En France, les développeurs iOS vont sentir passer la « taxe GAFA »

Mickaël Bazoge |

Apple va « ajuster » les montants versés aux développeurs en fonction des différentes taxes sur les services numériques qui sont en train de se mettre en place un peu partout en Europe (ces revenus vont être calculés à partir des prix hors taxes). En d'autres termes : il est probable que les développeurs toucheront un peu moins sur les ventes de leurs applications, sur les achats intégrés et les abonnements. Ce sera le cas en France, qui a mis en œuvre l'an dernier une taxe de 3% sur les recettes tirées des prestations de ciblage publicitaire et celles de mise en relation entre internautes.

Quelques exemples de prix que les développeurs peuvent pratiquer en France, en Allemagne et aux États-Unis, et les bénéfices qu'ils peuvent en tirer après les taxes et la commission d'Apple. A priori, cette grille n'a pas encore été mise à jour.

On comprend donc que les développeurs seront mis à contribution par Apple pour régler la « taxe GAFA ». D'un point de vue fiscal, cela peut se comprendre, mais au bout du compte ce sont eux qui subissent la pression, la Pomme précisant que les prix pratiqués sur l'App Store ne changeront pas. Les utilisateurs n'y verront que du feu, même si bien sûr les développeurs restent libres d'augmenter ou de réduire les prix de leurs apps et de leurs achats intégrés pour tenir compte de ces évolutions.

La France n'est pas le seul pays où une telle taxe est présente : c'est le cas au Royaume-Uni (2%) et en Italie (3%). Ces taxes s'ajoutent à la TVA et bien sûr à la commission de 30% prélevée par Apple. Difficile de dire quand la Pomme va mettre en musique cette nouveauté, sachant que la taxe française a été mise sur pause en janvier dans le cadre d'un accord avec les États-Unis.

En Allemagne, les développeurs vont toucher un peu plus, puisque la TVA va se réduire de 3 points (16% au lieu de 19%) afin de relancer la consommation. Berlin n'a pas de « taxe GAFA ». Les prix vont également changer au Chili (nouvelle TVA à 19%), au Mexique (TVA à 16%), en Arabie saoudite où la TVA passe de 5% à 15%, et en Turquie (nouvelle taxe sur les services numériques de 7,5%, en plus de la TVA à 18%). Ces ajustements tarifaires sont monnaie courante pour tenir compte des évolutions législatives un peu partout dans le monde.

Tags
avatar jcp25 | 

@debione

Oui, oui,

Il a lu quelques livres ou copié sur internet des trucs qu'il ne comprend pas bien. Les trois quarts de de qu'il dit sont hors sujet.
Mais il se la joue. Il se prend pour un grand chef ! La vie se chargera de le ramener à la raison !

avatar YetOneOtherGit | 

@jcp25

"Il a lu quelques livres ou copié sur internet des trucs qu'il ne comprend pas bien. Les trois quarts de de qu'il dit sont hors sujet."

Tu es toujours persuadé d’appliquer la notion de marge commerciale à bon escient ?

Là je ne peux plus rien, désolé j’ai essayé de t’expliquer pourquoi tu faisais fausse route... tu n’en veux pas, tant-pis.

Impressionnant cette capacité qu’a l’égo à faire refuser d’apprendre et sortir d’une bêtise par manque de connaissances 😳😳

avatar YetOneOtherGit | 

@jcp25

Pour essayer une dernière fois de t’aider, la part revenue recognition du 10-K officiellement déposé par Apple à la SEC.

Les 30% de commission sont clairement le chiffre d’affaires du store et bien évidemment nullement sa marge.

Tu appliques comme beaucoup les outils de calcul de marge du modèle achat/ revente avec définition d’un prix public par application d’un markup.

Ce n’est absolument pas le modèle des store 😎

« For third-party applications sold through the App Store and Mac App Store and certain digital content sold through the iTunes Store, the Company does not determine the selling price of the products and is not the primary obligor to the customer.

Therefore, the Company accounts for such sales on a net basis by recognizing in net sales only the commission it retains from each sale.

The portion of the gross amount billed to customers that is remitted by the Company to third-party app developers and certain digital content owners is not reflected in the Company’s Consolidated Statements of Operations. »

The Company ici c’est évident Apple 😎

avatar byte_order | 

Je n'ai aucun doute que la marge de l'AppStore sur chaque vente est bien supérieure et à 30% et à 47%. C'est extremement rentable, les coûts d'Apple derrière chaque transaction sont faibles en comparaison.

16 Milliards de CA pour l'AppStore l'année dernière je crois, il m'apparait peu problable que Apple ait dépensé même 8 milliard dans l'AppStore, ni en salaires ni en frais de maintenance ni en marketing. Un ou 2 à la limite.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Je n'ai aucun doute que la marge de l'AppStore sur chaque vente est bien supérieure et à 30% et à 47%. C'est extremement rentable, les coûts d'Apple derrière chaque transaction sont faibles en comparaison. "

Je suis assez d’accord avec toi 👍

Ce n’est pas pour minorer la marge que j’expliquais à notre camarade son erreur formelle.

En marge brute il n’est pas impossible que l’on soit au dessus des 50% voir plus.

C’est une activité très rentable aujourd’hui

On peut parfaitement contester ce taux de commission, aucun pb, mais dire que c’est un taux de marge est une ineptie.

PS : C’est insultant pour Apple d’imaginer qu’ils font une marge brute de seulement 30% 😂😂😂🤑

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"C'est extremement rentable, les coûts d'Apple derrière chaque transaction sont faibles en comparaison. "

Sachant que le ratio de marge brute globale d’Apple est de 38% actuellement, cela ne semble pas être une grande prise de risque que de considérer que le ratio de marge brute de l’app store est d’au moins 60%. 🤑

avatar Sindanárië | 

@jcp25

"Mais il se la joue. Il se prend pour un grand chef ! La vie se chargera de le ramener à la raison !"

AH ÇA SUFFIT LES SPOILER !

Bordel !

Franchement c’est nul 👎🏻 après on s’ennuie si on sait déjà qui va mourrir dans d’atroces soufrances !

avatar YetOneOtherGit | 

@Sindanárië

"AH ÇA SUFFIT LES SPOILER !"

Ce n’est pas un spoiler mais la narration d’un gars qui n’a rien compris au film 😄😜

avatar Sindanárië | 

💭(...j’ai bien fait de passer par ici... il est génial ce café du commerce... 😬) 🍺

avatar Krysten2001 | 

@Sindanárië

☕️☕️☕️

avatar BordelInside | 

@Sindanarïe
"il est génial ce café du commerce..."

Ah mais attention !!!
Du commerce avec marge sur un prix de revente d'un truc acheté ou commission sur une transaction qui est alors le CA (et non la marge) du commerce sus-dit ???

avatar YetOneOtherGit | 

@BordelInside

Nope le café du commerce c’est justement confondre commission sur une transaction et marge 🧐😂😂😂😂

C’est du même niveau que le classique : confondre chiffre d’affaire et bénéfices

La commission de 30% c’est le chiffre d’affaires du store (Doc comptable d’Apple à l’appui)

Sans trop prendre de risque on peut considérer que la marge brut de l’app store doit dépasser les 60% (Le ratio global de marge brute d’Apple est actuellement à 38%)

avatar Sindanárië | 
avatar YetOneOtherGit | 

@Sindanárië

Pas mal celui-ci 😜

avatar BordelInside | 

@YetOneOtherGit

Ouais, mais comme ça fait au moins douze fois aujourd'hui que tu ré-expliques la même chose (au passage, j'ai appris des trucs), ça me faisait marrer d'en remettre une couche :D

avatar YetOneOtherGit | 

@BordelInside

"ça me faisait marrer d'en remettre une couche "

Pervert 🥳

Et j’ai déjà expliqué ça sur de nombreux fils.

Tout comme la différence entre capitalisation et trésorerie.

C’est difficile l’élevage quand même 😁😛😜😉

Le pire c’est qu’avec cette approche idiote, ils sous-estiment totalement le niveau de marge brute de l’app store qui doit être autour de 60%. (Apple fait globalement 38% de marge brute)

avatar Sindanárië | 

@YetOneOtherGit

Ok

Ton explication est parfaite.

Mais on ne sait toujours pas qui couche avec qui !

🍿

avatar YetOneOtherGit | 

@Sindanárië

ça se devine entre les lignes non ? 😜

avatar Sindanárië | 
avatar BordelInside | 

@Sindanárië
"Mais on ne sait toujours pas qui couche avec qui !"

C'est vrai, mais considérant le nombre de commentaires qui sont surtout de la branlette, on a peut-être un indice sur qui ne couche pas.

avatar johnios | 

Les développeurs ios/android français, les futurs agriculteurs :)
Au bout du compte ce sont toujours les distributeurs qui s'en mettent plein les poches et les producteurs qui paient les augmentations de taxes en touchant moins de bénéfices

avatar YetOneOtherGit | 

@johnios

"Au bout du compte ce sont toujours les distributeurs qui s'en mettent plein les poches"

Nullement le cas ici pour ce type de modèle économique qui bien au contraire à révolutionner les coûts d’accès au marché pour les producteur avec une faible commission de 30%.

Le pb pour les « petits» acteurs n’est pas aujourd’hui ce coût d’accès, mais la difficulté de faire exister son offre face à des offres pléthoriques.

Le montant des commissions pourrait être réduit fortement cela ne changerait que marginalement la donne en dehors des majors qui captent aujourd’hui la plus grande part de l’activité.

Comme bien des marchés rentable, les majors on verrouillé une grande part de l’économie des store et ce n’est ni le fait de Google, ni celui d’Apple : juste une très classique concentration du marché quand il est mature.

avatar lolh | 

Liberté, égalité, fiscalité. Merci la France.

avatar byte_order | 

@lolh
Le mot "fraternité", que vous avez si ingénieusement remplacé, implique, en autre chose, d'accepter de contribuer à la mise en commun de ressources. Le consentement à l'impôt fait parti des mécanismes de cette contribution.

Mais libre à vous de cherchez un pays qui propose un "pacte" de "liberté, égalité, rien à donner en échange".
Bon courage.

avatar lolh | 

Les taux confiscatoires en France m'ont déja fait quitter le navire depuis quelques années.

avatar Un Type Vrai | 

On parle de l'étrange parité € - $ qui pouvait se justifier à un € à 1.2 $, mais plus vraiment maintenant qu'on a un € à 1.7 $...

Du coup, la marge en France va baisser puisqu'on paye en euro...

C'est toujours la même rengaine. L'argument utilisé n'est pas appliqué partout
(Autre exemple : Ouinnn on manque de serveurs dans la restauration... Des horaires de merde payé au SMIC ? Ben la loi de l'offre et de la demande si chérie imposerai de payer les serveurs 2, 3 ou 10 fois le SMIC si y'en manque...)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR