Apple supprime des applications iraniennes

Mickaël Bazoge |

Les deux affaires n’ont sans doute rien à voir, mais la coïncidence est un peu malheureuse. Alors que Tim Cook s’est dit opposé au décret anti-immigration signé vendredi dernier par Donald Trump, Apple a commencé à supprimer des applications destinées aux utilisateurs iraniens de ses produits iOS. L’Iran fait justement partie des sept pays dont les ressortissants sont interdits d’entrée aux États-Unis pour les 90 prochains jours…

Teheran — Cliquer pour agrandir

Il n’y a pas d’App Store à proprement parler en Iran, même si Apple se montre plus souple depuis septembre dernier et la levée d’une partie des sanctions internationales contre le pays suite à l’accord sur le nucléaire. Cette ouverture officielle date de 2013, même si dans les faits, les clients iraniens qui le veulent vraiment peuvent se fournir en produits occidentaux depuis bien longtemps (lire : Les produits Apple se jouent de l'embargo sur l'Iran). Chaque mois, ce sont 100 000 iPhone qui sont écoulés sous le manteau, et il y aurait 6 millions de smartphones Apple en circulation.

Une des applications supprimées est Digikala, équivalent iranien d’Amazon avec plusieurs millions d’utilisateurs. Pour être présente dans d’autres App Store accessibles aux utilisateurs iraniens, elle utilisait une adresse en dehors du pays. Et pour le paiement, cette boutique exploitait le système Shaparak, qui est totalement isolé des autres systèmes internationaux. En théorie donc, rien qui ne contrevienne aux sanctions internationales ni aux termes et conditions d’utilisation d’Apple.

La Pomme a expliqué à Digikala qu’il n’y avait pas d’App Store disponible en Iran ; de plus, « les applications qui facilitent les transactions pour les entreprises et autres entités basées en Iran ne se conforment pas au règlement sur les sanctions iraniennes quand elles sont hébergées sur l’App Store », poursuit Apple, qui « encourage » l’éditeur à soumettre à nouveau son application « dès que la législation sur le commerce international aura été révisée ». Au vu de la situation politique actuelle entre les États-Unis et l’Iran et la position très ferme du président américain qui veut remettre en cause l’accord sur le nucléaire iranien, il est peu probable de voir les choses bouger dans le bon sens dans les prochains mois.


Source
Tags
avatar NAVY7GAS | 

Jamais il n'y a eu autant de papiers traitant de sujets politico-numérique, et pas en bien. Ca va tourner au drame à l'échelle planétaire tout ça. Certaines fictions vont devenir réalité ; Watchdog, the vision of the future.

avatar oomu | 

disons que les réalités du commerce internationale (une forme de violence économique peu assumée par les citoyens) sont de plus en plus importante et visible dans l'informatique, le truc qu'on discute sur nos forums oranges de geeks.

Mais il est vrai que nous avons de plus en plus de crispations, ou peut être une accélération de crises/frustrations/exigences religieuses/idéologies politiques se succédant sans cesse.

se méfier aussi de la loupe grossissante des réseaux sociaux: on est rapidement submergé par de "l'hyper-news" : on a l'actualité combinée de tonnes de communautés de nos sujets favoris, traités au même plan que des événements nationaux ou internationaux majeurs.

--
Si on revient sur cette actualité précise : difficultés pour développeurs iraniens avec l'app store.
Les entrepreneurs iraniens ont l'habitude (c'est une réalité de leur quotidien depuis des décennies) des difficultés de commerce plus ou moins strictes avec l'Europe et les USA (sans parler de l'asie ou amérique du sud que je ne connais pas assez).

C'est une actualité intéressante mais ce n'est pas non plus une Nouvelle Crise Dramatique Qui Va Détruire. C'est plus : "hé oui, une énième complication depuis leur révolution dictatoriale théocratique et leur relative mise au ban dans le commerce international"

-
le politico-numérique ne pouvait que devenir un sujet récurrent et important car le "numérique" est la vie réelle: au sens que c'est devenu important pour toutes les activités humaines. Les politiciens (et tous les idéologues) s'en sont emparés.

Le "numérique" c'est le Monde réel.

avatar Leodaggan | 

On est plus proche d idiocratie que de watch dogs je trouve ;-)

avatar Henri_MTL | 

@Leodaggan: LOL oui c'est un peu ça, j'attends avec impatience le décret qui va rendre interdite l'eau pour arroser les champs et obligatoire le Gatorade !

avatar Crkm | 

Pepe the frog, catalyseur de la 3ème guerre mondiale, comme le fut l'assassinat de l'archiduc Ferdinand en son temps ? On vit une époque merveilleuse !

avatar lll | 

L'assassinat de Ferdinand a été la goutte qui a fait déborder le vase, mais il y a tout un contexte autour qu'il ne faut pas éluder !

avatar marc_os | 

@lll :
On peut dire aussi qu'il a servi de prétexte bien venu pour les va-t-en-guerre.

avatar oomu | 

ça serait quand même donner à 4chan un incroyable pouvoir.

Quitte à choisir, j'aurais donné les clés géopolitiques de la planète à Reddit, m'enfin :)

avatar huexley | 

"Les deux affaires n’ont sans doute rien à voir"

Pas si sur…

avatar A884126 | 

En effet étrange coïncidence... Étonnant que ces applications étaient autorisées et que subitement elles ne le soient plus.
Tim Cook est décevant sur ce sujet et encore bien que finalement le business et la politique vont de pair. Entre le discours et les actions il y a comme manque de cohérence.

avatar oomu | 

Apple ne peut qu'obéir aux lois

Notons qu'il y a eu récemment un dégel des relations US-Iran et une levée partielle des sanctions économiques. Très rapidement, plusieurs entreprises US informatique, dont Apple, ont proposé leurs services à l'Iran.

Mais après, l'Iran elle même est source de blocage.

Tout comme la Chine fait fermer ou impose des demandes au nom de la lutte contre l'Impérialisme et Décadence Occidentale (vous), l'Iran n'est pas que tributaire du monde extérieur, elle tient aussi d'une main de fer le commerce avec les entreprises étrangères.

Dans tout ça, Timmy n'est qu'un ex-ingénieur spécialisé process et distribution devenu CEO d'une entreprise américaine de premier plan.

Après, c'est sur que le nouveau Chef De Tout tout Orange fraichement élu n'est pas censé arranger les choses. (il fout déjà pas mal la grouille avec le Mexique et la Chine, ptet qu'il l'aura la flemme pour l'Iran entre deux tweets...)

avatar nathan-gior | 

Reste à attendre un dénouement, même si business et politique vont souvent de mèche le protectionnisme de Trump ne fait pas d'Apple un allié idéologique. Peut être une véritable "drôle de coïncidence"

avatar k43l | 

En effet je ne crois pas à la coïncidence. Les entreprises violent ouvertement les embargos le paye chère !
Les banques en savent quelques choses (http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/06/13/bnp-paribas-a-viole-l-embargo-americain-malgre-les-mises-en-garde_4437603_3234.html).
Rien de tel qu'un décret bien discriminatoire pour se remettre en conformité avec la loi.

Et Apple avec les quelques milliards qu'il brasse chaque trimestre aurait et peut avoir une amende à la hauteur de leur bénéfice.

avatar NymphadoraTonks | 

La photo de Téhéran est troublante. Je ne connais rien de l'Iran mais c'est loin de l'image que l'on s'en fait. Intéressant.

avatar XiliX | 

@NymphadoraTonks

Je ne sais pas quelle image que tu as donnée à l'Iran, mais tu prends google streetmap, tu verras.

avatar fte | 

@NymphadoraTonks

La représentation dans les médias de l'Afrique en général et de divers pays du moyen orient est très très fausse. Il y a au moins autant de villes modernes en Afrique qu'en Europe, plus modernes même moyennant qu'elle ne se traînent pas des siècles d'architecture.

avatar Paquito06 | 

Tout se fait sous le manteau en Iran. Teheran est une ville underground. En public on ne s'apercevra de rien, pas d'iPhones, des femmes voilees, etc. Mais dans un cercle privé, c'est alcohol et debauche comme en Occident! C'est super sympa l'Iran, tellement plein de cultures et les gens trop accueillant. Bien sur si on regarde du cote des dirigeants c'est autre chose.

avatar gavroche_68 | 

Un jour ce serait bien que cette domination américaine cesse pour de bon ! Lorsqu'on est ami avec l'Arabie Saoudite, il serait bon de faire profil bas. Moi ce qui m'étonne dans cette histoire, c'est les gens qui croient encore aux mensonges américains, à leur propagande de guerre etc ! Oui croyez encore que leur objectif est d'apporter la démocratie dans le monde mais bien sûr !

D'ailleurs on a tendance à diaboliser les dirigeants iraniens mais j'ai appris avec la plus grande surprise que les dealers étaient pendus contrairement au soit disant pays " civilisés" où on relâche violeurs et dealers ! Les "méchants" c'est pas forcément ceux qu'on croit...

CONNEXION UTILISATEUR