Microsoft : le Kin victime de conflits internes

Florian Innocente |

skitchedLancés début mai et abandonné en rase campagne seulement deux mois plus tard, les deux Kin de Microsoft - ces téléphones orientés activités sociales, mais perclus de lacunes sur ce point - auront à peine eu le temps de pousser un premier soupir (lire Microsoft : le Kin mort-né).

Ce complet raté sur un marché stratégique comme celui du mobile et alors que Microsoft compte se refaire la main avec ses futurs téléphones à la rentrée est pour une bonne partie expliqué par Engadget qui a recueilli plusieurs confidences.

L'aventure "Kin" - autrefois baptisé projet "Pink" - a commencé au début 2008 sous la direction de J Allard, monsieur Xbox et Zune chez Microsoft et s'est accélérée avec le rachat de Danger et de ses petits terminaux Sidekick basés sur un OS utilisant Java ainsi qu'un système de synchronisation des données en ligne (lire aussi Sidekick : mauvais cloud pour Microsoft).

Il apparaît que J Allard ne souhaitait pas utiliser Windows Mobile pour cette nouvelle plateforme (à l'époque Microsoft n'avait pas encore fait table rase de son OS mobile au profit de Windows Phone 7). Il préférait utiliser d'autres technologies comme celles du Zune dont il avait chapeauté la création.

kin80045

Une volonté d'autonomie qui aurait sérieusement contrarié Andy Lee le responsable de la division Windows Mobile (en photo), décrit comme « jaloux » des plans de son désormais rival. Il craignait que Pink ne siphonne les ressources de sa division. À force de lobbying, le projet Pink passa finalement sous sa coupe, avec J. Allard relégué au second plan.

Sous la direction de Lee, Pink fut réajusté et devint essentiellement une obligation à remplir vis-à-vis de l'opérateur Verizon qui s'était engagé à vendre ces terminaux. Pour le reste, Lee se désintéressait complètement de ce projet, alors qu'en parallèle la plateforme Windows Mobile 6 était passée cul par-dessus tête pour être revue de zéro et transformée en Windows Phone 7.

Avant même le lancement des Kin One et Kin Two, l'équipe chargée de leur conception sentit le vent tourner. Verizon changea les conditions de ses forfaits - initialement, ils devaient être particulièrement attractifs - les rendant plus chers et dépréciant par là l'intérêt de ces deux appareils pour ses futurs clients.

Quant aux insuffisances techniques de la plateforme, malgré les alertes envoyées par ses développeurs, elles restèrent lettre morte. Lee souhaitait sortir ces Kin afin de tenir les engagements de Microsoft vis-à-vis de ses partenaires (Sharp s'occupait de la fabrication) et, ceci fait, s'en débarrasser une bonne fois pour toutes.

Selon les sources d'Engadget, Microsoft, en deux mois, aurait vendu moins de 10 000 Kin aux États-Unis. Le site raconte également que l'intégration des équipes Kin à celles de Windows Phone 7 - ce que Microsoft a indiqué dans le communiqué de presse annonçant l'annulation de la vente du Kin en Europe - ne serait pour l'heure que littérature.

On prête à Lee la volonté tenir ces ingénieurs en dehors de son équipe, au moins jusqu'au lancement de la première version de Windows Phone 7 à la rentrée. Une bonne partie de l'équipe Kin est donc, littéralement, en train de se tourner les pouces écrit Engadget, attendant de savoir à quelle sauce elle va être mangée.

J Allard, lui, ne consacre plus que 5% de son temps à Microsoft suite à une réorganisation intervenue fin mai (lire Microsoft, les raisons des départs).

Sur le même sujet :
Le Kin One et le Kin Two de Microsoft ne font pas l'affaire

Tags
avatar tef45 | 
C'est dommage car le projet en lui-même était bon, les téléphones sociaux sont peu répandu, surtout en France et aux USA, ca fait des ravage,s mais il aurait fallu sortir de la spiral de WM6 qui était très mauvaise et se rapprocher de Zune, comme c'était prévu au départ. Perso je suis très fan du petit carré côté design, pour l'avoir vu en vrai, c'est vraiment "trognon" comme téléphone. Reste que l'OS derrière est franchement catastrophique.
avatar Abudah237 | 
C'est assez catastrophique tout ça, et pas de très bon augure pouf la suite...
avatar lejoss | 
C'est vraiment l'armée mexicaine chez Microsoft. On comprend mieux maintenant les projets avortés, les produits lancés mais jamais soutenus ou mis à jour...
avatar winstonsmith | 
C'est un peu la merde chez Microsoft... Il avait l'air plutôt sympa le téléphone, moi j'aime bien celui rectangulaire (plus large que long, quoi).
avatar Azergoth | 
Moi j'ai une question: Mais qui c'est qui dirige dans cette boite??? Je comprend pourquoi Lee veuille tenir a l'écart de Win Phone 7 .les équipe du KIN.... Ils auraient tout fait pour faire du sabotage... Super l'ambiance chez Microsoft... Ça ne doit être que magouille complot et coup bas...
avatar denisbook | 
Ballmer
avatar Abudah237 | 
Il y a le même genre de problème avec la division Office qui est un état dans l'état, J'ai lu que le Ribbon a été implémenté plusieurs fois chez Microsoft parce qu'ils ne voulaient surtout pas le partager...
avatar denisbook | 
Oui Au final une des versions de ribbon, pour .net, provient d'un rachat d'un produit d'un éditeur tiers.
avatar Helmer | 
Des égos grands comme des cathédrales oO
avatar #[OmeR]_'666' | 
Comme dans beaucoup de maisons internationales de ce type, la politique interne prévaut sur les resultats de l'entreprise et les besoins des client. Navrant...
avatar Pierre-Mickael Marchand | 
En gros leur organisation ressemble à leur OS... Sinon, petit HS : vous relisez vos articles des fois ? Les oublis de mot, les virgules placées au hasard... Dommage car le contenu est toujours intéressant !
avatar denisbook | 
Sony a la même situation que Microsoft. L'actuel président a pour mandat de détruire/fusionner/virer départements et directeurs pour unifier l'entreprise. Entre les rachats, filiales et croissance l'entreprise a accumulé nombre de personnes invirables qui n'ont pas pour intérêt la synergie entre les différentes activités. La partie cinéma par exemple est notoire pour avoir torpillé les pc vaio et Playstation à coup de refus de licencier ses films pour les machines sony ou exiger des drm et normes incompatibles avec tout le reste. (malgré les sony Memory stick pro à drm) Atrac3 fut imposé au lieu de mp3/aac contre l'avis du reste de l'entreprise. Une psp ne pouvait pas lire les video des camescope sony Etc. Sony est censé se structurer à la Apple et que cela se verra entièrement en 2011. Selon une interview du dirigeant. Cela a rendu possible de vendre les films sony sur psn et d'unifier l'informatique pour les télés, consoles et vaio
avatar krauzer | 
Ya un collector qui se prépare...

CONNEXION UTILISATEUR