Comment myCanal va rendre la 4K plus accessible

Stéphane Moussie | | 11:24 |  53

Cap sur la qualité de l’image. Après avoir enfin activé le 1080p fin juillet, myCanal expérimente depuis le début du mois la diffusion de vidéos en 3K et 4K sur les plateformes d’Apple avec le premier épisode de la série Le Bureau des Légendes.

L’iPad Air 2 et les iPad Pro profitent d’une vidéo encodée en 3K (avec un débit de 10 Mbit/s) depuis l’application iOS du service de télévision. Sur Mac, on dispose d'une piste 4K à 15 Mbit/s et d'une autre à 25 Mbit/s à travers la web app.

« En fait, nous offrons le maximum de ce que peuvent supporter les appareils actuels », nous indique l'équipe de développement de myCanal. Le diffuseur ne filtre pas les pistes en amont, ce sont les appareils qui sélectionnent automatiquement la plus adaptée en fonction de la bande passante internet disponible, leur capacité de décodage et la taille de leur fenêtre vidéo. Par exemple, un iPad privilégie la piste 3K plutôt que celle 4K puisque son écran n'a qu'une définition 3K.

Outre la définition de la vidéo, il faut savoir que, schématiquement, plus son débit (ou bitrate) est élevé, meilleure est la qualité de l’image (un Blu-ray est encodé de 20 à 40 Mbit/s), mais plus lourd est le fichier. C’est pourquoi des appareils récents et puissants sont recommandés.

Autre prérequis, une bonne connexion internet : il faut une ligne de 40 Mbit/s pour recevoir convenablement le gros flux vidéo. Mais une nouveauté dans iOS 11, tvOS 11 et macOS High Sierra va abaisser cette barrière à l’entrée : la prise en charge du HEVC.

Le HEVC en ligne de mire

Ce nouveau codec, appelé aussi H.265, améliore la compression des vidéos jusqu’à 40 % par rapport au H.264, son prédécesseur. Autrement dit, une vidéo encodée en HEVC demande moins de bande passante qu’une vidéo encodée en H.264 à qualité équivalente, ou est de meilleure qualité à bande passante constante.

L’équipe de myCanal prépare déjà le support du HEVC sur les nouveaux systèmes. Elle prévoit de tirer parti du nouveau codec pour baisser le bitrate de la vidéo tout en conservant sa qualité, voire en l’améliorant.

Si, à qualité constante, les vidéos HEVC seront moins « lourdes » à télécharger, elles demanderont en revanche un plus gros travail de décodage de la part des appareils. Mais il n’y a pas de soucis à se faire pour la batterie de son iPad ou de son Mac, rassure le diffuseur, le HEVC sera proposé uniquement sur les terminaux capables de le décoder matériellement, c’est-à-dire en confiant cette tâche au GPU optimisé pour l’opération plutôt qu’en faisant turbiner le CPU.

Tous les terminaux iOS équipés d’un processeur A9 au minimum (iPhone SE, iPhone 6s/7, iPad 5, iPad Pro) savent décoder matériellement le HEVC. Du côté du Mac, il faut au moins un processeur Intel Core de 6e génération (Skylake). À cette liste, on pourra sans doute ajouter à la rentrée le prochain modèle d’Apple TV qui devrait être compatible 4K…

myCanal va attendre que le parc d’utilisateurs sous macOS High Sierra et iOS/tvOS 11 soit un minimum conséquent avant d’ouvrir le robinet du HEVC. L’équipe ajustera ensuite le flux en fonction des statistiques utilisateurs, dont le pourcentage ayant la connexion internet nécessaire pour profiter de la qualité maximum, et de l’évolution des techniques d’encodage.

« Il faut voir si avec l’amélioration des encodeurs on réussit à proposer la même qualité pour un débit inférieur, nous précise-t-on. C’est ce qu’on a vu avec le H.264, où maintenant on diffuse du 1080p50 à 5 Mbit/s environ pour une qualité très largement supérieure à ce qu’il y avait au début du H.264 à 20 Mbit/s. »

Comme son décodage, l’encodage du HEVC est plus lourd que celui du H.264 et revient donc plus cher en serveurs, mais la facture n’est pas multipliée par cinq comme un analyste l’a récemment affirmé, note Canal+.

Le groupe a même tout intérêt à adopter le HEVC : il prend certes plus de temps à encoder, mais il nécessite ensuite moins de bande passante et coûte donc moins cher en diffusion. Quand plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs regardent en même temps un match de foot, cela représente une belle économie.

« Sans parler du fait qu’on peut donner une meilleure qualité à des clients qui n’ont pas le débit suffisant, et donc on améliore l’expérience et le produit, et c’est ça le plus important », conclut l’équipe de développeurs de myCanal.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


53 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar danyboum 26/08/2017 - 05:48

Question :
Ma mère qui est âgée a une TV Tuner (DVB-T2/DVB-C/DVB-S2) en résolution 1920X1080, non compatible HEVC, reliée à la TNT via antenne râteau, elle ne regarde que les chaines TNT, ( suffisant pour elle ) sera-t-elle obligée de changer sa TV quand la TNT diffusera en HEVC ou pourra-t-elle regarder quand même la diffusion des émissions sur sa TV ?
Merci de vos réponses.

avatar Pffffff 26/08/2017 - 09:12 via iGeneration pour iOS

@danyboum

Si toutes les chaînes TNT basculent en HEVC,
Elle devra changer sa TV ou acheter un boîtier TNT compatible ( ou plutôt un ATV5 😋)

Mais d'ici que cela arrive, elle peut dormir tranquille.
La phase de transition sera longue.....

avatar danyboum 27/08/2017 - 01:43

@Pffffff
Ok Merci pour l'éclaircissement.

Pages