie ou les choix de lancement Ce que je crois, c'est ce que je pense connaitre de Tim Cook qui est un gestionnaire, qui me donne l'air (impression subjective, je ne le connais pas plus que toi) de réfléchir froidement, et d'avancer ses pions d'une manière pragmatique et calculée, surtout au moment de lancement de nouveaux produits stratégiques. Il faut rappeler que c'est lui qui en grande partie a été le responsable du modèle economico-industriel actuel de la Pomme, qui lui a permis de faire à certains moments critiques des économies d'échelles significatives pour refaire des bénéfices en vendant plus efficacement en faisant le moins de pertes possibles. Bref une gestion moderne de flux tendu, dont il n'est que l'adepte et pas l'inventeur. Donc ce que je crois, c'est qu'il a essayé de donner un objectif de production de ~10/15 millions d'iPhones pour la 1ere semaine de vente, ce qui, si c'est le cas, est assez conséquent si on y réfléchit bien. Avec une répartition entre les gammes S et C dans laquelle il a dû faire quelques erreurs d'appréciations. Pour notre question, le problème est de savoir si c'était une fourchette volontairement basse en fonction des capacité de production. Mais pour moi, je pense que Tim Cook, en dépit de tout le cash possible s'est donnée une stratégie de lancement comme à son habitude, raisonnée et mesurée. Industrielle en un mot Avec un chiffre de production en fonction des estimations de ventes possibles. Et à mon avis, ce Cook est un orfèvre, un fin stratège qui a à peu près bien senti et évalué les estimations de ventes possibles. Le tout avec quand même la réserve prudente du bon gestionnaire qu'il est toujours. Pour ne pas avoir de pertes, et d'invendus qui auraient pu en plus faire jaser, il s'est donc donnée une fourchette que je qualifierais de moyenne basse. Quitte pour lui de la remonter par la suite, au fur et à mesure des résultats de ventes obtenus en fonctions des pays et selon la répartitions des modèles S ou C vendus. À ce sujet, je pense que sa stratégie en faveur du S (prix élevé du C) n'a que trop bien marché, et qu'il a été victime de sa prudence. C'est je crois la seule erreur que je lui imputerais. Mais pour le reste, malgré toutes les critiques, sur iOS 7, celles sur le form factor quasi inchangé des 5, le plastic "cheap", les couleurs choisies, comme le champagne bling-bling, etc... ça a été un succès Un succès qui a dû dépasser ses espoirs les plus optimistes. 9 millions de nouveaux iPhones vendus en _une_ semaine, quand même... Donc pénurie organisée, oui dans le sens où le choix industriel a été celui d'une certaine prudence, et donc d'une fourchette moyenne basse qui crée de facto une pénurie en cas de succès. Ce qui n'est pas à rejeter, car si y'a pénurie, ben... y'a bon quand même parce que ça peut être tout bénéf en terme de com passagère Mais pas délibérément voulue non plus, car comme déjà dit dans une production calculée, le succès sous-estimé des ventes crée mécaniquement une pénurie, comme sur le sucre ou l'huile lors de certaines annonces de guerre possible. Rappelons tout de même à quelles échelles cela se passe, à quels niveaux de ventes massives -quasi planétaires aujourd'hui- on assiste aujourd'hui, qui n'ont que peu d'équivalents et qui en conséquence doivent être bien difficiles à évaluer ou à gérer dans le très court terme. Car ce qui s'est passé se reproduira-t-il? en moins, ou davantage? et de combien? sur des produits connus, des renouvellements internes de gammes...? Bref c'est pas la petite goelette que l'on peut manœuvrer aussi rapidement et facilement, c'est plutôt le méga-gros-tanker qui se doit d'être prudent pour essayer de manœuvrer au mieux par tous les temps Nous divergeons, sans doute parce que tu es d'un côté de la barque et moi de l'autre. Mais c'est ce que je pense. ;-)
avatar imkl | 
@lexx07 : 'Apple ne doit pas offrir quelque chose pour attirer des foules !' + 1000 En être réduit à offrir un nouveau produit est pitoyable pour un tel fabricant !
avatar RaZieL54 | 
En fait l'intention de Samsung est mal interprétée. Il ne s'agit pas de creer des files d'attentes, mais de faire gonfler les chiffres de ventes de sa montre, qui n'a pas l'air d'enthousiasmer qui que ce soit. ;) Pour les files d'attentes, si Samsung, qui est n° 1 des ventes de téléphones dans le monde, n°1 des ventes de smartphones Android et qui a dezingué Nokia/Microsoft, donc si Samsung est jaloux des files d'attentes d'Apple, c'est que Samsung a un très très gros problème de pouvoir et que seule son image compte. Ce qui est problématique pour l'avenir, parce que ce genre de complexe conduit a de méchantes dérives...
avatar YanDerS | 
ben, en voulant devenir la Magic'Apple de demain, en imitant tout d'elle, jusqu'à envier ses clients dont on se moque sans aucune logique
avatar ElGringo13 | 
À quand un iPod nano offert par Apple pour tout achat d'un iPhone ? le jour ou il ne vendront plus autant ou qu il n y aura plus de file d attente
avatar jaspe34 | 
Meme gratuit j'en veux pas
avatar takahashi751 | 
Mais ... le racolage est un délit ? non ?
avatar eipem | 
@oomu : Héhé !
avatar begs | 
@oomu : 'mais qu'ils offrent une bière, et on viendra tous à un magasin samsung (y en a où ?) boulevard Malesherbes hein ? ha bon.' Ah mais attention, hein ! On va faire les difficiles : pas n'importe quelle bière. Celle que l'on nomme pour enterrer les morts... Subites.
avatar eipem | 
@julien76 : C'est juste qu'ils lisent les forums comme toi et qu'ils ont compris que leur iWatch-killer serait un bide monumental. Mouahahahah !!!
avatar bde245 | 
C'est potentiellement attractif, mais donner en cadeau ce qui il y a très peu de temps était présenté comme l'innovation du siècle ("Samsung bat Apple", titrait la presse coréenne), c'est assez curieux, non ?
avatar kalynoh | 
@ Alex94 : Pas si stupide dans un marché où tout (ou presque) est une question d'image. Certes la queue sera attisé pas l'appât du gain, mais les gens qui verront ça, irl ou dans la presse, ne retiendront qu'une chose : les gens ont fait la queue devant la boutique samsung. C'est artificiel, c'est marketing, mais tout comme la pub l'important n'est pas que ce soit intelligent, l'important est que ça marque les esprits.
avatar YanDerS | 
Sauf que les prochaines fois, les clients reclameront d'office leur cadeau bonux avec brunch accompagné de cocktails, et finitions par massages thaï
avatar Apple92 | 
C'est possible de râler même quand il s'agit d'un "cadeau"? C'est fou. Rien n'est plus perçu comme positif. Evidemment que l'idée est de s'assurer qu'il y ait du monde pour la sortie de la Galaxy Note. Toutes les marques font ce genre de choses à un moment ou un autre. C'est une bonne nouvelle pour ceux qui comptaient faire la file pour avoir un Galaxy Note, et ça gonflera les rangs. Tant mieux pour Samsung et tant mieux pour ces acheteurs s'ils sont contents. Bon après, comme souvent, les goodies offerts à la sortie d'un produit sont moisis. Ca en dit long sur les ambitions de Samsung pour cette Galaxy Gear.
avatar jaspe34 | 
Et pour le 201eme ? Il rentre chez lui ?
avatar valentinnb | 
Une culture d'enthousiasme se construit. Quand Apple store est ouvert pour la première fois, Apple proposait un sac cadeau surpris. Je ne sais pas à quelle mesure ces cadeaux ont contribué à la culte de fil d'attente mais c'est une approche comme les autres.
avatar YanDerS | 
ouais, sauf qu'avant les AppleStore, il y avait les Macworld et Apple Expo qui drainaient déjà des foules de passionnés. C'est la passion suscitée par une vision particulière et enthousiaste de l'avenir qu'il faut
avatar patman11 | 
ou comment créer des émeutes et des tensions dans les files d'attente ! Le moindre dépassement va créer des bagarres !
avatar marcplemay | 
Manquent plus qu'ils copient les SDF qui sont payés pour faire la queue devant les Apple store et c'est le bouquet !
avatar Roberto Alagnagna | 
En même temps c'est tellement bête de faire la queue des heures devant une Apple store que je ne vois trop l'intérêt de faire la même chose
avatar napuconcture | 
La boutique de Malesherbes reste un incubateur d'idée, Samsung y organise d'ailleurs assez souvent d'autres événements. Il est flagrant que Samsung aimerait concurrencer les Apple Store, mais pour le moment cela ressemble plus à des Showroom à la Sony. Pourquoi ? Samsung laisse ses distributeur proposer les appareils au prix qu'il souhaite, hors à 100m au Darty Malesherbes les tarifs sont systématiquement 100 à 200€ de moins. Je trouve que ces événements sont sympa et accompagnent la vie du produit (ils ne sont pas forcément liée à un lancement).
