L'iPad n'est pas un « vrai ordinateur », taquine Satya Nadella

Stéphane Moussie |

L’iPad est-il un « vrai ordinateur » ? Pour Apple, oui, et pour les utilisateurs qui ont remplacé leur Mac par une tablette, ça ne fait pas de doute non plus. Mais Satya Nadella a décidé de relancer le débat. Lors d’une visite en Inde, le CEO de Microsoft a lancé sur le ton de la plaisanterie à un journaliste équipé d’un iPad « tu as besoin d’un vrai ordinateur, mon ami. »

Satya Nadella en 2013. Crédits : Heisenberg Media (CC BY 2.0)

Le bon mot rappelle un tweet d’un internaute repris par Apple dans une campagne de pub au début de l’année : « Ce n’est pas demain la veille que l’iPad Pro sera un ordinateur. » Ce à quoi Apple répond que l’iPad Pro est « plus rapide que la plupart des portables, a une connexion 4G (en option, ndr) et un écran tactile sur lequel on peut écrire. » Conclusion : l’iPad Pro n’est pas un ordinateur, c’est mieux que ça.

Ces arguments, Microsoft les avait battus en brèche dans une campagne antérieure faisant valoir le trackpad, la connectique et les applications de bureau de la Surface Pro.

Apple a mis fin cette année à la baisse des ventes d’iPad. 11,42 millions d’unités ont été vendues au troisième trimestre 2017, en hausse de 14,8 % sur un an. Les ventes de Surface ont quant à elle augmenté de 12 % (Microsoft ne précise pas le nombre d’unités vendues)… grâce au Surface Laptop, la machine la plus classique de la gamme — à moins qu’il faille dire le « vrai ordinateur » de la gamme.

avatar JLG01 | 

Il n’y a pas de mal à critiquer le travail des autres, encore faudrait-il être un minimum exemplaire, et là...

avatar byte_order | 

En quoi le surface pro de Microsoft n'est pas un ordinateur ?
Elle est programmable librement, et même reprogrammable, système d'exploitation y compris.

Y'a mieux, mais en terme de minimum, il est atteint.

avatar JadEstuaire | 

Le retraité que je suis a trouvé l'ordinateur idéal dans un Chromebook, répondant à mes besoins, à la fois terminal connecté, tablette Android, téléviseur et cela sans dépenser une fortune.

avatar cocotux | 

Tout est finalement dans l’usage...

avatar cocotux | 

Un iPhone est un ordinateur, une AW est un ordinateur, une PS4 est un ordinateur...
Bref tout dépend de l’usage que l’on en a. On utilise pas de la même façon une AW et un iPhone, comme ça l’est entre un iPad et un Mac.

avatar JadEstuaire | 

Ce sont tous des "calculateurs"

avatar macinoe | 

Ca me parait pourtant clair.

Un appareil qui n’a pas toutes les possibilité d’un ordinateur n’est pas un ordinateur.
Ce n’est donc pas qu’une question de hardware, mais aussi des possibilités offerte par l’OS.

avatar SidFik | 

Pour moi ce qui distingue l'iPad d'un ordinateur (si on entend l'ordinateur comme un pc windows ou un mac)

C'est sa capacité à générer du contenu, il est certes possible de le faire sur iOS mais cela reste très laborieux, dut a son écran tactile qui rend son interaction moins "précise" et productive qu'avec un pc, je ne pense pas un jour pouvoir bosser sur un iPad à moins qu'on lui greffe un clavier et une souris.
De plus iOS à encore de sacrés lacune pour ce qui est de proposer un véritable gestionnaire de fichier, mais c'est apple qui souhaite volontairement brider l'iPad de ses fonction justement car il ne veut pas que l'iPad ressemble à un pc,

En terme de lecture de contenu je reconnais cependant que l'iPad est plus adapté à l'usage qu'un pc.

Je pense que ceux qui dans leurs habitudes numériques passent la majeure partie de leur temps à lire du contenu mais qui en produisent occasionnellement n'auront pas de mal à définir l'iPad comme un ordinateur, mais pour ceux qui se servent d'un pc majoritairement pour générer du contenu de toute sorte, il sera plus complexe d'admettre qu'un iPad est un ordinateur, tout dépend aussi de la nature du contenu évidemment, s'il s'agit uniquement de traitement de texte, connecter un clavier à un iPad suffit pour son utilisateur à considérer l'iPad comme un ordinateur.

avatar RolandJDXI | 

TRS-80, Apple II, Pet Commodore, Zx80 et 81, Viktor (avec ses 2 langages - Basic et Forth intégrés) ça c'était de vrais ordinateurs, même mon Sharp PC-1500 était programmable directement à l'allumage.

