ZUS Smart Tire affiche l’état des pneus sur votre iPhone

Nicolas Furno |

Après le chargeur connecté malin que nous avions testé en début d’année, ZUS revient avec un nouveau produit pour les voitures. Le ZUS Smart Tire surveille, comme son nom l’indique, la pression des pneus de votre voiture. Et en cas de fuite, ce nouvel accessoire connecté affichera une alerte sur votre smartphone, de quoi éviter un accident ou même une surconsommation d’essence.

Ce nouveau produit est composé de deux éléments. D’une part, un boîtier à brancher dans l’habitacle et qui sert de relai pour les capteurs de roue, tout en affichant par une couleur l’état général des quatre pneus (il contient aussi un port USB pour charger un téléphone). D’autre part, un capteur par roue, à placer sur la valve des pneus, à la place du petit capuchon fourni par le constructeur.

Les capteurs communiquent avec le boîtier dans la voiture, le boîtier envoie ensuite ses informations à votre smartphone. Ce système est très simple à installer et peut même être facilement passé d’une voiture à l’autre. Si vous louez une auto pour les vacances, vous pouvez ainsi conserver le ZUS Smart Tire en place.

Le boîtier dans la voiture en haut, les quatre capteurs de roues en bas.
Cliquer pour agrandir

Suivre la pression des pneus, c’est quelque chose d’assez commun sur les véhicules modernes, mais cet accessoire permet de faire la même chose sur n’importe quelle voiture. Par ailleurs, ZUS met en avant une fonction unique : en surveillant la température, en plus de la pression, l’appareil doit détecter les petites fuites lentes, là où ses concurrents ne détectent que les pneus à plat.

Ce nouveau produit n’est pas encore tout à fait commercialisé, mais vous pouvez le précommander sur la plateforme de financement Indiegogo. Le projet est largement financé et il s’agit désormais de commander à prix réduit : comptez 109 $ (97 €) avec les frais de port vers la France. Expéditions prévues en août.


avatar DouceProp | 

Encore une app qui ZUS la batterie de l'iPhone...
Z'ont pas la même chose pour surveiller l'usure des essuies-glaces ?

avatar C1rc3@0rc | 

Ben y a pas d'essuies-glace sur un iPhone!
Bon ok, je savais comme tout le monde travaillait a une bagnole, mais que l'iPhone etait equipé de pneus:
ZUS Smart Tire affiche l’état des pneus sur votre iPhone

;)

avatar Nkio | 

Ça sent les vols à plein nez ;-)

avatar MarcMame | 

Apparemment il y a un système anti vol (qui vaut ce qu'il vaut...)
Je serais plus inquiet de problème d'équilibrage des roues, même s'il n'est question que d'une dizaine de grammes.
De plus, les piles boutons intégrées doivent être changé tous les ans.

avatar Sebr2611 | 

Aujourd’hui la plupart des voitures neuves proposent les capteurs de pression des pneus.

Ces capteurs ont l’air un peu gros et risquent fort de ne pas rester bien longtemps sur les roues... alors si il faut les retirer sans arrêt pour ne pas se les faire voler... pas top.

Bref, ça ne vaut pas un système intégré.

avatar Sindre | 

@Sebr2611

La plupart des systèmes détectent une baisse de pression par une diminution du diamètre de la roue. Par exemple, sur mon Audi il faut attendre que le pneu perdre 0,5 bar sur 2.2 pour que le voyant s'allume.
Sur mes anciennes Renault, Laguna par exemple, le capteur était intégré à la valve et une baisse moitié moindre déclenchait une alerte. J'avais même la pression en live sur le tableau de bord.

L'obligation européenne à venir, ou déjà en place, pour le contrôle de la baisse de pression fait que beaucoup de constructeurs se basent sur des systèmes mécaniques qui avertissent trop tard parfois.

Quant au vol, faut voir.

Quant à la "réclame" elle vaut des points pour son format téléachat à la Pierre Bellemare.

avatar Giloup92 | 

Peut-on mettre cinquième capteur sur la roue de secours ? Elle est généralement dégonflée quand on en a besoin...

avatar Jack | 

@ Giloup92

Même si tu pouvais, je doute que ça te serve à quoi que ce soit. Les systèmes TPMS (Tire Pressure Monitoring System) intègrent généralement un système qui ne les active que lorsque le véhicule roule, pour économiser les batteries. Du coup, ta roue de secours étant stationnaire, le capteur ne retournerait aucune info.

avatar aMac | 

Utilisation réservée aux pays civilisés :o/

avatar MiniMac | 

@aMac

Donc pas en France…!

avatar BLM | 

Le concept est intéressant mais je vois plusieurs pb:
• comme signalé par d'autres contributeurs… (si le dispositif se généralise) ces valves capteurs de pression sont très / trop faciles à voler;
• le centre de gravité de la roue doit être confondu avec son axe de rotation pour éviter le "balourd" (que la roue "tourne carré" avec des vibrations induites par le déséquilibre); ceci est assuré de façon artisanale lorsque les pneus sont changés en ajoutant une/des petites masselotes de qq grammes sur la jante. J'espère que ces capteurs ne sont pas lourds !
• enfin «en surveillant la température, en plus de la pression, l’appareil doit détecter les petites fuites lentes, là où ses concurrents ne détectent que les pneus à plat.» Quel rapport entre la température et la pression ?! Sauf à supposer une énorme crevaison provoquant la détente rapide de l'air des pneus et donc sa chute brutale de température… mais pour une crevaison lente, ça ne sert à rien.

avatar occam | 

@BLM

« Quel rapport entre la température et la pression ?! »

Vous m'étonnez.

Prenons l'exemple d'un gonflage à froid à 345 kPa (50 psi), à une température ambiante de 20°C.

Il suffit de rouler et d'exposer les pneus au soleil pour atteindre
— à 30°C, 360 kPa
— à 40°C, 375 kPa
et ainsi de suite. Dans cette fourchette, la pression s'accroît en moyenne de 1.5 kPa par 1°C d'augmentation de la température.

Inversément, un pneu dont la pression aura été de 390 kPa en fin d'après-midi de canicule, sous un soleil de plomb, ne comptera plus que ~335 kPa à 5h du matin, après la pluie, à une température ambiante de 15-15°C. La différence de pression sera de l'ordre de 16.5 %, ce qui n'est pas négligeable. Sans prendre en compte les différences de température, on pourrait être tenté de forcer le gonflage, ou même de suspecter des fuites.

avatar BLM | 

Mouiii.
Je connais "PV=nRT" (qui montre que la pression est proportionnelle à la température absolue), tout ça…
Mais un pneu se gonfle à froid; si la pression nominale est 2.5kg/cm-2 (par ex), cela veut dire à Tre extérieure≈20°C & sans avoir roulé. Si on a roulé, il faut (mais c'est trèèès approximatif) "mettre 200-300g" de plus. Et, oui, en hiver, des pneus (même sans fuite mais gonflés qq mois avant) peuvent être (pas : "apparaître") sous-gonflés.
Donc, oui, la Tre dépend de la pression et vice-versa, mais je ne vois pas comment le système pourrait en tenir compte: on ne dégonfle jamais un pneu qui a roulé sur un bitume brûlant et dont la pression est de 3kg/cm-2 pour la ramener à 2.5kg/cm-2 (parce que les pneus seraient sous-gonflés –ce qui est plus dangereux que sur-gonflés– en reprenant la voiture au crépuscule); par contre on "regonfle" ses pneus si leur pression est de 2kg/cm-2 (surtout si on a roulé et qu'il fait chaud).
Oui, je n'ai pas été très clair:
   • oui, pression et Tre sont liées
   • mais à moins de disposer d'abaques (ou d'une calculatrice) je me tape de savoir que la Tre de l'air de mes pneus est 70°C
   • et sauf dispositif onéreux complet de gonflage/dégonflage embarqué en temps réel pour maintenir la pression optimale, la mesure de Tre me semble un gadget.
   • Enfin je protestais surtout contre la formulation ««en surveillant la Tre […]l’appareil doit détecter les petites fuites lentes» comme le montrait la fin de ma contribution (liant chute de Tre et détente rapide): non, la mesure de Tre ne permet pas de détecter les fuites lentes.
La Tre pourrait être utile avec 1 calculateur embarqué de la pression ramenée à 20°C à partir de la pression et de la Tre mesurées et comparaison avec la pression nominale.
Rq: on se tape de la Tre avec 1 traitement ± futé qui comparerait les 2 pneus du même essieu à même Tre mais dont les pressions seraient différentes; les 2 pneus sur un même essieu doivent être à même pression, à toute Tre.

avatar ref26 | 

@BLM

Le capteur pèse 7g les constructeur préconise une calibration au delà de 10g

avatar BLM | 

merci pour la précision

avatar mjuaneda | 

Personnellement, je n’ai pas de pneus sur mon iPhone, mais bon...

avatar iG | 

Y en a encore qui roule en voiture ???

avatar occam | 

@iG

Selon l'INSEE, au 1er janvier 2016, le parc automobile français comptait environ 38 652 000 véhicules en activité, dont la moitié circulant chaque jour.

Sur ce chiffre, près de 6 millions de véhicules utilitaires légers de moins de 5 tonnes, et plus de 600 000 poids lourds, autobus et autocars.

Donc oui, « y en a encore qui roule en voiture », comme vous le dites avec tant d'élégance.

Je précise ne pas faire partie du nombre, mais l'abstinence automobile, quel qu'en soit le motif, ne confère pas le droit automatique à exhiber une condescendance empreinte d'ignorance.

avatar BLM | 

Ça taille ;-)

avatar Sindre | 

@iG

Quelques dizaines de millions de français majeurs et respectables dont le numéro de téléphone ne commence pas par 01.

avatar pat3 | 

Sinon vous mettez Michaël Bazoge dans votre voiture et il vous dira s'il y a un pneu dégonflé. ?

avatar cosmoboy34 | 

Sinon avec des jantes alliages je pense que ça ne rentre pas dessus. La capteur à l'air trop large pour pouvoir se visser dans le petit trou qu'il y a sur la jante

CONNEXION UTILISATEUR