Facebook, le réseau social mobile

Mickaël Bazoge |

Facebook est mobile. Les résultats du premier trimestre du réseau social confirment la réussite de sa stratégie mobile, avec le franchissement d'un seuil symbolique : 1,01 milliard d'utilisateurs actifs mensuels (MAU) pour les applications et déclinaisons mobiles de Facebook (34% de plus qu'il y a un an). En tout et pour tout (en comptant les utilisateurs mobiles et de bureau), Facebook a comptabilisé durant les trois premiers mois de l'année 1,28 milliard de MAU. Et c'est sans compter les utilisateurs d'Instagram et de Messenger, qui comptent chacun pour 200 millions de MAU… ni même WhatsApp, qui dénombre lui 500 millions d'utilisateurs. Les utilisateurs uniquement mobiles de Facebook ont pratiquement doublé sur l'année; ils sont désormais 341 millions.

En attendant que Facebook trouve le moyen de monétiser l'énorme base utilisateurs de WhatsApp, l'entreprise de Mark Zuckerberg a trouvé comment générer de l'argent pour ses propres applications mobiles. Les publicités mobiles représentent désormais 59% des revenus de la société (c'était 30% au premier trimestre 2013), en générant 1,4 milliards de dollars sur les 2,5 milliards de chiffre d'affaires. Et Facebook n'a pas encore produit tous ses efforts en la matière, puisque le réseau social devrait dévoiler d'ici la fin du mois sa propre régie publicitaire. Les utilisateurs d'Instagram connaitront eux un petit répit : même si la pub a fait son apparition au sein de l'app de partage de photos, celle-ci ne sera pas aussi envahissante que sur Facebook - du moins, pas à moyen terme, l'entreprise ayant annoncé qu'elle voulait prendre son temps dans ce domaine.

En ce qui concerne l'avenir du catalogue d'applications mobiles, Zuckerberg a précisé que Facebook allait continuer à produire des logiciels natifs, même s'il n'a rien contre le HTML5. Apple et Google offrent des outils qui facilitent grandement le développement d'applications, sans oublier l'expérience utilisateur, plus souple en natif. Cela n'empêchera pas Facebook de continuer à améliorer la version web mobile.

[Via : TechCrunch]


Tags
avatar Bastienzz | 
Facebook est mobile ... Tiens donc ! J'ai pourtant en mémoire qu'ils trainaient les pieds pour sortir une version mobile parce qu'ils estimaient justement que les utilisateurs n'y trouveraient aucun intérêt.
avatar JLG47 | 
Et allez on retrouve les rageux anti-Facebook pour la 2nde fois de la journée ;-) !
avatar max68lola22 | 
Chacun étant libre d'utiliser Facebook ou pas , pas besoin de hurler au loup ... Force est de constater la réussite business de ce concept
avatar voetemm | 
Je suis tellement jaloux de ce type, même pas 30 ans, 27 milliards et le monde entier qui lui lèche les pieds.. Bordel y'a de quoi être heureux.
avatar Guillaumeg33 | 
Pour n'avoir utilisé FB QUE sur mon iPhone, je peux témoigner de mon désintérêt pour cette application qui est devenu INUTILISABLE TANT ELLE EST DEVENU EXTRÊMEMENT LENTE.

CONNEXION UTILISATEUR