Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

myCANAL et Molotov sur Apple TV : une lucarne sur le futur de la télévision

Mickaël Bazoge

Sunday 19 March 2017 à 14:00 • 85

Apple TV

Si Apple rencontre toujours beaucoup de difficultés pour faire bouger les mastodontes de la télévision aux États-Unis, le paysage audiovisuel français est plus ouvert aux expérimentations depuis peu. Molotov a ainsi été présenté en grande pompe par Eddy Cue durant le keynote de la WWDC 2016. Quant à l’app myCANAL, elle coupe définitivement le cordon avec le système qui était au cœur du modèle économique de Canal+ depuis ses débuts — et qui est celui des câblo-opérateurs en vigueur de l’autre côté de l’Atlantique.

Ces deux applications partagent une ambition : regarder la télévision sur l’Apple TV via internet. En ce sens, Molotov et myCANAL plantent un clou dans le cercueil de la télévision à la papa, celle où le téléspectateur se contente d'errer d’une chaîne à l’autre en attendant de tomber sur le bon programme.

myCANAL, Molotov, Netflix : le trio gagnant de la télé sur Apple TV ? Cliquer pour agrandir

Le lancement récent de la nouvelle offre sans engagement de Canal+ est l’occasion de revenir sur ce que proposent non seulement myCANAL (dont l'app bénéficie en outre de fonctionnalités inédites) mais aussi Molotov, qui a lancé sa fonction phare de bookmarks en décembre dernier.

myCANAL

À l’automne dernier, Canal+ a fait sa révolution tarifaire. Le groupe a complètement bouleversé son modèle économique, avec de nouvelles offres sans engagement et la possibilité de passer complètement par internet. On peut donc s’abonner depuis l’app myCANAL, depuis un iPhone, un iPad et même l’Apple TV. Canal+ a mis le paquet sur la version tvOS, avec des fonctions exclusives vraiment intéressantes. Petite revue de détail.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Avant de commencer à regarder la télé via Canal+, il faut d’abord s’abonner. C’est beaucoup plus facile depuis que la procédure passe complètement par les achats intégrés de l’App Store. Plusieurs forfaits “Essentiel” sont ainsi disponibles directement depuis l’application iOS et tvOS. Le tarif est majoré de 10 € pour l’Apple TV : c’est le prix à payer pour pouvoir profiter des chaînes de Canal+ depuis le boîtier TV…

  • 19,99 € / 29,99 € : Canal+ et Canal+ Décalé
  • 29,99 € / 39,99 € : Canal+ et Canal+ Décalé, les chaînes famille et musique
  • 39,99 € / 49,99 € : Canal+ et Canal+ Décalé, les chaînes cinéma et séries, OCS, Canal Play et Disney Cinéma
  • 49,99 € / 59,99 € : Canal+ et Canal+ Décalé, les chaînes sport

À noter que tous les forfaits comprennent les chaînes de la TNT. Ces formules sont facturées 9 centimes plus cher sur iOS que sur le site de Canal+ ! Cela s’explique sans doute par l’absence de paliers tarifaires à x,90 € sur l’App Store…

Cliquer pour agrandir

Chacune de ces offres comprend un mois gratuit, une proposition qui bizarrement s’arrêtera le 10 avril — peut-être que Canal+ reverra la durée de la gratuité ce jour. Ces forfaits sont sans engagement, ce qui signifie qu’on peut se désabonner quand on le souhaite, même si c’est toujours un peu compliqué (voir notre encadré ci-dessous).

Comment se désabonner ?

Apple a bien fait les choses : le processus d’achat sur ses boutiques est si simple qu’il en devient presque intuitif (une seconde nature chez les plus dépensiers !). Mais la procédure de désabonnement est un peu plus complexe.

Sur iOS : passez par l’App Store (ou l’iTunes Store), puis rendez-vous tout en bas pour toucher le menu Identifiant Apple. Après identification, le panneau Compte comprend un menu Abonnements : c’est à partir de là que vous pourrez cesser une souscription. Sélectionnez myCANAL puis filez tout en bas de l’interminable file des options disponibles jusqu’à arriver à l’option Annuler l’abonnement.

