Est-il trop tard pour Sonos face aux géants des enceintes intelligentes ?

Florian Innocente |

L'avenir de Sonos qui s'apprête à entrer en Bourse doit-il s'apprécier au regard de ses 19 millions d'enceintes vendues depuis 2005 et de ses résultats financiers, pour la première fois dévoilés, ou par le démontage et la comparaison de l'un de ses principaux produits, face au modèle équivalent d'Amazon ?

Sonos One et Amazon Echo Plus

Ben Einstein, designer produit et fondateur d'un fonds d'investissement pour start-ups, privilégie la seconde approche. Il avait appliqué la même méthode pour la machine à jus de fruits Juicero, laquelle déployait tout un arsenal technique pour arriver au même résultat que si l'on pressait une recharge de jus avec ses mains (lire Juicero a essayé de vendre des sachets de jus de fruits à prix d’or). Juicero a baissé le rideau.

Einstein estime que sur ce marché des enceintes dites intelligentes, les chances de Sonos sont plus que minces et il prend en exemple un produit à peu près au même prix chez Amazon, l'Echo Plus (non disponible dans la gamme Echo en France). Sonos vend 199 $ sa One, son premier modèle équipé d'Alexa, tandis que l'Echo Plus est facturé 149 $. 50 $ d'écart, les deux produits peuvent séduire un même public. Les compétences sonores de ces deux enceintes ne sont pas évaluées, ce peut être une première réserve émise.

Sonos One

La Sonos One a les atours d'une enceinte audio standard, que ce soit dans sa conception (l'agencement des principales pièces) ou ses matériaux (du polycarbonate — plus onéreux que le plastique classique — un peu de fibre de verre, une grille en métal). Les économies d'échelle ne sont pas oubliées, pour preuve le module PCI Express qui héberge les composants pour la communication. Découplé de la carte-mère, il peut trouver place à l'intérieur d'autres enceintes de la gamme.

Sonos One

La carte installée dans la partie supérieure, sous les commandes, celle qui contient les micros (les oreilles d'Alexa et plus tard de Siri et Google Assistant) donne à Einstein le sentiment qu'elle a été conçue par un tiers. La One étant la première enceinte de Sonos capable de faire fonctionner un assistant, cette partie a pu être mise au point par un partenaire.

Amazon Echo Plus

En face, l'enceinte d'Amazon est plus inhabituelle par certains aspects, en premier lieu sa forme tubulaire qui impose un empilage vertical des différentes parties.

Ben Einstein note que la puce Bluetooth est d'emblée compatible avec le protocole ZigBee pour la domotique, signe que cet usage a été formalisé dès le départ chez Amazon. Il s'étonne aussi de l'orientation vers le bas du tweeter, pas courante dans ce genre de produit, mais obligatoire vu le format.

Amazon Echo Plus

La manière dont a été probablement extrudé puis perforé le tube qui habille l'enceinte le surprend également. Cela semble relever d'un procédé onéreux. Rien que le système de réglage du volume (on tourne la partie supérieure de l'enceinte) est nettement plus complexe que celle de la Sonos qui se contente de capteurs capacitifs.

Le mécanisme de réglage du volume

Première observation à l'issue de ces deux démontages, Amazon a probablement dépensé davantage pour la fabrication de son Echo Plus que Sonos pour sa One, tout en le vendant moins cher. C'est là que la situation des deux sociétés diffère.

Sonos a ajouté une compatibilité avec les assistants car c'est cette direction que prend aujourd'hui le marché des enceintes grand public. Amazon peut se permettre de vendre à un prix plus bas, car il est présent dans quantité d'autres activités, il ne dépend pas de la seule vente d'enceintes, à l'inverse de Sonos.

Amazon est au four et au moulin, il fabrique ses Echo et il les vend lui-même — pas d'intermédiaires qui rognent sur la marge, contrairement à Sonos qui vend en direct mais dépend aussi grandement d'autres enseignes (dont Amazon).

Enfin, Alexa fonctionne depuis ses propres fermes de serveurs (idem pour tous ceux qui intègrent Alexa dans leurs produits, le logiciel est branché aux serveurs d'Amazon). Au final c'est Amazon qui reste en position de force, puisqu'il maîtrise toute la partie logicielle et qu'il la licencie à qui le veut. Tout et n'importe quoi devient compatible Alexa, ce qui a pour effet de banaliser cet aspect technique.

Vie privée

Pour Ben Einstein, Sonos a le défaut de ne pas proposer sa propre plate-forme complète. Cela dit, on voit mal comment le fabricant pourrait faire autrement. Le ticket d'entrée pour concevoir aujourd'hui son propre assistant vocal est hors de portée. Sonos comme d'autres spécialistes des enceintes sont tributaires des développements réalisés par des tierces parties bien plus puissantes. Pour l'heure, la One est avant tout une enceinte de bonne facture, mais standard, à qui on a greffé une fonction qui est dans l'air du temps.

Sonos peut en revanche se targuer de vendre des solutions audio complètes pour la maison ou les professionnels, et d'avoir une clientèle fidèle. Personne ne va acheter une enceinte Amazon avec comme souci premier le son, c'est l'aspect pratique et pas trop cher du produit qui prime. Il n'y a pas d'équivalent au HomePod et aux Sonos chez Amazon, qui n'a peut-être pas non plus d'intérêt à le faire, puisque beaucoup d'autres sont prêts à ouvrir leurs produits à Alexa. Pas mal de clients peuvent se contenter des Echo, surtout s'il y a adéquation avec leur budget.

C'est une carte à jouer pour Sonos, afin de démentir le sombre pronostic de Ben Einstein : additionner une très bonne qualité sonore à de bonnes capacités pour les assistants intégrés (cela passe par des micros plus performants qu'actuellement) et parvenir à démocratiser sa marque en parallèle (lire : SYMFONISK, du Sonos pas trop cher chez IKEA en 2019).

Il y a également toute la question de la vie privée qui n'est pas abordée dans cette analyse par démontage : les Echo sont d'abord de grandes oreilles que l'on installe partout dans sa maison.

C'est l'objectif avoué d'Amazon, avec son Echo Dot de toute petite taille et le Spot en forme de réveil, doté par ailleurs d'une webcam. En face, les produits Sonos sont d'abord vendus comme des enceintes pour écouter de la musique ou améliorer la qualité sonore de son téléviseur. Un rôle très classique et plus rassurant probablement pour certains clients.

Echo Spot, avec caméra intégrée pour du chat vidéo

Un Echo n'a aucun intérêt sans une Alexa toujours activée, constamment à l'affût d'une requête. Sur une Sonos, l'assistant vocal n'est qu'une fonction optionnelle, elle ne définit pas le produit. Ce n'est pas le premier critère pour s'en équiper. Cela peut être effectivement considéré comme une faiblesse mais d'autres y verront peut-être un avantage…

avatar armandgz123 | 

Il n’est pas trop tard pour ne pas se lancer dans ce genre de truc inutile et toxic !

avatar lepoulpebaleine | 

@armandgz123

C’est pas faux 😉

avatar macosZ | 

Ouais enfin quand on achète des sonos on hésite rarement avec une amazon ou une Google

L’assistant c’est perçu comme une option pratique pour un acheteur sonos

avatar monsieurbilly | 

@macosZ

Tout à fait d’accord.
Personnellement j’hésite entre les Sonos et le HomePod, uniquement parce que je cherche une bonne enceinte connectée pour écouter de la musique.
Les assistants, c’est au mieux un plus pour certains, au pire une incursion dans la vie privée pour d’autres.

avatar Sgt. Pepper | 

@monsieurbilly

Pas du tout les mêmes produits

HomePod est une enceinte 360 anti écho avec Streaming Apple Music via Siri...

Ce qui n’est pas le cas de la Sonos One 🤷‍♂️

avatar Dimemas | 

AHAHAHAHAH !
n'importe quoi !
Et tu vas nous dire que c'est la meilleure des enceintes aussi XD

avatar Sgt. Pepper | 

@Dimemas

Marre des fanboys Sonos
Y a pas un Blog Sonos pour vous défouler ...🤣

Je dis exactement le contraire 😳
Les 2 produits n’ont rien à voir justement

Que Sonos fasse une enceinte 360 anti écho avec Siri et on pourra comparer 🤷‍♂️

avatar lepoulpebaleine | 

@macosZ

Je n’ai pas d’enceintes « intelligentes ».
Mes Triangle sont d’une stupidité affligeante, mais ils ont un son mes amis ! Oui, oui, c’est de la hi-fi old-school uniquement en stéréo. N’empêche qu’on entend superbement :
- les basses (et elles ne bavent pas) ;
- les haut et bas médiums ;
- les aigus (un poil trop brillant diront certains, mais moi ça me convient).

Pour revenir au sujet, j’espère bien qu’il n’est pas trop tard. Parce que s’il se me venait l’idée d’acheter ce genre d’engin, sans avoir écouté, c’est quand même Sonos qui me semble être le plus « audiophile ».

Mais ne pas oublier un truc : avant d’acheter, on écoute ! J’ai beau être un -fan, se ruer sur un HomePod sans avoir tester le rendu sonore ne me semble pas très « intelligent » 😁.

avatar Sgt. Pepper | 

@lepoulpebaleine

Ben justement , tu te rues , tu écoutes ...
Et tu as 15 jours pour renvoyer si la proposition Apple ne te convient pas ...
Ce qui va être le cas 😁

Apple aurait pu faire facilement une enceinte HiFi « passive » géniale - avec leur moyen
Mais aucun intérêt pour eux , il propose un truc nouveau .... mais peut être inutile pour beaucoup

Et Alors ? 🤷‍♂️

avatar mcfly404 | 

@macosZ

Tout à fait d’accord d’autant qu’Alexa Sonos ne fait pas autant qu’une Alexa Echo

avatar oohTONY | 

S’il y avait AirPlay sur les Écho, pourquoi pas...Sonos est loin devant pour avoir les 2.

avatar anonx | 

Je comprends pas qu'en France personne n'ait pensé à nous sortir un assistant préparé aux petits oignons.. un petit truc en collaboration avec Devialet..

Nous, nous sommes pas en retard... on n'existe pas et c'est dommage 🙄

avatar Florian Innocente | 

Oh t'inquiète, ils y ont pensé. Mais ça viendra d'Orange.

http://www.leparisien.fr/high-tech/orange-partenariat-avec-deutsche-telekom-pour-un-assistant-virtuel-20-04-2017-6870207.php

avatar anonx | 

@innocente

Avec intégration deezer... ce serait pas mal 😎

avatar sirpheles | 

Bah oui, du écho, du Google home ou un HomePod pour remplacer ma Playbar. J’hésite tellement...

Incomparable, la sortie de ces enceintes en veux-tu en voilà ne concurrencera pas Sonos et ses concurrents tant qu’elles ne seront pas :
- de qualité audio similaires
- de capacité multi-room aussi avancées
- associées à une application pertinente

Les enceintes connectées actuelles ne sont pas suffisamment pertinentes en écoute musicale pour remplacer un système dédié à cette fonction ou un système cinéma.

avatar yan73 | 

Parler d'intelligence, alors que ces trucs ne savent même pas faire le café...

avatar Puff32 | 

Arrêtez de comparer sonos et le HomePod avec les assistants de Google et Amazon. Sonos et le HomePod sont des enceintes plutôt haut de gamme, avec un assistant. Les autres dont Google et Amazon sont des assistants avant tout et surtout pas des enceintes musicale de qualité. On est pas dans la même cours et ne touche pas le même public. Aucune comparai a pouvoir faire entre sonos et Apple avec son HomePod et les assistants de Google Amazon, vraiment aucune

avatar klemanet | 

@Puff32

Regarde les tests du Google Home Max et reverras peut-être ton assertion de « surtout pas de qualité ».
Je n’ai que du Sonos chez moi, mais je reste à l’écoute des propositions de la concurrence, si elle propose une offre encore mieux calibrée

avatar rikki finefleur | 

Perso je n'ai pas envie de mettre des micros chez moi..

et plus encore de mettre des enceintes dépendantes d'un OS donc de la volonté d'un constructeur. Donc insensible au temps et aux manigances commerciales

Ce qui est bien avec nos enceintes actuelles c'est que le constructeur n'a pas la main dessus et ca cela vaut cher.

avatar A884126 | 

@rikki finefleur

Ici nous avons trouvé la parade. La langue officielle de la maison est l'anglais et les assistants sont paramétrés en français 😁

avatar Puff32 | 

J’ai choisi le HomePod, alors qu’il y a 6 mois j’aurais pris des sonos, je suis super surpris par le HomePod, ma tu est aussi branchée dessus, je la trouve super, je compte m’en reprendre une seconde pour les fêtes. Hyper satisfait, son enveloppant et moi qui n’aime pas les basses trop fortes, c’est pile poile comme j’aime.

avatar Puff32 | 

Ma Tv est aussi branchée sur le HomePod....

avatar Puff32 | 

Après comme je disais, je cherche une enceinte, pas un assistant. Je demande qd même à voir les tests, musicaux, entre la plus chère d’Amazon ou Google et sonos et le HomePod. Je ne crois pas qu’elles sont sur la même qualité, mais je demande à comparer.

avatar A884126 | 
avatar mcfly404 | 

Je ne vois pas ce Sonos One comme un assistant mais comme une enceinte multi room.

avatar MiKL | 

Perso les assistants sont juste un plus. J’utilise SONOS depuis des années avec 8 enceintes à mon domicile. Qualité au top. Je les utilises tous les jours.
Elles sont rentabilisés depuis un moment et je resterai fidèle au constructeur.
Pour info j’ai testé à domicile la solution Amazon, Google et Apple. Je ne regrette pas mon choix.

avatar Brice21 | 

@MiKL

Être obligé d’utiliser l’application Sonos est une plaie. Je préfère utiliser les applications natives d’Apple, Spotify, Google, Deezer, Tidal, etc.

Heureusement Sonos a enfin AirPlay 2. Il était temps, après tant de souffrance.

avatar waldezign | 

@Brice21

Exactement le contraire pour moi.
Une app pour les gouverner toutes!
Et l’app Sonos, perfectible, est cependant très correcte.

avatar Brice21 | 

@waldezign

Sérieux, tu trouves que l’ergonomie de Spotify ou Apple Music est moins bonne que celle de l’app Sonos? Et en plus tu te passes des fonctions avancées, playlist personnalisées, partage de morceaux, suivi de la musique de tes amis... bizarre. Enfin tous les goûts sont dans la nature.

avatar powergeek | 

Elles sont multi-room les enceintes Amazon et Google ?

avatar dominiq | 

Écrire "Les compétences sonores de ces deux enceintes ne sont pas évaluées...", ça autorise plus qu’une réserve... ça disqualifie le fond de l’article initial. Il compare des assistants à qui l’on a greffé une enceinte à un produit hifi à qui l’on a greffé un assistant. Ces deux produits ont deux publics différents, il me semble. D’ailleurs, il conclut en disant que Sonos devrait repartir de 0 pour rester dans la course, mais c’est justement ce qui m’a fait garder Sonos dans le temps. Mon premier play 5 (qui a fêté ses 7 ans) et mon dernier play 1 m’offrent les mêmes services, continuent d’être intégrés à une même architecture. J’ai l’impression que les gens qui s’équipent en Sonos se fichent pas mal d’Airplay et d’Alexa. Je regrette ce virage de la compagnie parce qu’ils vont devoir créer de l’obsolescence là où il n’y en avait pas. Ils ont réussi, jusqu’à maintenant, à allier hifi et réseau/streaming de manière particulièrement intelligente. Suivre des compagnies qui pensent déjà au prochain produit avant même de finir le débogage du produit qui vient de sortir, ça ne me fait pas rêver...

En guise de mot de la fin, je dirais que d’ouvrir un produit pour en regarder les entrailles, ça n’est jamais si intéressant que ça. Quand on ouvre un mac, c’est bien rangé, mais composant par composant, ça ne fait rêver personne ! et pourtant, mis ensemble, ça offre une expérience utilisateur très supérieure à la moyenne. C’est pareil pour Sonos à mon avis. Les composants ne disent rien de l’expérience utilisateur qui fait qu’on ne voit vraiment pas quoi acheter d’autre qu’une autre enceinte Sonos par la suite !

avatar pagaupa | 

Finallement il y a beaucoup d’utilisateurs Sonos ici...
Ça me rassure, je pensais être le seul pleinement satisfair de cette marque et fidèle.
Bref! En ce qui me concerne, tant que je ne pourrai pas comparer en conditions réelles et dans un même espace, je n’ai aucune raison de changer de crémerie.
On verra comment Sonos gère l’obsolescence, jusqu’ici ils s’y sont trés bien pris, jusqu’à proposer d’indemniser des télécommandes obsolètes.

avatar pagaupa | 

L’enceinte Riva Arena a l’air très prometteuse aussi.

avatar cedrik | 

Je pense pour ma part que Sonos a une chance de bien vendre ces enceintes « intelligentes » ne serait ce que par rapport au parc déjà installé.

Je suis équipé en sonos dans toutes les pièces de la maison et je m’interroge pour l’achat d’un One play qui permettrait de profiter de l’assistant vocal pour toutes les pièces.

avatar pagaupa | 

@cedrik

Rien que pour l’expérience, cela vaut la peine je trouve mais il est vrai que Sonos a mis le doigt dans l’engrenage de l’obsolescence...

CONNEXION UTILISATEUR