À l'heure du HomePod, Siri doit mieux travailler en équipe

Florian Innocente |

« Dis Siri, quels sont mes rendez-vous ?», « Dis Siri, commande-moi un taxi », « Dis Siri, appelle ma femme »… dans quelque temps, si vous vous équipez d'un HomePod, vous risquez de le voir s'animer pour vous répondre… qu'il ne peut rien pour vous. Sous prétexte qu'il n'est pas en mesure de réaliser ces actions.

Le domicile d'un bon client d'Apple est aujourd'hui une vraie ménagerie d'appareils qui embarquent Siri : iPhone, iPad, Apple Watch et maintenant le HomePod (on pourrait ajouter le Mac et les AirPods mais ils réagissent par des commandes tactiles). Le problème est que le Siri du HomePod est souvent le plus prompt à vouloir répondre, mais lorsqu'il bute sur une question, il n'est pas conçu pour refiler le bébé au voisin le plus compétent.

Apple a expliqué dans une fiche la manière dont tout ce joli monde communique, à toute vitesse, par Bluetooth, pour décider qui doit prendre la question. Bien souvent c'est l'enceinte qui gagne : « Le HomePod répond à la plupart des demandes adressées à Siri, même si d’autres appareils reconnaissant la commande « Dis Siri » se trouvent à proximité ». En effet, on va voir l'écran de l'iPhone s'allumer, aller parfois jusqu'à brièvement afficher l'interface de Siri mais le HomePod prend la main en une fraction de seconde.

Malheureusement, si la question n'est pas dans ses cordes, l'enceinte baisse les bras au lieu d'appeler à l'aide l'iPhone qui peut être juste à côté de lui et saurait les afficher comme il faut. D'ailleurs, même si le HomePod savait décrire votre journée, admettons qu'elle compte 4 ou 5 rendez-vous, les entendre énoncés un à un serait vite fastidieux. Alors autant qu'il sache se reposer sur l'iPhone ou l'iPad s'ils sont détectés à proximité.

Autre exemple, le HomePod est dans la pièce juste à coté. L'ouïe exceptionnelle de l'enceinte va intercepter votre question, même formulée sans élever la voix. Seulement, en cas d'échec elle ne passera pas le relais au téléphone posé devant vous sur la table. Même l'Apple Watch sait lister vos rendez-vous après une requête Siri.

Apple a néanmoins prévu le coup en permettant de court-circuiter le HomePod. Pour cela il faut lever son iPhone ou appuyer sur son bouton Home pour montrer que c'est à lui qu'on destine la question. La situation inverse est prévue : un iPhone ou un iPad posés à l'envers n'écouteront pas vos requêtes, c'est le HomePod qui sera seul à l'écoute.

On pourrait rêver plus simple et s'attendre à une coopération plus intelligente entre tous ces appareils : peu importe celui qui a pris la question, le plus compétent sera automatiquement sélectionné pour y répondre. Il n'y aurait qu'un seul et unique Siri mais un travail d'équipe plus poussé entre les appareils qui l'utilisent. Ce serait le scénario le moins compliqué pour l'utilisateur, au lieu de lui suggérer de manipuler son iPhone ou de lui dire, comme le détaille aussi la fiche technique, de désactiver "Dis Siri" sur son HomePod (dans ce cas on réveillera l'assistant avec une pression prolongée sur la tête de l'enceinte).

D'aucuns suggèrent de pouvoir remplacer le « Dis Siri » général par le nom de chaque appareil. On dirait alors « iPhone » pour appeler le Siri du smartphone ou « HomePod » pour celui de l'enceinte. « iPad » et « iPhone » étant des termes que l'on peut prononcer à tout bout de champs dans une conversation, est-ce la bonne solution ?

Surtout, ce sont ces appareils « intelligents » qui doivent se débrouiller entre eux, au lieu de forcer l'utilisateur à s'adapter, a fortiori lorsqu'ils sont conçus par le même fabricant. Par ailleurs, allez expliquer au client lambda qui n'a pas le goût pour ces subtilités, mais à qui on a vendu une enceinte avec Siri à l'intérieur, que pour avoir la réponse à telle ou telle question il lui faudra la poser plutôt au Siri de cet appareil plutôt qu'à celui d'un autre.

Cela conduit à une autre frustration dans l'utilisation de ces assistants : leurs concepteurs imposent une séquence de mots pour les solliciter : « Dis Siri », « Ok Google/Dis Google ».

Amazon est un poil plus souple, il donne le choix entre quatre mots d'activation pour Alexa. Si quelqu'un s'appelle déjà Alexa dans la famille, vous pouvez changer par "Amazon", "Echo" ou "Computer" (ce troisième mot est absent des options, nous a dit l'un des bêta-testeurs d'un Echo français, mais un autre l'avait). Et puis appeler « Google » (ou « Amazon ») dans sa maison n'est pas toujours d'un grand naturel.

Microsoft a choisi "Hey Cortana" mais il vient de rendre optionnel le "Hey". Quant à Siri, il semble qu'il se fasse prendre facilement lorsqu'un anglophone s'exclame par un « Hey, Seriously ? ».

En définitive, il y a comme un paradoxe à parler de Siri et de ses cousins comme des « assistants personnels intelligents » et d'être entravé dans les moyens de les baptiser comme bon nous chante.

L'autre progression attendue pour Siri est la reconnaissance de plusieurs voix, une fonction indispensable dès lors que le HomePod emménage au sein d'une famille ou que vous avez souvent du monde à la maison. L'affaire n'est pas simple puisque même aujourd'hui, il n'est pas rare de voir Siri sur l'iPhone ou l'iPad répondre à une autre voix que celle de son propriétaire.

L'analyse de la voix à des fins d'identification est une chose ancienne chez Apple. Mac OS 9 proposait une fonction baptisée « Voiceprint Password » (une mauvaise vidéo le montre). On pouvait déverrouiller son compte utilisateur avec la prononciation de la phrase par défaut « Ma voix est mon mot de passe » ou toute autre choisie à la place. Cette alternative à la saisie d'un mot de passe n'a pas survécu au passage à OS X. Le bon vieux mot de passe à taper s'est imposé avant que n'arrive l'Apple Watch pour servir de clef pour ouvrir son Mac puis Touch ID comme autre sésame sur les portables.

Voiceprint Password dans Mac OS 9 au début des années 2000

Encore aujourd'hui, l'identification par la voix a de sérieuses faiblesses. Google explique que 6 personnes peuvent associer leur compte et leur voix pour des réponses personnalisées (idem pour Amazon), mais il prévient aussitôt que ce n'est pas infaillible : « même si vous utilisez le mode multi-utilisateur et que Google Home Mini est conçu pour reconnaître votre voix, l'appareil pourra croire qu'il s'agit de vous en entendant quelqu'un ayant une voix ressemblant à la vôtre ou encore un enregistrement de votre voix ».

On demande beaucoup aux systèmes d'identification d'une personne par sa voix, peut-être cette exigence est-elle la conséquence d'une démocratisation d'autres méthodes tout aussi épatantes et qui marchent très bien : celle par l'empreinte depuis quelques années et maintenant par le visage.

S'il fallait un dernier exemple pour montrer que la route est encore longue avant que l'utilisation de ces assistants intelligents ne soit complètement évidente et transparente, on pourrait citer l'accord signé en août entre Amazon et Microsoft pour que leurs assistants respectifs se comprennent.

L'objectif est que l'on invoque l'un de ces génies dans sa bouteille pour utiliser l'autre. Sur un Echo d'Amazon vous direz « Alexa, ouvre Cortana » et dans Windows 10 « Cortana, ouvre Alexa ». Car l'un comme l'autre ont des compétences plus marquées dans quelques domaines (Alexa par exemple pour faire les courses, Cortana avec les services en ligne de Microsoft). Amazon et Microsoft devaient montrer le résultat de cette nouvelle complicité à la fin de l'année dernière, rien n'est venu, les tests continuent…

avatar Forza Alfa | 

« Dis Siri » le truc qui se déclenche toujours quand on ne lui a pas demandé ... 🤣

avatar vlsf1 | 

@Forza Alfa

Chez moi c’est l’inverse, je dois souvent le dire trois ou quatre fous avant que ça marche

avatar Forza Alfa | 

@vlsf1

Moi ça se déclenche souvent en regardant la tv sur l’iPad, avec une phrase parfois en plus très éloignée de dis Siri. Très énervant !

avatar C1rc3@0rc | 

@Forza Alfa

Ça repond trop, ou pas assez. Ça repond a cote, ça comprend pas, ça a une capacité d'ajustement mais ça ne s'ajuste pas...
Siri est un foutoir et un beau gachis, pourquoi?

«...dans quelque temps, si vous vous équipez d'un HomePod, vous risquez de le voir s'animer pour vous répondre… qu'il ne peut rien pour vous. Sous prétexte qu'il n'est pas en mesure de réaliser ces actions.»

C’est un constat:Siri est pitoyable.
Si on lit ou écoute les interview de Luc Julia et Norman Winarsky on comprend bien d’ou vient le problème.

Apple veut en faire trop avec un produit ultra-limité et ancien. Et surtout Apple n’a pas la compétence nécessaire dans l’infrastructure nécessaire…

«D’aucuns suggèrent de pouvoir remplacer le « Dis Siri » général par le nom de chaque appareil.»

Ce pourrait être une amélioration logique, mais… Mais le problème revient toujours du coté de la gestion des « interférences». S’il est relativement simple de pouvoir filtrer un motif déterminer dans le bruit ambiant (Dis Siri, Hey Siri), appliquer un algorithme général a un motif variant est autrement compliqué. Apple pourrait par exemple déterminer un nom par appareil. Oui mais la les clients vont se plaindre et vouloir le nom personnalisé (Hey Kevin, Dis Regis… oui régis est… ok).

L’autre problème c’est bien la redondance des appareils.
Donner la priorité a l’appareil le plus proche de l’utilisateur serait logique. L’iPhone aurait souvent la priorité. l’Apple Watch trouverai ici un de ses très rares domaines d’utilité. Et quand on utilise un iPad ou un Mac c’est lui qui capterait le « focus »
Logique, mais a ce moment un gadget comme le HomePod n’aurait plus aucune - même fallacieuse - justification.

Siri c’est surtout le modele de tous les problèmes internes d’Apple: depuis l’incohérence de la conception a l’aberration de la deconstruction du principe d’ecosysteme collaboratif en passant par l’encloudage.

avatar iPop | 

@vlsf1

Réinitialise le. A l’enregistrement n’élevez la voie.

avatar vlsf1 | 

@iPop

Je viens de le faire, en modulant un peu ma voix. Je verrai bien si ça change ^^

avatar shaba | 

@Forza Alfa

C’est marrant ça ne m’arrive vraiment jamais ! Par contre le ok Google de mon frère se déclenche à tout bout de champ sur son nexus 😂

avatar Florian Innocente | 
J'ai eu aussi des déclenchements intempestifs du Google Home mini, pendant que je regardais la télé. Et dans l'historique des actions tu ne vois pas trop pourquoi il a réagi.
avatar shaba | 

@innocente

Il y a aussi un historique sur les téléphones Android ? On comprendrait peut-être enfin pourquoi il se lance sans cesse !

avatar pagaupa | 

@shaba

Donc j'ai bien raison. Pas de ce genre de saloperie chez moi 😜

avatar Florian Innocente | 

Oh. Ca c'est pour l'interface web mais c'est pareil dans l'app Google Home :

https://support.google.com/websearch/answer/6030020?hl=fr

Ca ressemble à ça dans l'app (les captures au milieu de l'article) :

https://www.igen.fr/accessoires/2017/11/15-jours-avec-le-google-home-mini-102005

avatar shaba | 

@innocente

Super merci !!

avatar pagaupa | 

@innocente

Donc j'ai bien raison. Pas de ce genre de saloperie chez moi 😜

avatar Madalvée | 

Je ne suis pas sûr qu'il était nécessaire d'inventer la bêtise artificielle, on était déjà bien pourvu.

avatar pagaupa | 

@Madalvée

+1 😜

avatar lepoulpebaleine | 

@pagaupa

+1

« Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. »

Albert Einstein

avatar CorbeilleNews | 

@Madalvée

Genial et tellement vrai 😂

Faudrait déjà être très intelligent pour faire mieux car il y a du niveau à battre ...

avatar vlsf1 | 

Bref une usine à gaz incompréhensible pour l’utilisateur et surtout une expérience utilisateur tres mauvaise.

C’est pour ça que je ne crois pas au succès à long terme des enceintes connectées. Les assistants vocaux sont mauvais (et Siri encore plus), donc sortir cette fonctionnalité avec une mauvaise image pour un produit dédié, en plus d’être inutile, c’est idiot.

On va me répondre que le HomePod est avant tout une enceinte mais elle est tellement verrouillée qu’elle n’est pas faite pour beaucoup de monde.

avatar Seb42 | 

@vlsf1

Je partage votre avis. C’est un beau bazar pour une boîte qui n’a que 4 appareils à gérer ?
On se demande vraiment où est passé le fameux « it simply works »
Au secours levez votre iPhone mettez le à l’envers, j’ai bien compris mais je peux rien faire et votre iPhone peut le faire mais c’est moi qui réponds désolé

avatar Sgt. Pepper | 

@vlsf1

Elle n’est pas verrouillée .
Avec AirPlay tu peux TOUT diffuser 😉

Sauf la lecture lancée via Siri qui est pour l’instant exclusive aux Services Apple .
Mais comme tu n’aimes pas Siri, pas de soucis 😋

avatar vlsf1 | 

@Sgt. Pepper

C’est la fonction principale, utiliser la voix...

Et le HomePod est fermé à tout le monde Android

avatar pagaupa | 

@vlsf1

En même temps, je pense que tu sauras te passer de l'homepod 😜
Attends la play one.
Elle ne devrait être fermée à rien.

avatar Sgt. Pepper | 

@vlsf1

Non il y aussi des Apps pour diffuser le son via AirPlay sous Android 😄

avatar r e m y | 

Ceux qui ont pu tester se plaignent de la médiocre qualité sonore en diffusion Airplay, au contraire de la diffusion d'AppleMusic qui semble la seule à bénéficier de l'équalizer automatique...

avatar Sgt. Pepper | 

@r e m y

N’importe quoi 🙄

AirPlay est Loseless....

Et Apple Musique a un Egaliseur ( tout comméSpotify, Deezer )

avatar r e m y | 

@Sgt. Pepper

Toi aussi tu dois être lose-less 😂
Le fait que la diffusion airplay soit lossless n'empêche pas que l'égaliseur automatique qui traite tous les titres diffusés par AppleMusic pour optimiser leur rendu sonore sur le HomePod, ne s'active pas quand la musique arrive via Airplay donnant un rendu sonore sans relief quand on l'utilise via AirPlay.
C'est ce que rapportent tous ceux qui ont pu le tester (je crois l'avoir lu également ici dans les commentaires des rares à avoir acheté un HomePod)

avatar Sgt. Pepper | 

@r e m y

Balance ton lien ☺️
Plutôt que de faire une référence sur du vide

Et tu n’as pas compris l’info on dirait

: l’égaliser est en amont avec diffusion en Loseless donc le rendu HomePod suit le réglage voulu.

avatar r e m y | 

@Sgt. Pepper

Ce n'est pas le sujet de cet article... donc recherche les liens, que ce soit ici dans les News précédentes (notamment les retours de SyMich)ou sur les forums MacG

Et arrête d'écrire loseless ! C'est ridicule! 🤦‍♂️

avatar Sgt. Pepper | 

@r e m y

Tu es trop fort l’anguille ✌️

avatar headoverheel | 

@r e m y

Les retours des utilisateurs, je ne les écoute plus depuis hier. Dans l’ émission ORLM, un intervenant a expliqué que Apple Pay était penible à utiliser avec FaceID car il fallait mettre sa tête au dessus du terminal de paiement, personne n’a relevé.

avatar iPop | 

@headoverheel

Je pense que c’est un réflexe , on tend l’appareil puis on déplace sa tête au lieu de pencher l’iPhone.

avatar headoverheel | 

@iPop

Il n’est même pas utile de pencher le téléphone : tu regardes ton téléphone, 2 pressions sur le bouton latéral puis tu l’approches du terminal de paiement.

avatar vlsf1 | 

@headoverheel

Ça m’a choqué aussi ! Ça venait de Monsieur X en plus...

avatar webHAL1 | 

@vlsf1
« Bref une usine à gaz incompréhensible pour l’utilisateur et surtout une expérience utilisateur tres mauvaise. »

Tout à fait d'accord. On est loin de la simplicité à laquelle Apple nous a habitué. Avec Siri il faut non seulement apprendre à communiquer avec elle/lui (alors qu'un assistant "intelligent" devrait justement nous faciliter la vie et nous comprendre sans avoir besoin de formuler ses requêtes d'une certaines façon), mais en plus il faut apprendre comment il/elle est géré par les différents appareils que l'on possède. Je trouve intéressant ce concept où c'est à l'utilisateur de faire des efforts pour pouvoir tirer parti de ses produits. >_<

avatar iPop | 

@webHAL1

SIRI est tout de même TRÈS logique, ce que n’est pas l’homme.
Il comprend très bien : qu’elles sont les films au cinéma ou autour de moi. Envoyer un message ou un mail ce qui sont deux choses et applications différente.

Par exemple quand l’iPhone est arrivé, bon nombre se plaignait du correcteur, et très souvent parce que personne n’utilisait les majuscules pour les noms propres. Je dois dire qu’encore aujourd’hui je récupères des textes pleines de fautes, notamment les majuscules.

avatar webHAL1 | 

@iPop
« SIRI est tout de même TRÈS logique, ce que n’est pas l’homme.
Il comprend très bien : qu’elles sont les films au cinéma ou autour de moi. Envoyer un message ou un mail ce qui sont deux choses et applications différente. »

Quel est le rapport avec mon message ?

avatar iPop | 

@webHAL1
On est loin de la simplicité à laquelle Apple nous a habitué. Avec Siri il faut non seulement apprendre à communiquer avec elle/lui (alors qu'un assistant "intelligent" devrait justement nous faciliter la vie .

Encore faudrait il que l’homme soit "simple" et logique.
C’est déjà pas simple avec les langages. Par exemple les anglais utilise deux mots selon la fonction quand les français en utilise qu’un. Donc non ce n’est pas évident.

avatar webHAL1 | 

@iPop
« Encore faudrait il que l’homme soit "simple" et logique.
C’est déjà pas simple avec les langages [...]. Donc non ce n’est pas évident. »

Sauf que, selon moi, il s'agit là de deux domaines différents. On ne parle pas ici de complexité de traitement (qui est effectivement colossale), mais de complexité d'ergonomie. C'est justement un des aspects sur lesquels Apple est généralement bonne : faire en sorte de masquer la technique pour proposer une expérience utilisateur irréprochable. Mais pas avec Siri, malheureusement.

avatar bibi81 | 

Cela conduit à une autre frustration dans l'utilisation de ces assistants : leurs concepteurs imposent une séquence de mots pour les solliciter

Bah oui, mais les appareils sont sur une batterie qu'il faut préserver au maximum. Donc pour l'autonomie c'est sans doute un tout petit MCU (qui consomme pas grand chose) qui s'occupe de détecter la phrase magique (probablement sans chercher à comprendre le moindre mots mais plutôt en comparant le signal électrique reçu avec celui attendu).

avatar Sgt. Pepper | 

@bibi81

Oui tout à fait 👍

Il n’y a pas d’analyse de toutes les phrases :

Siri se base sur un modèle mathématique acoustique..

avatar Sgt. Pepper | 

Vous n’avez pas tout compris 🤦‍♂️
Et les neuneus vous applaudir et sortir des yakafokons de comptoirs de bistrots 😔
Comme si Apple n’avait pas étudié tous les cas envisageables

Il suffit de lever / réveiller son iPhone ou sa Watch , pour lui donner la priorité.
Aucun de soucis de HomePod dans mauvaise pièce, ...

Et si il a 10 iPhones dans la pièce , HomePod transmet la requête aux 10??? 😄

Et à quoi cela sert , d’envoyer sur iPhone dans la poche , une autre pièce ,...
et puis même si le switch fonctionne, il faudra de
Toute façon soulever / déverrouiller son iPhone in-fine (autant le faire avant )

Non, c’est très bien ainsi et c’était déjà le cas avant l’HomePod:
si je veux faire une requête à ma Watch je lève ma montre ,
A mon iPhone je lève/réveille mon iPhone ....

🙌

avatar r e m y | 

Alors Apple a prévu de réveiller son iPhone avec "Dis Siri" pour rien! car si on doit lever son iPhone pour éviter que la requête parte au mauvais endroit, autant appuyer le bouton Home pour activer Siri...
(et au passage, quand il y a 10 iPhones dans une pièce, oui c'est déjà le souk car un Dis Siri lancé à la cantonade active les 10 iPhones)

avatar Sgt. Pepper | 

@r e m y

Oui tu gagnes 2 clicks 😉

Mais avec la Watch c’est fort pratique quand l’autre main n’est libre

avatar Sgt. Pepper | 

@r e m y

Non , seul l’HomePod prend la main 🤔

avatar shaba | 

@r e m y

Chez moi seul mon iPhone répond à ma voix, les autres restent cois. Et réciproquement pour les autres iPhones :)

avatar iPop | 

Comprend pas trop pourquoi ça bute puisque c’est une requête serveur...avec le même identifiant APPLE.
D’autant plus que le Mac ce sert de l’iPhone pour téléphoner

avatar r e m y | 

Malheureusement ce n'est pas UNE requête serveur (qui pourrait arriver depuis n'importe quel appareil puis être rédigée vers l'appareil sachant la traiter), car Apple a eu la "bonne" idée de développer PLUSIEURS Siri indépendants les uns des autres, chacun étant censé se spécialiser dans un domaine. Le Siri de l'iPhone n'est pas le même que le Siri de l'AppleTV qui n'est pas le même que celui du HomePod...

avatar Doctomac | 

« On dirait alors « iPhone » pour appeler le Siri du smartphone ou « HomePod » pour celui de l'enceinte. « iPad » et « iPhone » étant des termes que l'on peut prononcer à tout bout de champs dans une conversation, est-ce la bonne solution ? »

Bien, on dirait alors Dis iPhone ; Dis iPad ou Dis HomePod.....

avatar iPop | 

@Doctomac

L’idéal serait de garder toujours une priorité mais que siri demande que faire/ ou afficher la requête. De la même manière que pour les numéros de téléphone. De façon à rendre Siri omniprésente.

avatar pagaupa | 

Heureusement qu'ils ont mis 6ans à pondre ce homepod! 😜
Pour moi, c'est définitivement niet en l'état actuel des choses...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR