Amazon Prime Video sur l'Apple TV : bonjour tristesse

| 07/12/2017 21:00 | 32 commentaires

C'est peu dire que la version Apple TV d'Amazon Prime Video était attendue. En juin, le service de streaming avait obtenu quelques minutes du précieux temps de Tim Cook sur la scène du McEnery Convention Center durant la WWDC à San Jose.

Plus besoin d'utiliser AirPlay pour regarder les séries d'Amazon sur Apple TV ! Cliquer pour agrandir

L'attente s'est prolongée tout au long de l'année, jusqu'à ce 6 décembre fatidique où enfin, les abonnés Prime peuvent enfin profiter du catalogue de films et de séries d'Amazon sur leur Apple TV, sans passer par l'application iOS et AirPlay.

Du bon…

Pour l'occasion, Apple a mis les petits plats dans les grands avec un communiqué en bonne et due forme vantant les mérites des contenus d'Amazon. Si ce catalogue n'est pas aussi riche que celui de Netflix, il n'en propose pas moins des séries originales (American Gods, The Man in the high castle, Transparent, The Grand Tour…) ainsi qu'un fonds de catalogue pas forcément exceptionnel, mais il y a quelques films qui valent le coup d'œil. Le tout au prix de 49 € par an, avec en sus la livraison en un jour ouvré et d'autres avantages Amazon.

Cliquer pour agrandir

De plus, et c'est une bonne surprise (qui dénote tout de même que cette app est en développement depuis un moment du côté d'Amazon), Prime Video a aussi fait son apparition sur les Apple TV 3e génération. Il suffit de redémarrer le boîtier, et l'icône s'affiche sur la page d'accueil. Sympa de penser à eux !

Les séries TV inédites, c'est ce qui fait le sel de Prime Video. Certaines sont même doublées en français. Cliquer pour agrandir
...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

LG n'a pas encore signé avec Apple pour les iPhone 2018

| 07/12/2017 19:30 | 10 commentaires

LG a officiellement déclaré qu'il n'avait toujours pas signé de contrat de fabrication d'écrans OLED pour Apple. Si quoi que ce soit devait être formalisé entre les deux groupes, une annonce sera faite, sinon rendez-vous est donné dans un mois pour faire un point, rapporte le Korea Herald d'après des propos adressés aux autorités de la bourse sud-coréenne.

Une déclaration qui suivait un article de presse faisant état d'un contrat dûment signé et de préparatifs en cours dans l'une des usines de LG pour les écrans de l'iPhone X.

Cliquer pour agrandir

Qu'Apple cherche à diversifier ses sources d'approvisionnement n'a rien de surprenant. À la fois pour ne pas dépendre uniquement de Samsung et probablement aussi pour s'assurer des volumes importants en 2018. La rumeur lui prête la volonté d'avoir deux modèles OLED, dont un de plus grand format que l'actuel (lire Le retour à l'aluminium pour le futur iPhone « abordable » de 6,1" ?).

La participation de LG pour les dalles OLED d'Apple sera intéressante à la lueur de ce qui s'est passé avec Google pour ses nouveaux Pixel 2.

Le grand modèle "XL" avec un écran LG a reçu de nombreuses critiques pour sa qualité d'image, à l'inverse du plus petit équipé d'une dalle Samsung (lire Google enchaîne les problèmes avec ses Pixel 2 et Le revêtement oléophobe de certains Pixel 2 XL se fait la malle).

Lors de l'annonce de l'iPhone X, Apple a bien pris soin de souligner qu'elle n'utilisait pas des dalles OLED génériques de Samsung et que ce dernier avait répondu à un cahier des charges spécifique. En particulier pour que l'image ne tire pas trop vite sur le bleu lorsqu'on observe l'écran de biais. LG ne devrait pas être soumis à une pression moindre et les volumes réclamés par Apple sont d'une autre toute ampleur que ceux de Google.

> Accéder aux commentaires

Dans Reigns : Her Majesty, vivez l'amusante (et rude) destinée d'une reine

| 07/12/2017 18:30 | 2 commentaires

Être une reine, ce n'est pas que danser toute la journée et manger de la brioche. C'est aussi une vie cruelle où il faut la jouer fine pour ne pas mourir sur le bûcher, ou pire encore. Le jeu Reigns: Her Majesty offre un aperçu de cette existence difficile, où il s'agit de naviguer avec délicatesse et diplomatie entre le roi, ses sujets, la cour.

Cliquer pour agrandir

Le studio Devolver Digital a imaginé une suite à l'excellent Reigns, dans lequel on incarnait… un roi. Ce nouvel opus en reprend le principe très simple : chaque carte offre deux choix que l'on sélectionnera « à la Tinder », c'est à dire en balayant la carte à droite ou à gauche de l'écran. Attention, ne faites rien à la légère, les conséquences peuvent être terribles…

Reigns est un jeu qui se base sur le texte et fort heureusement, l'histoire est très bien écrite avec pas mal d'humour (et traduite en français). Il faut être attentif pour éviter les bourdes, car la mort se cache souvent derrière une carte. Mais la mort n'est pas nécessairement la fin : les reines se succèdent sur le trône, et l'on découvre rapidement qu'elles partagent plus qu'une couronne. Le jeu coûte 3,49 €, il les vaut largement.

> Accéder aux commentaires

iTunes efface un peu plus les lecteurs optiques

| 07/12/2017 17:30 | 38 commentaires

La dernière version d'iTunes prend mieux en compte la disparition des lecteurs de CD sur Mac. Comme l'a relevé Kirk McElhearn, les préférences générales d'iTunes 12.7.2 ont fait disparaitre le menu qui contient un choix d'actions lorsqu'on insère une galette (afficher le CD, écouter le CD, importer le CD, etc).

crédit : LifeWire

C'est logique : à quoi bon montrer cette option sur un iMac et n'importe quel portable sortis ces dernières années ? Par contre, si vous rebranchez un périphérique externe sur ces machines, le menu devrait se réafficher.

Cliquer pour agrandir

Par défaut, il ne subsiste que le bouton pour les réglages d'importation, lorsqu'on veut traiter des fichiers audio et les sortir dans un autre format.

Cliquer pour agrandir

> Accéder aux commentaires

Des gigas en plus pour moins cher : les promos de Noël des opérateurs

| 07/12/2017 16:30 | 51 commentaires

Pour Noël, que diriez-vous de glisser sous le sapin une grosse enveloppe de données pour votre iPhone ? Ça tombe bien, comme tous les ans à pareille époque, les opérateurs rivalisent de gigas. Voici un panorama des offres du moment.

0,99 € : 100 Go chez Free

Free Mobile a ouvert les hostilités avec une vente privée sur son gros forfait 100 Go sans engagement : il est en effet proposé à 0,99 € par mois au lieu de 19,99 €. Les appels et SMS/MMS sont illimités, et on repart avec une enveloppe de 25 Go en itinérance en 3G (Europe, Amérique du Nord, DOM). Attention, il faut tout de même débourser 10 € pour obtenir la carte SIM.

Cette promo est valable jusqu'au 12 décembre, mais on peut miser sur une prolongation de quelques jours comme c'est souvent le cas avec Free.

1,99 € : 50 Go chez NRJ Mobile

NRJ Mobile est un opérateur virtuel qui a la particularité de « louer » les réseaux d'Orange, de Bouygues Telecom et de SFR ; il profite donc d'une excellente couverture. Le MVNO a lancé une offre à 1,99 € par mois donnant droit à 50 Go de données, avec les SMS/MMS et les appels en illimité.

Cette offre sans engagement dure six mois, ensuite elle passe à 16,99 € (la réduction s'applique à la deuxième facture). Au moment de la commande, il faut saisir le code SP50. Cette vente privée est valable jusqu'au 14 décembre.

2,99 € : 20 Go chez Bouygues Telecom

Bouygues Telecom propose jusqu'au 12 décembre un forfait spécial contenant 20 Go de données pour 2,99 € par mois. Les appels et SMS/MMS sont illimités, mais il faut se contenter d'1 Go en itinérance (Europe et DOM). Au bout de 12 mois, le forfait devient un B&YOU 50 Go à 24,99 €.

L'opérateur a visiblement retiré la mention selon laquelle le réseau peut être « bridé » en cas d'affluence, comme cela avait été le cas lors du lancement de cette offre.

9,99 € : 40 Go chez Sosh

Vous n'avez plus que quelques jours pour profiter de la promotion Sosh sur le forfait sans engagement 40 Go : jusqu'au 11 décembre, il est proposé à 9,99 € par mois au...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Rokshok, une coque pour filmer sa demande en mariage

| 07/12/2017 13:38 | 28 commentaires

N'est-ce pas complètement bêtassou de dépenser une fortune pour un mariage et de n'avoir pourtant aucune image de l'instant qui a tout déclenché : celui où vous faites votre demande à l'être aimé(e) et lui offrez la première bague.

L'américain RokShok bûche sur un accessoire pour iPhone et Galaxy S qui permet de simultanément présenter la bague de fiançailles et de filmer le moment où votre compagne ou compagnon va la découvrir.

Cette coque, qui ressemble à une grosse batterie Mophie, présente un rabat qui s'ouvre et fait se déployer un support sur lequel la bague est fixée. Lancez l'enregistrement vidéo juste avant d'ouvrir la coque et toute la scène sera filmée par vos soins et de votre point de vue. Il ne restera plus qu'à inonder les réseaux sociaux de la bonne nouvelle.

C'est très malin ou complètement stupide, tout dépend de votre appréciation de la chose, mais c'est très sérieux. L'objet est vendu en précommande à 39,95 $ au lieu de 59,95 $. Lors de sa commercialisation en juin prochain, le gadget sera compatible avec les familles d'iPhone 7, 8, le X et les Galaxy S7 et S8.

Rokshok s'appuie sur quelques statistiques pour justifier la pertinence de son projet : 57% de femmes mettraient la photo de leur bague sur Facebook, 79% des couples raconteraient leurs fiançailles sur les réseaux sociaux et 62% publieraient une photo juste après leur demande.

Le produit ne sortant que dans six mois, pour les couples qui ne peuvent attendre, Rokshok renvoie vers un spécialiste de ces photos de demandes de mariage. L'agence Paparazzi Proposals dépêche l'un de ses photographes pour capturer l'instant magique de votre déclaration et peut même vous conseiller quelques jolis endroits où mettre un genou à terre.

> Accéder aux commentaires

N'achetez pas le Google Home Mini… il est offert partout

| 07/12/2017 11:46 | 71 commentaires

Vous avez dépensé plus de 300 € chez Darty ou à la Fnac lors du Black Friday ? Vous avez un Google Home Mini en cadeau. Vous achetez un produit Nest ? Un Google Home Mini vous est offert. Vous vous abonnez à Bouygues Telecom ? Vous recevez gratuitement un Google Home Mini. Vous achetez un Asus ZenFone ? Le Google Home Mini est à 1 €. Etc.

La petite enceinte intelligente ne coûte déjà pas cher en temps normal (59 €, le prix d’un bracelet Apple Watch), mais c’est toujours trop pour Google. Le fabricant la pousse tellement qu’on ne serait pas étonné de finir par la trouver dans les paquets de céréales.

Outre ces innombrables offres promotionnelles, le Google Home (Mini ou pas) bénéficie d’une grande campagne de pub sur tous les supports. Impossible de passer à côté de l’arrivée de cette enceinte qui sait donner la définition de wacapou, qui occupe les enfants ou encore qui lance des vidéos sur la télé.

Ce n’est pas en offrant son enceinte à tour de bras que Google va faire de l’argent sur le matériel, mais l’objectif n’est pas là. La firme veut qu’un « OK Google » lancé à la cantonade à la maison devienne aussi normal qu’ouvrir google.fr sur son ordinateur pour faire une recherche sur le web. Plus l’utilisateur exploite les services de Google, plus Google peut affiner son ciblage publicitaire et lui distiller des réclames.

La situation actuelle est idéale pour pénétrer de très nombreux foyers et Google le sait : la concurrence est inexistante et Noël approche. Le contexte sera un peu moins favorable quand les concurrents débouleront dans les mois qui viennent. Ce n’est pas tant le HomePod, un produit à un tout autre niveau tarifaire (et sonore), qui risque de faire de l’ombre aux Google Home que les enceintes Echo d’Amazon.

D’ailleurs, en ne com...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Movi, un stabilisateur actif pour iPhone venu de Hollywood

| 07/12/2017 10:25 | 21 commentaires

Movi est un stabilisateur actif conçu spécifiquement pour l’iPhone. Le rôle de cet accessoire est de maintenir le smartphone aussi stable que possible pendant le tournage, pour offrir un rendu nettement plus fluide en vidéo. Les iPhone récents disposent d’un objectif stabilisé pour la vidéo, mais il est capable de gérer des vibrations, pas les mouvements imprimés en marchant, voire en courant, avec le téléphone.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

C’est précisément l’objectif du Movi d’assurer autant que possible que la vidéo sera stable en toute circonstance. Pour cela, l’iPhone est maintenu sur une pince qui est reliée au reste par trois moteurs successifs. Chaque moteur se charge de contrer un mouvement : de haut en bas, de droite à gauche et d’avant en arrière. L’avantage de ces moteurs, c’est qu’ils peuvent aussi servir par ailleurs : suivi de personne, panoramiques ou encore mouvements au ralenti, plusieurs options supplémentaires sont ainsi offertes à l’utilisateur.

Cet accessoire n’est pas le premier de la catégorie. En fait, le Movi arrive sur un marché déjà bien rempli, avec des grands noms comme DJI, spécialiste des drones qui propose son propre stabilisateur actif avec l’OSMO Mobile. Et d’autres noms moins connus, comme le chinois Zhiyun qui commercialise également toute une gamme de stabilisateurs. Ce nouveau-venu ne sort pas de nulle part toutefois : ses concepteurs travaillent depuis plusieurs années avec Hollywood.

Freefly, l’entreprise qui a conçu ce nouveau produit, est en effet l’un des grands noms en matière de stabilisation professionnelle. Ils vendent aux studios des stabilisateurs qui peuvent dépasser les 20 000 $ et qui ont servi sur plusieurs blockbusters et séries sortis ces dernières années. Voilà qui offre au Movi une aura que ses concurrents n’ont pas, même s’il faudra vérifier à l’usage si cet héritage apporte à cet accessoire un avantage concret.

Il y en a déjà un : le Movi a été pensé dès le départ pour s’accommoder des lentilles additionnelles souvent utilisées pour améliorer le rendu d’une vidéo. Avec les autres stabilisateurs, c’est souvent un problème, puisqu’ils sont en général calibrés pour fonctionner avec un iPhone nu et tout surpoids les déséquilibre complètement. Sur ce modèle, des emplacements sont pr...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Le retour à l'aluminium pour le futur iPhone « abordable » de 6,1" ?

| 07/12/2017 07:00 | 52 commentaires

Il est encore un peu tôt pour avoir une image précise du cru 2018 de l'iPhone, même s'il ne fait guère de doute que dans le secret de l'Apple Park, on sait précisément à quoi les futurs smartphones vont ressembler. Sur la foi d'une source, Nikkei s'aventure à annoncer un modèle LCD de 6,1 pouces équipé d'un dos métallique, accompagné de deux iPhone dotés d'écrans OLED : un de 5,8 pouces comme l'iPhone X actuel, l'autre de 6,2 ou 6,3 pouces.

Cliquer pour agrandir

Ce tableau partage un air de famille avec ce que Ming-Chi Kuo décrivait mi-novembre. C'est Casetek, une filiale de Pegatron, qui serait chargé de fabriquer les châssis en métal — en plusieurs coloris — pour le modèle de 6,1 pouces (le sous-traitant produit déjà les coques des iPad).

On peut se demander pourquoi Apple voudrait ainsi reculer sur une des fonctions phare de la gamme actuelle, à savoir la recharge par induction. Les iPhone 8/8 Plus et X ont troqué l'aluminium pour du verre, au travers duquel l'énergie circule plus facilement. Le retour au bon vieux métal empêcherait ce futur iPhone de 6,1 pouces de se remplumer sur un pad de recharge comme le futur AirPower.

Toutefois, dans l'optique où Apple voudrait proposer un iPhone à la fois grand format et plus abordable, le choix de l'aluminium moins coûteux peut se comprendre. Ce d'autant que l'analyste de KGI a parié sur une dalle moins définie que les deux autres modèles OLED. Le prix annoncé par Ming-Chi Kuo oscillait entre 650 $ et 750 $.

> Accéder aux commentaires

Tidal s'écoute en voiture avec CarPlay

| 07/12/2017 00:08 | 19 commentaires

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, CarPlay n'est pas bloqué dans le parking fermé d'Apple. La technologie d'affichage déporté d'iOS peut ainsi diffuser de la musique provenant d'Apple Music certes, mais aussi de Spotify, Google Play Music, Amazon Music, Pandora, … et depuis quelques heures, Tidal.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Les abonnés au service de streaming peuvent, depuis leur iPhone, accéder à leur bibliothèque sur un auto-radio compatible CarPlay. Ils écouteront leurs morceaux et albums favoris, tout comme leurs listes de lecture. L'onglet Explorer affiche de son côté les dernières nouveautés et les podcasts. Pour en profiter, il suffit de télécharger la mise à jour de l'app, qui au passage s'adapte à l'iPhone X.

> Accéder aux commentaires

Qualcomm dévoile le Snapdragon 845, la puce des smartphones Android de 2018

| 06/12/2017 22:54 | 7 commentaires

Après en avoir levé un coin du voile hier, Qualcomm a donné tous les détails sur le Snapdragon 845, sa toute nouvelle puce mobile qui équipera les smartphones Android haut de gamme l'année prochaine. Tout est évidemment beaucoup mieux, puissant et économe que le Snapdragon 835, mais l'accent a été mis sur plusieurs points cruciaux.

À commencer par les capacités de traitement des photos. Le système-sur-puce intègre ainsi une architecture combinant processeur d'image et sous-système de traitement visuel qui permettra d'enregistrer de la vidéo 4K en HDR jusqu'à 60 images par seconde (idem sur les iPhone 8/X). Ces vidéos pourront s'afficher sur des écrans 10 bits bénéficiant d'une large gamme de couleurs Rec. 2020 (plus large encore que le P3 des dalles d'Apple).

Le Snapdragon 845 saura aussi enregistrer des ralentis vidéo en 720p et 480 i/s, ou encore en 1080p à 120 i/s (c'est moins bon que les iPhone actuels qui poussent les ralentis 1080p à 240 i/s).

Cliquer pour agrandir

Le Snapdragon 845 promet aussi des performances multipliées par trois pour ce qui concerne le traitement de calcul nécessaire aux fonctions d'intelligence artificielle. La puce est calibrée pour être utilisée en conjonction avec TensorFlow, la plateforme AI de Google. Le SoC est aussi censé mieux comprendre les commandes vocales de l'utilisateur grâce au codec audio maison, le Qualcomm Aqstic.

Les performances, restons-y encore un moment pour évoquer l'efficacité énergétique. Qualcomm annonce des besoins réduits de 30% pour tout ce qui est enregistrement vidéo, jeux et applications grâce à l'Adreno 630. Le lancement des apps sera jusqu'à 25% plus rapide, les jeux et les applications les plus gourmandes bénéficieront aussi de cette patate supplémentaire.

Cliquer pour agrandir

Le Snapdragon 845 inclura un modem X20 (catégorie 18) 4 x 4 MIMO — c'est ce qu'Apple aur...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Edward Snowden n'a pas recommandé les iPhone sans Touch ID de Back Market

| 06/12/2017 22:30 | 35 commentaires

Il y a quelques jours, le spécialiste du reconditionné Back Market a eu l'idée un peu curieuse de lancer une « collection Snowden » d'iPhone, en référence bien sûr au lanceur d'alertes qui a révélé les manigances des agences américaines de renseignement. Ces iPhone reconditionnés — des 5s et des 6 — ont une particularité : un Touch ID non fonctionnel.

Cliquer pour agrandir

Cela arrive lors du remplacement du bouton d'accueil : le capteur d'empreintes digitales est associé physiquement à la carte-mère du smartphone ; si l'opération est réalisée ailleurs qu'auprès d'Apple ou d'un centre de services agréé, Touch ID ne fonctionnera plus. Est-ce à dire pour autant que l'iPhone en lui-même n'est plus bon à rien ? Bien sûr que non. Et rien n'empêche d'utiliser le bon vieux code de déverrouillage à 4 ou 6 chiffres.

Back Market vend de tels iPhone sans Touch ID depuis deux ans, mais cette campagne avec Edward Snowden en tête de gondole a fait sourciller. À commencer par le principal intéressé qui, dans un tweet, rappelle qu'il ne pratique aucune recommandation commerciale.

Que s'est-il passé ? « La référence à Snowden est vraiment plus à comprendre comme un hommage léger à quelqu'un qu'on admire beaucoup par ailleurs, que comme une tentative de récupération commerciale douteuse », nous explique Back Market. Il n'était donc pas question de capitaliser sournoisement sur le dos de ce pauvre Snowden, il s'agissait plus d'un hommage un peu maladroit (la page est toujours visible dans le cache de Google).

Plus étonnant, Back Market vantait le fait que ces iPhone reconditionnés sans Touch ID étaient les seuls soucieux des données personnelles des consommateurs qui n'ont « pas du tout envie de donner [leurs] empreintes digitales à Apple ». Voilà un argument qui dénote d'une certaine méconnaissance de l'architecture de sécurité mise en place par le constructeur : le profil des empreintes digitales est conservé dans l'enclave sécurisée de la puce Ax, sans aucun transfert sur les serveurs d'Apple ou à quiconque (c'est le même principe pour Face ID).

« Plutôt que de se contenter de dire...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Orange, l'opérateur toujours incontournable de l'iPhone

| 06/12/2017 20:30 | 44 commentaires

En 2007, si vous vouliez un iPhone, vous vous abonniez à Orange. En 2017, si vous voulez une Apple Watch, vous vous abonnez à Orange. Dix ans après la commercialisation exclusive du premier iPhone en France, Orange a en effet l’exclusivité sur la connexion cellulaire de l’Apple Watch Series 3 actuellement.

Ce nouveau privilège n’est pas aussi crucial que celui de l’iPhone EDGE à son époque, mais il montre que « le partenariat de longue date » entre Apple et Orange est toujours d’actualité, comme n’a pas manqué de le souligner Fabienne Dulac, directrice exécutive de l’opérateur, lors du lancement de la nouvelle montre.

À la différence du premier iPhone, cette nouvelle exclusivité tient plus dans des raisons techniques que commerciales. Il y a dix ans, Apple avait sciemment décidé de limiter le nombre de ses partenaires en Europe pour distribuer l’iPhone le plus rapidement possible.

C’est après l’échec des négociations avec Vodafone qu’Apple avait sélectionné Orange en France sur la base de plusieurs critères tels que la renommée de la marque, la taille du réseau de distribution, le nombre de clients, ainsi que des facteurs technologiques — Bouygues Telecom avait été disqualifié en raison de sa « réticence à rentrer de plain-pied dans le 3G et ses errances technologiques ».

L’accord commercial entre Apple et Orange avait été cassé fin 2008 par l’Autorité de la concurrence au motif que « l’exclusivité d’Orange sur l’iPhone était de nature à introduire un nouveau facteur de rigidité dans un secteur qui souffre déjà d’un déficit de concurrence [Free Mobile n’était pas encore sur le marché, ndr] et à un moment où le développement de l’Internet mobile et le lancement d’offres illimitées d’échange de données par les opérateurs pourraient contribuer à animer le marché. » Une autre époque.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Apple révèle les émojis les plus populaires en français

| 06/12/2017 19:41 | 17 commentaires

Dans une nouvelle étude publiée sur le blog Machine Learning Journal, Apple partage quelques principes qui dirigent l'apprentissage automatique en maintenant la plus grande confidentialité. Il s'agit, vous l'aurez compris, d'une nouvelle explication de texte (la version complète est à consulter ici) sur la confidentialité différentielle, un ensemble de préceptes qui permettent au constructeur de récupérer des données sans réellement les collecter.

Cliquer pour agrandir

Le texte jongle entre l'art des statistiques et les techniques d'analyse de données, ce qui pour le commun des mortels le rend assez indigeste. Les quelques exemples sont plus parlants heureusement. En utilisant les masses de données recueillies (de manière anonyme) auprès des utilisateurs qui l'acceptent, Apple peut améliorer le système de prédiction d'émojis QuickType.

Le constructeur avait déjà détaillé ce principe dans un précédent document, dans lequel on apprenait que les utilisateurs de langue anglaise appréciaient tout particulièrement l'émoji 😂. Dans cette nouvelle fournée, la Pomme livre le classement des émojis les plus utilisés par les utilisateurs français.

Cliquer pour agrandir

Les résultats sont finalement assez proches d'une langue à une autre : 😂 ❤️ 😭 en anglais, 😂 ❤️ 😘 en français. On note aussi qu'il y a moins d'émojis « tristes » ou négatifs dans la langue de Johnny.

La confidentialité différentielle permet aussi à Apple de déterminer quels sont les mots, les expressions et les abréviations les plus utilisés. Il s'agit d'améliorer l'utilisation du clavier ; Apple a aussi découvert grâce à ces techniques que les utilisateurs omettent souvent la dernière lettre à la fin de certains mots (le « e » de « love » par exemple).

Tout cela est bel et bon, mais deux exemples récents ont démontré que même avec la meilleure intelligence artificielle du monde, il arrive que le clavier d'iOS se prenne les pieds dans le tapis en remplaçant automatiquement les...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Olive et Tom cherchent des Pokémon dans Portal

| 06/12/2017 18:19 | 8 commentaires

Plusieurs grosses nouveautés seront bientôt disponibles pour occuper la fin d'année des joueurs. L'annonce la plus étonnante du jour, c'est sans conteste la sortie le 20 décembre de Bridge Constructor Portal, un « spinoff » de Portal qui consiste à construire des ponts, comme son nom l'indique. Mais dans cet univers où les lois de la physique ont été chamboulées, cela représentera un sacré challenge.

Le joueur devra obéir aux ordres de GLaDOS bien évidemment. Ce titre est développé par le studio Headup Games qui est déjà l'auteur de… Bridge Constructor [2,29 €], qui va donc s'adapter à l'univers de Portal. Il sera disponible sur iOS et macOS, mais aussi sur Android et Windows. Les consoles seront servies dans le courant de l'année prochaine.

Ça bouge aussi du côté de Pokémon GO, qui va accueillir de nouvelles créatures cette semaine ! En l'occurrence, il s'agit de 50 bestioles de la région de Hoenn (Pokémon Rubis et Pokémon Saphir) qu'il faudra capturer pour les torturer dans des combats cruels les aimer et les chérir.

Le jeu va également varier les plaisirs météorologiques. L'idée est bien vue : par exemple, durant les (vrais) jours de pluie, le chasseur aura plus de chance d'attraper un Pokémon de type "eau". Des attaques seront plus efficaces en fonction de la météo.

Cliquer pour agrandir

Enfin, comment passer sous silence la sortie de Captain Tsubasa: Dream Team, un jeu de gestion de foot qui met en scène les personnages de l'animé que l'on connait en France sous le nom Olive et Tom. Outre les joueurs, on trouve aussi les fameuses attaques complètement fofolles qui font le charme déglingo du dessin animé.

Cliquer pour agrandir

Ce jeu est gratuit, il faudra compter avec un c...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Un coloris fuchsia pour les étuis iPad Pro 10,5" et Pencil

| 06/12/2017 17:50 | 11 commentaires

L'étui en cuir pour iPad Pro 10,5" existe maintenant en fuchsia, un coloris déjà proposé pour des étuis iPhone X et bracelet Hermès. Pour 149 € il propose un rangement pour la tablette (qui peut y rentrer son Smart Keyboard). Il y a également un logement intégré pour le Pencil, mais pas de fermeture. Les autres couleurs déjà proposées sont taupe, havane, bleu nuit, noir et rouge.

Cliquer pour agrandir

Ce même étui en cuir pour le Pencil est vendu tout seul pour 35 € avec une gamme de coloris identiques.

> Accéder aux commentaires

Apple Pay Cash fin prêt en français

| 06/12/2017 17:16 | 42 commentaires

Apple Pay Cash, qui a maintenant fait son apparition chez tous les utilisateurs américains d'iPhone, d'iPad et d'Apple Watch sous iOS 11.2 et watchOS 4.2, est tout à fait prêt pour d'autres pays… dont la France. Alvin a ainsi eu la surprise de se voir proposer la configuration d'une carte Apple Pay Cash sur son iPhone X, à l'ouverture de Messages. Et ce malgré la présence d'une carte Orange Bank bien française enregistrée dans Wallet.

Cliquer pour agrandir

Le processus est entièrement francisé, comme souvent pour les services d'Apple même quand ils ne sont lancés que dans une poignée de pays au lancement. Tout n'est cependant pas parfaitement localisé puisqu'à un moment donné, le service réclame le numéro de sécurité sociale, ce qui n'a pas beaucoup de sens en France.

Cliquer pour agrandir

Aux États-Unis et au Canada, les numéros d'assurance sociale sont utilisés pour accéder à des prestations spécifiques qui ne sont pas forcément liées au système de santé. Les banques peuvent par exemple le demander pour créer un compte, mais cela sert un peu à tout.

Cliquer pour agrandir

C'est à ce niveau de la configuration que ça coince, car le numéro de sécurité sociale français n'est pas reconnu par Apple Pay Cash. Néanmoins, cela montre que le jour où Apple voudra lancer son service de paiement entre proches, le processus d'inscription est fin prêt.

Mise à jour — Comme l'explique Nicolas dans les commentaires, il suffit de basculer l'iPhone dans la région États-Unis pour obtenir la configuration d'Apple Pay Cash.

> Accéder aux commentaires

L'application Amazon Prime Video est aussi disponible pour l'Apple TV 3

| 06/12/2017 16:31 | 14 commentaires

Après plusieurs mois d'une attente insupportable, l'application Amazon Prime Video a fini par faire son apparition sur l'Apple TV. L'app, qui permet d'accéder au catalogue du service de streaming, se destine aux boîtiers de 4e et 5e génération (4K)… mais pas uniquement pour eux.

Les possesseurs d'Apple TV de 3e génération ont eux aussi droit à l'application ! Il suffit en fait de redémarrer le boîtier pour voir apparaitre l'icône de Prime Video sur la page d'accueil de l'Apple TV (merci Rudy). Cette disponibilité inattendue montre au passage que cela fait un petit moment qu'Amazon travaille sur cette application… Cent pays ont l'app Prime Video à disposition.

Ce lancement est aussi l'occasion pour Apple de faire le point sur son boîtier. Et tout particulièrement l'application TV, qui ne devrait plus tarder à être disponible en France. Les programmes de Prime Video sont d'ailleurs intégrés dans l'app TV, et on peut fouiller dans le catalogue d'Amazon avec Siri via la recherche universelle (en tout, ce sont 1,3 million de séries et de films qui sont indexés).

Cliquer pour agrandir

Aux États-Unis, les amateurs profiteront aussi d'une nouvelle fonction Live Sports pour suivre leurs équipes préférées et être tenus au courant du prochain match, il sera disponible dans la file Up Next de l'app TV. Un onglet spécifique Sports est disponible dans cette même app qui propose les différents événements en fonction des équipes et des sports. Vivement en France pour suivre les palpitantes ligues Conforama et Domino's Pizza.

Mise à jour — Dans la foulée, Apple lance un nouveau compte Twitter certifié, @AppleTV. On y retrouve toutes les nouveautés à consulter dans l'app TV. Il s'agit en fait du nouveau nom du compte @iTunesMovie.

> Lire la suite et accéder aux commentaires

IKEA et SONOS vont créer des produits audio pour 2019

| 06/12/2017 15:41 | 20 commentaires

IKEA et SONOS ont décidé de travailler ensemble et le fruit de leur collaboration sera révélé en 2019. Les deux marques sont à la fois proches en cela qu'elles s'installent au cœur de la maison et éloignées par leur positionnement tarifaire respectif.

C'est apparement sur les prix que les choses vont bouger. Dans son tweet, le groupe suédois dit vouloir « démocratiser [avec Sonos] la musique et le son à la maison » et d'ajouter qu'il s'agit de « permettre aux utilisateurs d’écouter encore plus facilement leur musique n’importe où chez eux, sans interrompre le cours de leur vie quotidienne. L'objectif : permettre à chacun de créer l'ambiance idéale pour leur maison en alliant design, musique et son de qualité ». Pas plus de détails.

Peut-être faut-il s'attendre à ce qu'IKEA commercialise des enceintes fonctionnant sur le système de Sonos mais à des tarifs plus attractifs et une allure portant la patte du design suédois. « Avec Sonos, nous voulons démocratiser la musique et le son à la maison, et créer des produits inspirés de la manière dont les gens écoutent de la musique ensemble chez eux » déclare Björn Block, Business Leader IKEA Home Smart pour IKEA « En nous associant à Sonos, nous voulons combiner le savoir-faire IKEA dans l'ameublement à l'expertise de Sonos dans l'audio de qualité pour la maison ».

Le spécialiste de l'ameublement a déjà frayé avec l'électronique domestique en 2012 au travers de sa gamme de téléviseurs Uppleva, intégrés à un meuble de salon. L'aventure n'a pas été probante, ce produit n'est plus vendu (lire Ikea Uppleva : un concept sympa avec une mauvaise TV).

Les deux partenaires ont au moins un an devant eux pour aboutir à une solution plus pertinente. Sonos peut se prévaloir de bonnes compétences dans son domaine et IKEA a la capacité de lancer un produit dans des volumes conséquents partout dans le monde.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Pages