Cliquer pour agrandir

Sur macOS : passez par iTunes, et rendez-vous dans le Store > Votre compte. Descendez jusqu’à arriver aux Réglages, puis cliquez sur Gérer en regard de la ligne Abonnements.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Sur Apple TV : rendez-vous dans l’app Réglages puis Comptes > Gérer les abonnements. Sélectionnez myCANAL puis recherchez l’option Résilier l’abonnement qui se trouve tout en bas de la liste des bouquets disponibles.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Il est possible de gérer l’abonnement Canal+ directement depuis l’application myCANAL : l’onglet En plus > Mon compte comprend en effet deux options. Le premier, Abonnement, permet de sélectionner un autre forfait, mais hélas pas de se désabonner. Le deuxième choix, Option TV ou Apple TV suivant l’appareil sert à retirer la lecture des programmes myCANAL sur le boîtier TV (l’abonnement est alors 10 € moins cher).

Multi-Live : quatre télés dans un seul écran

Après l’étape de souscription, l’application myCANAL propose une grille des programmes en cours. En matière d’interface, il est difficile de faire plus sobre mais en même temps c’est ce à quoi nous a habitué tvOS depuis ses débuts. La page d’accueil liste aussi les émissions suivant des catégories (Actualités, Musique, Découverte, etc.)

Cliquer pour agrandir
Comment ça il n’y a aucune émission dans la catégorie Charme en plein après-midi ? — Cliquer pour agrandir

Le nombre de chaînes varie évidemment selon l’abonnement ; le forfait Essentiel de base, celui à 29,99 €, contient les chaînes de la TNT, Canal+ et Canal+ Décalé, qui rediffuse les émissions de Canal+ en décalé, donc.

En soulevant le tiroir du bas, on retrouve la grille des programmes. Cliquer pour agrandir
La plupart des séries et films diffusés sur les chaînes de Canal+ comportent des sous-titres (en français) et une VO. Cliquer pour agrandir

Une des principales originalités de myCANAL, c’est le Multi-Live. L’application permet d’afficher de deux à quatre flux en simultané. Cette fonction, réservée aux catégories Sport et Actualités, est particulièrement efficace pour les téléphages. Après avoir sélectionné les chaînes qui vous intéressent, myCANAL les affiche dans une mosaïque. Avec la télécommande, on passe d’un écran à un autre pour entendre le son de la chaîne choisie ; il suffit de cliquer pour passer en plein écran (un appui sur la touche Menu rebascule vers la mosaïque).

Cliquer pour agrandir
La sélection des chaînes à afficher en Multi-Live. Cliquer pour agrandir

Autant le dire, ce format est vite addictif, en particulier lorsqu’il se passe un événement spécial : avoir devant les yeux et en simultané les quatre chaînes infos couvrant un même événement est une expérience assez fascinante.

Mosaïque de 4 chaînes :

Mosaïque de 3 chaînes :

Mosaïque de 2 chaînes :

La qualité vidéo des flux est en 720p pour le moment. Bien sûr, la qualité s’adapte au débit de la connexion internet dont on bénéficie à la maison. Canal+ promet du 1080p « pour très bientôt » sans indiquer le débit minimum pour en profiter. La fonction Multi-Live se montre évidemment assez gourmande : pour commencer à en profiter, le débit devra être au minimum de 3 Mbits, et la qualité ira s’améliorant avec un débit plus important.

Cliquer pour agrandir

myCANAL comprend aussi une section À la demande, comportant le replay des chaînes de Canal+, mais également ceux de France Télévisions (Pluzz, mais il faudra voir ce qu’il adviendra du service à la suite du lancement du nouveau service en streaming du service public). Pas de TF1 ni de M6, des chaînes plus conservatrices quand il s’agit de partager leurs programmes avec des tiers (des limites qui s’imposent aussi à Molotov).

À venir : Siri, notifications et stats sportives

Cette version de myCANAL n’est qu’une première étape. En mai, une mise à jour va apporter des fonctions vues nulle part ailleurs en France, à commencer par la recherche universelle avec Siri. Les résultats de recherche de l’assistant s’enrichiront des programmes de Canal+, en plus de Netflix et d’iTunes qui font partie du pot par défaut.

Cliquer pour agrandir

Autre fonction inédite liée à Siri, en France tout du moins, on sera en mesure de demander à Siri de lancer une chaîne présente dans l’app myCANAL uniquement à la voix.

Cliquer pour agrandir

Toujours pour le mois de mai, myCANAL va proposer aux sportifs adeptes du canapé l’affichage de notifications vidéo en cas d’action importante. Enfin, un mode Expert sera aussi disponible durant les compétitions sportives (football, rugby et Formule 1 pour commencer) : on aura sous les yeux les scores, le classement, la composition des équipes, des statistiques…

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Un mode idéal pour meubler les discussions pendant les temps morts…

myCANAL a du potentiel

Visiblement, Canal+ a beaucoup investi dans son application iOS et tvOS. La possibilité de s’abonner directement depuis l’application et la souplesse que cela autorise au niveau de la gestion du désabonnement constituent un atout majeur qui va sans aucun doute permettre à de nombreux utilisateurs d’appareils iOS de découvrir la richesse de l’offre de Canal+. Et ce sera encore mieux en mai, avec plusieurs fonctions inédites sur Apple TV, en France du moins.

Au chapitre des petites déceptions, on aimerait que l’application donne accès à plus de replays, mais Canal+ est tributaire des autres chaînes. Chaque service de visionnage à la demande peut présenter des limites dans le temps : c’est généralement une semaine de programmes sur France TV Pluzz. Les films diffusés sur Canal+ sont disponibles durant une fenêtre limitée (la date apparait dans la fiche de chaque métrage). La chaîne a plus de souplesse pour les séries TV.

Plus de 30 ans séparent ces deux décodeurs Canal+ — Cliquer pour agrandir

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il manque sur l’app tvOS un guide des programmes qui est pourtant disponible sur iPhone et iPad (on peut toujours afficher les programmes par catégories d’émissions). La fonction de magnétoscope numérique (la sauvegarde des programmes dans un nuage) est un des atouts de Molotov et quand on y a goûté, il est difficile de s’en passer. Mais là aussi, cette fonction procède de négociations qu’on devine longues et difficiles.

Si la pause du direct est disponible sur toutes les chaînes, revenir en arrière dans un programme est loin d’être universel, notamment sur les chaînes de TF1 et de M6, mais pas seulement (c’est aussi le cas de certaines chaînes Canal+, dont CNews). On aurait aussi aimé que les flux soient proposés en 1080p dès à présent et que la « taxe Apple TV » ne soit pas aussi élevée… même si AirPlay fonctionne parfaitement, ce qui permet d’économiser 10 € !

Molotov

Pas besoin de souscrire à un forfait pour utiliser Molotov. L’application permet de regarder immédiatement 36 chaînes, dont celles de la TNT, sur son Apple TV (l’app est aussi compatible iOS, Android, Windows, macOS, Shield et avec les smart TV de Samsung et de LG).

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Sans surprise, on retrouve une grille des émissions en cours, ainsi que la possibilité d’afficher les programmes par catégories. En revanche, et comme pour la version tvOS de myCANAL, pas de guide horaire à proprement parler. En plus des sections traditionnelles (Sport, Informations, Films…), Molotov comprend une fonction permettant de suivre un acteur, un présentateur ou un réalisateur afin de savoir quand leurs prochaines émissions ou films sont programmés. Dans le même ordre d’idée un peu social, on peut Conseiller ce programme afin qu’il finisse par apparaitre dans les plus populaires de Molotov.

Cliquer pour agrandir

Chaque émission possède sa propre fiche explicative avec le casting, un synopsis du film ou de l’épisode, les personnalités associées, les programmes qui suivent sur la même chaîne, ainsi que les épisodes à venir (s’il s’agit d’une série TV).

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Durant la lecture d’un programme, il est possible de mettre le direct en pause et de revenir en arrière. À l’instar de myCANAL, « rembobiner » une émission n’est pas disponible pour certaines chaînes (celles des groupes TF1 et M6, par exemple).

Molotov propose un service de replay qui est un peu caché, sur Apple TV du moins. Dans la fiche d’une émission, on trouve non seulement les épisodes à venir, mais aussi ceux disponibles au visionnage de rattrapage. Selon les accords avec les chaînes, les émissions en replay sont disponibles après leur diffusion pendant 7, 14 ou 30 jours.

Qui n'a pas envie de se mater quelques épisodes de la série Rex ? — Cliquer pour agrandir

Si Molotov n’est pas très fortiche sur les replays, c’est que le service a en main une carte maîtresse : les bookmarks. Active depuis décembre dernier suite à un parcours d’obstacles législatifs, cette fonction est véritablement ce qui distingue Molotov. Il s’agit ni plus ni moins que d’un magnétoscope numérique dans lequel on peut enregistrer n’importe quel programme, peu importe les chaînes. S’il s’agit d’une série ou d’une émission qui revient régulièrement (le journal télévisé, par exemple), Molotov va vous proposer d’enregistrer tous les épisodes.

Films, épisodes de séries TV, émissions en tout genre, tout peut être “bookmarké”. Cliquer pour agrandir

Il existe toutefois des limitations, dues là aussi à quelques chaînes réfractaires : celles des groupes TF1 et M6 en particulier n’autorisent pas plus de 20 heures d’enregistrement. Il faudra faire un peu de ménage dans ses bookmarks et supprimer des émissions enregistrées pour pouvoir en récupérer de nouvelles.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Le prix du cocktail

Après l’inscription gratuite, Molotov offre en standard l’accès à 36 chaînes et 10 heures de bookmarks. De quoi apprécier le service, et si on veut aller plus loin, il est possible de souscrire à une des trois options payantes directement depuis l’Apple TV. Toutes permettent de consulter les programmes de Molotov sur quatre écrans (connectés au même compte) en simultané, ainsi que 100 heures de bookmarks. C’est le contenu offert par la première option à 3,99 € par mois.

Cliquer pour agrandir

Les deux autres options, facturées 9,99 € par mois, ouvre pour l’une l’accès à 70 chaînes en tout, pour l’autre au bouquet Ciné+ de Canal+ (Frisson, Premier, Famiz, Club, Classic et Émotion). Des formules intéressantes pour les téléphages, qui pourront conserver toutes les émissions qu’ils n’ont pas le temps de regarder immédiatement dans leur magnétoscope numérique (dans la limite des 100 heures, évidemment).

La qualité vidéo de Molotov est annoncée en HD, ce qui correspond à du 720p, mais « selon la chaîne et le trafic internet » pour l’offre gratuite (le service nous a précisé que pour un visionnage confortable, un débit entre 4 et 5 Mbps est préférable). Pour les trois options payantes, la HD est « garantie selon la connexion ». En ce qui concerne le 1080p, aucune annonce n’est encore prévue.

(Apple) TV : le futur ?

Si les programmes sont similaires d’un service à un autre (suivant les options et bouquets choisis, évidemment), Molotov et myCANAL offrent une expérience plus enrichie de la télévision, chacun avec leurs atouts. Quand on a goûté au Multi-Live de myCANAL, les émissions plein écran perdent un peu de leur saveur. Les bookmarks de Molotov sont une version dépoussiérée du bon vieux magnétoscope. On aimerait que les deux apps s’empruntent leur fonction phare !

Cliquer pour agrandir

On attend avec impatience l’ajout des nouvelles fonctions liées à tvOS, comme la recherche universelle et le lancement des chaînes via Siri qui vont arriver sur myCANAL (aucune information pour Molotov actuellement). Pour cette même application, les informations enrichies durant les compétitions sportives devraient s’avérer particulièrement utiles. L’offre de Canal+ a aussi ceci d’intéressant qu’il est facile de s’en désabonner via les mécanismes classiques d’iOS. Un processus qui était plus compliqué quand la chaîne ne proposait aucune offre sans engagement.

Il reste encore à améliorer la qualité des flux vidéo : on attend maintenant le 1080p, voire la 4K ! Mais les services sont tributaires du bon vouloir des chaînes. Et c'est le cas aussi pour les replays pour lesquels TF1 et M6 appuient sur le frein à main.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner