Nest étend son écosystème avec Weave

Mickaël Bazoge |

Alors que HomeKit n’en finit plus d’être lancé, Google et sa filiale Nest renforcent les liens avec les développeurs et les concepteurs d’objets connectés. Il est vrai que le secteur est très fragmenté et qu’il est rare que deux appareils de marques différentes parviennent à communiquer sans une configuration compliquée. Nest avait lancé en juillet 2014 l’initiative Works with Nest, un embryon de plateforme pour connecter applications et objets en tout genre (lire : Works with Nest : la filiale de Google dévoile ses ambitions) ; la filiale de Google persiste et signe en annonçant aujourd’hui Nest Weave.

Les appareils connectés via Weave communiquent « en toute sécurité » avec les produits Nest, chacun alimentant les données de l’autre afin de créer un réseau domotique unifié. Nest fait miroiter aux développeurs et créateurs d’objets une latence extrêmement faible, ainsi que la prise en charge d’appareils très peu puissants (à partir d’un seul processeur et 64 Ko de RAM).

Ce réseau d’objets connectés s’appairent et se règlent directement dans l’application Nest. Le premier produit compatible Weave est la serrure connectée Linus du fabricant Yale. On pourra consulter sur l’app de Nest les derniers événements captés par la serrure : arrivées et départs des utilisateurs, définition des mots de passe et des niveaux d’accès des invités et les membres de la famille… Il sera aussi possible de vérifier, de verrouiller et de déverrouiller la porte à distance.

D’autres constructeurs ont annoncé leur soutien à Weave : iHome, Legrand, Lutron, Philips Hue, Somfy ou encore WeMo. Des kits certifiés Weave seront également distribués par Qualcomm, Freescale, et d’autres spécialistes du genre.

Autre nouveauté là aussi destinée aux concepteurs d’objets pour la maison intelligente : Nest propose une nouvelle API pour sa caméra de surveillance domestique lancée en juin dernier. Les développeurs pourront faire interagir la Cam avec leurs applications. Une ampoule Hue pourra ainsi s’allumer lorsque la caméra de Nest détectera des mouvements dans une maison alors que ses occupants sont censés ne pas être présents.

Les développeurs intéressés par les programmes proposés par Nest peuvent se rendre sur cette page pour obtenir des informations et s’inscrire (dès que le site sera de retour).


avatar eric78 | 

"On pourra consulter sur l’app de Nest les derniers événements captés par la serrure : arrivées et départs des utilisateurs, définition des mots de passe et des niveaux d’accès des invités et les membres de la famille…"
Perso je ne suis pas prêt de confier ce genre de données au premier Cloud venu.

avatar Henri_MTL | 

@eric78: Tu m'as devancé, j'allais sortir la même chose. Et surtout, fini la vie privée MÊME à la maison entre les membres d'une famille, sérieux faut être givré pour installer ça.
Ajoute l'installation de caméras IP dans les chambres et la salle de bain et on atteint le voyeurisme ultime !

avatar b_eddy | 

Je ne crois pas que la serrure connectée induira plus ou moins de cambriolage. Et puis la peur du Big Brother il fallait y penser avant il y a bien longtemps qu’il y a tout ce qu’il faut dans votre vie pour vous espionner à volonté. Mais ce n’est pas de ça que je voulais parlé.

Ce qui m’ennuie le plus avec le Cloud c’est surtout ce coté justement de ne pas posséder le soft/data chez soi. Même si l’idée du Cloud et géniale et qu’un jour beaucoup d’entre nous y avait déjà pensé, le problème et que nous n’avons aucune emprise dessus. Ce qui est d’autant plus inquiétant quand « l’"obsoléscence »est ^lus que jamais pointé du doigt.

Demain quand Hue, MyFOX, Nest et les autres vont arrêter leurs produits que vont devenir nos produits ? Je ne parle pas d’un simple ordinateur mais d’objets qui contrôlent votre maison ? Allons rester sans chauffage, sans lumière, sans serrure, plus d’alarme ?

avatar warmac33 | 

pas faux...
tous ces éléments désormais inutilisables rejoindront alors ma photothèque iphoto, mes fichiers appleworks et mes 2 camescopes firewire... :-(

avatar witchgunn | 

Surtout qu'actuellement aucune norme réelle et législation existe, tous les fabricants font tout et n'importe quoi, chacun ponds ses normes et symboles. Mais lorsque tout cela sera normalisé, ça va être le gros bordel dans les installations existantes…

avatar b_eddy | 

Que les électrons aient pitié de nous amen !

CONNEXION UTILISATEUR