Huawei lance son système d'exploitation HarmonyOS

Florian Innocente |

Huawei a officiellement fait l'annonce de son système d'exploitation propriétaire baptisé HarmonyOS (HongmengOS en Chine). Dévoilé en Chine à l'occasion d'une conférence développeurs, il sera open source, régi par une fondation, et fonctionnera sur toutes sortes de plateformes : smartphones, tablettes, ordinateurs, montres, enceintes ou encore petits objets connectés domestiques.

En cela Huawei s'inspire de l'approche de Google avec Android. HarmonyOS saura s'adapter à différents scénarios en termes de configurations matérielles, capacités RAM et de stockage, a indiqué Richard Yu, directeur de la division grand-public.

Il est également prévu pour faire fonctionner un large éventail d'apps : Android, Linux et bien sûr tout ce qui relève de développements web. Ces trois profils d'applications seront pris en charge à terme. Quant au compilateur Ark utilisé pour l'environnement de développement de Huawei, il gèrera Java, Javascript, le C, C++ et le langage Kotlin prisé sur Android. Pour ses débuts, HarmonyOS utilise un kernel Unix qui sera remplacé ensuite par la propre version développée par Huawei.

Richard Yu a assuré que Huawei était en mesure de basculer immédiatement sur HarmonyOS si la nécessité l'imposait. Mais pour l'heure c'est Android qui continue d'être utilisé sur les smartphones « pour des questions de partenariat et d'écosystème ». Logique, tout est à construire autour d'HarmonyOS face aux énormes écosystèmes que sont devenus Android et iOS.

C'est un téléviseur de marque Honor, lancé demain en Chine, qui s'appuiera le premier sur ce système, avant d'aller sur d'autres produits de type assistants avec écrans. Dans les trois années à venir, ce sont aussi des wearables, des casques de réalité virtuelle et des équipements pour automobiles qui l'utiliseront.

Huawei dans la foulée des sanctions décidées par le gouvernement américain n'avait pas fait mystère de sa volonté de prévoir une porte de secours dans l'hypothèse où l'utilisation d'Android deviendrait trop problématique.


Tags
avatar webHAL1 | 

@Olivier S
« Pour travailler dans ce domaine depuis plusieurs années, j’ai vu pas mal d’entreprises galèreraient pour maintenir leur infra ou leur SI sur du Linux avec des prestataires qui disparaissaient dans la nature, ou des retraités qui ne voulaient plus intervenir. »

Je n'en doute pas une seconde. :-)
Mais le problème est le même pour une entreprise qui reste crochée sur une ancienne version de Windows ou macOS ou qui ont une application clé développée par un petit partenaire : la migration sera compliquée. Bien sûr, Microsoft et Apple ont bien moins de chance de disparaître. Mais je pense qu'on peut raisonnablement affirmer que Red Hat et Unbuntu non plus.
Le souci n'est donc pas Linux à proprement parler.

avatar marc_os | 

@webHAL1

Sauf qu’en entreprise et en informatique de gestion en particulier le choix ne se fait pas entre Apple, Windows ou une petite entreprise X, mais entre SSII X et dev interne. Et la pérennité des SSII est très variable et dans tous les cas avec les jeunes aux ambitions salariales exorbitantes qui partent du jour au lendemain pour faire la culbute, la pérennité de leurs produits est très variable !

avatar webHAL1 | 

@marc_os
« Sauf qu’en entreprise et en informatique de gestion en particulier le choix ne se fait pas entre Apple, Windows ou une petite entreprise X, mais entre SSII X et dev interne. Et la pérennité des SSII est très variable et dans tous les cas avec les jeunes aux ambitions salariales exorbitantes qui partent du jour au lendemain pour faire la culbute, la pérennité de leurs produits est très variable ! »

Un développeur internet qui part du jour au lendemain et dont la quasi-totalité des développements se retrouvent à être bons à jeter ça arrive aussi.
Dans tous les cas, le point crucial est que les développements soient le mieux documentés possible, de manière à pouvoir être repris par une autre personne / société.