avatar YanDerS | 
"La boutique de Malesherbes reste un incubateur d'idée" je me disais bien que ça respirait l'inventivité et la créativité
avatar fif | 
RdV aux AppleDans tous devant ce store pour troquer les 200 premières places. Le 200eme dit aux suivants que ce n'est pas la peine de faire la queue...
avatar alexandre.rs | 
Il sera intéressant de voir si ça marche...mais pourquoi ne pas avoir poussé le spectacle au max et ne donner la Galaxy Gear qu'un mois plus tard? En termes d'impact médiatique, il aurait été plus fort de donner la montre illico pour qu'on voie les clients ressortir du store avec..Ça aurait fait une pub geatuite. Bizarre ce choix. Cela dit, ça confirme peut-être la rumeur d'une nouvelle Galaxy Gear début 2014.
avatar Tyrael | 
Le risque c'est aussi que cette histoire de queue "organisée" aie suffisamment de traction dans les médias pour que ça se retourne contre Samsung en termes d'image. Et puis bon, 2 images des queues pour l'iPad 5 aux Apple Stores en prime time et tout le monde oublie la queue à l'unique Samsung Store de Paris...
avatar YanDerS | 
parce que quoique fasse Samsung, il n'a pas le background mythique d'Apple, entre pionnière survivante qui a connu une renaissance de Phénix, et actrice majeure qui a grandement contribué à façonner les usages de la Micro-informatique moderne
avatar dtb06 | 
Vas falloir faire la queue qlqs jrs avant, juste pour une montre avec qlqs applis dont je ne vois pas encore trop l'intérêt, si la batterie ne tient pas 24h. A voir
avatar kasimodem | 
Apple propose de bons produits qui se démarquent du reste du monde. C'est tout à fait suffisant pour faire déplacer les clients.
avatar kasimodem | 
Après avoir raillée, dans une pub, Apple sur ses queues aux Apple Stores (le coup des moutons), voilà qu'elle se met maintenant à faire la même chose. Preuve, s'il en était besoin, que c'est bel et bien Samsung le mouton, incapable de faire quoi que ce soit par elle-même.
avatar dtb06 | 
En plus vu le taux de vente de ses smartphones, a t'elle vraiment besoin de copier tjrs Apple, Non
avatar dtb06 | 
La copier pour passer aux infos pour qu'on voit les queues devant ses, non, son magasin Parisien. Je ne parlais pas des kdos, elle peut le faire, c'est ses composants, écrans... Elle fait plus de marge que d'autres fabriquants
avatar YanDerS | 
des noms ! des noms !
avatar YanDerS | 
ben ouais, mais ça fait rien du moment qu'on rigole
avatar YanDerS | 
rhôooo, t'as l'air si convaincu que tu me files les jetons là.
avatar pr0de | 
Ça me fait penser aux concerts promotionnels pour midinettes organisés par Microsoft il y a quelques années de cela, où les spectatrices avouaient venir pour la star en question plutôt que pour le produit Microsoft. Ou la programmation, par cette même entreprise, de DJ devant leur magasin qui utilisait... un Mac. Quand on utilise ce genre de manœuvre pour donner des illusions de ruée sur un nouveau produit, c'est qu'on est dans la même posture que la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf. Samsung, c'est que de la gueule. Ils sont bons dans la fabrication de matériel informatique ? Qu'ils y restent. Quand on n'a pas l'aura d'Apple, il ne suffit pas de copier quelques éléments de celle-ci pour l'avoir. Il faut plus que ça. Mais les bureaucrates coréens ne semblent pas l'avoir compris.
avatar Homer Simpson | 
Ça me rappelle une blague des années 80 suite à la dernière tournée de Bob Marley en France en 1980 et dont le passage a été très proche dans le temps avec la visite du pape : "Le Pape : 10 000 entrées gratuites, Bob Marley : 10 000 entrées payantes".
avatar xtyou | 
Ce sont vraiment des pauvres types pathétiques. -_- Faudrait me payer pour une montre pareil. :v
avatar Aleks25410 | 
C'est quand même radicalement différent des pratiques Apple

CONNEXION UTILISATEUR