Le Galaxy S10 sera particulièrement difficile à réparer

Nicolas Furno |

iFixit a démonté les nouveaux Galaxy S10 de Samsung et le site a, comme toujours, attribué une note de réparabilité. Avec un score de 3/10, le nouveau vaisseau-amiral du constructeur coréen fait nettement moins bien que les iPhone récents (6/10 pour les iPhone XS et XS Max). Il fait aussi légèrement moins bien que le Galaxy S9 de l’an dernier, et pour cause : cette génération recule sur au moins un point important.

Le port USB-C est désormais soudé à la carte-mère. Sur les modèles précédents, il était modulaire et pouvait ainsi être remplacé plus facilement en cas de besoin. Si vous le cassez sur un Galaxy S10, c’est toute la carte-mère qui devra être remplacée, ce qui devrait coûter nettement plus cher. Et surtout, cela ferme la porte à des réparations faciles, qu’un tiers pouvait faire sur les anciens modèles.

C’est un point d’autant plus important que ce connecteur standard intègre une fiche au milieu. Contrairement au connecteur Lightning d’Apple qui est totalement vide, cette fiche centrale peut casser et il faudra alors procéder à un remplacement complexe et coûteux. En revanche, la prise jack et les caméras sont tous modulaires et peuvent être facilement remplacés en cas de problème.

Le port USB-C est à gauche de la carte-mère, visible avec son joint d’étanchéité rouge. Capture d’écran de la vidéo de JerryRigEverything.

L’ouverture des Galaxy S10 implique toujours d’enlever la plaque arrière avec de la chaleur et un cutter pour couper un cordon de colle. C’est courant sur les smartphones modernes, et l’abandon du capteur d’empreintes sur la face arrière simplifie le processus : la plaque de verre au dos n’est pas reliée à la carte-mère par un câble.

À l’intérieur, Samsung n’utilise que des vis Philips standard, un bon point. Le site note que le constructeur a considérablement renforcé les protections autour des composants et aussi le système de refroidissement, qui utilise désormais d’imposants morceaux de cuivre. Il faut dire que le Galaxy S10 peut chauffer plus que ses prédécesseurs, notamment parce qu’il peut charger d’autres appareils en induction. Pour maintenir de bonnes performances en toutes circonstances, la firme n’a pas lésiné sur le refroidissement des composants principaux.

Samsung n’a pas lésiné sur le cuivre pour refroidir les composants des Galaxy S10.

L’imposante batterie (capacité de 13,09 Wh sur un Galaxy S10) est maintenue par de la colle forte. Et contrairement à Apple, Samsung n’a pas prévu de languettes pour la retirer facilement, iFixit utilise ainsi un produit spécial pour dissoudre la colle. Cela n’empêchera pas de remplacer la batterie quand ce sera nécessaire, mais c’est une complication supplémentaire que le constructeur pourrait éviter.

Les Galaxy S10 et S10+ intègrent aussi un capteur d’empreintes ultrasonique placé sous la dalle OLED. Une belle prouesse technique, au prix là aussi d’une réparabilité nulle : le capteur est collé à la dalle, et il est impossible de le retirer sans tout casser. S’il y a un défaut avec ce composant, c’est tout l’écran qui devra obligatoirement être remplacé. Et rien que cette opération nécessite un démontage quasiment complet de l’appareil, ce qui devrait là encore être complexe et coûteux.

Le dos de la dalle OLED, avec le capteur d’empreintes au milieu (rectangle gris).
Détail intéressant : le dalle OLED et le verre sont troués pour la ou les caméras (en haut à gauche), mais pas pour les capteurs de proximité ou le capteur d’empreintes. On ne le voit pas quand le smartphone est assemblé, mais une fois démonté, c’est parfaitement visible.

Les iPhone récents ne sont pas faciles à réparer, mais ils sont plus faciles que les Galaxy S10. Par exemple, ils s’ouvrent par l’écran, ce qui permet de remplacer ce composant très simplement, même s’il faut toujours retirer des adhésifs, devenus obligatoires à l’ère des smartphones étanches. Sur ce point, Samsung a encore des progrès à faire.

avatar Gagolak | 

A quand une loi pour la réparabilité totale (pas de colle, vis partout etc) des appareils électroniques et la disponibilité des pièces pour tout réparateur ?

Oui, je sais, Interdire le coton-tige en plastique etait prioritaire 😂

avatar Malouin | 

@Gagolak

Quand on acceptera des gros smartphones ! Réparabilité = accès facile ! Plus c’est petit, plus c’est miniaturisé et moins c’est réparable.

avatar huexley | 

C'est surtout qu'il n'y a aucune recherche ni volonté des constructeurs dans ce sens. Un Galaxy S3 c'etait 1mm de plus que le XS et il etait facile a reparer avec une batterie amovible.

avatar Malouin | 

@huexley

... Combien d’années entre le S3 et le S10 ? Processeur, modem, affichage, mémoire, vitesse... Tout a été pulvérisé ! Et miniaturisé.
Je dis ça, je dis rien...

avatar huexley | 

Et donc on a gagné 1mm et c'est irréparable, c'est beau le progrès !

avatar barbe | 

Je ne comprends pas bien votre remarque. Si tout a été miniaturisé alors le commentaire de Huexley ne perd rien de sa pertinence. Peu importe la vitesse le type de mémoire....
Le principe du SOC n'a pas "fondamentalement" évolué entre 2013 et 2019.
Cf le Fairphone, c'est simplement une question de volonté.

avatar bibi81 | 

C'est surtout qu'il n'y a aucune recherche ni volonté des constructeurs dans ce sens. Un Galaxy S3 c'etait 1mm de plus que le XS et il etait facile a reparer avec une batterie amovible.

Le S3 n'était pas étanche. Après on peut toujours se demander qu'elle est l'utilité d'avoir un smartphone étanche !

avatar bekman | 

@bibi81

Étanchéité pour éviter que ton gamin te le mette à la piscine ou que ton pote ne le fasse pas tomber dans les chiottes, malheureusement ça arrive plus souvent qu’on le croit.

avatar bibi81 | 

Parce qu'il y en a qui ne sont pas fichu de prendre soin de leur smartphone, on pollue toujours plus...

avatar klouk1 | 

@bekman

Ou tout simplysi tu prends une mega averse. J’ai cramé mon premier iPhone comme ça

avatar anton96 | 

@bibi81

Le galaxy s5 l’était et était aussi ouvrable

avatar jul01010111 | 

@bibi81

Aie aie aie. Sérieusement, tu te demande serieusement à quoi sert un tel étanche ?
TU sais combien de fois l’étanchéité à sauver mon portable Tombé par mégarde dans une flaque une piscine un verre d’eau reversée...........

avatar Gagolak | 

@Malouin

L’acceptation est accessoire lorsque c’est la loi. Puis je ne dis pas que chaque module doit être changé (modem etc) mais plutôt qu’il faut pouvoir accéder à tout et pouvoir tout changer sans risquer de casser.

avatar Malouin | 

@Gagolak

Une dictature technologique ? Ok, je sors !

avatar Hugualliaz | 

@Gagolak

L’UE devrait servir à cela...

avatar oomu | 

L’UE ne sert pas qu’à restreindre l’industrie.

avatar oomu | 

Je m’y oppose.

J’espere Jamais.

Si ces produits vous dérangent, ne les achetez pas.

avatar IPICH | 

@Gagolak

Adieu apple😂 surtout le pencil et les airpods.

avatar Gladjessca | 

Suis-je le seul à avoir le sentiment que l’intérieur du S10 n’est pas aussi abouti que celui d’un XS ? Je trouve que l’intérieur d’un produit Apple est en général « beau ».

avatar Guizilla | 

@Gladjessca

Un artefact de l’ère Jobs ?

Personnellement, je ne suis pas pour le fait de légiférer à ce sujet. Ce serait encore imposé des contraintes et des fausses raisons pour les constructeurs de nous faire payer plus cher. Mais un indice du coût écologique de la vie du produit après achat serait intéressant.

avatar alexis83 | 

« cette fiche centrale peut casser »

Je ne comprendrais jamais pourquoi il a été décidé de faire ça pour l’usb-c 😐

avatar oomu | 

Parce que TOUT fait le jeu de propriété intellectuelle, de brevet, de licences etc. Il faudrait étre dans le détail de la création de usb pour savoir.

avatar alexis83 | 

@oomu

Je serai curieux de connaître les détails quand même. Le lightning me parait tellement plus pertinent niveau solidité.

avatar armandgz123 | 

@alexis83

C’est son seul atout... pas vraiment hyper interessant du coup

avatar Rom 1 | 

Ça prouve une fois de plus la connerie de design de l’USB-C et la supériorité du Lightning...

avatar victoireviclaux | 

@Rom 1
Ça ne veut absolument rien dire. Le Lightning est plus résistant par sa conception, mais on peut faire moins de choses avec, par rapport à l'USB type C.

avatar Clément34000 | 

@victoireviclaux

On peut faire moins de chose parce que le software ne le permet pas, tout simplement, non ?

avatar Clément34000 | 

@Rom 1

Je ne pense que ce soit une question de supériorité, mais plus de conception de base. Perso je préfère le lightning pour sa finesse, sinon, les deux fonctionnent à merveille

avatar Clément34000 | 

Rien d’étonnant, les téléphones de ce genre sont toujours plus compacts et assemblés de manière la plus rapide mais en faisant abstraction du démontage

avatar webHAL1 | 

Très mauvais point pour Samsung ici !
Comme Gagolak, j'en suis à espérer que des lois soient mises sur pied pour forcer les fabricants à rendre leurs appareils le plus facilement réparables possible. Il est évident que rien ne sera fait volontairement de leur part, donc autant les "inciter" via d'amusantes taxes ou de désopilantes sanctions. ^_^

avatar alfatech | 

@webHAL1

"Comme Gagolak, j'en suis à espérer que des lois soient mises sur pied pour forcer les fabricants à rendre leurs appareils le plus facilement réparables possible. Il est évident que rien ne sera fait volontairement de leur part, donc autant les "inciter" via d'amusantes taxes ou de désopilantes sanctions. ^_^"

Je rappel que dans beaucoup de domaines des sociétés ne survivent que grâce au SAV...... Juste vendre n'est pas assez rentable pour beaucoup.
Par contre ce qui n'est pas normal est de vendre du matériel non réparable et là je te rejoins.

Comme l'exemple

https://www.google.fr/amp/s/www.macg.co/materiel/2017/06/le-surface-lapt...

avatar webHAL1 | 

@alfatech
« Je rappel que dans beaucoup de domaines des sociétés ne survivent que grâce au SAV...... »

Quel rapport ?

avatar LeoNeyssi | 

Samsung : se moque des encoches intégrées aux bordures.
Mais perce un trou en plein milieu de son écran...

CONNEXION UTILISATEUR