Suisse : soupçons d'entente entre banques contre Apple Pay et Samsung Pay

Florian Innocente |

Le développement en Suisse d'Apple Pay et de Samsung Pay a-t-il été sciemment freiné par les principaux instituts financiers du pays ? Apple Pay fonctionne en Suisse mais les partenaires de la Pomme sont de moindre importance.

C'est nourrie de ces soupçons que la Commission de la concurrence de la Confédération suisse a annoncé avoir ouvert une enquête et mené des perquisitions auprès d'Aduno Holding AG, de Credit Suisse (Schweiz) AG, PostFinance AG, Swisscard AECS GmbH et UBS Switzerland AG.

La Comco veut déterminer si « plusieurs instituts financiers suisses se sont entendus pour ne pas soutenir les solutions de paiement mobile d’offreurs étrangers comme Apple Pay et Samsung Pay ».

Leur objectif aurait été d'empêcher, de manière concertée, que les cartes de crédit des uns et des autres soient compatibles avec ces solutions de paiements étrangères, au profit du système suisse Twint, qu'elles soutiennent toutes.

Le quotidien Le Temps signale une étude qui montre que chaque mois, sur les 1,75 million de transactions réalisées depuis un smartphone, Twint pèse pour 1,02 million d'entre elles. Le reste se partage entre Apple, Samsung et Revolut ou PayPal.

Twint a réagi, pour s'étonner d'être visé par cette enquête et d'avoir eu ses locaux perquisitionnés avant-hier :

L'enquête s'appuie sur des allégations à l'encontre de banques concernant leur comportement à l'égard d'autres systèmes de paiement mobile, par exemple, Apple Pay. Aucune accusation n'a été portée contre TWINT par la Commission de la concurrence, et TWINT est d'autant plus surprise de son action ».

Twint se pose aussi en victime d'un « comportement discriminatoire » d'Apple qui refuse d'intégrer pleinement son app avec ses terminaux iOS.

La situation est la même que celle qu'a connue Orange Cash à ses débuts. L'utilisation de Twint est beaucoup moins commode que ce que propose Apple Pay où il suffit de tendre son téléphone vers un TPE pour payer.

Avec Twint on est loin de la simplicité permise par une exploitation de la puce NFC des iPhone : il faut déverrouiller son téléphone, ouvrir l'app et pointer un code barre sur un terminal de paiement, un parcmètre ou une page web par exemple.

Tags
avatar Giul94 | 

Petite correction : Twint propose les 2 méthodes de paiement. Par NFC si le commerçant a le boîtier Twint ou par lecture d’un code QR directement sur le terminal de carte de crédit dans le cas contraire.

avatar tamu | 

@Giul94

Il y a en faite pas de NFC mais c’est via le Bluetooth que l’échange se fait (sauf évolutif dont je n’ai pu tester)

avatar fabien.wanner | 

@Giul94

Il me semble que le paiement par le boîtier ce fait avec une liaison Bluetooth et non par la puce NFC.

avatar menlopark | 

En même temps si Apple - comme on l’a entendu dans les rumeurs - a demandé une commission exorbitante sur chaque transaction, on comprend que les banques ont tenté de contrer ce système...
maintenant si cette menace de procès pouvait presser la CIC en France a accéléré l’intégration d’Apple Pay, ce serait cool !

avatar NEWIPHONE76 | 

@menlopark

Même si la commission était exorbitante, ça ne justifie pas une entente. C’est parfaitement illégal

avatar A884126 | 

@NEWIPHONE76

C'est tout à fait de bonne guerre puisque Apple refuse de porter l'application Twint sur l'Apple Store.
Pourquoi les banques devraient s'ouvrir à Apple et pas l'inverse ? On peut concurrencer les applications bancaires actuelles mais pas Apple Pay??!!
Cette arrogance d'Apple est devenue insupportable. J'attends impatiemment qu'Apple subisse un revers commercial pour se remettre en question et faire preuve d'humilité.
Entre leurs discours politiquements correctes et leurs actions il y a aujourd'hui un réel fossé.

avatar NEWIPHONE76 | 

@A884126

Comme l’a dit quelqu’un plus haut, une interopérabilité serait top !

avatar A884126 | 

@NEWIPHONE76

Absolument mais c'est loin d'être la philosophie et la politique d'Apple sauf lorsque cela l'arrange.

avatar themasck | 

nuance Apple refuse que soit utilisé son NFC sécurisé pour les payments autres que Apple Pay.

avatar A884126 | 

@themasck

Elle ferme son NFC donc aucune interoperabilité avec les banques. Peu importe le moyen ou la raison, le résultat reste le même.

avatar themasck | 

tu invente une super serrure sécurisée et moi je te demande la clé que tu me fournira gratuitement . c'est ce que veulent les banques Australiennes , suisse et autres.
les banques payent des frais a visa et MasterCard mais la il n'y a pas de problèmes .
les banques louent des TPE à 80€ par mois avec 2% de frais supplémentaires : il n'y a pas de problèmes .
Apple a mis un coup de pied dans les vendeurs de tuyaux en changeant notre rapport a la téléphonie , il s'attaque aux banques et ça plait moins

avatar SyMich | 

La super serrure sécurisée c'est touchID/faceID et pas la puce nfc.

On a sur nos iPhones les apps de nos banques dont l'accès est sécurisé par touchID/faceID avec un accès qui permet de faire beaucoup plus qu'un simple paiement, comme de virer la totalité des comptes vers un IBAN quelconque.
Et ces mêmes banques, prétendument pour des raisons de sécurité, ne peuvent pas mettre en place sur ce même iPhone un paiement sans contact dont les montants sont pourtant limités (au plafond de la carte)? Seul le paiement par ApplePay est autorisé !

Je suis convaincue qu'Apple finira par devoir ouvrir l'usage de sa puce NFC à d'autres moyens de paiement.
Peut-être que cette enquête suisse ouvrira une porte dans ce domaine...
A suivre (malheureusement il faudra probablement attendre quelques années avant d'avoir le résultat de l'enquête)

avatar themasck | 

Si Apple est condamné à ouvrir son protocole NFC, il pourra empêcher d’utiliser le nfc avec les reconnaissances tactiles et faciales . Il sera donc nécessaire de taper un code

avatar webHAL1 | 

@SyMich
« On a sur nos iPhones les apps de nos banques dont l'accès est sécurisé par touchID/faceID avec un accès qui permet de faire beaucoup plus qu'un simple paiement, comme de virer la totalité des comptes vers un IBAN quelconque. »

Merci de rappeler cette évidence, puisqu’il semble que certains ici veulent croire que la sécurité est le seul motif pour lequel il n’est pas possible d’utiliser un autre moyen de paiement qu’Apple Pay sur un iPhone.

avatar debione | 

@SychMich:

Ca risque en effet de prendre des plombes et même plus que cela... Attaquer les banques en Suisse ou les assurances, c'est comme attaquer le secteur nucléaire ou les vaccins en France...

Après pas sur qu'Apple sorte vainqueur de ce bras de fer... LA Comco est particulièrement impartiale et serait tout à fait capable et de condamner et les banques et Apple.

avatar Abd Salam | 

@menlopark

@menlopark

Les banques veulent garder les commissions exorbitantes pour elles-mêmes !

C’est une bataille entre requins.

avatar reborn | 

@menlopark

Il me semble que Samsung ne demande pas de commission

avatar Kabrice | 

@menlopark

Si la commission est exorbitante comment les neobanque s’en sortent? Elle supporte Apple Pay, te fournissent une CB gratuite si tu fait qq paiements alors que la plupart des autres banques te font tout payer... le compte, la carte ...

avatar dorninem | 

@Kabrice

Simple... Le montant demandé par Apple est lié au CA de la banque et aussi le nombre de TPE et de distributeurs qu'elle gère et donc les 'nouveaux entrants' sont avantagés.... Surtout que 0 tpe ou dab

avatar Kabrice | 

@dorninem

Merci pour la clarification. Effectivement ça fait une sacrée différence.

avatar pagaupa | 

Comment ça? Entre multinationales ? C’est possible ça? Nooon!

avatar tamu | 

La plupart des banques Suisse on investit dans la « Start-up » Twint ! Cela me paraît logique qu’il ne favorise pas Apple Pay !? M’enfin, je me réjouis de voir la finalité du processus !

avatar fte | 

J'aimerais que cette enquête débouche sur deux résultats concrets :

- obligation aux banques de supporter tous les moyens de paiements alternatifs

- obligation pour Apple (et autres) d'ouvrir NFC et Bluetooth aux autres moyens de paiements alternatifs

Interopérabilité ! Boom. Tout marche avec tout. Et tous les clients sont contents. Banques et constructeurs, on s'en balance.

avatar webHAL1 | 

@fte
« J'aimerais que cette enquête débouche sur deux résultats concrets :
- obligation aux banques de supporter tous les moyens de paiements alternatifs
- obligation pour Apple (et autres) d'ouvrir NFC et Bluetooth aux autres moyens de paiements alternatifs »

Tout à fait d’accord.
Je ne vais en tout cas pas défendre nos banques, mais le comportement d’Apple dans l’histoire n’est pas non plus exempt de tout reproche. Il est impossible à un établissement financier de proposer un moyen de paiement ergonomique sur l’iPhone qui puisse être en compétition avec Apple Pay.

avatar Brice21 | 

@webHAL1

C’est faux, j’en ai plein sur mon iPhone : Bancontact, PayPal, Payconiq (ING), ...

Ce qu’Apple interdit, c’est l’usage de la NFC par des applications tierces.

avatar webHAL1 | 

@Brice21
« Ce qu’Apple interdit, c’est l’usage de la NFC par des applications tierces. »

Et pour quelles raisons ?

avatar Brice21 | 

@webHAL1

Pour pousser les développeurs à utiliser l’API des Pass Wallet pour sécuriser l’usage de la NFC. Il faut comprendre qu’Apple n’expose pas directement l’identifiant unique de ton device par NFC et génère un identifiant aléatoire à chaque demande de lecture. Ceci permet de sécuriser les transaction Apple Pay ou via les Pass Wallet.

Permettre aux app tierces d’utiliser l’identifiant NFC natif c’est ouvrir la porte à des problèmes de sécurité et de privacy énormes. Par exemple on pourrait te tracer comme sur le web avec tes paiements ou tes checkin en NFC vu que tu utiliserais toujours le même identifiant (comme sous Android).

Évidemment c’est plus compliqué que : Apple vilains méchants, pas vouloir partager gâteau. Pas bien...

Lis la documentation et renseigne toi. Par exemple de nombreuses universités utilisent la NFC via l’API du Pass Wallet pour faire payer les services et gérer les accès sur les campus.

avatar webHAL1 | 

@Brice21
« Permettre aux app tierces d’utiliser l’identifiant NFC natif c’est ouvrir la porte à des problèmes de sécurité et de privacy énormes. »

Dans ce cas, pourquoi est-ce qu’Apple autorise des applications bancaires sur l’App Store ? Et pourquoi ces applications, pour certaines d’entre elles, utilisent Touch ID ? C’est un problème de "sécurité et de privacy" énorme, puisque ça donne l’accès à la totalité d’un compte bancaire, qui pourra ainsi être siphonné.

Même question avec le moteur de recherche dans Safari. Pourquoi Apple autorise-t-elle un moteur de recherche qui exploite les données personnelles des utilisateurs. D’ailleurs, elle ne l’autorise pas : elle le met par défaut et il sera donc utilisé par quelque chose comme 99% des utilisateurs d’iPhone. Qu’en est-il de la protection de la vie privée à ce moment-là ?

Pour finir, les banques suisses pourraient-elles utiliser Pass Wallet pour proposer un système comme Twint ? À savoir un système de paiement sans contact qui ne demande pas le déverrouillage de l’iPhone et le lancement d’une application spécifique ?

avatar Malouin | 

@fte

Et la sécurité de la transaction ? En la matière l’interroperabilité me parait une vue de l’esprit. En France, Pay Lib est un four et pourtant soutenue par une majorité de banque. Pourquoi ? La disparité du parc Android qui empêche une transaction sécurisée.

avatar fte | 

@Malouin

"La disparité du parc Android qui empêche une transaction sécurisée."

Ah bon. Et pourquoi donc ?

Que des appareils ne disposent pas du hardware nécessaire c'est une chose. Que les versions d'Android diffèrent, c'est une autre chose.

Mais en quoi les appareils ayant système assez récent et hardware approprié sont-ils affectés par ... la disparité.

avatar Brice21 | 

@fte

Si c’était le cas Apple Pay prendrait vite le marché. C’est plus pratique, fonctionne avec l’Apple Watch, online et aussi à l’étranger. Pourquoi s’embêter avec un système local?

avatar SyMich | 

Non si c'était le cas, tous les systèmes concurrents d'ApplePay fonctionneraient de la même façon qu'ApplePay sur l'iPhone ou sur l'Apple watch et chacun utiliserait simplement le système retenu par sa banque de façon totalement transparente sans se soucier de savoir si c'est ApplePay, Twint, ou autre (comme on se soucie comme de sa 1ère brassière de savoir si notre carte bancaire est VISA ou MASTERCARD).
(On peut toujours rêver, non?)

avatar Brice21 | 

@SyMich

Je crois que tu ne comprends pas Apple Pay, ce n’est pas que de la NFC. D’ailleurs tu peux l’utiliser sur le web, sans NFC. C’est bien plus sophistiqué, protégé ta privacy et offre une sécurité dans les transactions qui va au delà des systèmes concurrents. Par exemple chaque transaction fait l’objet de la génération d’un numéro de carte de crédit à usage unique, ...

avatar SyMich | 

Merci de ces rappels. Vous avez 100% raison.
Pour autant l'utilisateur moyen n'a absolument pas conscience de tout cela. Et vous évoquiez, je crois, la simplicité de fonctionnement en évoquant l'AppleWatch. De ce point de vue, si ça banque lui disait "notre paiement sans contact est disponible sur iPhone juste en validant par touchID", il utilisera le système proposé par sa banque sans se poser de question (comme sur Android).

avatar Brice21 | 

@SyMich

Donc Apple a raison.

avatar SyMich | 

Si on considère qu'il est bon qu'Apple décide pour ses clients ce qui est bon pour eux... oui.
Personnellement je ne vois pas les choses ainsi. Il me semblerait plus sain qu'Apple laisse les banques proposer leurs propres système de paiement sans leur mettre de bâton dans les roues et explique parallèlement en quoi ApplePay est plus sécurisé (pour toutes les raisons que vous donniez: numéro unique à chaque paiement, protection de la vie privée empêchant d'être tracé lors de ses achats comme on l'est en utilisant sa carte bancaire plastique, etc, etc...). Ce serait d'autant mieux que ça inciterait sans doute les banques à améliorer leurs propres systèmes pour proposer des fonctionnalités similaires.

Considérer un peu l'utilisateur comme adulte, apte à choisir, faire jouer la concurrence et l'émulation entre fournisseurs de services, serait un grand pas en avant, selon moi. Mais chacun en pense ce qu'il veut.

avatar fte | 

@Brice21

"Pourquoi s’embêter avec un système local?"

Pour la même raison que j'achète mes légumes de production locale autant que possible ?

avatar Brice21 | 

@fte

Tu voyages avec tes légumes?

avatar fte | 

@Brice21

Usuellement pas. Mais avec mon chocolat, absolument !

avatar bibulus | 

Je suis surpris de cet article car pour moi c’est clairement avéré que la plupart des banques suisses se sont alliées dans le projet TWINT afin de concurrencer/bloquer Apple Pay. Il me semblait que ce n’était même pas caché de la part des banques. Du coup, on a vraiment très peu de carte de crédits compatibles ce qui est vraiment pénalisant pour le consommateur.

avatar Gbolou | 

UBS ? Encore eux, ils sont toujours dans des coups louches...

avatar Finouche | 

@Maverick73

C’est pas la Suisse toute entière qui est louche ?

avatar Gbolou | 

@Finouche

As-tu bien lu mon poste, parce que sinon, je ne comprends absolument pas le tiens. Il faut arrêter les amalgames

avatar Finouche | 

@Maverick73

Je voulais plaisanter, y’a pas le feu au lac. ;)

avatar Gbolou | 

@Finouche

Pas de soucis l’ami

avatar Finouche | 

@Maverick73

👍

avatar Gbolou | 

@Finouche

On est presque voisin l’ami, je vais souvent en Suisse et j’ai de très bons amis là-bas ☺️

avatar Finouche | 

@Maverick73

Voisin ? Et moi mon premier voyage en train (à 5 ans et sans mes parents) fut pour un home d’enfants en Suisse . J’y ai appris beaucoup de chose, y compris que les Suisses avaient plusieurs langues. Et je vous laisse imaginer ce que cela veut signifier pour un enfant de 5 ans ! 😜

Bonne journée voisin !

avatar Fahrenheit | 

Pas très étonnant quelque part ... heureusement que TWINT fonctionne vraiment bien ça va être dur pour Apple / Samsung de s’implanter dans un marché ou une techno est déjà en phase d’adoption depuis quelques années !

avatar jvakr | 

@Fahrenheit

Je doute que se soit “difficile” pour Apple de s’implanter sur un marché comme en Suisse. TWINT est une plaie monumentale que le consommateur paie cher ! Je suis tout bonnement contre se genre de pratique. Pour moi, une banque soit crée son Revolut à lui, et non investir dans une startup qui n’a aucune chance à l’international. Car le problème de TWINT, c’est que tu ne peux l’utiliser que dans ton pays, impossible d’utiliser Twint aux US ou lors d’un voyage, en France... RIDICULE !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR