Apple supprime les apps RSS de l'App Store chinois

Mickaël Bazoge |

Apple est en train de faire le grand nettoyage des applications de lecture RSS sur l'App Store chinois. Plusieurs d'entre elles ont été supprimées sans préavis, de Reeder à Fiery Feeds, en passant par Inoreader. D'autres sont sans doute dans le même sac. Le développeur d'Inoreader a partagé le message envoyé par l'équipe de l'App Store, ne faisant aucun doute sur la nature de son exclusion : l'application ne respecte pas la législation locale, autrement dit elle tombe sous le coup de la censure du gouvernement de Pékin.

Les apps RSS sont les dernières victimes du serrage de boulon opéré par la Chine, après les jeux, les VPN, ou encore les applications de lecture de podcasts — qui sont en quelque sorte des lecteurs RSS.

En agissant de la sorte, Apple ne fait que respecter la loi en vigueur en Chine, même quand celle-ci est contraire aux valeurs que l'entreprise projette ailleurs dans le monde (lire : Apple cède-t-elle à la pression chinoise ?).

Tags
avatar Shaskan | 

Ce n’est pas à Apple de transgresser les lois locales, ces suppressions sont de ce fait normales et nécessaires.

Par contre Apple, si ces lois vont réellement à l’encontre des valeurs de l’entreprise, peut utiliser d’autres armes comme peut être des arguments économiques ou via la presse enfin des méthodes de protestation légales (mais efficaces ?).

avatar fousfous | 

@Shaskan

En chine t'as pas vraiment de moyens de protestations légales, c'est le problème.
C'est pas comme aux US ou une entreprise peut se plaindre à un tribunal.

avatar Shaskan | 

@fousfous

Justement c’est pas directement en Chine qu’il faut « protester » c’est plus via les canaux étrangers.

Il est évident qu’en Chine directement il n’y a pas grand chose à faire.

avatar fousfous | 

@Shaskan

Et à part énerver le gouvernement chinois ça va changer quoi?
A partir du moment où ça ne touche pas les chinois ça ne sert à rien. Ça pourrait juste pousser pekin à vouloir un store uniquement contrôlé par eux, et je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose.

avatar Shaskan | 

@fousfous

Non mais on est d’accord mais le fond de mon propos c’est seulement que ce n’est pas à Apple d’aller à l’encontre des lois chinoises.

Ces seules armes sont entre autres celles que j’ai citées. Mais je sous entends dans mon commentaire que ce ne serait pas forcément efficace.

avatar byte_order | 

@Shaskan
> Il est évident qu’en Chine directement il n’y a pas grand chose à faire.

Si si.
Assemblez des iPhones au meilleur coût.
Et vendre des iPhones à tout plein de chinois.

Et c'est exactement ce que Apple à choisi de (continuer de) faire.

avatar gillesb14 | 

@byte_order

Très réducteur comme approche, il est actuellement impossible de trouver un pays avec ses usines capables de mobiliser plusieurs centaines de milliers d’ouvriers pour fabriquer des millions de téléphones par semaine.
Il est technologiquement encore impossible d’atteindre la qualité d’une main humaine pour des assemblages qui soit aussi précis(je commercialise des robots, qui ont déjà du mal à assembler des voitures correctement).
Donc difficile de faire grief à Apple, Samsung et consorts de n’a pas avoir trouvé ailleurs.

Il faudrait changer de modèle de vente, ne pas avoir une consommation aussi massive de ces téléphones. Et pas de lancement uniquement à l’année... pour aplanir les courbes de production et ensuite répartir la production...

avatar byte_order | 

@gillesb14
> Très réducteur comme approche, il est actuellement impossible de trouver un pays
> avec ses usines capables de mobiliser plusieurs centaines de milliers d’ouvriers
> pour fabriquer des millions de téléphones par semaine.

Et pour cause, vu que tout a été délocalisé là-bas. La conséquence est directement la cause désormais.

Et ne faites pas comme si y'avait pas un paramètre "coût du travail" dans l'équation.
Je vous parie n'importe quoi que si, hypothétiquement, un pays lambda disposait demain des capacités et les compétences suffisantes *mais* à un coût supérieur, les entreprises fabless ne migreraient pas pour autant leur production en dehors de Chine, pas tant que la Chine (ouo Trump) ne les y contraindraient pas de devoir le faire.

> Donc difficile de faire grief à Apple, Samsung et consorts de n’a pas avoir trouvé ailleurs.

Des entreprises fabless qui ont massivement misé sur les capacités et le coût du travail dans un pays en particulier ont de facto une responsabilité si désormais ce pays se retrouve être sans concurrence.

> Il faudrait changer de modèle de vente, ne pas avoir une consommation aussi massive
> de ces téléphones. Et pas de lancement uniquement à l’année... pour aplanir les
> courbes de production et ensuite répartir la production...

Même pas. Même avec des volumes moindres, le seul cout du travail moindre continuerait de justifier cette dépendance.

Ce n'est que parce que l'Inde le lui impose que Apple a poussé foxcomm et d'autres à ouvrir des usines ailleurs qu'en Chine. Elle n'avait aucune raison de le faire d'elle même sinon.

avatar debione | 

@Gillesb14:
Sauf que ce que vous dites est complètement faux. Samsung ne produit plus ces smartphones en Chine et d'ailleurs Sony non plus. C'est une réelle volonté d'Apple de produire la-bas et de rester la bas...
https://www.idboox.com/smartphone/samsung-ne-fabrique-plus-de-smartphone...

avatar pagaupa | 

@Shaskan

Quelles valeurs de l’entreprise ?

avatar Shaskan | 

@pagaupa

La liberté par exemple que prône beaucoup Apple.

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

"Quelles valeurs de l’entreprise ?"

30% sinon tu couches dehors

avatar Shaskan | 

@Sindanárië

Ouais enfin c’est le taux appliqué dans 99% des autres stores mais c’est tellement cool de cracher sur Apple ..

avatar Chris_77 | 

Google fourni Android "gratuitement" aux constructeurs, les consoles sont généralement vendues à perte (au moins au début), on peux trouver là des raisons des 30% des autres.
C'est quoi la raison de Apple ?

avatar maxsurmacg | 

@Chris_77

La visibilité, le SDK, les canaux de distribution, les frameworks, le support, l'hébergement etc etc. Tout ceci a un coût. Faut pas oublier que l'iPhone appartient à Apple. Si t'es pas content tu mets à disposition ton APK sur ton site et tu touches les milliards de personnes sur Android. C'est pas assez suffisant pour ces entreprises ?

Puis sans dire que sans Apple il y aurait 80% des entreprises actuelle qui n'existeraient pas comme elles existent aujourd'hui. Est ce que tout cela ne vaut pas 30% ? Si ils baissent à 20% il va y avoir un débat pour baisser à 10 puis 5 puis gratos et ca sera comme chez android le système reposera sur la collecte de données pour faire des bénéfices. Non merci

avatar Chris_77 | 

@maxsurmacg

« La visibilité, le SDK, les canaux de distribution, les frameworks, le support, l'hébergement etc etc... »

Je suis d’accord avec tout ça. Mais ce sont des facteurs communs avec tout les autres acteurs du marché : Sony fourni la même chose pour ses PS4/PS5 mais vends les consoles à perte en début de gen par exemple.

Donc, comme en math, on factorise les éléments communs pour ne garder que les spécificités de chacuns.

La conservation de la vie privée, c’est possiblement une réponse.

Mais il ne faut pas se leurrer : Apple n’est pas une organisation à but non lucratif, et le fait de bloquer l’installation de shop alternatif reste pour elle un moyen de contrôle absolue sur les apps et donc sur les 30%.

Et cette histoire avec les lecteurs RSS en est encore la preuve : Apple préfère déroger à ses valeurs plutôt que de se priver d’un marcher comme la Chine...

Du reste pour Android c’est même pire puisque comme tu dit il y a la collecte de données mais quand même les 30% du store. La peste et le collera en même.

Il n’en reste pas moins qu’un débat dépassionné sur le sujet est intéressant.

Je n’ai qu’une vision de consommateur mais je me pose une question : sur la vente d’un jeu physique de studios tier, Sony/Microsoft/Nintendo prennent-ils aussi 30% ?

avatar byte_order | 

@Chris_77
> Du reste pour Android c’est même pire puisque comme tu dit il y a la collecte
> de données mais quand même les 30% du store. La peste et le collera en même.

Sauf qu'ils existent des stores alternatifs, y compris gratuits.

avatar Chris_77 | 

@byte_order

Cette mais la base Android collecte quand même les données, que tu passe par le store officiel ou un store alternatif

avatar byte_order | 

Ok, mais c'est pas la peste *et* le choléra, c'est la peste *ou* le choléra.
C'est pas pire, c'est juste pas mieux : l'un contrôle vos usages et les fructifient avec une taxe de 30% mais protège vos données, l'autre fructifie vos données mais laisse le contrôle de vos usages et donc la possibilité qu'ils ne soient pas taxés.

avatar byte_order | 

@maxsurmacg
> Faut pas oublier que l'iPhone appartient à Apple.

Pardon !?!
Vous louez votre iPhone, vous ?

> Puis sans dire que sans Apple il y aurait 80% des entreprises actuelle
> qui n'existeraient pas comme elles existent aujourd'hui.

Hein !?
En quoi elles seraient aussi majoritairement différentes ?

avatar reborn | 

@byte_order

iOS n’appartient pas à l’utilisateur.

avatar byte_order | 

@reborn
La propriété intellectuelle de iOS, non.
La copie incluse dans son iPhone (et il a dit iphone, pas iOS, au passage), si.

avatar reborn | 

@byte_order

Non plus, c’est une licence d’utilisation.

avatar bl@ck warrior_69 | 

@maxsurmacg

Pour le SDK et autre outil de développement, les développeurs paient déjà un abonnement annuel obligatoire.
Mais ceci dit, ces 30% ne me choque pas, dans la mesure où Apple fournie un pack tout en un avec l'app store et la gestion des transactions. Quand vous vendez votre produit chez Carrefour, le supermarché prend une part du bénéfice pour la logistique, la mise en rayon, la vente...
Là où ça devient problématique c'est le fait de ne pas proposer d'alternative en autorisant soit les développeurs à proposer leurs apps par un autre canal de distribution, soit en les autorisant à utiliser les modes de paiement qu'ils souhaitent, quitte à mettre des conditions comme un tarif unique sur tous les moyens de paiement (pour éviter l'effet de prix plus faible si on passe par une carte bleue plutôt que par le paiement de l'AppStore plus élevé à cause de la taxe Apple).

avatar fte | 

@pagaupa

"Quelles valeurs de l’entreprise ?"

Prélever sa commission. Plus d’app, plus de commissions.

avatar reborn | 

Bah il serait temps que le peuple chinois se réveille.. enfin au moins la classe moyenne.

avatar debione | 

@reborn
Vu comme Apple suce le gouvernement chinois (c'est pas les seuls hein), ils ont aucune chance de se réveiller... Pour se réveiller il faut savoir qu'il est possible de se réveiller...

avatar Steve Molle | 

Apple réagit bien plus aux injonctions chinoises qu’à celle de son propre gouvernement... allez comprendre

avatar frankm | 

@Steve Molle

Bah parce que sinon ils dégagent Apple sans sourciller. La chine est un parent qui applique la punition et les enfants obéissent

avatar debione | 

@frankm:
Ou se cassent, comme Samsung ou sony dans le monde des smartphones... Mais partir de Chine pour Apple serait une telle perte économique qu'ils resteront. Ils restent parce qu'ils sont vénaux par dessus tout, d'autres ne sont pas rester ou ne se sont simplement même pas implanté dans cette dictature sanguinaire.

avatar webjib | 

Le concepteur d’Inoreader a publié son message en ... octobre 2017. A priori il ne s’agit donc pas d’une actu toute fraîche.

avatar Adodane | 

@webjib

Meme pas trois ans ! 😀

avatar Sucrier | 

Si Apple ne cautionne pas la loi chinoise elle quitte la Chine c’est très simple. Mais effectivement c’est moins dangereux économiquement pour eux de soutenir le mouvement blacklivematter que les ouïghours qui eux sont vraiment persécutés ! Hypocrisie pure et simple.

avatar reborn | 

@Sucrier

Mouais..
Combien ici ne cautionne pas la politique chinoise et achète du made in China ?

C’est simple il suffit de ne rien acheter en provenance de ce pays 🙂

avatar fte | 

@reborn

"C’est simple il suffit de ne rien acheter en provenance de ce pays 🙂"

Yep. C’est simple. Quoique. En fait pas du tout, et je ne parle pas que du choix de produits alternatifs.

avatar debione | 

@reborn
On peut tendre à... Si tu achète du Samsung ou du Sony dans le monde des smartphone tu achètes moins chinois que quand tu achète un iPhone...

avatar oomu | 

Le seul fait de commercer avec par exemple la Chine, l’Iran ou l’Arabie Saoudite est immorale, et pas que pour Apple : pour la planète entière.

La seule attitude que je pourrais trouver acceptable pour un Disney ou Apple ou quiconque vis à vis de la Chine (ou autre dictature) serait de la quitter. Ne pas y vendre, laissez les gens importer eux même.

Et bien sur, supprimer au sein de iOS et des consoles de jeu, et cela mondialement, l’outil de répression sociale et culturelle que sont les “boutiques”. La Chine,ici, ne devrait pas nous servir d’exemple mais d’avertissement.

Toute autre attitude n’est que médiocrité humaine et hypocrisie. Ce n’est pas nouveau et la juste position ne change pas.

avatar fte | 

@oomu

"La seule attitude que je pourrais trouver acceptable pour un Disney ou Apple ou quiconque vis à vis de la Chine (ou autre dictature) serait de la quitter. Ne pas y vendre, laissez les gens importer eux même."

Idem.

Respecter la loi vient cependant en premier. Les lois d’occident mais aussi les lois d’orient.

avatar ataredg | 

Apple n'a pas la choix. Elle fait de la realpolitik. Elle s'adapte. Si vous voulez vendre sur un marché, vous en adoptez les règles ou alors vous n'y allez pas. C'est facile de dire qu'Apple devrait se barrer pour être en accord avec ses principes, mais si vous deviez gérer les opérations d'Apple en Chine, vous seriez sans doute bien plus nuancé dans vos propos.

avatar maxime101286 | 

sans relecture

La Chine, c'est un autre système, une autre conception de l'individu.
Par corollaire, les institutions auront une autre vision de la beauté, et donc des actions pour réaliser sa société

Mais la question est plus profonde.

Je vais peut être un peu loin ? Apple ?

Comparaison n'est pas raison, mais par exemple ... Louis Renault , a joué sur les deux tableaux, en fournissant l’armée française mais aussi en réparant des chars allemands sous le régime de Vichy. I
l soutiendra la thèse de la réquisition allemande.. Les historiens restent divisés s’agissant de son cas. L’entreprise a été nationalisée en 1945 puis privatisée en 1996.

On parle de camps pour ouïghours ? C'est des camps de rééducation !
Adolf a fait pareil.
Et les rouges, les communistes, les journalistes, les emmerdeurs conscient ou non, allaient se faire rééduquer. Et ... les juifs, et au final, tous ceux qui avaient une autre version, une autre information, une autre interprétation, etc ...

Et pendant longtemps, il y avait le meme blablabla de salon qui condamnait moralement les camps, mais sans allé plus loin. L'allemagne se redressait. On faisait du business. et puis le racisme était ambiant. Les juifs, ....Drumont avait bonne presse, bien que mort.
(Black Lives Matter... Et dire que Martin Luther King était déjà né quand les cheminées d'Auchwitz furent mise en route ! )

Une fois les hostilités engagées, il y eu la question de quoi faire ? Et les "pensionnaires" ou les mettre ? Bombarder les lignes de chemins de fer ? Bref. Seuls certains "savaient..."
Puis.
Nuit et brouillard ... "Dante n'avait rien compris... "

IG Farben, Ford, BMW, Renault, etc, et la liste est longue... se sont pliées aux lois du reich....

Alors,

Il est pas juste de comparé, et critiquer, au regard de l'inaction d'Apple en Chine, son action avec Black Lives Matter. Parce que c'est deja quelque chose... qui arrive... tard.

avatar Navareus | 

Ça a l'air d'être un de ces bordels (pas ce bordel-là, l'autre) à gérer ce marché chinois pour Apple...

avatar sachouba | 

Apple a des lobbies puissants, quand il s'agit de lutter contre le droit à la réparation.
Quel dommage qu'elle ne fasse pas autant d'effort pour défendre ses valeurs.

avatar debione | 

@sachouba
Lesquels de valeurs? On juge sur les actes... Quand on dégage le discours marketing il reste quoi? Des valeurs qui font monter la valeur de l'action. Rien d'autre.

CONNEXION UTILISATEUR