avatar marc_os | 

@webHAL1
La documentation ...
C’te vaste blague en SSII.
Les mecs ne commentent rien, même pas dans le code, par feignantise ou pour se rendre indispensables.
Et « en interne » c’est guerre mieux.

avatar webHAL1 | 

@marc_os
« Les mecs ne commentent rien, même pas dans le code, par feignantise ou pour se rendre indispensables. »

Les "mecs" commentent si c'est dans le cahier des charges de commenter et si un budget et des ressources ont été prévus pour ça. Il n'y a pas de miracle.

avatar marc_os | 

@webHAL1

La belle excuse !!
On me l’avait pas encore faite celle là. Écrire une documentation séparée ça demande du temps et ça doit être prévu au départ. Oui. Mais ne mettre aucun commentaire dans le code ce n’est pas excusable.

avatar webHAL1 | 

@marc_os
« Mais ne mettre aucun commentaire dans le code ce n’est pas excusable. »

Un développeur qui ne commente pas son code et qui ne tient pas compte de sa maintenabilité est un mauvais développeur.

avatar fifounet | 

@webHAL1

"Un développeur qui ne commente pas son code et qui ne tient pas compte de sa maintenabilité est un mauvais développeur."

Haaa l’autre qui parle comme un livre sans aucune mesure 😂
Et qui pond une conclusion juste à partir d’une petite expérience personnelle...

C’est sûr que si le développeur appelle toutes ses variables x,y ou i sans préfixes en plus il faudra qu’il commente et le code sera noyé dans les commentaires.
Si il ne fait aucune fonction avec des noms parlant aussi ou avec des noms uniquement Compréhensibles par lui même effectivement il faut commenter.

Mais du code bien fait avec du prefixage de variables et des fonctions claires et nombreuses dès que c’est nécessaire n’a pas toujours besoin de commentaires.

Donc non un bon développeur c’est plus compliqué que ça

Et commenter du code de merde n’a jamais transformé un mauvais en bon développeur.

Du code tordu, même commenté, sera à jeter et à refaire

Et souvent quand le code est tordu le commentaire va avec

Définir une charte de programmation sera plus efficace pour faire du bon code plutôt que de juste dire « tu commentes ton code hein !! »
Encore faut il être capable d’organiser ça.

avatar Gueven | 

@Olivier S

Dans mon boulot, mon SI non plus ne sait pas gérer Linux (et plus particulièrement RedHat), c'est juste un problème de compétence et non de difficulté. Quand le SI fait du Windows depuis des années, leur demander de faire du Linux demande de la formation.

Du coup, on ne passe pas par le SI pour administrer nos machines Linux. C'est pourtant méga simple quand on a un minimum de connaissance d'administration sous Linux.

Je suis une buse en administration Windows, et pourtant sous Linux, tout me paraît hyper simple. Ce n'est qu'un problème de compétence lié au manque de formation ou de documentation. Au moins, sous Linux tu as de la documentation et au pire le code source ...

avatar oomu | 

@Gueven

fallait m'embaucher, j'administre toutes sortes de linux, je suis aussi compétent pour l'administration d'un parc de machines windows et mac et leurs services d'entreprises.

avatar Gueven | 

@oomu

On n’est jamais mieux servi que par nous mêmes.
De toute façon je n’ai jamais vu un SI être suffisamment réactif pour répondre aux besoins des développeurs (sous Linux et Windows). On a des besoins qui sont tellement éloignés des besoins de bureautique.

avatar oomu | 

@Gueven

je bosse pour une société de développement de solutions basés sur le noyau Linux.

Les ingés font des contributions au kernel linux, ils ont tous leurs window manager et éditeur texte chéri et des considérations hmm...existentielles sur Init ou SystemD. Et ils bossent avec des protos des fabriquants de solution haute-perf etc. et ils parlent que boulot

Bref, ce sont des geeks très très opiniâtres.

Il m'est évidemment difficile de faire le ptit dernier scripte python 3 cousue avec amour pour leur environnements devops customisés sur 15 ans. Je fais en sorte que l'outil informatique soit aussi fonctionnel pour les commerciaux, après vente et supports (qui sont principalement sous windows, ou windows/linux eux)

Mais je ne suis pas là pour en savoir plus que les ingénieurs sur leur propre outil de travail. et pour décider à leur place entre git ou mercurial, jenkins ou autre chose. Mais pour que ça s’intègre et soit maintenu.

Je suis là pour les débarrasser de questions qui leur ferait perdre du temps : maintenance, achat, backup, tests de l'infrastructure, ajouts de services, conseils et interface avec la direction.

Accessoirement, il n'y a aucune raison qu'un "SI" soit que de la bureautique. C'est un choix d'entreprise de compartimenter et voir uniquement la bureautique comme une charge à simplifier et externaliser, et que l'outil informatique proprement dit soit géré par les ingénieurs concernés.

Etant dans une moyenne entreprise, je suis plus flexible et en contact avec tous les aspects , c'est ce qui rend ce travail intéressant. Une grosse entreprise est nécessairement plus rigide et compartimentée.

avatar Gueven | 

@oomu

"Etant dans une moyenne entreprise, je suis plus flexible et en contact avec tous les aspects , c'est ce qui rend ce travail intéressant. Une grosse entreprise est nécessairement plus rigide et compartimentée."

Je n'en doute pas.
Dans une grosse entreprise, quand une solution "SI" arrive dans l'entreprise, nos besoins sont déjà tout autre.

avatar marc_os | 

@Gueven
Mais oui. Le SI va lire le code source pour comprendre ses problèmes de maintenance.

avatar fifounet | 

@Gueven

"Du coup, on ne passe pas par le SI pour administrer nos machines Linux. C'est pourtant méga simple quand on a un minimum de connaissance d'administration sous Linux.

Je suis une buse en administration Windows, et pourtant sous Linux, tout me paraît hyper simple. Ce n'est qu'un problème de compétence lié au manque de formation ou de documentation. Au moins, sous Linux tu as de la documentation et au pire le code source ..."

Moi je veux bien croire ce que tu veux mais ton analyse se doit de préciser plus précisément comment tu la fait.
Je pense qu’ici on parle dans un sens général lais toi plus dans un environnement particulier , le tien
Il faudrait alors que tu nous le précises pour éviter qu’on prenne trop facilement pour argent comptant ta conclusion.

avatar Gueven | 

@webHAL1

"Et apparemment tu n'es pas informaticien non plus et tu n'y connais pas grand-chose pour affirmer "Linux est compliqué, Red Hat, Unbuntu, ... bref rien ne marche ensemble.. sur du Linux" ! ;-)"

Ca c'est clair.
Trouver Ubuntu compliqué, faut vraiment ne pas être informaticien.
En plus il oublie Android qui ne semble pas compliqué pour le commun des mortels, pourtant il se base sur un noyau Linux.

avatar fifounet | 

@webHAL1

« Et apparemment tu n'es pas informaticien non plus et tu n'y connais pas grand-chose pour affirmer "Linux est compliqué, Red Hat, Unbuntu, ... bref rien ne marche ensemble.. sur du Linux" ! « 

Je ne comprends pas ce style d’analyse hautaine au possible

A la base un OS moderne est destiné à quoi ?
A faire le pont entre la machine et l’utilisateur non ?
L’ère du règne de l’informaticien en temps qu’utilisateur principal privilégié de l’ordinateur est belle et bien révolue tu étais au courant ?

Donc l’avis principal à prendre en compte sur un OS moderne sera bien celui de l’utilisateur majoritaire et donc plus d’un informaticien comme avant.
Exactement pareil pour un logiciel , progiciel etc ..

Trop d’anciens informaticiens n’ayant pas compris ça règnent encore parmi nous. Et ne feront jamais évoluer l’informatique dans le bon sens , c’est à dire la facilité d’utilisation de leur création.

Je n’ai rien contre Linux bien au contraire mais ça este un OS fait par des informaticiens POUR des informaticiens.meme si des progrès ont été faits ces dernières années sur le processus d’installation et la non nécessité de se recompilier à la mano le noyau pour que ce soit optimisé.

Critiquer le fait que quand on le trouve compliqué c’est qu’on est pas informaticien est le reflet de cette mentalité ridicule de se croire au dessus de tout . Mais bon pas étonnant .

avatar kueisaho | 

Pardon mon commentaire était pour rua negundo.

Après quand tu dis que rien ne fonctionne ensemble, je ne suis pas d'accord. Si tu prends les sources d'un programme et que tu les compiles, ce sera le même résultat que ce soit sur une RHEL, un Ubuntu ou une Suse.

Mais si tu parles des systèmes de packaging ou de gestion de l'OS en lui même, oui chacun fait à se tête, mais ce n'est pas de l'incompatibilité.

Quant aux echecs de Tizen et autre Linux like, c'est plus une histoire de domination d'Android.

avatar marc_os | 

@kueisaho
« Si tu prends les sources d'un programme et que tu les compiles, ce sera le même résultat que ce soit ... »

Ah oui c’est simple en effet.
Si j’ai pas le bon Linux faut que je récupère les sources et que je recompile. Easy !
J’en parlerai à une amie infirmière qu’un gugus a convaincu d’utiliser Linux. De toute façon, elle passait tellement de temps à la maintenance de sa machine qu’elle est passée à autre chose depuis.
Mais elle pouvait dire avec fierté : « j’ai réussi à installer Linux sur le portable XYZ malgré la carte graphique Tartampion et ce que les forums disaient. »

avatar oomu | 

"Linux est compliqué, Red Hat, Unbuntu, ... bref rien ne marche ensemble.. sur du Linux Alors Tizen et Cie, je n’y crois pas trop .....mais je ne suis pas médium ....."

l'industrie est multiple et variée, elle a donc une grande variété d'outils.

on pourrait dire:

Windows, MacOs, QNX.. rien ne marche ensemble... sur du PC, Alors Fuschia, HarmonyOs et Cie, je n'y crois pas trop !

pourquoi y a t'il un gazillions de distributions Linux ? parce qu'il y a 7 milliards d'humains et que l'intérêt de "linux" est de pouvoir aisément le reprendre et l'adapter à ses propres priorités

ainsi Linux pour serveur IBM a presque aucun rapport avec un Linux pour raspberry py (y a du code en commun, certes, le même projet en amont, mais heu...)

Linux n'a pas été créé pour Anéantir L'Imagination et imposer UN OS dans notre guOle !

Linux est le résultat d'une démangeaison par un ingénieur, et que plein d'ingénieurs atteint de démangeaison ont rejoint.

Moi même à l'époque j'étais atteint d'une sévère crise d'urticaire provoquée par l'effroyable médiocrité de Windows et le simplisme absurde de mac os 7/8, il me fallait absolument une pommade, quelque chose de plus flexible, de plus fou, de plus à mon image : le projet linux ! matiné rapidement de gnuseries, de gnomeries, etc.

Certes, j'avais commencé avec slackware linux, puis redhat linux, mais très vite je bricolais tellement que c'était devenu le meilleur système qui soit : Le Oomu Linux !

De nos jours j'adapte toujours autant mes outils informatiques, même MacOs je tente de le briser à mon image. Moins pratique que Linux...

avatar PhilippeNC | 

C’est la question qui m’est venue immédiatement : la confidentialité des chinois ! Certes les américains ne sont pas exemplaires mais je préfère être tracé par les américains plutôt que par des chinois (amis de la Corée du Nord) ou des russes !

avatar victoireviclaux | 

@PhilippeNC

Je suis plutôt d'accord. Mais vu la tournure que prend les USA en ce moment, c'est pas trop top non plus même s'il reste encore des libertés.

Pour le gouvernement chinois, ils font pareil que les USA à l'époque, il promettant de ne pas construire de bases militaires en mer de Chine (qui va très loin jusqu'aux Philippines selon leurs revendications) mais finalement quelques années plus tard : des bases militaires.
C'est aussi la même histoire pour Hong Kong, avec des promesses "un pays, deux systèmes" en 1997 depuis... on voit le résultat aujourd'hui. Donc niveau confiance, c'est proche de zéro avec ce gouvernement Chinois.

avatar oomu | 

je préfère être tracé par des islandais. chais pas, mais pour moi le islandais est sympa.

j'suis atteint de islandaiphilie, j'ai une propension naturelle à trouver le islandais sympa. Donc être tracé par un islandais ça doit pas être si grave.

ça a commencé par un traumatisme après avoir écouté Björk...

avatar webHAL1 | 

@oomu
« ça a commencé par un traumatisme après avoir écouté Björk... »

C'est généralement l'effet que provoque sa musique ! :-D

avatar oomu | 

en vrai, je suis fan de Björk, enfin, jusqu'à la période où elle a cessé de considérer la mélodie comme quelque chose de nécessaire.

avatar marc_os | 

@oomu
La mélodie n’est pas quelque chose de nécessaire. AMHA.
Je l’ai découvert grâce à qq. albums clefs pour moi comme Paris au printemps de PIL ou certains Miles Davis qui sont parfois « mélodiques », parfois non. Et y a-t-il vraiment une séparation entre musique « mélodique » et non « mélodique » ?
Un concert de Fred Frith qui adore « déconstruire » la musique m’a montré un jour de manière imparable qu’en fait, non. Son concert s’est passé à l’inverse de ce qu’il faisait souvent, partir de morceaux mélodiques pour finir sur ce qui pouvait sembler du n’importe quoi, voir du bruit. Cette fois là, à la guitare solo il a commencé par du bling blang blong et fait évoluer sa musique imperceptiblement pendant une demi heure pour finir par quelques accords de pur blues. Montrant ainsi que tout est lié, montrant un chemin de retour continu de l’atonal au mélodique.

avatar fifounet | 

@oomu

"en vrai, je suis fan de Björk, enfin, jusqu'à la période où elle a cessé de considérer la mélodie comme quelque chose de nécessaire."

Ha tu dois pas trop aimer le jazz fusion alors 😎
Remarque moi c’est pas ma tasse thé

avatar Bigdidou | 

@oomu
« C'est similaire à ios/macos qui est un micro-noyau MACH (très connu là donc) avec une couche de BSD unix. »

Merci. C’est pile la question que je me posais.

« ça a commencé par un traumatisme après avoir écouté Björk... »

Écouter Björk, ça t’a rendu les islandais sympa ?
Ils sont complices. Tous. Pas victimes.
Les bruits de chasse d’eau séquencés, c’est pas des écoutes d’Amazon, c’est des chasses d’eau islandaises.

avatar marc_os | 

@Bigdidou
C’est pas des chasses d’eau mais des geysers !!

avatar Bigdidou | 

@marc_os

« C’est pas des chasses d’eau mais des geysers !! »

Si Björk a des chasses d’eau qui font geyser, ça peut expliquer sa mélancolie.

avatar fifounet | 

@Bigdidou

"Écouter Björk, ça t’a rendu les islandais sympa ?"

Tu as oublié les SugarCubes !

avatar Spinaker | 

C’est Chinois donc hors de chez moi.

avatar oomu | 

Pareil que l'épouse chinoise de mon cousin. Hors de chez moi ! Direct j'invite au restaurant. Chez moi c'est étriqué, sale, mal rangé, couvert de livres (propres), une horreur.

Interdiction que des chinois (mais aussi des suisses, des turques, des néo-zélandais, etc) soient chez moi.

Ouste ! On va prendre un bon café dehors.

avatar Spinaker | 

@oomu

On peut aimer les Chinoises (ou les Chinois) au contraire de leurs produits.

avatar BleuRooster | 

Pour la plupart des gens tu parle d’androïde ou iOS il sont perdu il parle de marque (J’ai un Samsung ou un iPhone je connais pas son système) donc du moment qu’il retrouve leurs applications principale sur HarmonyOS(YouTube, Snap, Facebook, Instagram,Twitter) il seront content c’est d’ailleurs pour moi la seul chose qui a fait planter Microsoft Mobile, c’est applications majeurs pour la plupart des gens!

avatar oomu | 

ça me rappelle Samsung et ses promesses sur Tiezen "à tout moment hein, oui, à tout moment ! bon là c'est pas le moment, mais à tout moment hein !!"

avatar Ducletho | 

S’il y a bien une entreprise qui peut réussir à développer un os c’est bien Huawei.
Il y aurait bien eu Samsung mais ils n’ont pas trump au cul

avatar joelcro | 

Ou comment Trump a réussi à pousser les chinois à créer ce qui sera peut-être le concurrent OS d’Android , Microsoft et Apple. Avec un marché domestique de plus d’1 milliard d’habitant le reste du mind sera juste un bonus. Il est vraiment très fort ce type.

avatar oomu | 

1 M ? ça semble pas si lourd.

combien ont l'opportunité de consommer du bidule informatique qui fait bip ?

Quid des 6 M de gens dehors ?

Pensez vous qu'une dictature soit en mesure de faire marcher 1 M de gens de manière "harmonieuse" (le mot vital là bas) ou de s'effondrer tel des soviets russes avant de nous pondre un marché capitaliste énergique et plein de synergie à forte opportunité de croissance à deux chiffres ?

avatar joelcro | 

@oomu

Non. Ce que je veux dire c’est que, comme pour beaucoup d’entreprises chinoises, il est bien plus aisé de lancer leur produit à l’international quand leur marché domestique leur permet déjà de faire une production de masse et de réaliser des économies d’échelles très importantes. Certes ils ne sont pas un milliard à consommer ces produits mais les classes qui y ont accès sont déjà très nombreuses et en croissance rapide.

avatar oomu | 

oui, ils ont une facilité

mais rien est gagné d'avance. Pas même la Chine est magique.

et des projets d'os etc, on a vu beaucoup, j'ai fait un petit récapitulatif NON exhaustif dans une actu précédente.

avatar hledu | 

Déjà que Huawei est accusé de placer des backdoors dans ses composants matériels, maintenant qu’ils proposent l’OS avec ça ne va pas s’arranger. Même OpenSource, je gage qu’ils y implanteront tout ce que les autorités chinoises leur demanderont.

avatar oomu | 

Windows m'a toujours paru compliqué.

compliqué en 1992, compliqué en 2019.

Windows server est compliqué . Active Directory est un monstre capable de à peu près tout.

Parce qu'il est capable de TOUT (oui TOUT, tel Thanos avec les gemmes de l'infinité) il est infiniment bricolable et y a plusieurs solutions pour un problème donné.

Microsoft a ajouté des assistants pour créer rapidement un AD fonctionnel, et ça marche
mais très vite on est confronté à la complexité de combien windows est sur-ingénérisé :
Microsoft a ajouté un nombre effarant d'interfaces, d'api, commandes, logiciels, runtime pour ajouter, créer, configurer, programmer divers trucs.

Les cadres s'empilent, souvent sans cohérences ni plan à long terme et il faut se dépatouiller dans tout ça.

Technet est un labyrinthe de documentations, très bien traduites oui, de réponses abscons et brutalement techniques répondant point par point à comment le foutu noyau de windows fonctionne mais pas qu'elle est la bonne méthode pour obtenir le JOURNAL de ce que fout le client IPSEC IKEV2 de windows 10 quand il négocie les algorithmes de chiffrement lors de la phase de regénération des clés ! (du vécu).

Et windows est opaque : si vous ne passez pas par l'api ou le point d'entrée que microsoft a soigneusement (ou pas) préparé, vous êtes démunis.

A l'inverse, Linux pond essentiellement des fichiers textes, on peut ouvrir un de ses composants, voir ce qu'il fout, observer le système, aller directement à la cause du problème.
Et sinon, si les documentations officielles de la distribution ou un forum n'a pas la réponse et bien on va sur le projet du composant qui méduse, on a la documentation et le code source: on trouve !

Le point est : on est rarement démuni avec Linux.

Windows est un rêve pour VAR, OEM, Prestataires etc. Microsoft d'ailleurs fait en sorte qu'il y ait un marché viable pour eux, et eux font en sorte de perpétuer Windows. C'est donnant-donnant.

avatar Dark Phantom | 

@oomu

Ahem raclement de gorge

avatar oomu | 

avec un contrat de prestation et un budget, je ne suis jamais démuni avec Windows en fait.

Bah et puis les ingénieurs commerciaux de SAGE prennent en charge l'installation, l'intégration du connecteur SQL avec Windows et la mise en oeuvre d'office 365 et la migration des utilisateurs historiques et leur formation

il me suffit de signer

alors que Linux ? pfff, vous seriez déjà bien en peine de trouver un VAR partenaire Microsoft qui vous fait un script Libreoffice.

Et les partenaires Microsoft, ils trouvent mon numéro de téléphone pro et ils m'invitent à déjeuner.

Jamais les gens de Suse m'ont invité à déjeuner :(

Ceux de Vmware oui ! (pour parler intégration AD et provision d'applications pour bureaux virtualisés à la demande).

Mais alors les développeurs du projet Qemu ? ou Proxmox ? Jamais !

avatar Lionel_F | 

@oomu

100% d'accord.

avatar fifounet | 

@oomu

"Thanos avec les gemmes de l'infinité"

Ha oui 😈🤪☠️

Belle analogie
je vois rées bien Bill Gates avec son gant claquer des doigts pour essayer de faire disparaître tous les autres OS de la Surface de la terre en les réduisants en poussière !
Mais heureusement Captain Marvel était là pour le contrer 🤩

avatar fifounet | 

@oomu

Voilà je préfère ton analyse à celle de webHAL1 car elle remet l’église au centre du village.
La on parle bien de la complexité de l’administration de l’OS pour les informaticiens. Tu mets de côté les utilisateurs dans le phénomène de complexité et c’est important.

Pour l’utilisateur final l’analyse n’est plus la même

Ça serait une erreur de mélanger les 2, comme certains le font trop souvent.

avatar oomu | 

"While this release still packs a Linux kernel and Huawei's earlier Lite OS kernel alongside its own microkernel, version 2.0 due to arrive in 2020 will feature just a Harmony OS microkernel, thus making it a true Harmony OS"

un micro-noyau (non défini) accompagné d'une couche linux. C'est similaire à ios/macos qui est un micro-noyau MACH (très connu là donc) avec une couche de BSD unix.

mais bon ça manque de détail pour l'heure et bien sur le développement et déploiement sera très progressif si il se fait.

rien sur les outils de développements (Eclipse je présume ?), bibliothèques de programmation, etc.

-
communication d'entreprise :

"For one, it'll feature a "Deterministic Latency Engine" that can better allocate system resources using real-time analysis and forecasting."

ben heu vi, comme tout le monde tente de faire.

" Android, on the other hand, is stuck with the Linux kernel's less-intelligent fair scheduling mechanism."

c'est une phrase particulièrement violente à écrire. ça dit qu'on est coincé avec un moins intelligent ordonnanceur sur le noyau Linux.

Mais le truc c'est que le noyau Linux fournit plusieurs ordonnanceurs, réglages et activement travaillés par l'industrie. Et c'est très dépendant du matériel en dessous.

" Harmony OS also allows for very fast "Inter Process Communication" "

l'une des promesses fondamentales d'un micro-noyau, comme dans iOS.

"Huawei claims that Harmony OS' IPC performance is five times that of Google's Fuchsia, and three times that of QNX."

Fuschia on s'en fout. Mais se comparer à QNX est intéressant.

Reste que les IPC ne sont qu'un des critères de performances d'un système.

Huawei a aussi LiteOs, un des zillions de petits noyaux pour l'embarqué (montre par exemple)

avatar cecemf | 

Bonne chance tout come webos, tizen, Firefox OS et Linux pour portable. Je me rappelle plus du nom. Pas d’application. Pas de system. Je doute que les développer veule y un autre OS déjà que deux ça suffit largement.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR