Thread, une nouvelle solution pour relier les objets connectés par Google et Samsung

Stéphane Moussie |

Après les smartphones et les tablettes, les objets connectés s'annoncent comme le prochain marché aux œufs d'or. 80 milliards de ces produits devraient être en circulation en Europe d'ici 2020 et le chiffre d'affaires du secteur pourrait atteindre 400 millions d'euros dès l'année prochaine.

Des milliards d'objets connectés qui risquent de mal porter leur nom s'ils ne sont pas capables de se connecter les uns aux autres à cause des choix différents de chaque fabricant. Pour répondre à ce problème, des poids lourds de l'industrie se sont rassemblés pour pousser une solution universelle nommée Thread. Le Thread Group réunit notamment ARM, Nest (Google), Samsung et Freescale. Thread se destine aussi bien aux appareils électroménagers qu'aux luminaires et aux climatiseurs. Tous les objets de la maison sont visés.

Le consortium fait valoir la robustesse de sa solution grâce au principe de maillage (mesh) qui est utilisé : si l'un des objets vient à tomber en panne, il ne prive pas les autres de connexion car ils peuvent emprunter d'autres routes. De plus, la technologie consomme peu d'énergie et préserve ainsi l'autonomie de ces produits qui n'ont pas forcément de grosses batteries.

Au niveau technique, Thread repose sur la spécification 6LoWPAN elle-même basée sur le standard 802.15.4. Le protocole 802.15.4 est utilisé dans une troisième technologie, le ZigBee utilisé notamment par les ampoules Philips Hue. Si la base est donc la même, les trois solutions sont toutefois incompatibles entre elles. Ajoutez à cela les initiatives d'autres acteurs, AllSeen Alliance (Qualcomm, LG, Microsoft...) et Open Internet Consortium (Intel, Broadcom, Samsung encore...) entre autres, et on se rend compte qu'il va y avoir beaucoup de travail pour dégager un consensus.

Le Thread Group espère bien imposer sa solution grâce à sa compatibilité avec les appareils 802.15.4 existants (une simple mise à jour logicielle suffira à leur faire prendre en charge Thread) et la puissance de frappe de Google et Samsung. Le thermostat Nest intègre déjà Thread et la filiale de Google a récemment lancé un SDK et signé plusieurs partenariats visant à faire communiquer ses produits avec de nombreux autres appareils (lire : Works with Nest : la filiale de Google dévoile ses ambitions).

La prolifération des standards vue par XKCD. - Il y a 14 standards concurrents. - « 14 ?! Ridicule ! Nous devons développer un standard universel qui couvre les besoins de tout le monde. » - Bientôt 15 standards concurrents.

avatar Anonyme (non vérifié) | 

Je pense pas qu'il y ai de standard universel avant quelques années, si jamais ils arrivent à se mettre d'accord. Mais sinon peu importe, je ne vois pas ce que je ferais d'objets connectés, je suis pas la cible.

avatar MacGyver | 

tu seras ciblé comme les autres

avatar Maliik | 

Apple n'est pas dans l'article ?? Une norme devrait être annoncée par le consortium Bluetooth ! Avec la norme 4.1 ils vont dans ce sens non ?

avatar diegue | 

Tant qu'Apple est au moins leader sur le marché US, il y aura toujours une solution / norme intéressante compatible iOS.

avatar goffart | 

on avance, après Open Interconnect Consortium, Microsoft avec Qualcomm voila un troisième groupement qui va tenter de proposer une solution universelle. On a l'impression de se retrouver en face des bluray et HD DVD. Ca montre tout l'intérêt stratégique des géants face à ce marché à fort potentiel et leur volonté de proposer une solution unique à toutes les startups qui poussent sur le sujet avec des idées variées pour peu être être rachetées comme nest by google.

Allez faire un tour sur www.eboow.com et vous verrez deja tout ce qui existe, ce qui va arriver et donc tout ce que les grands n'ont pas encore inventer pour seulement voir ce qui va marcher et poser leur chèque sur la table et se positionner.

Apple en fait aussi beaucoup sur le sujet pour rester en haut. Un sujet fort interessant quand on ajoute que la France n'est pas mal positionnée et tente de garder une bonne place.

CONNEXION UTILISATEUR