App Store : la règle des 30 % agace l'éditeur de Tinder et de Meetic

Florian Innocente |

Match Group, éditeur de Tinder, de Meetic, d'Ok Cupid et plusieurs autres apps de rencontre, s'ajoute à la liste des entreprises mécontentes de la manière dont est appliquée la politique des 30 % prélevés par Apple sur les achats In-App.

Dans une déclaration transmise à Axios, le groupe indique qu'il est disposé à discuter de ce sujet avec Apple ainsi qu'avec toutes les parties intéressées aux États-Unis et en Europe. Une allusion à peine voilée à la Commission européenne qui a officiellement ouvert hier une enquête sur l'App Store.

Le portefeuille de services de Match Groupe

Tinder, Meetic et leurs cousins proposent une ribambelle d'options moyennant des achats In-App, soumis aux 30 % de ponction d'Apple. Match Group fait valoir qu'il y a sur la plateforme d'Apple un système de deux poids, deux mesures entre les apps fournissant des services payants :

Ils affirment que nous demandons un « trajet gratuit » alors qu'en réalité, les « services numériques » sont la seule catégorie d'applications qui doivent payer les frais de l'App Store. L'écrasante majorité des applications, y compris les géants d'Internet qui connectent les gens (applications de covoiturage / gig[>Apps de services, comme Airbnb, ou de petits boulots permettant aux gens de se dégager un revenu supplémentaire]), ou monétisent en vendant de la publicité (réseaux sociaux), n'ont jamais été soumis aux systèmes de paiement et aux frais d'Apple, et ce n'est pas normal.

Dans une étude publiée par Apple cette semaine, sur l'écosystème de l'App Store, les apps de « services numériques » avaient généré en 2019 un chiffre d'affaires mondial de 61 milliards de dollars. Ce groupe d'apps comprend celles de Match Group, les apps de streaming, les jeux, les livres électroniques, etc. Toutes soumises au prélèvement des 30 % (puis 15 % lorsqu'un abonnement est renouvelé au-delà d'un an).

Le deux autres catégories, celle des services de biens physiques (Uber, Amazon, Expedia…) et celle des apps générant des revenus par les publicités qu'elles affichent (réseaux sociaux) ont généré respectivement 413 et 45 milliards de dollars. Ce sont ces deux catégories dont les apps échappent en général à la taxe d'Apple, au grand dam de l'éditeur de Tinder.

D'après une source d'Axios, Match Group a fait plus que se déclarer intéressé par participer au débat, il a déjà pris langue avec des autorités de régulation.

avatar raoolito | 

bon, une fois pour toute, sur Android, Google gere comment les achats in-app ?

avatar brunnno | 

@raoolito

C’est pas ce genre de question qui va faire avancer les choses...

avatar raoolito | 

@brunnno

Ben pourtant je suppose que chez android ca doit être différent, sinon pourquoi Apple?

avatar brunnno | 

@raoolito

Ce que je veux dire c’est que ce n’est pas en comparant avec ce que fait le voisin que tu peux justifier ou non une pratique.

avatar raoolito | 

@brunnno

Je cherche a comprendre
Et la petite différence avec google c'est le moyen de paiement externe
Une ligne qui change tout effectivement

avatar brunnno | 

@raoolito

On est d’accord, les achats intégrés sous plus souples...

avatar Sindanárië | 

@brunnno

"C’est pas ce genre de question qui va faire avancer les choses..."

Que ça recule ou avance, peu importe mais sa question et les réponses à cette dite question m’intéressent 🤔

avatar shaba | 

@raoolito

https://support.google.com/googleplay/android-developer/answer/112622?hl=fr
30% également mais les éditeurs peuvent utiliser leur propre système de paiement.

avatar raoolito | 

@shaba

Donc je suppose que peu utilisent celui par defaut
Ca doit etre le soucis
Merci

avatar shaba | 

@raoolito

C’est ce que veut éviter Apple. Et personnellement je suis d’accord, je préfère laisser ma CB a un seul tiers de confiance plutôt qu’en une multitude.
Ça me dérange un peu toutes ces boites qui ont accepté les conditions d’entrée dans l’AppStore car elles savaient ce qu’elles avaient à y gagner et viennent maintenant cracher dans la soupe car leur notoriété est faite. Sans l’AppStore Tinder ne serait pas ce qu’il est devenu je pense. Pareil pour Spotify et consorts. Les services existaient pour certains avant l’AppStore mais son apparition a démultiplié leur croissance.

avatar corben | 

@shaba

Exactement
Ils ont largement profité de l’AppStore pendant des années et maintenant que leur réputation est faite ils veulent se débarrasser de la plateforme
Côté restauration c’est pareil avec LaFourchette...
Quand t’ouvres un resto dans un coin sans visibilité, que personne te connaît et qu’au bout d’un certain temps tu as ta clientèle, tu dégages le site comme un malpropre

avatar jean_claude_duss | 

Et inversement, sans spotify, netflix, tinder, google maps, et autres c'est pas apple avec ses app moisies intégrées de base dans le tel qui aurait aussi bien marché.
Croire que apple est dieu et qu'il faudrait le remercier de nous laisser developper pour eux c'est une bonne connerie.

avatar fousfous | 

@jean_claude_duss

Bah justement, que ces apps partent, on verra bien comment réagira Apple.
On veut un libre marché, bah ça fait totalement parti du jeu, les clients décideront et on verra le résultat.

avatar jean_claude_duss | 

@fousfous

Tu sais bien que c’est naze comme proposition. En plus c’est la même merde sur android. Tu sous entends que ceux qui ne sont pas contents n’ont cas partir. On a juste pas le choix...

avatar fousfous | 

@jean_claude_duss

80% de la population qui est sous android n'est pas d'accord avec toi...

avatar jean_claude_duss | 

@fousfous

Je parle des éditeurs. On n’a pas le choix on est obligé d’être sur iOS et android. Peu importe qu’ils te violent de 30% sur chaque vente

avatar julien74 | 

@shaba

Je préfère moi aussi avoir tous mes achats et abonnement à un seul endroit. Avoir une gestion limpide et uniforme du désabonnement et pas au bon vouloir de l’éditeur (genre desabonnement possible que dans les x derniers jours, comme ça les clients se font couilloner...)
C’est le « prix » à payer...:-(

avatar r e m y | 

@julien74

Je comprends votre choix, mais quand vous dites "c est le prix à payer..." êtes vous pret à le payer vous-même?
Des prix majorés de 30% pour bénéficier de cette simplicité de l'AppStore, c'est ok pour vous?

avatar julien74 | 

@r e m y

Justement ce prix à payer de 30% est trop. A mon sens.
Lors de la naissance du concept de l’appstore c’était adequat. Plus maintenant car Apple a le volume pour lui, en device et en application.

Un surplus de genre 5% pour l’utilisateur et de 5% pour l’éditeur serait acceptable. Pour ma part j’accepterai ce surplus de 5% avec derrière la sécurité de mes données, 0 souci de gestion de mes abonnements, un support client en faveur du client (eu à demander à me faire rembourser plusieurs fois des app et j’ai jamais eu de souci)
La les éditeurs prennent sur eux les 30% et donc y perdent. Certains font le choix de le faire payer au client, mais 30% ça ne justifie pas le gain en simplicité.

avatar byte_order | 

@julien74
> Lors de la naissance du concept de l’appstore c’était adequat.

Même pas. Dans la distribution grand public, y'a jamais 30% de commission moyenne sur le prix de revente !

Cela ressemble plus à une commission pour apporteur d'affaire ce type de taux, mais comme Apple bloque toute concurrence sur ce terrain, elle utilise ce verrouillage pour tirer un profit bien supérieur à ce qu'elle mérite réellement : toute nouvelle app disponible renforçant de facto l'attractivité de la plateforme iOS, donc le volume de ventes d'appareils iOS, ce principe d'apporteur d'affaire devrait être plus réciproque, hors il est surtout que dans un sens.

avatar julien74 | 

@byte_order

Apple fournit un service clé en main. Le développeur code son programme et s’occupe de plus rien derrière (hébergement, portail, pub, forum avec commentaires, paiement,support, tiers de confiance, etc).
Ça méritait ces 30%.
Avec le volume de maintenant, ces 30% font les choux gras d’Apple et clear bien pour ça que les résultats financiers montre une outrageuse augmentation de cette part dans les résultats globaux.

avatar armandgz123 | 

@julien74

La plus part des gros services disposent de leurs propres infrastructures, ça fait juste doublon... je ne pense pas qu’Apple héberge Netflix ou Tinder, et si c’est juste l’app qui est hébergé...

avatar julien74 | 

@armandgz123

Il y a en effet une grande différence entre un Netflix et un petit développeur qui a fait une petite appli vendu 1€ il y a 3 ans, qui se vend encore un peu et qui s’est occupé de rien du tout depuis qu’il a publié son app il y a 3 ans.
Il a de l’argent qui rentre en banque sans rien faire (après beaucoup d’argent ça.... c’est autre chose).
Mais il a fait son dev sur Xcode, payé 99€ envoyé son app et basta. Et Apple lui donne 70c pur chaque achat de 1€. Dans ce cas , les 30% sont légitimes il me semble.

C’est pas pour rien que Netflix a une gestion hors Apple de son abonnement, ça ne lui coûte pas grand chose de gérer ça en plus de tout le reste.

avatar armandgz123 | 

@julien74

D’accord je comprends, c’est vrai que pour les petites app c’est différent

avatar webHAL1 | 

@julien74

Oui, et c'est très bien pour un petit développeur d'avoir accès à ces services, et de ne pas avoir à se soucier de l'hébergement de son application et de sa facturation s'il ne souhaite pas s'en occuper. Mais je pense qu'aucun développeur ne viendra dire :
« Je trouve super de n'avoir accès qu'à une seule boutique pour distribuer mes applications, qui m'impose unilatéralement ses conditions. À aucun moment je ne souhaiterais pouvoir les proposer dans plusieurs magasin en ligne, ou faire appel à plusieurs services de facturation différents ! »

avatar byte_order | 

@julien74
> Mais il a fait son dev sur Xcode, payé 99€ envoyé son app et basta

Donc il a payé bien plus que 99€, puisqu'il a du acheter un mac. L'investissement minimal n'est pas que du temps et 99€, non.

D'ailleurs, il me semble qu'il faut renouveller annuellement ces 99€ sinon Apple jarte l'app de son catalogue, non ? Je ne suis pas sûr...

avatar jean_claude_duss | 

@julien74

Non ça mérite pas du tout. Les 99€ par an ça paye carrément tout ça (et bien plus)

avatar byte_order | 

@julien74
> Apple fournit un service clé en main.

Impose.
Et au passage, c'est de la vente forcée : on est obligé d'accepter de payer une prestation de distribution *et* une prestation de promotion. Ce qui relève de 2 domaines différents pourtant !

> Ça méritait ces 30%.

Le mérite, c'est comme le respect, cela ne s'impose pas, cela se gagne.
Quand on est le seul autorisé sur le ring, qu'aucun concurrent n'a le droit de venir combattre, y'a aucun mérite à être déclaré gagnant, hein.

avatar julien74 | 

@byte_order

En quoi je suis obligé de développer sur Apple?
Déjà je ne suis pas obligé de developer
De 2 si l’écosystème applicatif Apple ne convient pas je le fait pas. Je fabrique une appli web par exemple. Je pèse avantage inconvénient d’une appli web versus appli lourde dans l’écosystème Apple. J’ai un choix, je ne suis pas forcé.

avatar byte_order | 

@julien74
> En quoi je suis obligé de développer sur Apple?

Je n'ai jamais dit le contraire.
Ce que j'ai dit, c'est que pour développer une app pour iOS, il faut dépenser un peu plus que seulement 99€ comme vous sembliez le dire. Xcode n'est pas gratuit, il nécessite de disposer d'un mac, les solutions Xamarin aussi pour pouvoir publier.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Non car pour le développement d’une app c’est gratuit

avatar Brice21 | 

@byte_order

Les 99 euros par an, ce n’est ni pour distribuer une app, ni pour en faire la promotion mais c’est un membership de développeur. Tu peux accéder à des contenus exclusifs, du support, télécharger des logiciels et en obtenir une licence d’utilisation, tu as accès à de la documentation sous copyright, tu as accès aux versions bêta des systèmes d’exploitation, etc. Ca comprends aussi tout le support administratif de l’obtention des certificats de distribution Developpeur ou entreprise, les certificats qui donnent accès aux serveurs de notifications, serveur et certificats pour émettre des lpass Wallet et dès push notifications associées, etc. Enfin ça comprends la distribution, la perception des paiements avec des dizaines de moyen de paiement à travers 105 pays, la facturation, le paiement des taxes locales et toutes les obligations légales dans ces 105 pays pour permettre la vente de logiciels.

99 euros c’est une cacahuète ridicule qui évite juste d’avoir plein de couillons qui polluent les forums de supports des développeurs. Cela n’a aucune commune mesure de la valeur des services obtenus.

Mais la publication d’une app n’est pas obligatoire, d’ailleurs seule une petite fraction des membres publient une app. Dans ma boîte on a bien une centaine de membres développeurs chez Apple dont 80% bossent sur des app publiées par le client. Donc il n’en ont jamais publié.

avatar Brice21 | 

@byte_order

La FNAC prenait 55% sur le software. (J’ai édité des CD-ROMs).

avatar Brice21 | 

@byte_order

La FNAC prenait 55% sur le software. (J’ai édité des CD-ROMs).

avatar byte_order | 

@Brice21
> La FNAC prenait 55% sur le software.

Vous étiez éditeur du CD et elle juste distributeur, ou c'était elle qui vous éditait ?

avatar Brice21 | 

@byte_order

J’étais créateur, éditeur et distributeur dans certains pays (je sous traitait la distribution aux USA). La FNAC était un des détaillant. Les musée du monde entier ont vendu nos CD-ROM. On touchait moins de la moitié du prix de vente hors taxe... parce qu’on s’est battu pour ça. 30% de markup c’est peanuts dans la distribution de logiciels.

avatar Brice21 | 

@byte_order

La FNAC prenait 55% sur le software. (J’ai édité des CD-ROMs).

avatar Derw | 

@byte_order

« Même pas. Dans la distribution grand public, y'a jamais 30% de commission moyenne sur le prix de revente ! »

Vous avez entendu parlé du marché laitier ?

avatar klouk1 | 

@r e m y

Je ne comprend pas bien votre argument . Bon nombre d’applications sont au même prix sur l’AppStore et sur Google play

avatar r e m y | 

@klouk1

Quand un utilisateur du store d'Apple trouve plein d'avantages à ce store et dit "c'est le prix à payer", je trouve que c'est facile à dire quand c'est un autre qui paye ce prix (en l'occurrence l'éditeur de l'app ou le fournisseur du service).
Je demande donc à cet utilisateur s'il est prêt à payer lui-même ce surcoût en échange des avantages qu'il y trouve.

avatar nespresso92 | 

@shaba

80% des paiements peuvent se faire par PayPal. Pas de besoin de donner sa carte de paiement à tout le monde. Même Spotify accepte PayPal.

avatar Brice21 | 

@raoolito

Justement non, je n’ai encore jamais vu une app sous Android qui ne passe pas par Google Play, a part ... Apple Music.

avatar Brice21 | 

@raoolito

Justement non, je n’ai encore jamais vu une app sous Android qui ne passe pas par Google Play, a part ... Apple Music.

avatar r e m y | 

@Brice21

Spotify et Netflix ne passent pas non plus par le PlayStore pour les abonnements. On paye directement via son compte Spotify ou Netflix (exactement comme pour AppleMusic) même quand on souscrit un abonnement en passant par l'app.

avatar Brice21 | 

@r e m y

Mon dieu quel bordel pour retrouver ses petits. Merci Apple de nous éviter le chaos.

avatar r e m y | 

@Brice21

Je ne vois pas ce qu'il y a de compliqué !
Vous lancez l'app, vous souscrivez un abonnement et basta!
Savoir si le paiement passe par GooglePlayStore ou s'il est directement prélevé par le prestataire du service (Netflix, Spotify, Apple...) est totalement transparent!

avatar frankm | 

@raoolito

Ils monnayent les donnes personnelles. Ce sera donc différent et sans doute plus avantageux à première vue

avatar webHAL1 | 

@raoolito

1. Google n'impose pas une boutique unique sur Android.
2. Google n'interdit pas aux développeurs de mettre un lien vers leur site Web dans leur application pour permettre aux utilisateurs de payer depuis le site.
3. Google n'impose pas son moyen de paiement pour les achats intégrés aux applications.

avatar raoolito | 

@webHAL1

Oh
Ok merci
Effectivement ca fait beaucoup. Je me dis que le point 2 pourrait deja pas mal calmer le jeu si apple revenait dessus. en tant qu'utilisateur les points 1 et 3 me conviennent par contre
Mais c'est mon avis

avatar Krysten2001 | 

@webHAL1

Oui mais non... elle fait peur aux utilisateurs avec ses pop up #fortnite

Pages

CONNEXION UTILISATEUR