Pour moi "l'ordinateur" est mort depuis que le langage de programmation a quitté la ROM / EPROM / EEPROM de la machine pour devenir un "programme" comme les autres.

avatar jazz678 | 

@RolandJDXI

Pffffioouuu! Ton monde n’a pas l’air drôle ?
On se croirait dans la matrice

avatar IceWizard | 

@RolanJDX!
"TRS-80, Apple II, Pet Commodore, Zx80 et 81, Viktor (avec ses 2 langages - Basic et Forth intégrés) ça c'était de vrais ordinateurs, même mon Sharp PC-1500 était programmable directement à l'allumage.

Pour moi "l'ordinateur" est mort depuis que le langage de programmation a quitté la ROM / EPROM / EEPROM de la machine pour devenir un "programme" comme les autres. »

Donc le macro-assembleur du Sharp PC-1500 n’était pas un outil de programmation, puisqu’il était vendu sur une K7, comme un vulgaire « programme" ?

avatar fte | 

J’ai envie de lui dire que je préfère les vrais OS et que son Windows 10 S il peut se le garder.

Tant qu’on en au sarcasme, hein, voilà.

avatar Boboss29 | 

La seule chose qui m'empêche de n'avoir qu'un ipad c'est le gestionnaire de fichiers et la possibilité d'y brancher des disques durs. Sinon il sert pour une grande partie de mes usages. Bon par contre pour imprimer et scanner c'est pas encore ça... Mais tout dépend de tes besoins. Le truc aussi avec une tablette c'est qu'il faut accepter d'avoir un tout petit écran. J'aime travailler sur mon 13 pouces (macbook pro) ou 24 pouces (mac mini), et quand j'ai besoin de photoshop, c'est macOs obligatoirement.

avatar liara.tsoni | 

Même si je suis peut-être une exception, étant développeur, l'ipad est incapable de remplacer mon macbook. Donc officiellement, non l'ipad n'est pas un "vrai ordinateur", si tant est qu'il y ait une définition de "vrai ordinateur". Après... cette tacle de Nadella n'en reste pas moins puéril.

avatar marc_os | 

La locomotive électrique c'est pas une vraie locomotive !
La seule vraie locomotive c'est la locomotive à vapeur ! Celle où on met les mains dans le charbon et où on règle tout soi même.

avatar byte_order | 

@marc_os

On est plus dans une analogie voiture autonome ou le propriétaire n'est que passager vs voiture individuelle ou le propriétaire est soit conducteur car il a le permis soit a les moyens pour payer un conducteur ayant le permis.
Et seul le second ira où le propriétaire voudra vraiment.

Le véhicule autonome, lui, ira uniquement là où il est autorisé de se rendre et pas ailleurs, soit parce qu'il ne sait pas comment le faire soit parce que pour des raisons arbitraires et, soyons honnête, probablement commerciales, l'autoriser n'est pas dans l'intérêt du fabriquant.

Si ce n'était qu'une histoire de motorisation différente, y'aurait pas débat.
La, la différence, c'est pas le moteur, mais le bridage de là où votre locomotive peut aller ou pas.

Est-ce qu'une locomotive qui ne peut circuler que sur le réseau ferré d'Apple, contrôlé par Apple, soumis à des limitations de destinations desservies est une locomotive comparable en tout point aux autres locomotives n'ayant pas ces limitations d'usage ?

Attention, je ne dis pas que des passagers peuvent se contenter sans problème d'utiliser uniquement le réseau ferré d'Apple. Ou des voitures autonomes.

Ce que je dit c'est que prétendre que ce réseau ferré (ou voitures autonomes) peuvent aussi bien desservir n'importe quelle destination comme les moyens de locomotion antérieurs est un mensonge. Ou une forme d'aveuglement drapé dans cette éternelle confusion entre nouveauté et amélioration.

avatar Nico S | 

J'aurais bien débattu du sujet mais j'ai du boulot. Je dois coder un truc pour le web. Et pour ça, j'ai besoin d'un ordinateur parce qu'Apple ne me permet pas de le faire sur sa tablette.

avatar fte | 

@Nico S

Apple non, mais Panic, sauf erreur de ma part, oui. Après, il vaut mieux avoir un clavier qui ne soit pas trop merdique. Aka pas Apple.

Enfin, honnêtement, je ne choisirais pas cette solution personnellement. La comparaison avec un bête XPS et JetBrains et SourceTree est très douloureuse. Mais c’est possible.

avatar fte | 

C’est bizarre, d’un côté je viens de tourner la page iPad, je m’éloigne encore un peu plus de l’écosystème Apple, et de l’autre je défends l’iPad dans ces fils.

Je crois que je sais pourquoi. Cet appareil a un grand potentiel. Il est capable de tellement plus que ce qu’Apple en fait et laisse en faire. Et bizarrement, c’est la Surface qui a augmenté significativement mon niveau de frustration. Pas à propos de la Surface, à propos de l’iPad... La Surface en fait tellement plus ! Avec moins de polish, clairement, mais son potentiel est tellement mieux exploité et exploitable.

L’iPad est un vrai ordinateur, et a un grand potentiel. Mais il est stupidifié à un point absurde.

Je me souviens de cette époque où le Mac était qualifié de jouet, Apple ayant fait un extrêmement bon travail d’accessibilité. Mais à aucun moment ce travail n’avait bridé le potentiel de ces machines, au contraire. Apple a perdu cette capacité de rendre accessible (iOS est un cauchemar passé les usages basiques) sans brider les possibles. Voire même de juste rendre accessible.

L’iPad est vu comme un terminal, un jouet, comme le Mac à l’époque. Son potentiel est castré drastiquement. Un ordinateur magnifique réduit à l’état de jouet.

Dans le fond, Apple m’afflige. Ce qu’ils font est à la limite honteux. C’est du beau matériel, avec un OS merdique. Pouah.

avatar fifounet | 

@fte

« Dans le fond, Apple m’afflige. Ce qu’ils font est à la limite honteux. C’est du beau matériel, avec un OS merdique. Pouah. »

Je suppose que tu veux parler des possibilités de gestion de fichiers et d’ouverture vers des bidules externes pour copier ces fameux fichiers car je ne vois que cet avantage.

Comme si utiliser un outil tel qu’un ordinateur ne se limitait qu’à ça.
Que tu en fasse une condition obligatoires dans cas ok mais pas générale.
Ce problème de gestion de fichiers m’amusera toujours

avatar fte | 

@fifounet

Non non, pas que ça. Je pense au partage de données entre programmes, aux applications possibles sur l’AppStore sans qu’Apple nous envoie nous faire foutre, à l’écosystème limitatif mis en place par Apple, à la quasi-impossibilité d’installer d’anciennes versions d’iOS, à l’absence totale de possibilité de sortir de l’interface touch imposée par Apple même si ça serait foutrement approprié pour divers usages, etc.

Bref. Simplement de la liberté constitutionnelle de faire ce qui me plait du matos que j’ai payé sans que Sa Majesté vienne foutre sa merde et impose ses vues impérialistes à la con. Ou en l’occurence, juste de ne pas faire chier mon épouse avec ses conneries. Ce qui est raté, de beaucoup.

J’en ai marre. Je n’en veux plus. Mes outils sont là pour faire des choses, pas pour m’emmerder.

avatar Ghaleon111 | 

Je partage les méme sentiments et frustrations vis à vis de l’ipad, j’adore mon iPad Pro et en même temps Apple aime tellement bridé ios, c’est extrêmement penible a force.

Maintenant je n’ai plus envie de m’embeter, un PC Windows me permet de faire absolument tout ce que je veux autant niveau soft que hard avec accès à tous les meilleurs composants et innovations technologiques en étant moins chère qu’un Mac et évolutif et avec un smartphone android, finis les bridage stupides d’apple, on peut en faire tous ce qu’on veut, ça se rapproche beaucoup des possibilités d’usage d’un os desktop.

Finalement la surface bien que moins bien fignoler sur l’aspect ergonomie tactile et mauvais store est beaucoup mieux exploité mais je ne suis pas prêt à y passer à cause de ces deux défauts.
J’espere Vraiment que Microsoft y remédiera un jour.

avatar fifounet | 

@fte

"Je pense au partage de données entre programmes, aux applications possibles sur l’AppStore sans qu’Apple nous envoie nous faire foutre, à l’écosystème limitatif mis en place par Apple, à la quasi-impossibilité d’installer d’anciennes versions d’iOS, à l’absence totale de possibilité de sortir de l’interface touch imposée par Apple même si ça serait foutrement approprié pour divers usages, etc."

Désolé mais tout ceci est trop flou pour que ce soit non-discutable.
Et à cause de çà on ne peut même pas essayer de justifier quoi que ce soit d'un coté comme de l'autre.
Tu généralises , certes par manque de temps, mais tu ne permet pas d'y opposer des solutions de contournement. C'est pourtant l'essence même de l'informatique pure ...
De s'adapter en fonction du langage, du matériel, de trouver des solutions élégantes de contournement, ce na devrait pas te poser de problème :-)
Quand on exige beaucoup d'un outil on se doit de s'adapter.

Le problème ce sont les habitudes et les temps d'adaptation.
On a tous plus ou moins des reflexes imposés par MS depuis 30 ans.
On ne peut pas lutter avec l'iPad contre des habitudes si profondément ancrées dans la mémoire collective.

avatar fte | 

@fifounet

"Quand on exige beaucoup d'un outil on se doit de s'adapter."

Tu n'as pas saisi l'essence de la technologie, sa raison d'être.

Un outil existe pour faire quelque chose. Il est conçu pour cette chose. Parfois on transforme un outil existant pour faire autre chose, ou on invente un tout nouvel outil. Le besoin de faire précède l'outil, et l'outil est adapté à ce besoin de faire.

Ce n'est pas au faiseur ni au besoin de faire de s'adapter. C'est à l'outil, et rien qu'à l'outil. Si l'outil est inadapté, on adapte l'outil. Ou on le jette et on en choisi un plus adapté ou plus adaptable. C'est ça, la technologie.

Ça fait 12'000 ans qu'on adapte la technologie pour faire des trucs nouveaux. Si on s'adaptait à la technologie au lieu de l'adapter on en serait encore à construire des huttes en bouse de yak. Et encore. Même pas sûr qu'on en serait si loin.

Voilà pourquoi l'iPad est un mauvais outil. Voilà pourquoi je n'ai plus d'iPad depuis 3 jours.

Voilà pourquoi j'étais sur Mac pendant des décennies. L'outil était intelligemment adapté aux usages humains, là où Windows demandait une sérieuse dose de patience et d'adaptation à une interface homme-machine mal dégrossie.

avatar fifounet | 

@fte

« Tu n'as pas saisi l'essence de la technologie, sa raison d'être. »

Donneur de leçon ? Non ?
Que je saisisse différemment que toi peut être , que je saisisse mal et toi bien là tu t’emballes...
Surtout avec tes explications suivantes assez généralistes et vagues.

«Ce n'est pas au faiseur ni au besoin de faire de s'adapter. C'est à l'outil, et rien qu'à l'outil. Si l'outil est inadapté, on adapte l'outil. Ou on le jette et on en choisi un plus adapté ou plus adaptable. C'est ça, la technologie. »

C’est un peu mal dégrossi ta définition non ?

Tu mélanges tout, on parle d’un outil et de son évolution en fonction de divers paramètres et qui peut nécessiter une manière de faire différente sans être mauvaise pour autant , il faut savoir évoluer sans vouloir uniquement que ça évolue dans TON sens.
On parle d’outil universel pas spécifique à ton besoin ou tes habitudes si chèrement acquises

A une époque le changement des vitesses d’une voiture étaient au volant puis il s’est déporté au plancher : et donc ?

Tu as râlé en disant que c’était mieux au volant car plus près et plus rapide et tu es resté le dernier des mohicans avec ta vieille guimbarde ?
Non tu t’es adapté au nouvel outil de déplacement... enfin j’espère pour toi ?

avatar fte | 

@fifounet

"C’est un peu mal dégrossi ta définition non ?"

Et si, pour changer, tu ne te contentais pas de démonter ce que je dis (et les autres) par les usages et limites du médium, mais que tu développais ton propre avis ?

Évidemment que c’est mal dégrossi ! Ce n’est pas un cours de plusieurs heures hebdomadaires sur 4 ans d’études. Autant m’opposer carrément que c’est écrit en 5 minutes. Bin oui, c’est écrit en 5 minutes. Duh.

Essaie. Il y aurait discussion au moins, peut-être.

avatar fifounet | 

@fte

« Essaie. Il y aurait discussion au moins, peut-être »

Ben disons qu’il peut y avoir discussion du moment ou tu ne t’attaches pas au point de détail de mon commentaire.
Mais c’est ma faute j’aurais pas dû enchérir sur ton propos tout aussi secondaire disant que je ne comprenait rien à la technologie.

Sinon

Tu ne réponds pas à mon exemple et au reste de mon commentaire pour justement continuer la discussion
Ce que moi j’ai quand même fait malgré ton jugement sur moi un peu trop radical.
Et que dire de la conclusion péremptoire sur l’iPad. Un peu toomuch non ?

avatar fte | 

@fifounet

Bla-bla-bla tu tu tu. Encore. Il y a les trolls, et il y a les whatabouteurs.

avatar fifounet | 

@fte

Et il y a toi :-)

avatar fifounet | 

@fte

« Autant m’opposer carrément que c’est écrit en 5 minutes. Bin oui, c’est écrit en 5 minutes. Duh. »

Non non on peut écrire en 5mn sans rester dans le vague style passe-partout

avatar fte | 

@fifounet

"Désolé mais tout ceci est trop flou pour que ce soit non-discutable."

OK. Exemple précis.

Tourner *en même temps* une base postgresql, nginx et nodejs, un browser web, et un environnement de développement pour connecter tout ça.

Une Surface fait ça très bien.

Un iPad a assez de tripes pour le faire. iOS est tellement bridé que c'est inimaginable.

Autre exemple précis.

Des cartes électronique équipée de Bluetooth pour les diagnostics périodiques, sans avoir à démonter les appareils qui sont dehors et soumis aux intempéries, donc bien protégés et pas faits pour êtres ouverts tous les jours.

L'iPad (ou l'iPhone, même un SE) à tout le matos pour le faire de façon très performante. Pas iOS.

Donc ? Bin ouai. Android.

iOS est une plaie. L'iPad est fantastique sur le papier. En vrai, c'est terminal pour regarder YouTube.

avatar fifounet | 

@fte

« iOS est une plaie. L'iPad est fantastique sur le papier. En vrai, c'est terminal pour regarder YouTube. »

Je viens d’apprendre que le monde tourne autour de ton nombril.
J’en ai le vertige ?

Mais c’est vrai qu’entre un environnement de développement et un outil pour le grand public il n’y a qu’un pas ?

avatar webHAL1 | 

C'est amusant de voir à quel point une pique de Satya Nadella peut déchaîner les passions concernant la nature de l'iPad (bientôt 200 commentaires sur cet article, sans compter les nombreux autres parus dans le passé).

Personnellement, je ne considère pas l'iPad comme un "ordinateur", simplement parce qu'il ne permet pas de faire la même chose qu'un micro-ordinateur. Le fait de dire « L'iPad est une tablette, pas un ordinateur » permet d'éviter une confusion sur les possibilités qu'offre la tablette d'Apple. Comme d'autres l'ont déjà abondamment souligné dans leurs réactions, la quasi-totalité des limitations de l'iPad sont d'ordre logiciel, même s'il y a bien sûr quelques contraintes matérielles également (typiquement, l'absence de connectiques.

Parfois, l'insistance de certains à vouloir voir l'iPad catégorisé comme un "ordinateur" me fait un peu penser à une personne qui voudrait absolument que son ordinateur ultra-portable soit appelé "serveur Web", sous prétexte qu'il peut installer Apache dessus. C'est un peu similaire ici : malgré le discours marketing d'Apple qui clame que « l'iPad peut remplacer votre PC » (voire peut même en faire davantage), la réalité est qu'il s'agit davantage d'un appareil qui fait les choses "autrement" et qui a ses qualités propres, mais aussi ses contraintes.
Et, selon moi, le fait qu'Apple contrôle étroitement ce qui peut être installé sur sa tablette devrait inciter à une certaine prudence, et l'éloigne justement de cette définition de "ordinateur".

Cordialement,

HAL1

avatar fifounet | 

@webHAL1

« simplement parce qu'il ne permet pas de faire la même chose qu'un micro-ordinateur »

Y a t’il une liste quelque part des « choses » que ordinateur est obligé de faire pour qu’il en soit qualifié.
Parce que depuis que l’ordinateur existe les possibilités évoluent ainsi que les besoins.
Les anciennes générations de machines ne sont donc plus des ordinateurs ?

avatar fifounet | 

@webHAL1

« Le fait de dire « L'iPad est une tablette, pas un ordinateur » permet d'éviter une confusion sur les possibilités qu'offre la tablette d'Apple »

Là c’est confondre un produit et une famille de produit

Sinon

http://www.futura-sciences.com/tech/definitions/informatique-ordinateur-...

avatar fifounet | 

@webHAL1

« C'est amusant de voir à quel point une pique de Satya Nadella peut déchaîner les passions concernant la nature de l'iPad »

Oui mais ce qui est encore plus amusant ici c’est le but des commentaires.
Car non ce ne sont pas des discussions visant à trouver le vrai sens du terme ou encore de qualifier avec raison la tablette. Rien de tout ça en majorité.

C’est plutôt une excuse pour, encore une fois, mettre l’iPad dans la catégorie jouet pour béotien et justifier le fait qu’on aime pas de manière justifiée l’iPad parce qu’en fait ce n’est pas un ordinateur au sens noble donc hop cqfd.
Ce truc est nul c’est pas un ordinateur donc j’ai raison.
Très drôle en effet ce fil

avatar fte | 

@webHAL1

"C'est amusant de voir à quel point une pique de Satya Nadella peut déchaîner les passions concernant la nature de l'iPad"

Ça ne déchaîne pas que les passions, ça déchaîne les questions. Des questions sur la nature de l’objet.

Lorsque l’usage n’est pas questionné, c’est qu’il est bien compris et bien adapté. À l’inverse, l’avalanche de questionnement laisse penser que l’usage n’est pas clair. C’est une hypothèse.

L’iPad est le mètre étalon de cette catégorie tablettes. Si ça ne ressemble pas à un iPad, ce n’est pas une tablette, c’est autre chose : un convertible, un hybride, j’ai même lu noteblet quelque part. Sauf que définir une catégorie ne définit pas nécessairement l’usage, qui reste mal compris.

On peut prendre la taquinerie de Nadella de diverses façons, quoique je pense que c’est une pique iPad vs Surface très simplement. Plus spécifiquement les limitations enforcées par Apple.

Je trouve ces réactions très intéressantes, plus qu’amusantes. Du coup. Réactions à quoi véritablement ? Au matériel ? Au logiciel ? Aux possibilités incertaines ? Aux limites mal comprises ? Il y a diverses réponses dans ce fil...

avatar webHAL1 | 

@fte :

« [...] quoique je pense que c'est une pique iPad vs Surface très simplement. »

J'en suis également persuadé. Je ne pense absolument pas que la déclaration de Satya Nadella était "calculée" et que son but était de spécialement provoquer des réactions. C'était, à mon avis, davantage une boutade face à un journaliste équipé d'un iPad, peut-être suite à une limitation à laquelle aurait fait face celui-ci (typiquement, lors de l'entrevue le P.D.G. de Microsoft lui aurait tendu une clé USB et le journaliste lui aurait répondu un peu gêné qu'il n'avait pas son adaptateur avec lui).

@fifounet :

« Y a-t-il une liste quelque part des "choses" qu'un ordinateur est obligé de faire pour qu'il en soit qualifié. »

Pas à ma connaissance, en tout cas. Mais vous aurez peut-être noté que je parlais pour ma part de "micro-ordinateur", et non pas simplement de "ordinateur". Et je pense que c'est également dans ce sens que Satya Nadella a formulé sa pique, son but n'était très certainement pas de dire que l'iPad n'était pas un vrai "ordinateur", mais plutôt que ce n'était pas un vrai "PC", tel qu'on le connaît depuis plus d'une trentaine d'année maintenant.

@fifounet :

« C'est plutôt une excuse pour, encore une fois, mettre l'iPad dans la catégorie "jouet pour béotien" [...] »

Je ne doute pas que ce soit la vision de certains ici. De là à affirmer que toutes les personnes qui pensent que le qualificatif de "micro-ordinateur" ne s'applique pas à l'iPad n'aient que cet objectif en tête, ça me paraît exagéré.
On peut également se demander pourquoi il est si important pour quelques personnes ici de systématiquement "défendre" l'appellation de "ordinateur" pour l'iPad. Personnellement, je ne vois pas en quoi "tablette" ferait moins sérieux que "ordinateur", par exemple.

Cordialement,

HAL1

avatar fifounet | 

@webHAL1

« On peut également se demander pourquoi il est si important pour quelques personnes ici de systématiquement "défendre" l'appellation de "ordinateur" pour l'iPad. »

Disons que dans mon cas ça n’est pas très important effectivement..
Sauf dans le cas où certains veulent prouver le contraire avec de mauvaises raisons.

avatar fte | 

@webHAL1

"une boutade"

C’est curieux comme beaucoup de gens ont du mal à imaginer qu’un CEO puisse parfois plaisanter, s’amuser même, bref, qu’ils sont des humains comme les autres. :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR