Concurrence : Tile porte le fer contre Apple en Europe

Mickaël Bazoge |

Tile porte le conflit qui l'oppose à Apple sur le vieux continent. Le constructeur californien de traqueur d'objets a écrit à Margrethe Vestager, l'opiniâtre commissaire européenne à la Concurrence, pour lui faire part de sa frustration concernant les pratiques d'Apple. Depuis iOS 13, il est en effet plus difficile pour les éditeurs d'exploiter les données de localisation. Apple a apporté des restrictions en vue de mieux protéger la confidentialité des données (lire : Géolocalisation : Apple reste ferme sur les restrictions d'iOS 13).

iOS 13 réclame régulièrement à l'utilisateur de confirmer l'utilisation en arrière-plan de la localisation, parfois en affichant une carte assez anxiogène des dernières positions relevées par l'application. Devant la bronca suscitée par ces restrictions, la Pomme a mis un peu d'eau dans son vin depuis iOS 13.4. Mais c'est encore insuffisant aux yeux de la concurrence. C'est pourquoi Tile demande à la Commission européenne de lancer une enquête sur Apple, à l'image de celle voulue par le même fabricant (et Sonos) aux États-Unis.

Kirsten Daru, la directrice juridique de Tile, explique dans le courrier à la Commission que « ces douze derniers mois, Apple a fait en sorte de désavantager complètement Tile, y compris en rendant plus difficile le fonctionnement de nos produits et services ». C'est d'autant plus problématique, poursuit-elle, que ces difficultés surgissent alors qu'Apple se prépare à concurrencer frontalement les traqueurs d'objets de Tile (avec les AirTags).

L'application Localiser contient des indices pour les AirTags.

Selon la représentante de Tile, Apple ne joue pas selon les mêmes règles : alors que l'application Localiser peut piocher à tout moment dans les données de géolocalisation, y compris en arrière plan, en le demandant à l'utilisateur dès la configuration de l'iPhone, l'app de Tile ne peut pas en profiter. Les produits de Tile ont aussi déserté les rayons des Apple Store.

Apple a réagi à ce courrier : « Nous nions vigoureusement les allégations de comportement non concurrentiel alléguées par Tile ». Le constructeur rappelle avoir mis en place de nouvelles protections de la vie privée. « Tile n'aime pas ces décisions. Au lieu de discuter de la question sur le fond, ils ont décidé de lancer des attaques sans mérite ». C'est maintenant au tour de la Commission européenne de s'emparer de ce dossier, un de plus qui concerne Apple après celui sur les pratiques de l'App Store.


avatar Ensearque | 

@Krysten2001

Chaque requête et enregistrement vocal est associé à votre nom, prénom, localisation ainsi qu'à vos proches (que vous avez renseignés dans contacts), plus tout un tas d'autres renseignements (listes de lecture, sports et sportifs préférés, ...)

Tout cela est stocké (selon le type d'info) 10 minutes, 6 mois ou 2 ans (voire plus longtemps, sans limite de durée indiquée pour des infos dont le détail n'est pas très précis, Apple parlant par exemple d'informations liées au "monde des affaires ou d'autres points d'intérêt")

Et tout cela est fourni (jusqu'à présent) aux prestataires assurant l'écoute physique pour

avatar Krysten2001 | 

@Ensearque

Et à un moment c’est dissocier. « Lorsqu’une session Siri est lancée, le nom et le prénom de l’utilisateur (provenant de Contacts), ainsi que sa position géographique approximative sont envoyés au serveur. Cela permet à Siri de s’adresser à l’utilisateur par son nom ou de répondre à des questions ne nécessitant qu’une position approximative, comme la météo par exemple.
Si une position plus précise est nécessaire, pour indiquer les salles de cinéma les plus proches par exemple, le serveur demande à l’appareil de lui fournir une position plus précise. Cela montre comment, par défaut, l’information est envoyée au serveur uniquement lorsque cela s’avère strictement nécessaire pour traiter la demande de l’utilisateur. Les informations de session sont éliminées après 10 minutes d’inactivité, quoi qu’il arrive. »

« Et tout cela est fourni (jusqu'à présent) aux prestataires assurant l'écoute physique pour » ben justement c’est Apple qui s’en occupe. Elle améliore son produit et ne fais pas de pub ciblée d’autant qu’on n’est pas obligé de l’aider vu que l’amélioration de Siri est désactivée par défaut 😉 donc si on ne le fait pas rien n’est sauvegardé.

avatar Ensearque | 

@Krysten2001

« Cela comprend notamment les données de la bibliothèque musicale (titres des morceaux, artistes et listes de lecture), les noms des listes de rappels, ainsi que les noms et les relations définies dans Contacts. Toutes les communications avec le serveur sont effectuées via HTTPS. »

« Les enregistrements vocaux de l’utilisateur sont conservés pendant six mois, afin que le système de reconnaissance vocale puisse les utiliser pour mieux comprendre la voix de l’utilisateur. Une autre copie est enregistrée après six mois, sans son identifiant, afin qu’Apple puisse l’utiliser pour améliorer et développer Siri, et ce, pendant deux ans au total »

https://www.apple.com/fr/business/docs/site/iOS_Security_Guide.pdf

avatar Krysten2001 | 

@Ensearque

C’est ce que j’ai dit 😉 d’autant plus qu’on a le choix de l’améliorer ou non.

avatar Ensearque | 

@Krysten2001

Sauf que ces données restent accessibles aux partenaires d’Apple.
Et Apple se sert bien de ces donnés pour gagner de l’argent.

avatar Krysten2001 | 

@Ensearque

C’est Apple qui gère ça et Apple ne se sert pas de ces données pour gagner de l’argent mais pour améliorer Siri ce qui est totalement différent de Google par exemple.

avatar Ensearque | 

@Krysten2001

Êtes-vous au moins conscient qu’il n’a pas que la publicité en ligne pour gagner de l’argent à l’aide de données ?

avatar Krysten2001 | 

@Ensearque

Apple ne fait pas de l’argent avec les données des gens. C’est leur business depuis le début.

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> C’est Apple qui gère ça
> et Apple ne se sert pas de ces données pour gagner de l’argent

Et vous croyez qu'elle ne se fait pas payer ce service publicitaire ciblé dans l'AppStore !?
Elle est dans la philanthropie depuis quand, Apple !?

Google place exactement de la même manière des publicités ciblés, au passage, y'a zéro différence.
La différence se fait sur la surface publictaire disponible : Apple c'est dans son app AppStore, qui concerne une audience plus réduite donc, quand Google c'est potentiellement dans n'importe quel site web et n'importe quelle audience. Surface et audience nettement plus grande pour Google donc, c'est pour cela qu'ils en retirent un chiffre d'affaire nettement plus important et que c'est leur coeur de business du coup.

Mais dans les deux cas, y'a un placement publicitaire ciblé fait en exploitant le contenu de données personnelles, avec accord préalable.

> mais pour améliorer Siri ce qui est totalement différent de Google par exemple.

Ouais, et améliorer Siri, cela ne lui permet pas du tout de gagner de l'argent non plus.
Jamais elle n'en fera un argument commercial, jamais. Aucune keynote de iOS ou iPhone à l'avenir ne dira jamais "New Siri : Better than Ever" ou un truc dans le genre. Jamais.
Nan, c'est juste pour rendre un service altruiste aux propriétaires d'iPhone actuels, même s'ils ne n'achètent plus jamais rien à Apple, d'ailleurs les améliorations de Siri ont toujours été disponible à tous les clients d'Apple, même ceux avec des vieux modèles d'iPhone ou Mac.

Bien sur.
Et la marmotte...

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Et vous croyez qu'elle ne se fait pas payer ce service publicitaire ciblé dans l'AppStore !?
Elle est dans la philanthropie depuis quand, Apple !? » on parle de quoi depuis le début ??? De données personnelles.

« y'a zéro différence. » ok « La différence se fait sur la surface publictaire disponible » ah merde alors je pensais qu’il n’en avait pas 😬 il y aussi une différence en plus est qu’Apple ne fait pas de publicité ciblée sur l’app sur une personne précise donc pas possible de remontée jusqu’à une personne.

avatar Ensearque | 

@Krysten2001

Si, Apple se sert bien de vos donnés pour de la publicité ciblée : https://searchads.apple.com/fr/privacy/

avatar Krysten2001 | 

@Ensearque

Pas de données personnelles. Ceux qu’on fait sur l’app store tout en préservant la confidentialité.

avatar Ensearque | 

@Krysten2001

"Elles incluent également les informations provenant de données d’historique non personnelles, telles que les termes recherchés, les téléchargements de l’App Store, l’activité de navigation dans l’App Store et les achats intégrés."

"Il peut s’agir de votre type d’appareil, de la version d’iOS, du moment de la journée, de la position de l’appareil et des recherches effectuées."

"Les annonceurs ont la possibilité de sélectionner des segments d’utilisateurs en s’appuyant sur ces informations lorsqu’ils configurent leurs campagnes pour orienter la diffusion de leurs annonces"

Les donnes personnelles sont bien utilisé, et ce pour faire de la publicité ciblée. Apple n'est pas différend de Google.

avatar Krysten2001 | 

@Ensearque

Ce sont des données non personnelles, utilisées sur un seul service pour faire des recommandations sur la page « aujourd’hui » par exemple. Surtout que pour garder la confidentialité, on est mélanger à au moins 5000 autres personnes. La différence avec Google c’est que c’est pour un seul service et pas l’entièreté du téléphone, mélanger avec au moins 5000 autres personnes, des données non personnelles, agrégées,... donc pas identifiable. Donc si c’est différent par rapport à Google.

avatar Ensearque | 

@Krysten2001

Ces données ne servent pas uniquement à "aujourd'hui" mais aussi pour l'encart publicitaire lorsque vous êtes en train de faire une recherche dans l'App store. Ensuite il ne s'agit pas que des donnes de l'App store mais de vos donnes iCloud (donc tous vos appareils) mélanges à vos données de l'App store.
Et si la localisation, l'historique de recherche, la liste d'app téléchargé, et la liste de contacts ne sont pas des données personnelles, alors aucune donnée n'est personnelle.
Franchement je me demande si vous savez lire. Apple dit noir sur blanc qu'elles informations sont collectées pour son ciblage publicitaire.
Dorénavant je ne répondrai plus car vous êtes soit un menteur, soit un ignare qui refuse d'ouvrir les yeux.

avatar Krysten2001 | 

@Ensearque

« Les publicités de recherche constituent un moyen simple pour les développeurs de promouvoir leurs apps dans les résultats de recherche de l’App Store, afin d’aider les utilisateurs à les découvrir. Nous utilisons les informations concernant votre appareil, votre compte, vos achats et vos téléchargements, ainsi que les termes recherchés dans l’App Store afin de garantir la pertinence des publicités affichées dans l’App Store. Nous créons des groupes de personnes, appelés segments, rassemblant des caractéristiques similaires et utilisons ces groupes pour proposer des publicités ciblées. Les données vous concernant sont utilisées pour déterminer à quel segment vous appartenez et de fait, quelles publicités vous recevez. Pour protéger votre confidentialité, les publicités ciblées ne sont diffusées que si au moins 5 000 personnes répondent aux critères de ciblage.

Lorsque nous sélectionnons une publicité à afficher parmi plusieurs autres pour lesquelles vous êtes éligible, nous pouvons utiliser certaines des informations mentionnées plus haut, ainsi que vos activités de navigation dans l’App Store, pour déterminer quelle publicité est statistiquement la plus pertinente pour vous. Les activités de navigation dans l’App Store comprennent le contenu et les apps que vous touchez et consultez lorsque vous explorez l’App Store. Ces informations sont agrégées avec celles d’autres utilisateurs de sorte qu’elles ne permettent pas de vous identifier. »
Vous savez ce que c’est « données personnelles ? » « Une donnée personnelle est toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable » l’app store n’a pas du tout accès au contact. En ce qui concerne la localisation ça c’est si VOUS voulez.

avatar Brice21 | 

@Ensearque

Vous racontez n’importe quoi. Avez vous une source ?

avatar Krysten2001 | 

@Ensearque

« Apple utilise bien nos données pour faire du ciblage dans l’app Store, et donc pour gagner des sous. Croire qu’Apple ne fais pas du profilage pour ses services est un peu naïf » en protégeant la confidentialité et qui ne permet de remonter à une personne précise.

« Ça on en sait rien. Apple fournit déjà des données à ses partenaires » ben si vu qu’elle joue là-dessus depuis des années et que ce qu’elle donne à ses partenaires sont des informations non personnelles.

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> en protégeant la confidentialité et qui ne permet de remonter à une personne précise.

Et vous croyez qu'Apple fait ça de manière altruiste, par soucis humanitaire ?
Pourquoi croyez vous qu'elle en a fait son argument marketing principal ces dernières années, si cela lui rapporte rien, zero, pas un dollars ?

Elle gagne de l'argent avec vos données de la même manière qu'une banque gagne de l'argent avec vos documents dans un coffre : elle vous garde comme client, ce qui lui permet de vous vendre d'autres trucs plus profitables pour elle que la location d'un coffre.
Dans le cas d'Apple, avoir vos données lié à son écosystème lui fait gagner de l'argent car le client reste dans l'écosystème où il a mis ses données, un ecosystème qui lui coute plus cher que s'il avait mis ses données dans un écosystème moins fermés/protégés.

Bien sur que si Apple gagne de l'argent avec les données des gens. Mais pas avec leur contenu, non, avec le fait qu'elles sont dans *son* écosytème et pas ailleurs, qu'elles s'y accumulent toutes au même endroit (pourtant, tout mettre dans le meme panier/coffre... jamais une bonne idée...), renforçant la captivité dans l'écosystème, le client devant y rester et plus cela dure plus c'est donc profitable.

Google ne revend pas non plus les données, mais il fait de l'argent en exploitant le contenu. Ce que le client lui accorde contre un accès à un écosystème très bon marché, souvent gratuit.

> ben si vu qu’elle joue là-dessus depuis des années et
> que ce qu’elle donne à ses partenaires sont des informations non personnelles.

Vous répettez ce qu'elle affirme. Cela n'est pas une preuve.
La réalité, c'est qu'effectivement, on en sait rien, faute de pouvoir vérifier.

Pour vérifier que Google utilise le contenu de vos données - ce que l'utilisateur sait déjà puisqu'il a donné son accord ! - c'est facile.

L'absence de preuve n'est pas une preuve de l'absence.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Et vous croyez qu'Apple fait ça de manière altruiste, par soucis humanitaire ?
Pourquoi croyez vous qu'elle en a fait son argument marketing principal ces dernières années, si cela lui rapporte rien, zero, pas un dollars ? » cela est comprit dans le prix des appareils. Voilà pourquoi ,même si ce n’est pas le seul facteur du prix total, que la marge est plus grande. L’argent qu’elle gagne c’est grâce aux client qui achètent leur produits. Apple ne fait pas de business avec les données personnelles.

« La réalité, c'est qu'effectivement, on en sait rien, faute de pouvoir vérifier. » si elle le faisait ça se saurait et son image se détruirait.

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> cela est comprit dans le prix des appareils

Ah, donc elle fait bien de l'argent avec, puisque que cela justifie en partie un prix supérieur à la concurrence. Le fait qu'Apple n'exploite pas (enfin, si, pour elle même uniquement) le contenu de vos données n'est pas gratuit.

> Apple ne fait pas de business avec les données personnelles.

Vous venez juste de reconnaitre l'inverse !
Elle fait de l'argent exactement comme une banque le fait avec vos documents dans un coffre chez elle : elle ne revend pas ces documents ni ce qu'ils contiennent (quoi que, une partie, qu'elle dit avoir anonymisé avant), mais elle vous fait bien payer le prix du coffre plus cher et tout un tas de services bancaires plus cher.

> « La réalité, c'est qu'effectivement, on en sait rien, faute de pouvoir vérifier. »
> si elle le faisait ça se saurait

LOL. On ne peut pas vérifier, mais si elle le faisait, cela se saurait !?!
Excellent.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

On parlait des données personnelles donc voilà pourquoi j’ai parlé du prix pour justifier qu’elle n’utilise pas nos données personnelles pour ce faire de l’argent.

« LOL. On ne peut pas vérifier, mais si elle le faisait, cela se saurait !?!
Excellent. » Je pense que vous devriez vous pencher sur le sujet. Elle a fond dedans et c’est ce que les gens retiennent et potentiellement achète pour ça. Si Apple vend les données, elle n’existe plus, son image s’effondre. Son argent est en jeu donc ils ne le feront pas.

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Elle a fond dedans et c’est ce que les gens retiennent et potentiellement achète pour ça

Donc elle fait bien de l'argent avec le fait que vos données personnelles sont chez elle et pas ailleurs !

Google, elle, exchange des services gratuits contre le fait que vous lui donniez le droit d'exploiter les données personnelles que vous lui confiez à elle et pas ailleurs.

Dans les 2 cas, c'est bien de l'argent fait à partir des données personnelles confiées par les gens. Le moyen de les monnetiser est différent, mais dans les de cas c'est rentable.

Sans données personnelles, personne ne payera plus cher des produits d'Apple pour être garantie de ne pas se faire exploiter des données qui n'existe pas.
Et Google ne proposerait pas des services gratuits contre l'accès au contenu de données qui n'existe pas.

C'est l'économie des données personnelles dans les *deux* cas.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

On parlait de l’exploitation des données personnelles. Apple ne les exploite pas donc on paye plus cher CQFD

avatar webHAL1 | 

@Krysten2001

Donc Apple gagne de l'argent grâce aux données des utilisateurs des appareils qu'elle leur vend. CQFD.

avatar MarcMame | 

@webHAL1

"Donc Apple gagne de l'argent grâce aux données des utilisateurs des appareils qu'elle leur vend."

De l’argent... de poche.

avatar webHAL1 | 

@MarcMame

?

avatar byte_order | 

> On parlait de l’exploitation des données personnelles. Apple ne les exploite pas
> donc on paye plus cher CQFD

Non. Vous affirmiez ceci :

"Apple ne fait pas de l’argent avec les données des gens. C’est leur business depuis le début."

Et comme déjà dit, nul besoin d'exploiter le *contenu* de données personnelles pour faire de l'argent avec les données personnelles des gens.
Il suffit d'échanger de l'argent supplémentaire contre une promesse que vous n'exploiter pas le *contenu* de vos données personnelles pour faire de l'argent avec vos données personnelles.

Pas en exploitant son contenu, mais en vendant (elle en fait très largement la publicité, c'est la preuve que c'est un argument augmentant ses ventes !) une protection supérieure de ce contenu. Vous avez vous même reconnu que ce prix est inclu dans le prix, supérieur à la concurrence, des iPhones, et qu'il est justifié par le fait que Apple promet en contrepartie de ne pas exploiter le contenu.

Elle exploite bien vos données personnelles pour vous faire payer plus cher pour leur protection.

Cela reste un modèle économique, donc une source de revenu.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order
Elle n’exploite rien du tout mais bon.

avatar Brice21 | 

@Ensearque

1 non

Dans l’app store le câblage n’est pas effectué sur base de données de l’utilisateur mais simplement sur la catégorie d’app qu’il consulte ou sur la catégorie à laquelle appartient une app recherchée.

Ainsi si Tom Américain de 50 ans cherche Tiktok il verra une pub Instagram. Et si Julie, Francaise de 9 ans cherche Tiktok elle verra la même annonce pour Instagram.

C’est d’ailleurs assez consternant pour nous, les agences de communication, qu’Apple soit aussi tétue sur cette ridicule protection de la vie privée. On ferait bien plus de pognon s’ils permettaient comme Google de cibler des segments d’utilisateurs au lieu de nous vendre des catégories d’app.

Apple est tellement obnubilée par la vie privée qu’elle ne donne même pas le nom ou l’email d’un utilisateur qui s’abonne à un journal ou magazine sur iOS. myCanal m’appelle « PRENOM_23926253 » car je me suis abonné sur iOS.

Par contre sur mon compte gmail je reçois de la pub ciblée chirurgicalement (genre produit pour quinqa diabétiques) alors que je n’utilise ce compte que me connecter aux services Google, uniquement.

avatar MarcMame | 

@Brice21

Rooooohhhhhh, le publicitaire pas content mais alors pas content du tout du tout !
🖕🏼

avatar Ensearque | 

@Brice21

« Ces données incluent les informations fournies par les développeurs pour définir et catégoriser leurs apps. Elles incluent également les informations provenant de données d’historique non personnelles, telles que les termes recherchés, les téléchargements de l’App Store, l’activité de navigation dans l’App Store et les achats intégrés. »

« Ces données incluent les données d’historique de vos transactions dans l’App Store, telles que les apps téléchargées et les achats intégrés effectués. »

« Il peut s’agir de votre type d’appareil, de la version d’iOS, du moment de la journée, de la position de l’appareil et des recherches effectuées. »

Source : https://searchads.apple.com/fr/privacy/

avatar Brice21 | 

@Ensearque

Donc nous sommes d’accord, il s’agit de cibler des catégories d’applications, pas des profils d’individus.

Je t’invite à consulter la définition GDPR des données personnelles. Ton historique d’achat auprès du vendeur n’en font pas partie. Heureusement sinon il deviendrait impossible de rédiger une facture.

avatar Ensearque | 

@Brice21

"Les annonceurs ont la possibilité de sélectionner des segments d’utilisateurs en s’appuyant sur ces informations lorsqu’ils configurent leurs campagnes pour orienter la diffusion de leurs annonces"

J'en comprend donc que le ciblage se fait sur des utilisateurs.

"Données de transaction d’apps.
Ces données incluent les données d’historique de vos transactions dans l’App Store, telles que les apps téléchargées et les achats intégrés: effectués."

🙂🙂

avatar Brice21 | 

@Ensearque

Oui à la fin ce sont bien des groupes de humains qui voient les pubs pas des robots, mais les critères de segmentation sont des catégories d’app (app recherchées, app consultée, app achetées, ...), pas des données personnelles (âge, sexe, loisirs, catégorie socio professionnelle, status marital, etc.) au contraire de Google et Facebook.

avatar byte_order | 

@raoolito
> 1- apple ne revend et n'utilise pas massivement ses données sur les utilisateurs
> pour gagner des sous (google...)

Elle ne les revends pas, mais elle les utilisent bien pour gagner des sous, tout comme votr banque ne revends pas le contenu de votre coffre mais gagne des sous en vous incitant à ne pas changer de banque, et à consommer d'autres services bancaires plus rentables, idéallement en lui confiant tout vos fonds, avec lesquels la banque fera des profits pour elle principalement.

> 2- apple garantie que ce ne sera jamais le cas

Macache. Y'a aucune garantie *légale*. Relisez bien ses UELA, c'est truffé, comme souvent, de clauses de non-responsabilité en faveur d'Apple.

Y'a une promesse marketing, nuance.

> 3- Tiles.. ben on ne sait pas.

Et ? On sait pas, donc coupable ?
Jolie approche.

avatar r e m y | 

@raoolito

Votre raisonnement ne tient pas!
Tile pourrait très bien prendre les mêmes engagements que ceux que prend Apple, ça ne changerait rien du tout! Leur app serait régulièrement signalée par iOS comme utilisant la localisation en arrière plan, car cette règle s'applique à tous les développeurs tiers (sauf Apple donc) quels que soient leurs engagements en matière de confidentialité des données.
Ce n'est donc pas ce qui justifie ce traitement différent selon qu'on est Apple ou un tiers.

Au passage, si on veut savoir quelles données collecte Tile et ce qu'ils en font, il suffit d'aller lire leur site web
https://www.thetileapp.com/fr-fr/privacy-policy

avatar raoolito | 

@r e m y

Boarf...
Apple sait qui il est et ce qu'il veut. Il ignore par contre ce que veulent les app et malgré ses filets, il y a des exemples de mauvaises pratiques.
Or si jamais une app fait une connerie et que ca sort sur les reseaux, que dira-t-on?
" apple laisse passer une app qui met a bat sa politique de confidentialité "
Donc bon, la elle met l'utilisateur et l'editeur l'un face a l'autre.
Pas fun, je le conçois, mais bien plus tranquillisant a cuppertino

avatar r e m y | 

@DG33

Euh... les acheteurs de tuiles Tile sont adultes! A eux de décider s'ils font confiance à cette société ou pas, non?

avatar raoolito | 

@r e m y

Bon alors cet argument a ete battu en breche depuis des lustres. En gros il permet a tous lesnoobs ( une grande majorité) de sefaire manger tout crus par les logiciels et services de toutes sortes.
Bref, c'est dangereux

avatar r e m y | 

@raoolito

Donc on n'achète plus rien qui ne soit pas gravé d'une pomme, car seul Apple est crédible dans ses affirmation de respect de la vie privée.
C'est ça votre conclusion? 🤦‍♂️

avatar raoolito | 

@r e m y

C'est pas loin de faire ce que je fais :)
D'ailleurs j'ajoute que cet ecran présente ici je ne l'ai eu qu'une fois de souvenir. Donc c'est aussi que je prend sur moi de ne pas ouvrir min gps a tous vents ( exemple particulier a ma personne je précise)

avatar r e m y | 

@raoolito

Et bien moi ce rappel commence à me taper sur les nerfs car il apparaît régulièrement en pointant mon application de randonnée dont c'est la fonction essentielle que de me localiser en continu sans que j'aie besoin de la maintenir ouverte en 1er plan.
Je dois régulièrement reconfirmer que je VEUX qu'elle ait TOUJOURS accès à la localisation. A force c'est pénible !

Ça l'est d'autant plus que l'été dernier, lors d'une randonnée, une partie de mon trajet n'a pas été enregistré justement parce que ce rappel s'est affiché pendant la rando sans que je m'en aperçoive.
Du coup, c'est une belle balade que je n'ai pas pu publier sur mon blog comme je le fais habituellement avec le parcours détaillé 👎

avatar raoolito | 

@r e m y

Argh
Effectivement ca peut etre rageant.

avatar pagaupa | 

Bizarre! Je n’ai jamais eu ce genre de rappel de la part d’Apple...

avatar Krysten2001 | 

@pagaupa

Ben sur toutes ses apps

avatar Inconnu-Soldat | 

Une carte assez anxiogène ? et pourquoi ? Il faudra l'expliquer. Cette carte ne fait que révéler à celui qui est le propriétaire et de l'iPhone et du Tile, là où se dernier se trouvait, donc où est le problème où est la création d'anxiété ? parfois on se demande ce qui se passe dans le cerveau de ceux qui écrivent les articles.
Ensuite il faudrait savoir quel est le laps de temps entre deux alertes. Enfin c'est tordant, ceux qui ici veulent des widgets qui illuminent comme un sapin de Noël leur écran, qui attendent comme messie chaque nouvelle notification passant plus de temps à attendre et à regarder ces notifications qu'à vivre avec leurs contemporains, vont se plaindre que l'on veuille protéger la confidentialité des déplacements sous Tile.
Enfin ce qui m'étonnera toujours c'est que les râleurs ont tout simplement une possibilité d'une facilité déconcertante : ne pas acheter d'iPhone. La liberté se situe là et non cette fausse liberté qui consiste à dire je veux qu'Apple fasse pour moi tout ce que je veux. Ça en fait c'est la dictature du client. Il y a combien de centaines de modèles de téléphones qui laissent, à tous les prix - et cela va sans dire de bien plus mieux meilleurs téléphones (quasi gratuits bien sûr) que les iPhone -, le choix au client. Lorsqu'on achète un iPhone on accepte la politique de l'entreprise et il n'y a aucune raison qu'Apple change sa politique pour ceux qui ne s'en satisfont pas. Et lorsque l'on voit le succès du 11 on peut se dire qu'on voit mal pourquoi elle changerait de politique. Ceux qui n'aiment pas sa politique, ils ont le choix : aller voir ailleurs. Tiens du reste, dès un petit problème il y a 200 commentaires, mais quand les données donnent tort à tous les râleurs il n'y a plus de commentaires. C'est du reste à mourir de rire tous ce qu'on a lu notamment : écran LED (Mon Dieu, quand il y a l'OLED), pas de 5G, pas de prise Jack, le four en perspective et quoi : le seul téléphone 5G est 9è avec 1/6 des ventes du 11, 1er.

avatar webHAL1 | 

@Inconnu-Soldat :
« [...] il n'y a aucune raison qu'Apple change sa politique pour ceux qui ne s'en satisfont pas. »

Si, il y a une très bonne raison : les lois de protection de la concurrence.

Contrairement à ce que vous semblez penser, Apple ne peut pas faire n'importe quoi juste parce que c'est Apple et qu'elle fait des bons téléphones.

À vous lire, si demain Apple décide que les applications de diffusion de musique ne peuvent plus tourner en arrière-plan ("on cherche à garantir une expérience d'utilisation optimale à nos utilisateurs, et ces applications peuvent se révéler très méchantes avec la pôvre batterie des iPhone !"), restriction qui ne s'appliquera évidemment pas à Apple Music, eh bien il n'y aurait pas de problème. Et les gens pas contents n'ont qu'à aller voir ailleurs, bien sûr !

avatar byte_order | 

@Inconnu-Soldat
> Enfin ce qui m'étonnera toujours c'est que les râleurs ont tout simplement une
> possibilité d'une facilité déconcertante : ne pas acheter d'iPhone

L'achat d'une plateforme matérielle et le besoin d'une fonctionnalité logicielle supplémentaire sont 2 actions distinces et décoréllé. Y'a des gens qui ont *déjà* acheté un iPhone, que l'offre de fonctionnalité complémentaire de Tile intéresse, mais qui prendront finalement l'AirTags d'Apple parce que Tile marchait moins bien, générait trop d'alertes, de demande de confirmation du traçage, alors qu'avec AirTags non.

A ces gens qui ont *déjà* un iPhone, votre explication c'est qu'ils auraient du voir l'avenir et deviner que si, un jour, dans le futur, ils voulaient une fonctionnalité de traçage d'objet comme celle de Tile, et bien ils auraient du acheter autre chose qu'un iPhone.

Au moment de l'achat de leur l'iPhone, l'information comme quoi iOS et l'AppStore rendrait l'offre de Tile pas agréable à utiliser n'était pas disponible.

avatar MarcMame | 

@Inconnu-Soldat

"Une carte assez anxiogène ? et pourquoi ? Il faudra l'expliquer. Cette carte ne fait que révéler à celui qui est le propriétaire et de l'iPhone et du Tile, là où se dernier se trouvait, donc où est le problème où est la création d'anxiété ? parfois on se demande ce qui se passe dans le cerveau de ceux qui écrivent les articles."

—————

Tu as conscience que les données de géolocalisation ne se destinent pas exclusivement à l’utilisateur mais partent probablement également rejoindre les serveurs de Tile ?

parfois on se demande ce qui se passe dans le cerveau de ceux qui écrivent les commentaires.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR