Avec Remix Singularity, un smartphone Android devient un PC de bureau

Mickaël Bazoge |

Android comme système d'exploitation de bureau, c'est tout le pari de Remix OS, une déclinaison de l'OS de Google adaptée aux ordinateurs traditionnels. De fait, sur un Mac ou un PC, Remix OS ressemble en tout point à un système classique avec des fenêtres qui se chevauchent, un explorateur de fichiers, etc. La société chinoise Jide planche sur ce sujet depuis trois ans, nous en avions d'ailleurs proposé un mode d'emploi (lire : Pas à pas : installer Remix OS sur un Mac).

L'éditeur veut maintenant aller plus loin avec Remix Singularity, dont l'objectif est simple : transformer un smartphone Android en PC de bureau en le branchant à un moniteur (le clavier et la souris pouvant eux se connecter en Bluetooth). Cela ressemble beaucoup au mode Continuum de Windows 10 ; l'écran du PC n'affiche pas Android à proprement parler mais Remix OS, qui est autrement plus puissant que l'ersatz de Windows offert par Continuum, car toutes les applications Android pourront fonctionner (plus ou moins bien selon leur appétence à la souris).

Le projet est intéressant même si beaucoup se sont déjà cassés le nez sur le concept : Asus avec la gamme PadFone, Canonical avec la fonction Convergence d'Ubuntu, même Palm avait tenté sa chance avec le jamais sorti Foleo. Microsoft va également se lancer sur ce marché avec le support des processeurs ARM dans Windows 10 (lire : Microsoft se relance dans la course à l'ARMement)

Jide aura-t-il plus de chance ? Cette solution se destine en particulier aux utilisateurs des marchés émergents dont le smartphone est le seul ordinateur. Il leur faudra toutefois installer Remix Singularity eux-mêmes sur leurs appareils, ou acquérir un modèle déjà équipé (Jide est en discussion avec des constructeurs). Autre impératif : il faudra aussi installer le Play Store de Google à la main. Le logiciel sera disponible au deuxième semestre de cette année.

avatar DouceProp' | 

C'est super chouette pour emmener son travail partout...
Les téléphones étant de plus en plus puissants on peut imaginer bosser un jour sur un montage vidéo ou du graphisme en branchant son smartphone à un clavier et un écran... Qui sait...

avatar warmac33 | 

oui je pense aussi qu'à terme le smartphone peut remplacer le PC sur certains usages, comme il a remplacé l'APN, l'agenda et le GPS dans mon cas.
Mais la limite est surtout très logicielle pour moi : android reste bcp moins utilisable qu'un vrai OS de bureau (et ne parlons pas d'iOs qui est pour moi un vrai cauchemar avec son extrême rigidité)

avatar iPop | 

@warmac33

Il y a 30 ans on découvrait MAC OS
Puis un peu plus tard le bureau (c'était la joie et le bordel)
Puis vint les sessions qui entraîna toute une série de mise en question. iOS est l'aboutissement de cette pensée, certes rigide mais c'est la vie. Le pire c'est que même la société s'y met.

avatar warmac33 | 

moi je garde en tête le discours d'apple à la sortie de Mac OS X : on a voulu tout repenser, et notamment le système du bureau, des dossiers, de la corbeille... et puis finalement on s'est aperçu que c'était ce qu'il y a avait de mieux donc on a gardé le même concept que pour les précédents.

Je trouve en cela l'approche de microsoft plus pertinente (mais ils ont raté le marché du smartphone...) : windows 10 est pour moi aussi bien fonctionnel en tablette que sur un ordi de bureau

avatar iPop | 

@warmac33

Pour moi, le bureau est la plus grande faille du système, trop d'autorisations à gérer par le système , la mémoire video, le lancement des applications, etc...
Le pire c'est que le plus souvent des téraoctet de fichiers se retrouve dessus, imaginez le calcul en temps réel !...plus une louche de bordel.
iOS est plus simple et tout est gardé rangé proprement.

avatar C1rc3@0rc | 

@warmac33

Metro est clairement une interface tactile pensé pour la tablette...PC.
C'est totalement indapté au PC, c'est totalement inadapté au smartphone, mais sur TabletPC c'est utilisable.

Apres, le fait de vouloir un OS avec une interface unifiée entre le PC et le mobile est un contre-sens ergonomique. On peut avoir le meme moteur, mais on peut pas piloter une moto, un ULM et une berline avec un volant et une boite automatique!
Faut une interface adaptés a chaque usage...

Ici ce qui est interressant c'est de voir qu'ARM arrive sur PC autant du cote de MS que ce celui d'Android. Manque Apple, qui etait pourtant bien avance pour etre le premier a sortir du PC ARM... Apple va arriver bon dernier, s'il n'abandonne pas simplement le Mac.

avatar DarkSide | 

Il existe déjà Andromium qui fait exactement la même chose.

avatar ovea | 

– j'ai envie de bosser sur un nouveau projet. Alors, je fais une nouvelle interface graphique ou un nouveau langage ?

avatar C1rc3@0rc | 

Un nouveau langage ça peut etre tres rapide et les possibilités sont limitées par l'imagination: on peut faire vraiment n'importe quoi, l'investissement est relativement faible et les compétences très succinctes.
Ceux qui l'utiliseront seront des dev et seuls un petit nombre pourra juger de sa pertinence. Faire un langage qui a un petit succés est tres simple.

Une nouvelle interface, ça demande du temps, des solides competences et de bosser avec une bonne equipe. En plus c'est un domaine tres limité par les principes ergonomiques.
N'importe qui est susceptible de l'utiliser et de la juger, de maniere legitime... Donc faire une interface réussie est un defi enorme.

avatar ovea | 

Quelque soit le choix sur un projet aussi important un retour vers la psychologie à l'heure de la cognition semble plus que nécessaire sur l'apport des croisements interdisciplinaire de la cybernétique trente an après la publication de
Douglas Hofstadter - Gödel, Escher, Bach : Les Brins d'une Guirlande Éternelle

Parole, musique, mathématiques : les langages du cerveau
http://podcastfichiers.college-de-france.fr/dehaene-20170220.pdf
http://podcastfichiers.college-de-france.fr/dehaene-20170220.m4a

CONNEXION UTILISATEUR